Le site de l'histoire érotique
LaVieDeLucie
Super Autrice
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
21-08-2023
1047 Messages
Genre : Femme
Age : 38 ans
Lieu: Lyon

L'histoire «Le prix à payer... (4)» a été publiée. N'hésitez pas à en discuter ici !

Extrait :
Lundi 16 Juillet 2018, Lyon.

Douze putains de jours... Depuis douze jours, Raphaël avait quitté notre appartement en découvrant mon infidélité... Depuis douze jours, j'étais sans la moindre nouvelle de celui qui devait théoriquement devenir mon mari… le mois prochain.

Malgré des dizaines de me...

Cliquez ici pour lire cette histoire


🔞📚 Prochaines publications :
- Seule et sans attache (Tome 4 - Ch. 3), prévu le 02/03...
- Soumise à ses désirs (Tome 5 - Ch. 1), à venir...
monsieurk2015
Membre
15-01-2018
65 Messages
Genre : Homme
Age : 46 ans
Lieu: Paris

Sombre récit. Très poignant

Lyliane
Auteur

Ouf ça laisse un mauvais goût dans la bouche, heureuse pour toi de savoir que tu as réussi à refaire ta vie.
Inconsciemment ça fait réfléchir, heureusement que dans mon cas mon chéri est au courant de tout mais dans la vie tout tient parfois à un fil !

Poivreetseldu 45
Membre
10-01-2022
367 Messages
Genre : Homme
Age : 44 ans
Lieu: Orleans

Merci pour ton partage. On ressent à travers les mots toute ta douleur et tristesse.
Bravo pour le courage que tu as de nous raconter ton histoire.

at62
Membre
16-04-2023
2194 Messages
Genre : Homme
Age : 65 ans
Lieu: Pas de Calais

J'ai beaucoup de peine pour toi, j'aurais cru que Raphaël vienne te voir pour discuter le pourquoi et comment en est tu arrivé la et lui expliquer ton problème je sais qu'il en a très souffert Raphaël à l'approche du mariage il c'est senti trahi humilier mais je crois il aurait du revenir à l'appartement pour une discussion en tête en tête, maintenant il ne reste qu'un chapitre on verra la tournure de votre couple mais c'est mal parti, quoique on verra bien


Un plaisir immense à lire les histoires de toute catégorie
OlivX
Membre
14-11-2016
5793 Messages
Genre : Homme
Age : 58 ans
Lieu: Honfleur

Récit poignant d'autant plus qu'on sait que c'est une histoire vraie

Osensuel
Membre
07-12-2021
140 Messages
Genre : Homme
Age : 54 ans
Lieu: Grenoble

Merci pour ce récit sincère et émouvant. Je me réjouis de lire la suite qui devrait redevenir positive et parler de reconstruction.


Un gentleman, c'est quelqu'un qui sait jouer de la cornemuse et qui n'en joue pas. (Pierre Desproges)
Queutard 57
Membre
23-02-2023
4 Messages

Tenter de mettre fin à ses jours c'est simple. Lui aussi aurait pu faire la même chose. Il a rompu suite à une erreur de votre part et n'avait visiblement pas envie de faire marche arrière et on ne peut pas le lui reprocher je suis un homme aussi et j'aurais réagi exactement pareil. Je précise bien que je ne ne vous juge absolument pas ce n'est seulement mon point de vue

Babas59500
Membre
15-03-2022
98 Messages
Genre : Homme
Age : 44 ans

Une histoire que j'ai lu depuis le premier chapitre et qui prend aux tripes même si elle n'étais pas accès totalement  sur ce qui nous rassemble ici elle est les concequences de certain de nos travers.
J'espère que depuis vous avez retrouvé l'amour.
Au plaisir de lire vos autre histoires.
Bise sebastien


Homme 41 ans du nord de la France. J'adore les histoires erotique en tout genre.
Merci d'avance pour vos histoires.
LaVieDeLucie
Super Autrice
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
21-08-2023
1047 Messages
Genre : Femme
Age : 38 ans
Lieu: Lyon

@monsieurk2015, @Lyliane, @Poivreetseldu 45, @at62, @OlivX et @Osensuel... merci à tous pour vos messages.


🔞📚 Prochaines publications :
- Seule et sans attache (Tome 4 - Ch. 3), prévu le 02/03...
- Soumise à ses désirs (Tome 5 - Ch. 1), à venir...
LaVieDeLucie
Super Autrice
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
21-08-2023
1047 Messages
Genre : Femme
Age : 38 ans
Lieu: Lyon

@Queutard 57, même si sa réaction (absence totale d'échange) n'était pas envisageable et compréhensible pour moi, je respecte la douleur qu'elle implique.

Concernant le suicide de manière générale, en revanche, je ne crois pas qu'il s'agisse d'une chose si facile que cela à réaliser, sauf à atteindre une niveau de désespoir si profond que celui-ci laisse supposer qu'il n'existe aucune autre issue.

@Babas59500, merci pour votre commentaire et vos encouragements.


🔞📚 Prochaines publications :
- Seule et sans attache (Tome 4 - Ch. 3), prévu le 02/03...
- Soumise à ses désirs (Tome 5 - Ch. 1), à venir...
lbclh
Membre
21-03-2012
495 Messages

Oufff trop dure à lire vraiment tu aurais du savoir que tout se sait.

J'espère su il est revenu?

Queutard 57
Membre
23-02-2023
4 Messages

Après je me doute bien que votre place n'est pas facile avec la douleur mêlée à la culpabilité. Bonne journée à vous

LaVieDeLucie
Super Autrice
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
21-08-2023
1047 Messages
Genre : Femme
Age : 38 ans
Lieu: Lyon

Allgood31 :

Oui, une TS... ça semblait presque logique dans la suite des événements.

C'est toujours un moment difficile et c'est méritoire d'évoquer la chose, ne serait-ce que pour dissuader de passer à l'acte.

Bon... je vais faire dans le "cash" pour une fois parce que j'ai vécu le truc avec quelqu'un qui ne s'est pas raté.

Quand on veut vraiment en finir, il y a des solutions 100% efficaces, mais pas évidentes, en tout cas bien moins que de se doudouner en pleurnichant sur soi dans un canapé avec une bouteille et des cachets.
Il y a un truc "doux" qui devient tendance mais je ne veux pas faire d'aide...

La boite de cachets c'est une forme "d'appel au secours" , sauf exception ce n'est pas sérieusement préparé.
On a un gros coup de blues "personne ne m'aime-je sers à rien-je manquerai à personne-je suis nul.le-etc" et on s'enfile un cocktail alcool/médoc, c'est le grand classique.

Cela ne retire rien à l'état réel de détresse émotionnelle qui mène au geste lui-même, mais quand c'est spontané comme ici, on ne dispose en général pas du nécessaire sous la main.

Heureusement !

Même si je comprends votre raisonnement je pense que vous vous trompez.

Ce n'est pas l'impréparation bien réelle de mon geste qui m'a sauvée la vie, mais plutôt un enchainement de réaction rapides (j'en parle en détails dans le prochain chapitre)... Des médecins, s'ils passent par là, pourront vous le confirmer.

Le choix du médicament qui a été le miens n'était pas anodin à l'époque, puisqu'il ne s'agit pas d'avaler du paracétamol, mais de puissants opiacées, impliquant un gros risque d'overdose fatale. Contrairement à ce que vous pensez, et même si je l'ignorais moi-même à l'époque, la dose létale de Tramadol se situe bien en dessous de la dose que j'avais avalé. Elle n'avait donc pas vocation à servir d'appel à l'aide lorsque je suis passée à l'acte.

Même si je suis passée par la case réanimation, j'ai eu énormément de chance... et j'en suis bien consciente.

Dernière modification par LaVieDeLucie (Le 08-01-2024 à 14h48)


🔞📚 Prochaines publications :
- Seule et sans attache (Tome 4 - Ch. 3), prévu le 02/03...
- Soumise à ses désirs (Tome 5 - Ch. 1), à venir...
Mibou
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
21-07-2021
77 Messages
Genre : Homme
Age : 74 ans

Votre récit est poignant et tellement vrai. D'autres ont sans doute parcouru un chemin plus ou moins identique au vôtre mais ne viennent pas le raconter. Merci pour cette sincérité, cette ouverture, cette sensibilité. Certes, la situation est sans doute due aux erreurs commises et la réaction de Raphaël est compréhensive. Peut-être même aurais-je réagi de la même manière en se disant qu'une fois le rubicond franchi, plus rien ne vous arrête. Car la base (sans être moralisateur) de la vie commune, outre l'amour que l'on se porte, est la confiance et, il faut bien reconnaître qu'en l'espèce, elle est sérieusement écornée.
Je suis content (vraiment) de lire que vous avez surmonté cette période agitée et dangereuse, et qu'aujourd'hui, vous avez retrouvé l'équilibre dans votre vie. Je suis soulagé de vous voir heureuse, et c'est tant mieux.
Amicalement