Le site de l'histoire érotique
  • Forum
  •  » Fun
  •  » L'alcool, on est où ?

A l'initiave du créateur de ce sujet, les membres suivants ne peuvent pas accéder à cette discussion.

  • Conteuse
Duchesse
Super Autrice
08-11-2020
12094 Messages
Genre : Femme
Age : 37 ans

skeletonlolo :

Juliette29 :

skeletonlolo :

Dans mon commerce, j'ai affaire plus à l'alcoolisme des femmes. Les hommes ont souvent tendances à boire au bistro. Les femmes, souvent chez elles....

C'est terrible ça. Un jeune gars que j'entraîne au judo me parle de son job étudiant. Il livre des pizzas pour une boîte sur Brest. Une cliente qui chaque soir et tard, commande un menu. Pizza+ salade+ dessert + bouteille de vin.

Le jeune me dit qu'il a vu les boîtes empilées chez elle et des pizzas pas même entamées. Un truc de la dame pour avoir une bouteille.

J'ai une épicerie de proximité. Je fais beaucoup de livraisons. Souvent, pour certaines clientes, c'est toujours la même histoire. Elles reçoivent du monde en dernière minute  commandent beaucoup d'alcool en me précisant que ce n'est pas pour elles... bizarrement, il y a toujours peu à manger pour des personnes qui reçoivent du monde. Mais je peux te dire que l'alcoolisme touche autant les hommes que les femmes. J'ai vraiment pu m'en rendre compte. C'est triste.

Salut Lolo smile

L’alcoolisme est plus stigmatisée encore chez les femmes. Un homme sera considéré comme un épicurien, un bon vivant, un gai luron…
Une femme alcoolique tout de suite un va penser à ses compétences de mère, plaindre les enfants, elle perd sa dignité.

Moi je vis à la campagne, je ne me suis jamais fait livrer. Mais chaque fois que j’allais dans une autre ville j’achetais ailleurs pour éviter un passage en caisse dans le supermarché où j’avais mes habitudes. D’un côté on déploie des trésors d’ingéniosités - que l’on croit - et d’un autre une fois ivre, on ne pense plus et on se montre 😏


J’ai adoré détester ça.
J’ai détesté adorer ça.
phildomi
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
04-07-2014
305 Messages
Genre : Homme
Age : 68 ans

Je bois
Systématiquement
Pour oublier les amis de ma femme
Je bois
Systématiquement
Pour oublier tous mes emmerdements

Je bois
N'importe quel jaja
Pourvu qu'il ait ses 12 degrés 5
Je bois
La pire des vinasses
C'est dégueulasse, mais ça fait passer l'temps

La vie est-elle tellement marrante
La vie est-elle tellement vivante
Je pose ces deux questions
La vie vaut-elle d'être vécue
L'amour vaut-il qu'on soit cocu
Je pose ces deux questions
Auxquelles personne ne répond

Et je bois
Systématiquement
Pour oublier le prochain jour du terme
Je bois
Systématiquement
Pour oublier que je n'ai plus 20 ans

Je bois
Dès que j'ai des loisirs
Pour être saoul, pour ne plus voir ma gueule
Je bois
Sans y prendre plaisir
Pour pas me dire qu'il faudrait en finir

Et je bois
Dès que j'ai des loisirs
Pour être saoul, pour ne plus voir ma gueule
Je bois
Sans y prendre plaisir
Pour pas me dire qu'il faudrait en finir

Auteurs-compositeurs : Boris Paul Vian, Alain Goraguer

Lucifer88
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-07-2022
89 Messages
Genre : Homme
Age : 34 ans

Duchesse :

L’alcoolisme est plus stigmatisée encore chez les femmes. Un homme sera considéré comme un épicurien, un bon vivant, un gai luron…
Une femme alcoolique tout de suite un va penser à ses compétences de mère, plaindre les enfants, elle perd sa dignité.

Personnellement je n'ai jamais senti ou constaté chez les autres ou pour moi-même une différence de "jugement" en fonction du genre. Dans les échanges que j'ai pu avoir à ce sujet une majorité d'ailleurs parlent plus souvent et plus facilement d'alcoolisme chez les hommes car justement les femmes souffrant de cette addiction sont plus "discrètes" comme ce qui a été dit plus haut. Mais tout le monde est touché pareil.
Ma perception (peut-être fausse) : dans les trop nombreux témoignages que j'ai entendu d'enfants ayant eu une enfance difficile a cause de l'alcool, dans la majorité des cas c'est le père qui les a traumatisé par son addiction et souvent sa violence. Donc le jugement de l'alcool sur les parents est dans mon esprit beaucoup plus axé sur le père (vision totalement subjective et donc probablement erronée ?)

En plus de la lente et cruelle addiction qui dévore petit a petit les personnes victimes d'alcoolisme un problème majeur qui persiste est la consommation excessive et abondante ponctuellement, notamment chez les jeunes.

J'ai été jeune et j'en ai fait des soirées ou l'alcool coule à flot. Avec le recul mes amis et moi même avons pris des risques plus qu'inconsidérés. Pourtant mes parents ont fait le job en faisant de la prévention, en tenant les bons discours et en étant très à l'écoute pendant des années. Mais quand on est jeune on est assez "bête" pour ça et face à ce fléau.

Du coup je connais trop de camarades dont la vie s'est terminée brutalement. Ils n'étaient pas alcooliques mais c'est l'alcool qui les a tué. Sans parler de la douleur chez les proches, la famille et tous les dommages collatéraux.

Une de mes plus grandes craintes est donc de ne pas parvenir à faire entendre raison a mon tour a mes enfants et de ne pas réussir à faire le nécessaire pour qu'ils gardent la tête sur les épaules à chaque moment "cruciaux". Leur comportement peut être irréprochable à chaque fois et pendant de longues années. Il suffit d'une seule fois. C'est effrayant je trouve.

Et je ne parle pas des agressions sexuelles toujours en marge de ces consommations abondantes et ponctuelles. L'alcool n'est pas une excuse pour diminuer la responsabilité de l'agresseur, l'alcool est souvent un facteur que l'on retrouve aussi chez les victimes de ce genre d'agression lors des soirées "étudiantes". La prévention ne semble jamais être suffisante pour éviter ces catastrophes. C'est assez effrayant du point de vue du parent que je suis.

Dernière modification par Lucifer88 (Le 25-11-2022 à 11h32)


Si je pouvais t’offrir le bleu secret du ciel, Brodé de lumière d’or et de reflets d’argent, Le mystérieux secret le secret éternel, De la vie et du jour, de la nuit et du temps,
Avec tout mon amour je le mettrais à tes pieds. Mais moi qui suis pauvre et n’ai que mes rêves, Sous tes pas je les ai déroulés. Marche doucement car tu marches sur mes rêves. (William Butler Yeats)
escondite
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
10-11-2022
178 Messages
Genre : Homme
Lieu: Près de vous. Trop près ?

Afficher les messages floutés, c’est si simple. Moi qui allais acheter des anti brouillards. Au fait, c’est quoi le sujet de la conversation ? On s’y perd à  la fin.

Dernière modification par escondite (Le 25-11-2022 à 14h02)


Première publication, c’est fait.  https://www.xstory-fr.com/lire-histoire,bourgeoise-mohammed,55292.html
La deuxième le 5 décembre
Ce message a été flouté par le créateur de cette conversation.
Juliette29
Super Autrice
20-03-2022
1165 Messages
Genre : Femme
Lieu: Bretagne

C'est vrai qu'il est bien 😂

Maghella
Compte supprimé
01-01-1970
Message

Juliette29 :

C'est vrai qu'il est bien 😂

Qui ?