Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 133 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

Adèle

Chapitre 1

Hétéro

Cette histoire à été vécue, et je le raconte avec beaucoup de plaisir.


Tout commence il y a deux ans, quand je redouble ma quatrième secondaire, je me retrouve, Ô déception dans une classe de jeunes plus petits que moi, et pas très intéressants. Le soir même de la rentrée, je reçois un SMS, visiblement d’une fille de ma classe, qui me dit ceci:


’Salut, je suis dans ta classe, et j’aimerais savoir si il y a quelqu’un dans ta vie, parce que moi j’ai eu un flash sur toi.’ Le message était signé Adèle, qui, je ’avais vu durant la journée, n’était pas mon genre. Je lui fis donc comprendre le lendemain qu’elle ne m’intéressait pas. Je croyais que l’histoire s’arrêterait là, mais moins d’une semaine plus tard, je vis que Adèle sortait avec l’un de mes meilleurs amis. Tentative désespérée pour voir ma réaction, je n’en laissai donc voir aucune. Tout de même, elle était prête à tout, la garce. Durant deux ans, Adèle et Luc, mon ami, rompirent et se remirent ensemble plusieurs fois, si bien qu’à la fin, plus personne ne s’en étonnait.

L’aventure reprit il y a deux semaines, j’étais tranquilement en train d’étudier mes maths dans une classe vide pendant un temps de midi, quand soudain, la porte s’ouvrit. Adèle entra, le regard sur de lui. Je dois avouer que durant ces deux ans, la petite avait vraiment attrapé de très belles formes, et était particulièrement bien vêtue aujourd’hui. Ma dernière relation sexuelle datant de plusieurs semaines, avec une ex, je ne pu retenir mon érection. Adèle se mit à me parler:


’J’ai encore des ennuis avec Luc, je crois que tu peux m’aider, en fait.’ Je ne comprit pas de suite, je ne répondis donc rien. ’Tu vois, il est très gentil, et attentioné, mais sur d’autres plans, je ne suis pas comblée, tu comprends?? reprit elle.’ Je tentai de replonger ma concentration vers mes fonctions mathématiques, mais en vain. Je ne devais pas être convaincant dans le rôle du type qui ne veut pas se taper la fille en face de lui, puisque Adèle se retraouva à genoux sous le bureau moins d’une minute après. Elle ouvrit mon pantalon et en sorti mon sexe en érection d’une main hésitante. elle se mit à me branler, mais ce dut être la première fois, car elle n’était pas très douée. elle mit ensuite l’engin dans sa bouche et là, je commençai à prendre mon pied, sa bouche était parfaite pour ce genre de choses. Seul défaut, elle se servait très mal de sa langue, ce qui me permit, à mon gran bonheur à tenir plus longtemps. Quand je me sentit venir, je sortis de sa bouche, et, n’y tenant plus, je la sortis de sous le bureau pour l’asseoir dessus. Ma main se dirigea sous ja jupe, et y rencontra un string humide, qui tomba sur le sol deux secondes plus tard, arraché.


Ses lèvres humides s’écartaient bien, et elle poussa un petit cri quand mes doigts entrèrent en elle. Je commençai mon va et vien, et elle rejeta la tête en arrière, ce qui me fit voir ses seins encore mieux. ma deuxième main sorti de sous la jupe, pour soulever son T-shirt, et dévoiler une opulente poitrine bien dure. Le soutien gorge rejoignit directement le string sur le sol, et je me mis à mordiller ses tetons. Elle commençait à couiner de plaisir, et ma main libre couvrit sa bouche, lui permettant ainsi de crier, ces cris étant étouffés par ma main. Je décidai qu’il était temps pour elle de prendre autre chose que mes doigts, je les sortis donc ppour les remplacer par ma bite, toujours aussi bandée. Elle gonfla encore, en commençant les va et viens. Je me lachai, complètement, la brutalisant, défonçant son petit corps deux ans plus jeune que le mien. Elle hurla de plaisir, et heureusement qu’il n’y avait personne dans le couloir, ma main ne suffisant pas à éttouffer ça. Nous continuiions notre petit manège, moi cherchant toujours à aller plus loin, elle a crier plus fort, et je jouis en elle de 5 longues saccades.


Nous avions fait tout ceci en silence, et elle le brisa pour dire ceci: ’J’ai regardé un film X hier, et je veux tout avoir, alors sert toi.’ Je compris l’invitation qui me rendit mes vigueurs. mes doigts et ma langue se mirent donc à préparer son anus à en prendre pour son grade. 5 Minutes plus tard, je pénétrai dans ce petit trou vierge, ce qui lui fit pousser des petits cris de douleur. Après trois minutes, elle souffrait toujours, je décidai donc de me retirer, mais elle se retourna et me gifla, avec le regard de celle qui n’avait pas reçu son cadeau de noël. Je me dépechai donc de rerentrer, et elle se remit à souffrir, elle devait aimer ça, la petite pute. dix minutes plus tard, la situation n’avait pas évolué, je la défonçais toujours, et elle souffrait. La sonnerie retentit, les cours reprenaient. elle dut comprendre mon hésitation, et elle dit simplement, entre deux cris: ’ on s’en branle, baise moi.’ Décidémment, elle voulait vraiment être mon objet.elle mordit sur son string, pour éviter que ses cris se fassent entendre. Nous stressions, n’importe qui pouvait en effet entrer et donner cours maintenant. ceci dut l’exiter, car, enfin, elle jouit. ’Elle a eu ce qu’elle voulait, j’aurai ce que je veux’ Me dis-je. Je la brutalisai donc pendant 4-5 minutes encore, me servant uniquement de son cul, la faisant souffrir, elle se laissa faire, docilement, telle la chienne qu’elle était. Je sortis, et me vidai dans sa bouce. Elle avala le tout, et suça ce réservoir duquel elle venait de tomber raide dingue. Elle me dit trouver ça amusant de gouter son trou de balle.


1/4 d’heure avant la sonnerie suivante, nous sommes sortis, après avoir fait un pacte: elle ne dirait pas à mes amis que je me tapais une petite comme elle, et en échange, j’acceptais de me servir d’elle. Tout bénéfice pour moi!!! Je vous raconterai nos suivantes aventures, promis...

Diffuse en direct !
Regarder son live