Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 19 943 fois
  • 157 J'aime
  • 5 Commentaires

Adorable Manon

Chapitre 1

Inceste
157
5

Allongée sur la pelouse, en maillot de bain, Manon profite du soleil. Son papa Marc et sa maman Louna prennent un verre sur la terrasse ombragée. Louna est installée dans un confortable transat et feuillette une revue, quant à Marc, il est assis dans un fauteuil en osier genre Emmanuelle, il sirote doucement son verre, Marc et Louna sont en short. Soudain, Manon retire le haut de son maillot et reprend le bronzage sans prêter attention à ses parents. Elle change souvent de position, pour que son corps tout entier soit exposé au rayon du soleil. Les nombreuses rotations de son corps, font balancer ses seins fermes, les bouts larges et épais qui trônent au centre des aréoles paressent sensibles. Son papa, machinalement, pose son regard sur elle, ses yeux se scotchent sur la poitrine parfaite de sa progéniture, La courte distance qui sépare le papa de sa fille lui permet de voir tous détails.


C’est la première fois qu’il voit sa fille les seins nus, il est surpris par des demi-sphères très bien dessinées, et la grosseur des mamelons. Il ravale sa salive et regarde sa femme et lui dit doucement.


— Notre fille a de très beaux nichons, tu ne trouves pas ?


Louna regarde par-dessus sa revue, observe un court instant Manon et répond :


— Oui, ils sont magnifiques, presque plus beaux que les miens ! Qu’elle ironise en riant.


Maintenant, Manon est sur le ventre, Louna se lève et s’approche de sa fille.


— Ma chérie, je vais te mettre de la crème, car le soleil est brûlant, tu vas attraper du mal !


Elle joint le geste à la parole, et pose de petites noisettes de crème solaire sur le dos de sa fille, sa main frotte la peau un peu rougie, et étend le produit. Sa main caresse avec dextérité le corps de sa fille, Manon a placé sa tête sur ses avant-bras, pour permettre à sa maman d’étendre du produit sur ses flancs. Elle soupire doucement sous la main douce de sa maman, qui en profite pour la masser délicatement.


— Comme ta peau est souple ma chérie, c’est un plaisir pour moi de la caresser !

— Ne te retiens pas maman, c’est bon ce que tu me fais !


Louna enjambe sa fille et pose ses fesses sur les cuisses de sa fille. Maintenant, elle masse sa fille avec ses deux mains. Les épaules ne sont pas épargnées, les mains maternelles glissent sur les côtes de Manon, ses doigts frôlent une partie des seins. Manon ne dit rien, les doigts de sa maman cherchent plus de matière à pétrir, mais la position est inconfortable, elle renonce. Ses mains s’attardent sur le bas de reins, et les massent longuement. Louna veut descendre un peu plus bas, mais le slip de bain gêne les mouvements. Délicatement, elle fait descendre de quelques centimètres le tissu, et frotte le début du fessier de sa fille, qui ronronne comme une chatte. Manon a les yeux fermés, soudain elle se raidit, deux doigts de sa maman descendent le long de sa raie. En longeant le canal de chair, la main de sa maman entraîne le slip de bain. Manon sursaute, une bonne partie de ses fesses sont découvertes.


Elle détourne la tête, elle cherche le regard de sa maman, les deux s’accrochent et se figent. Louna sans se démonter, appuie avec un doigt sur l’œillet brun de sa fille, celle-ci se cabre et foudroie sa maman du regard. La première phalange s’enfonce dans l’anus, Manon est comme tétanisée, elle écarquille les yeux, ouvre la bouche comme pour protester, mais aucun son ne sort de sa gorge.


Le doigt maternel s’enfonce comme aspiré par le rectum souple. Marc qui ne perd rien du spectacle s’agite dans son fauteuil d’osier, il se penche, saisit la bouteille et se ressert à boire. Son short est déformé par une érection. Souvent, il se caresse le membre à travers le tissu, la bosse qui déforme son short est maintenant énorme. Pendant ce temps, le doigt de Louna est dans la gaine anale jusqu’à la dernière phalange. Il tourne très lentement dans le rectum. Manon se surprend à geindre doucement, honteuse, elle rougit. La main libre de sa maman glisse sous son torse et lui saisit un mamelon, elle le presse doucement plusieurs fois. Manon se sent vaincue, elle repose sa tête sur ses avant-bras et referme les yeux. Le doigt fureteur qui la fouille la fait gémir, Louna la ramone un bon moment avant de retirer l’intrus. Sa maman change de position, elle retire entièrement le slip de sa fille qui ne réagit pas, elle admire l’anneau qui palpite sans interruption.


Elle fait tourner sur la rondelle deux de ses doigts.

À chaque passage sur l’anus, elle appuie légèrement, cela a pour effet de faire couiner sa fille comme un animal en rut. Manon écarte les jambes, elle grimace lorsque sa maman appuie fortement sur son l’anus avec ses deux doigts, lentement les intrus s’enfoncent profondément dans le conduit. Manon grogne, sa maman la ramone de plus en plus rapidement, la pression en elle est au maximum. La soumise se cabre et jouit fortement.


Marc a sorti son engin et le branle énergiquement, il s’approche du duo en se masturbant, il se place au-dessus de sa fille, et pousse un grognement terrible, sa semence gicle avec force sur le dos de son enfant. Louna étale la semence épaisse sur le corps de sa fille.


Marc donne sa queue à sucer à sa femme, elle s’évertue avec gourmandise à nettoyer le jus gluant qui recouvre le gland violacé. Manon se redresse, et se met sur le dos, ses yeux brillent de mille feux, elle halète doucement. Sa maman lui frotte longuement le temple dégoulinant de cyprine, elle lui écarte avec ses doigts les grandes lèvres, et aspire le bouton d’amour. Elle le tète férocement, sa fille râle de plus en plus fort, la tension en elle est si forte qu’elle est prête à exploser. Louna se retire, c’est Marc qui prend la relève, il place son monstrueux mandrin contre la chatte trempée de sa fille, il s’accroche à ses hanches et donne un violent coup de reins. Sa fille pousse un cri rauque, qu’elle étouffe avec sa main, le pieu commence à la forer énergiquement. Elle coulisse dans son étui lubrifié naturellement par l’abondante cyprine.


Les coups de boutoir sont puissants, Manon s’accroche à son papa, elle agite son bassin, elle se cabre et jouit atrocement, son papa la défonce encore et encore, la jeune soumise a orgasme sur orgasme, son corps est secoué de spasmes violents. Marc se bloque, et envoie une décharge puissante de sperme épais au plus profond de sa fille. Louna a son short trempé, la coquine mouille comme une fontaine, elle baisse le vêtement et se branle le clito qui est gros comme une noisette. Ses doigts serrent fortement son bouton, elle grimace, mais son autre main ne reste pas inactive, ses doigts la fouillent profondément et la mènent jusqu’à la suprême jouissance. Marc démonte encore un bon moment sa fille chérie avant de se retirer de ses entrailles.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder