Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 14 858 fois
  • 31 J'aime
  • 2 Commentaires

J'adore les couches-culottes!

Chapitre 1

SM / Fétichisme

J’ai un vice, je porte des couches culottes depuis 8 ans presque tous les jours j’adore porter des couches culottes pour adulte. J’aime cette sensation entre les jambes. Savoir que je peux me laisser aller quand bon me semble, n’importe où, devant des personnes, me procure une grande excitation. J’ai beau être honteux sur le moment, je reviens toujours vers cette attirance des couches. Je me libère dans certaines positions comme en voiture ou simplement dans la rue en m’arrêtant à un feu ou dans les rayons du supermarché, en écartant un peu mes jambes pour pouvoir pisser et chier. Mais quel pied quand on y arrive, quel bonheur quand la pisse vient alourdir la couche, je pousse pour chier et je sens la merde chaude caresser mes petites fesses! J’en profite pour m’asseoir n’importe ou, afin de sentir mes fesses glisser sur la merde chaude, je jouis comme cela en bougeant mes fesses devant tout le monde! Puis je me promène ainsi en sentant cette merde chaude dégouliner sur mes jambes. J’étais marié, ma femme me traitait de cocu merdeux dégénéré car je passais mon temps avec mes couches, laissant ma femme me tromper avec ses amis. Elle était bien salope et vicieuse, mon épouse, elle avait un tas d’amants et aimait baiser, elle admettait mon vice, pour cela je restais avec elle. Un soir je me suis disputé avec elle pour lui reprocher de rentrer trop tard à la maison, elle s’est mise en colère et m’a traité de cocu dégénéré…Elle était habillée d’une mini jupe très courte et de longues bottes… Elle m’a fouetté avec une ceinture en m’injuriant, je lui ai demandé pardon, je ne pouvais pas m’empêcher de me pisser dessus, je sentais l’urine mouiller mon pantalon, couler entre mes cuisses, mes fesses et mes jambes, je regardais béatement ma pisse se répandre sur le sol créant une petite marre…Je me suis mis a genoux pour lui demander pardon, me suis masturbé à genoux devant elle et j’ai éjaculé par terre… puis j’ai embrassé son gros petit ventre rond de petite maman salope, j’ai léché ses cuisses puis son clitoris tout en continuant à me pisser dessus et je l’ai pénétrée. Ensuite je me suis allongé sur le lit en écartant mes jambes, elle m’a lavé mon cul et mes cuisses, m’a mis de la crème nivea sur mes couilles, ma bite, mon petit cul et mes fesses toutes rouges, elle a introduit son doigt dans mon petit cul puis un vibromasseur en me traitant de petit pédé dégénéré puis elle m’a langé en me mettant une couche-culotte. J’avais la queue raide d’excitation, elle a pris ma queue dans ses mains pour me branler, j’ai joui avant qu’elle ne ferme la couche. Après m’avoir langé, je me suis endormi aidé de ses caresses sur ma couche et le lendemain matin je me suis réveillé bien mouillé. Elle m’ a fait couler un bain puis est revenue dans la chambre. Elle introduisit une main sous le drap, contre ma couche, j’ étais tout mouillé et ma couche était lourde mais encore étanche car j’avais aussi une culotte en plastique qu’elle a dégrafée doucement tout en me demandant si j’ avais bien dormi en sécurité avec ma couche, tout en me caressant le sexe, elle m’a caressé les couilles en me disant que j’avais de belles petites couilles de cocu, m’a branlé puis elle a introduit le vibromasseur dans mon cul…Elle a sorti ma bite de ma couche culotte pour l’introduire dans son vagin et a remué son petit cul pour jouir tout en maintenant le vibromasseur dans mon cul, elle a joui ainsi en m’insultant tout en gardant ma couche-culotte, puis elle a retiré le vibromasseur, j’ai remué dans elle, elle m’a dit, allez mon bébé, mon petit mari cocu et dégénéré, fais caca dans ta couche, j’ai fait caca dans ma couche pour pouvoir jouir, j’ai adoré sentir la merde toute chaude au contact de mes fesses tout en éjaculant...Ma femme qui était enceinte d’un de ses amants m’a quitté en vidant mon compte en banque. Je suis maintenant tout seul avec mes couches, je les porte toute la journée, je pisse et je chie dedans sans retenue, je me promène ainsi hagard dans la rue, je m’assois sur un banc public pour remuer un peu mes fesses sur la merde toute chaude, je jouis ainsi…Ah que c’est bon !


Diffuse en direct !
Regarder son live