Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 045 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

Il aime se faire enculer

Chapitre 1

Gay

Ils sont partis tôt ce matin, le soleil se levait à peine. O toujours dans l’attende de l’orgasme passe sa main sur la culotte : elle est vite enlevée. P la regarde impatient de la suite, sans doute une baise improvisée arrive. P n’est pas déçu quand les doigts s’incrustent dans la moule. O écarte les jambes, offre sa vulve à tous. Tant pis si on la voit, elle a envie de jouir, le reste importe peu. Elle commence le va et vient fascinant des doigts sur son bouton. Que c’est bon semble-elle dire en ouvrant à peine ses lèvres.

P bande en regardant du coin de l’œil. O penche son corps vers la bite vivante. Elle aime tellement cette queue qui la rend si heureuse depuis qu’ils sont amants. Elle continue sa masturbation, sa bouche avale la queue. Elle la lèche comme une friandise : pour elle s’en est une merveilleuse quand elle lui donne son liquide un peu visqueux, salé comme elle adore. P tend son pubis en avant juste avant de jouir. Le gland est presque sur le fond de sa bouche quand le jet part. Si lui jouit, elle aussi part dans un grand orgasme comme elle les aime. Et se relevant on peut voir des reste blanchâtres de spermes sur ses lèvres. Elle en lèche doucement les gouttes pour qu’elles ne se perdent pas.

Elle garde la queue de P dehors, dans le cas où elle voudrait encore s’en servir. Enfin la piste d’une station service. P va s’y garer, juste en face de la porte. Bien sur sa queue reste dehors. Elle semble prendre du plaisir à le faire encore bander. Elle lui demande de montrer sa queue au cas où une fille passe, comme pour lui demander de partager avec elle.

C’est bien une fille qui sort, une fille jeune aux longs cheveux blonds. Elle plait déjà à O. C’est elle qui l’appelle pour venir dans la même voiture. Sans problème, voyant une belle bite la fille accepte de venir la partager en espérant en prendre une bonne part n’importe où. O partage les places arrières, elle entoure les épaules de nouvelle venue. O la désire depuis le temps qu’elle n’a pas baisé avec une autre. Surprise au début, la nouvelle se laisse faire, excitée par les mains d’O. Une cuisse passe sur celle d’O. La main vient sur la vulve ouverte, humide, prête aux ultimes caresses féminines.

La voiture redémarre, P bande toujours, il regarde ce que font les filles derrière lui. Sa main se pose sur la queue, il la masse doucement. Elles sont enlacées l’une contre l’autre. Les mains cherchent les seins de l’autre. Elles sont nues, ou presque nues. C’est la nouvelle qui prend l’initiative des caresses profondes. P voit les doigts réunis entrer dans l’intimité de son amante. Il voit que O se tend sous la caresse.

Il redémarre sur l’autoroute, doucement au départ. Sa queue lui fait mal à force de bander. Sa main droite tient le volant, sa gauche s’empare de la queue. Il n’aime pas tellement se branler avec cette main. Pourtant elle fait du bon travail en allant et venant. Il entend les filles geindres derrière lui. Il sait que O jouit. Son cou est pris par les mains de la nouvelle. Elle le caresse un peu, descend sa main pour prendre la queue dressée. Elle descend totalement le prépuce. Elle dégage totalement la bite du pantalon, les couilles dehors. La main prend tout le paquet en main. Elle presse le haut contre le pubis. Elle le relâche, presse encore. O vient mêler ses doigts à ceux de la fille.

Il est branlé par deux mains. Il en oublie d’avancer d’accelerer sur la chaussée. Seul compte son plaisir imminent. Il est tendu à l’extrême. Sa queue devaient encore plus dure. Il sent monter du fond de ventre le plaisir qu’il retient encore. D’un seul coup il laisse échapper son sperme. Il inonde les deux mains qui vite rejoignent les bouches pour être léchées. Les deux filles ne se contentent pas du plaisir masculin, voir gicler une bite est excitant. Elles se rejoignent encore dans une embrassade profonde. Leurs langues pénètrent la bouche de l’autre. Glissent profondément. Leurs désirs les emmènent encore vers les caresses qu’elles commencent à connaître. Les doigts entrent dans le con de l’autre puis le cul où elles semblent remplacer une belle queue.

Petit à petit, elles se trouvent nues. Lui regarde, attend le prochain parking. Là, il trouve un endroit à l’ombre. Il sort du véhicule la queue encore bandée, ouvre la portière arrière. C’est lui qui les guide. Il place O debout appuyés sur le capot, les jambes ouvertes. La nouvelle est placée elle juste devant baissée. Seule sans commentaire, elle se baisse, embrasse la chatte de la fille. Ses fesses ouvertes accueillent la bite. P hésite encore. Il pose la queue sur le cul, la laisse divaguer un peu pour la mettre juste sur le con lubrifié. Lentement comme pour bien profiter du sexe, offert il la baise. Sa bite va et vient dans le sexe féminin. Elle coulisse lentement. La fille serre les lèvres le plus possible pour mieux le sentir. Elle lui prend les mains pour qu’il caresse les seins oubliée depuis le début. O peut regarde à son aise la baise devant elle. Elle profite au maximum de la bouche qui lui caresse la vulve. Ses mains caressent la tête de son amante, de leur amante. Elle aussi tend son pubis près de la jouissance. Le trio est trop pris par la baise pour remarque ce qui arrive : une belle bite excitée qui cherche un endroit où se loger. Le seul endroit est un cul, d’homme, mais un cul. Oh, il ne force pas P. C’est O qui voyant la belle pine ouvre légèrement les fesses de P pour offrir d’elle même le cul de son amant qui n’en demandait pas tant.

P est surpris en sentant la queue sur l’anus. Il est presque trop tard pour se refuser. La queue est dirigée par la main de son amante. O est curieuse de savoir comment P va jouir avec la bite dans le cul. Pour elle c’est toujours bon de se faire sodomiser, mais pour lui ? Lui est impassible avec la bite qui entre doucement dans son cul. Il bande encore mieux. Son amante lui tient les fesses écartées, il accepte la chose avec plaisir. Ca le met plus en forme pour éjaculer d’un seul coup tout son sperme pendant qu’il reçoit une autre dose dans les boyaux.

Pour O c’est une victoire, enfin il s’est fait enculer, et devant elle en plus. Juste avant de jouir, il passe une main derrière, cherche la bite, la caresse lentement. Son anus coulisse sur la bite: il en jouit. Quand la pine sort de l’enfer du cul, elle est pleine de sperme. Sans trop y croire, elle demande à son amant de lécher la queue qui vient de l’enculer. Tout en continuant à baiser la fille devant lui, il prend la grosse queue, ouvre sa bouche, la lèche, la nettoie totalement, tellement bien qu’il la fait encore bander dans ses lèvres. O pousse son amant en lui disant de se faire encore enculer devant elle. Qu’elle aime le voir pris comme elle, comme une fille. Lui a pris goût à la chose : il : donne son cul il exige d’être sodomiser encore. Il en oublie sa queue qu’il avait dans le cul de l’autre fille. Il reste en levrette, sa queue à lui ballante sur ses couilles. Il écarte les fesses à deux mains puis quand il est ouvert, il, prend l’autre queue la dirige doucement, profite du passage sur les fesses avant de se faire enculer profond. Son amant le tient pas la nuque comme pour mieux le posséder. Lui se laisse faire, donne encore plus son cul. Il bande plus fort. Quand il est possédé, il donne sa queue pour être branlé. C’est celui qui le sodomise qui le masturbe. Le mouvement de main suit celui de la queue. Il gémit doucement pour pousser un cri de jouissance en même temps que l’autre jouit dans son cul. O reste surprise, elle ne s’attendait pas à ce que son type aime se faire mettre. Elle préfère ça, ils pourront participer à des parties spéciales homos.

Diffuse en direct !
Regarder son live