Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 34 236 fois
  • 55 J'aime
  • 2 Commentaires

J'aime me faire enculer par un autre homme

Chapitre 1

Gay

Après le déjeuner nous voila parti en promenade digestive. Elle se promène devant moi, son cul se balançant juste devant moi. J’imagine ses deux globes sous mes mains. Je rêve de les toucher, de les caresser de mettre ma queue dans ses fesses. Son type, juste à ses coté ne me gêne pas du tout. J’accepte d’avance qu’il soit là, qu’il nous regarde faire l’amour à ma façon. J’en bande doucement. D’un seul coup elle se retourne : nous butons. Bien sur qu’elle s’aperçoit que je bande. Elle laisse traîner sa main sur ma bite en regardant son mari et souriant d’avance au beau coup qu’elle projette. Elle touche aussi, presque en même temps la queue de son type qui comprend aussitôt son désir : se faire baiser par deux bites. Il est d’accord en mettant sa main sur le cul de sa dulcinée. Je la veux maintenant, de suite : j’ai envie d’elle de la voir se faire mettre par une autre bite et la mienne.

Elle nous arrête sur la prairie, presque au vue de tous. En s’accroupissant sur l’herbe, elle ouvre son corsage. Une paire de sein durcis. Elle les caresse sans pudeur.

— Donnez moi vos bites que je les lèche.

Il ne faut pas me dire deux fois la même chose. Ma queue est vite dehors. Je jette un œil sur celle de l’autre. OUA ! Quel morceau. Elle doit se régaler de l’avoir dans le con. Il me dépasse largement. Quel pieu. Elle doit faire dans les 25 centimètres.

Nos bites sont près l’une de l’autre. D’un seul coup de langue elle nous lèche. Il me semble que ma queue reste immobile alors que l’autre se courbe un peu. Et là d’un seul coup j’ai envie d’elle dans mon cul vierge. Je me place pour qu’il me touche les fesses. Si la bouche s’empare de ma bite, moi je tiens celle de l’autre. Elle est chaude dans la main. Chaude et souple.

Tant pis pour elle, je veux me faire enculer, c’est un besoin urgent. Pour ma première fois je veux me faire mettre. Je verrai ce que ressentent les filles que j’ai pu déjà sodomiser. Il me laisse faire quand j’écarte mes fesses sur sa bite. Je pousse mon anus vers le dehors comme si je savais d’avance comment me faire enculer. Je sens le gland glisser entre mes fesses. Je m’ouvre complètement. Ça y est, je sens le gland sur l’anus, dans le cul, ou il pousse à peine. Je me fais enculer : je bande encore plus.

Ma bite est dans la bouche de la fille qui me pompe comme une professionnelle. Le dard reste dans la bouche, ses mains caressent mes couilles. Je sens le bien être envahir le cul. La bite dans une bouche, le cul avec une autre bite : le paradis. Mon Dieu que c’est bon de se faire niquer. Une main abandonne mes couilles pour aller derrière moi. Elle caresse les fesses de mon enculeur.

Je suis tendu en avant, ma bite entre et sort de la bouche. C’est bon je vais jouir dans qu’elle me suce. Lui continue à me la mettre. Le salop il se régale comme moi. J’aime sa pine dans le cul. Je reste sans bouche entourant ma queue. Le va-et-vient va seul me faire partir. J’accélère le rythme suivi par mon amant. Comment j’ai pu me passer d’une queue dans le cul, surtout grosse et longue comme la sienne. Il coulisse dans mon intestin : c’est bon.

La fille regardant son amant m’enculer. Ce doit être excitant à voir : elle se branle devant nous. J’aimerai lui branler le cul. Elle est en levrette, juste devant moi : je vois sa main sur sa chatte. Elle est mouillée. Je pose ma main sur son cul qui s’ouvre. J’entre deux doigts directement dans l’anus. J’ai envie de plus, je peux m’approcher en emmenant mon amant, notre amant. Ma bite touche son anus : il est ouvert assez pour que j’entre. J’imagine la queue qui est en moi me traverse pour enculer la fille. Après tout c’était mieux un cul de fille avant. Je glisse dans le cul. Une bite glisse à fond dans le mien. Je suis pris et je prends. C’est bon, je vais jouir. C’a y est je sens le jet de sperme dans le cul de la fille. Et dans le mien ? Pas encore. Vite que je sente mon cul éclater sous les spasmes d’une bite, mon anus se fermer et s’ouvrir pendant que je jouis. Je sens encore mieux la bite qui me défonce.

Et enfin je sens la queue de l’autre jouir à son tour. Mon cul a donné un orgasme à un autre. J’imagine le jet dans mon cul. Il sort sa queue, je la retiens pour la caresser un peu encore. Elle est pleine de foutre, de son foutre. Je devais en être écœuré. Au contraire, ce foutre montre que j’ai donné du plaisir avec mon cul. Il me fait encore bander. C’est lui qui prend ma bite dans sa main. Il me branle mieux que je me le fait. Je regarde la main qui secoue ma queue. C’est encore bon, je vais le laisser faire, me faire jouir encore et encore, tant qu’il veut. Ce soir je sais que nous coucherons ensemble que je me ferai encore mettre pas le cul : j’en jouis d’avance. Pourvu qu’il continue longtemps : j’aime me faire enculer.

Diffuse en direct !
Regarder son live