Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 039 fois
  • 34 J'aime
  • 0 Commentaire

J'aime quand ils s'enculent

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

L’assureur m’embête chaque année avec le relevé du compteur kilométrique de la voiture : je ne dois pas dépasser X kilomètres. De ma banlieue Je traverse tout Montpellier ou presque pour aller chez la personne « élue » pour contrôler. La station service est éloignée de chez moi.Armée de mon courage, j’affronte la circulation anarchique, les ralentisseurs, les feux, la mauvaise humeur des gens qui circulent (certains avec un doigt dans le nez : classe !!) J’en ai vite assez de cette course à je ne sais quoi. Je trouve un parking, m’y arrête un instant. Mon souffle revient quand l’étend mes bras sur les sièges. Ouf, du calme.


J’écarte un peu les jambes pour faire passer l’air. Le jean est trop serré, j’ouvre la ceinture. A tant qui être la braguette soit aussi. Je repart lentement. J’arrive enfin à cette satanée station.Je referme la ceinture. Reste que le pompiste voit rapidement que ma chatte est à sa portée. Il la regarde d’un air gourmand. Il voudrait y mettre sa main que je n’en serais pas étonnée. Il peut se faire soigner, attendre ce soir de baiser sa bourgeoise : je ne suis pas une fille facile.

C’est au retour chez moi, après cette aventure extraordinaire pour moi que j’ouvre les vitres en grand, que je me mets devant que j’enlève ce que j’ai sur moi. L’air extérieur caresse doucement les seins. En me penchant en arrière je me donne au ciel bleu.


Je me souviens des bons moment de naturisme, pas loin. Si je pouvais j’irais me replonger dans cet univers où tout est permis, y compris de ne rien faire. Mais voilà, au Cap je fait ou on me fait des choses. Ma chambre est rarement libre. La dernière fois j’y étais avec deux copains du coin. Je les aime bien parce qu’ils sont bien monté et résistant. Souvent nous nous amusons ensemble......

J’étais couchée, le premier était sur moi. Je sentais sa queue dans la chatte. Coquine comme j’étais à cet instant je donnais l’ordre à l’autre de venir sur son copain : je n’avais jamais vu deux hommes jouir ensemble, enfin un dans l’autre. Ils étaient toujours d’accord pour me sodomiser, ce que j’aime. Ils étaient d’accord pour me faire des doubles pénétrations (ce que j’adore).

Je voulais une chose simple, toute simple : qu’un des deux encule l’autre devant moi. Ils aiment bien me voir avec une autre fille, et font des embrouilles pour l’inverse. J’ai usé de ruse. Quand je me suis faite baiser, le premier était dans ma chatte. J’étais tournée, prête à recevoir l’autre bite dans le cul. Il était tout près sa queue bandée En tenant l’autre bite dure Je me suis entièrement tournée sur le dos. Mon deuxième amant se trouvait ainsi piégé. Son gland est venu buter contre les fesses du copain. Je le tenait tellement fort qu’il n’a pas pu se dégager. Il est venu appuyer un peu sur l’anus. Je sentais celui qui me la mettait avoir un moment de recul : il entrait encore plus en moi. J’ai su qu’il était empli d’une autre queue un peu plus tard. Les bras du deuxième nous enveloppaient. Il me semblait sentir les deux queues en moi.


Je passais ma main sur les fesses de mon amant. Il était bien couvert par l’autre corps. Je sentais de couilles sur moi, ma main frôlait les autres vers les fesses ouvertes. J’accélérais la cadence : je sentais le jus venir dans mon ventre. Il me semble avoir senti l’autre jouir aussi. J’ai vu sa queue quand il la sortait : elle avait un filet de sperme encore au bout.

Ils venaient d’être amants sans le demander. Je les excitais tous les deux. Leur bites me servaient de bâtons quand elle se sont misent à bander. Je ne sais s’ils auraient voulu me baiser à cet instant : moi je voulais qu’ils s’aiment encore. J’ai pu convaincre celui qui avait enculer de se mettre plié en avant, de donner ses fesses que j’ai léché complètement : ce cul me plaisait, j’ai pu y entrer a langue. Quand je l’avais entièrement mouillé je l’ai donné à l’autre. Il bandait en me regardant. Je mouillais, me branlais aussi quand il est venu se soulager dans le cul du copain.

Je les revois souvent. Ils sont ensemble. Ils me disent qu’ils aiment se sucer. A ma demande, ils viennent baiser avec moi. J’aime les voir avec une queue dans la bouche, sucer, lécher longuement la queue de l’autre. J’adore quand la sperme sort que la bouche reste pour déguster le jus. J’ai pu en partager un peu avec eux.

J’en oublie l’assureur de ses formalité à la con.

Diffuse en direct !
Regarder son live