Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 526 fois
  • 18 J'aime
  • 0 Commentaire

J'aime tant çà !

Chapitre 1

Gay

Nous sommes arrivés dans ce petit hôtel en bordure de plage bretonne la veille au soir!. Le soleil était entrain de plonger derriè6re l’horizon et dans la salle à manger , plusieurs tables étaient déjà occupées. Il en restait une, et nous nous y sommes installés en famille. Dès mon entrée dans la pièce j’avais remarqué un garçon de mon âge, grand , bien bâti, beau et blond comme un archange. En passant à la hauteur de sa table nos regards se sont croisés, avec un éclat qui nous laissait supposer beaucoup de choses dans le domaine du désir! En passant à sa hauteur je vis l’une de ses mains quitter la table pour se poser sur la boule qui gonflait son entrejambe. Ce pouvait être un coup de foudre ou un simple jeu, mais comme nous étions face à face , mais loin, l’un de l’autre, nos regards ne se sont pas quittés souvent pendant le repas.


Le dîner terminé il y eut la traditionnelle promenade sur la digue et nous nous sommes perdus de vue. En rentrant à l’hôtel, nous nous sommes retrouvés presque nez à nez et chacun avec une clé à la main qui correspondait à celles des deux chambres mitoyennes. Là nous nous sommes franchement souri en nous disant bon soir, puis chacun se retrouva dans sa chambre.

La première chose que nous avons vu, c’était qu’il y avait une porte communicante entre nos deux chambre! Là c’était vraiment une provocation du destin!. D’instinct je me précipitais pour en retirer la clé et regarder dans la pièce voisine par le trou de la serrure. Mais le trou était déjà obstrué par un œil qui cherchait à voir dans ma chambre!


La température est monté en moi et je sentis mon sexe prendre du volume et de la raideur dans mon boxer! Pour nous apercevoir il fallait nous éloigner dans nos chambres et le premier qui le fit fut mon voisin! Eclairé par le soleil couchant en me penchant, je le vis planté au milieu de la pièce placé de profil par rapport à moi, n’ayant gardé que son boxer et se caressant lentement la bosse imposante qu’il avait entre les jambes, qui fit grandir et grossir celle qui était entre mes jambes. Voyant cela je me déshabillais, à mon tour et me mis dans la même tenue et dans la même position que lui, pour qu’il puisse, me voir, à son tour.

Je restais quelques temps dans cette posture, pour qu’il puisse bien me voir puis je retournais au trou de serrure. Il n’avait pas changé de position, mais d’une main se triturait la boule de son sexe par dessus le tissu de son slip..


Et soudain, il tira sur le bord du tissu pour le faire descendre un peu et libérer, ainsi, son sexe! Une vraie merveille avec une toison touffue, une tige longue et épaisse veinée de bleu, un gland qu’il décalotta lentement avec deux doigts pour le faire apparaitre, imposant, épanoui et luisant au bout duquel il fit glisser son pouce pour y recueillir là, les gouttes translucides qu’il lécha en me regardant avec un regard gourmand. J’étais entrain de monter au sommet du désir et je ne voulais pas jouir maintenant alors je quittais mon poste pour me mettre dans la même position et situation que lui. Et, comme lui je récoltais ma liqueur séminale pour la lécher à mon tour.


La soirée devenait merveilleusement excitante pour lui qui avait commencé à se branler, comme pour moi qui en fit autant! J’avais en mémoire les images de rencontres et d’échanges vécus au collège et au lycée qui étaient de merveilleux souvenirs qui augmentait encore mon excitation. Par le trou, je vis qu’il me faisait signe qu’il n’avait pas la clé pour ouvrir la porte qui nous séparait, Alors je la pris pour la mettre dans le trou et l’agitais plusieurs fois!. En voyant cela il se tourna franchement vers moi et totalement nu, il s’approcha de la porte et il se mit à se branler lentement en décalottant lentement son gland pour que je puisse entendre le chuintement de la peau de la hampe glissant sir son gland puis le décalottant.!


Alors je ne résistais plus et débloquais la serrure, puis ouvrit lentement la porte! La seconde d’après nous étions face à face avec le bout de nos glands inondés se frottant l’un contre l’autre. Alors qu’il se penchait vers moi pour poser ses lèvres sur les miennes et ensuite nous enlacer en frottant nos deux bites tendues à éclater. Nous sommes restés un moment ainsi, en appréciant notre bonheur et puis il murmura :-"Je suis Marc, et j’ai follement envie de toi! " Moi aussi, je suis Vincent et tu vas ma faire jouir!" Quelques secondes plus tard son sperme jaillissait sur mon ventre et le mien en faisait autant. Nous étions collés l’un à l’autre par nos spermes en agitant nos ventres pour bien mélanger nos jutes tout en nous enlaçant, à nouveau pour un baiser profond, langues enroulées et salive coulant sur nos mentons. Marc ensuite se détacha un peu de moi; m’attira dans sa chambre, nous servit un whisky que nous avons bu en regardant la mer nos deux queues débandées et poisseuses blotties dans la main de l’ami! Et Marc murmura :-"Nous allons avoir de belles vacances! Viens dormir dans mon lit


Si ce texte plaît, il aura une suite!

Diffuse en direct !
Regarder son live