Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 22 091 fois
  • 264 J'aime
  • 3 Commentaires

J’aime ma voisine

Chapitre 1

Hétéro

Saluts chers amis lecteurs, ceci est ma première histoire donc je vous prie d’être indulgents dans vos critiques. Il s’agit là d’une histoire qui m’est arrivée il y a quelques années.

Commençons par le commencement, je m’appelle Marc au moment des faits je venais d’avoir 19 ans et toujours puceau malheureusement. Je ne saurais trop comment me décrire je suis dans la moyenne, 1m80 assez musclé car je pratique du basket et de la musculation à mes heures perdues. En ce qui concerne la taille de mon sexe à vrai dire j’en suis assez fière près de 20 centimètres en érection.


Une année après l’obtention de mon bac je me retrouve en première année de licence dans une fac près de la banlieue parisienne d’ailleurs non loin de mon domicile car 20 minutes en voiture. J’ai de la chance car avant cela je vivais dans un petit quartier avec un F5 assez renfermé pour ma mère, mes deux frères et sœurs et moi, maintenant on vit dans une résidence mais cette fois-ci en duplex ce qui n’est pas pour me déplaire. Nous avons emménagé depuis quelques mois déjà mais nous ne connaissons personne du coin ce qui est bien dommage. Un jour notre voisine est venue briser la glace qui séparait ma famille du reste des habitants de la résidence, elle avait toqué chez nous pour nous demander si l’on pouvait l’aider dans un problème avec sa box et son téléphone vu qu’elle était tout sauf douée en technologie. Je me proposai alors pour m’en occuper. Je n’étais pas un génie en informatique mais je pouvais peut-être un peu l’aider. En rentrant chez elle je remarque la parfaite harmonie qui règne dans son logement le placement des meubles des petits objets décoratifs qui étaient accordés avec l’éclairage de la pièce, je me souviens aussi de la magnifique odeur qui ornait ce lieu ce fut un choc pour moi au départ.


Après avoir fait une brève visite des lieux je pus commencer à régler le problème qui dérangeait tant ma voisine. À un moment j’étais debout en face du canapé et de la table basse donc la télé à ma droite je trafiquais un peu son téléphone pour voir où était le problème. Quand subitement elle se baissa son fessier me regardait droit dans les yeux ce qui eut pour conséquence de m’exciter légèrement. Elle était vêtue d’un simple jean moulant et d’un t-shirt assez banal mais c’était suffisant pour me faire avoir une érection dont sur le coup j’en ressens une profonde honte. C’est à ce moment-là que je me rendis compte que ma voisine, que je n’avais pas pensé à vraiment faire attention aux traits de son visage et de son corps également, se trouve être une très belle femme même après 40 années de vie. Elle se nomme Sarah c’est une femme d’Europe de l’Est (d’ailleurs elle possède un accent charmant mais que je ne peux représenter ici), elle est brune près d’1m60, des traits de visage fin, aucune ride pour son âge ce qui la rend d’autant plus magnifique et lui permet de faire 10 ans de moins. Sarah a aussi une silhouette fine malgré sa poitrine un (beau bonnet C), son magnifique fessier énorme et ferme mais elle arrive à entretenir un corps de rêve malgré les deux grossesses qui lui sont tombées dessus.


Après qu’elle se soit baissée et que j’eus le temps de profiter de cette vue incroyable, j’appris que c’était une manœuvre pour ramasser les jouets que son fils avait laissés traîner ce qui était étonnant c’est que je ne les avais pas remarqués.


— Alors c’est bon ?? Tu penses que tout peut fonctionner ?

— Oui bien sûr, laissez-moi juste un quart d’heure et tout sera opérationnel.

— Oh merci jeune homme vous êtes tellement gentille et serviable, les filles doivent tomber à vos pieds

— Euh...

— Euh ??

— Entre vous et moi je n’ai jamais eu de petite copine ou même de connaissance sur un possible amour d’une femme sur moi

— Tu peux me tutoyer tu sais tu viens de passer près d’une heure chez moi pour m’aider donc pas de ça entre nous d’accord. Appelle-moi Sarah !

— Enchanté Sarah moi c’est Marc

— Ravi de faire ta connaissance Marc mais revenons à nos moutons, parle-moi de tes amours.

— Il n’y a rien de particulier à dire c’est le calme plat pour le moment

— Tu n’es plus puceau au moins non ?

— Euh...

Bon, je viens de terminer c’est tout bon normalement

— Ah génial !! Merci énormément je ne suis pas du tout doué dans ce domaine tu m´as été d’une grande aide. Tiens prends ces gâteaux en guise de remerciement.

— Merci c’est vraiment adorable

— Ne t’inquiète pas c’est rien par rapport à ce que t´as fait. Mhhh pour un peu plus équilibrer ça te dirait de venir dîner dans la semaine ?

— Oui ça sera avec un immense plaisir !

— Parfait, demain ça te va ?

— Oui c’est bon pour moi

— Alors à demain soir jeune homme !

— A demain Sarah.


En rentrant chez moi j’eus la féroce envie de me branler en repensant au corps de la voisine son cul bien moulé dans son jean et ses seins j’eus facilement une érection que j’étais dans l’obligation de soulager.


Le lendemain j’étais tellement excité et j’attendais avec impatience le dîner avec Sarah elle était venue donner l’heure du rendez-vous à mes parents qui par conséquent m’ont averti d’être là-bas avant 20 h. Je ne me fis point prier je suis arrivé avec 20 minutes d’avance


*Je sonne à la porte*

— Tiens salut marc c’est toi t’es en avance, fais comme chez toi

— J’avais rien à faire donc me voilà et merci

— Ne t’inquiète pas ce n’est rien, installe-toi sur le sofa au salon pendant que je finis de tout préparer


En rentrant le parfum magnifique que j’avais senti était toujours présent. Je m’assois alors sur le sofa mais en voulant m’assoir j’ai glissé sur une petite chose, je le ramassai et c’est avec étonnement que je remarquai que c’était un tanga en dentelle rouge. Je m’étais posé 1 milliard de questions mais mon premier réflexe fut de l’attirer à mon nez car j’ai toujours voulu sentir l’odeur d’un sous-vêtement féminin et j’eus raison d’essayer cette fois-là car la culotte n’était pas propre et on pouvait distinguer une forte odeur sûrement de mouille mais ce fut un plaisir sans pareil de pouvoir profiter du sous-vêtement de ma voisine deviner ce qu’elle en a fait avant que j’arrive me fait bander dur. Je me dis que je peux encore garder ce plaisir tant que Sarah est à la cuisine et si elle revient je l’entendrai venir. Mais un soudain bruit me réveilla de mon extase

— Euh tu fais quoi là ?


À suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live