Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 12 485 fois
  • 39 J'aime
  • 4 Commentaires

Aire d'autoroute...

Chapitre 2

Gay

J’attendais avec impatience la semaine suivante, et m’arrangeais le mercredi pour avoir un déplacement sur le secteur à proximité de l’aire d’autoroute où j’avais rendez-vous vers 22h.

J’allais avoir 2 bites à sucer, et bien qu’encore timide de cette nouvelle situation, j’en étais déjà tout excité.

Toute la semaine, en repensant à mon aventure, je m’étais masturbé plusieurs fois par jour!

Après avoir dîner dans un Routier, je reprenais ma voiture et j’empruntais l’autoroute. Sortie à l’aire en question.

Arrivé devant les sanitaires, j’avais le cœur qui s’était emballé et je bandais comme un dingue. Une voiture, celle du gars que j’avais sucé, et un poids-lourd un peu plus loin, le copain dont il m’avait parlé Sans doute?

Je sors de mon auto et me dirige vers les WC. Les deux gars étaient déjà là.

— T’en redemande mon minet, puisque tu es venu ? Tu as aimé la bite? Hein ! Et bien on va te satisfaire !

Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait une certaine ironie dans ses propos ! Mais bon, j’avais tellement envie de revivre l’expérience !

— Tu vas te mettre à poil, O.K. ?

— Vous êtes sûrs ? Mais pourquoi à poil ?

— Histoire de nous exciter un peu plus, allez fout-toi à poil.

Je n’en voyais pas trop la raison, et comme je discutais à nouveau, ils m’ont empoigné et pendant que le routier me tenait par derrière, l’autre a ôté mes chaussures, m’a déboutonné et baissé le pantalon, puis les chaussettes, slip et le tee-short.

En 30 secondes, je me trouvais totalement à poil dans ces toilettes pour hommes.

Le routier a ramassé mes affaires et les prenant avec lui, il est sorti des WC.

Ça sentait vraiment l’embrouille, et je commençais sérieusement à paniquer !

C’est alors que l’autre gars s’est adressé à moi :

— Voila, on te laisse là, à poil, et tu vas faire la pute pour nous, toute la nuit. T’a aimé la bite l’autre jour ? Alors là tu vas en avoir des queues, de toutes tailles et toutes les couleurs. Mon ami routier a fait passer le message à tous ses collègues avec sa CB, et tu devrais avoir une bonne vingtaine de gars qui vont venir te mettre ou se faire sucer. Plus peut-être d’autres occasionnels ?

— Alors on ne dit pas merci ?

— Et nous, demain matin on viendra chercher le pognon. Rassure-toi, tu auras ta part, mettons 25 % çà te va ? Enfin tout de façon, t’as pas trop le choix ? Et on te ramènera tes fringues. Amuse-toi bien tapette !

— J’oubliais, c’est 20 € la pipe et 50 € pour te faire enculer !

— Avant de partir, tu vas m’en tailler une petite, à genoux, histoire de te mettre en bouche !

Il se place devant moi, sort sa bite et je me suis mis à le sucer, à dire vrai avec beaucoup moins de plaisir, vu la situation. A moment de jouir, il me tenait la tête et il m’a déchargé tout son sperme dans la bouche, et m’a forcé à avaler.

— Bon c’est pas tout çà, j’ai un métier moi ! Enfin toi aussi maintenant, ah! Ah! Ah ! Et il partit.


Je restais bêtement à poil dans ces WC, et que faire ? Plus de fringue, pas la clef de ma voiture ! Le piège complet.

J’allais tenter une sortie pour me cacher quelque part, mais au moment de franchir la porte, j’ai vu un gars s’approcher.

Je me suis retourné en essayant de me cacher dans un des deux WC, mais ils ne fermaient toujours pas à clef !

— Alors il est là le PD ? J’ai une de ces envies de me faire sucer la bite !

J’entendis le gars qui ouvrait la porte d’à côté, puis celle du WC où j’étais. J’ai eu beau tenté de retenir la porte, elle s’ouvrit sans problème.

— Ah, il est bien là ! Allez, viens me baisser la braguette et le froc, ma bite n’en peut plus ! Et il parait que tu en redemandes ? Tiens les 20 € !

La nuit ne faisait que commencer !!

Diffuse en direct !
Regarder son live