Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 839 fois
  • 90 J'aime
  • 2 Commentaires

Et si on allait plus loin ?

Chapitre 1

Découverte

Hétéro

Sortie d’une relation très pauvre sexuellement, j’ai la chance d’avoir rencontré mon Doudou il y a quelques mois, une forte alchimie érotique s’est installée entre nous. Il a su réveiller la gourmande que je suis. 20 années et 500 kilomètres nous séparent, en plus il est marié et ne remettra pas tout ce qu’il a construit en question, mais il sait me faire jouir tellement délicieusement. Il aime s’occuper de mon corps si réceptif (comme il dit). Il sait également se montrer très créatif pour notre plus grand plaisir. Blonde aux yeux bleus, ma peau blanche le fait kiffer lorsqu’il glisse ses mains sur mes courbes et ma poitrine généreuse. Ça l’ensorcelle ! J’ai partagé plusieurs situations très excitantes avec mon Doudou, et il sait que j’aime "regarder " peut-être même "être regardé". Il m’a déjà organisé de délicieuses balades coquines pour "mater" d’autres couples. Mais d’après lui, il n’est pas partageur ! Pas question de me voir prendre du plaisir avec un autre...


Ce soir il est tout à moi. Je lui ai signifié que c’est moi qui organiserais cette soirée et cela semble lui convenir :


« - On partira vers 19h30 mon doudou,

— Bien ma douce, ou peut-être ma sorcière ce soir ? Tu m’intrigues...

— Oui mon chéri, je vais sortir avec quelques sorts pour continuer à t’envoûter... ».


Il est temps que je me prépare. Me relaxant dans un bain bien chaud, j’imagine ce qui nous attend et j’en suis déjà très excitée. Je glisse ma main direct sur mon clitoris bien gonflé, je ne m’étais pas trompée ! Humm, mais il faut que je patiente un peu. Je me redresse et, après avoir mis une noisette de gel douche dans le creux de ma main, je me savonne. Debout, j’attrape le pommeau de douche et commence à me rincer, arrivant entre mes jambes, l’eau projetée sur mon « petit sexe », toujours aussi gonflé, me fait sursauter, sans perdre une seconde, je bascule le réglage du pommeau sur le jet unique et très fort, pose un pied sur le rebord de la baignoire. De cette manière, je dirige sans difficulté cette giclée puissante sur mon bouton qui n’attend que ça ! Je joue avec, et je ne tarde pas à ressentir des frissons et cette jouissance délicieuse m’envahir. Assez vite, je finis de me rincer. Séchée, crémée, coiffée et un peu plus maquillée que d’ordinaire, j’enfile une robe noire, beaucoup plus sexy que d’habitude, qui cache d’affriolants sous-vêtements, je pense qu’il va apprécier.

Je termine par ma petite touche de parfum et voilà, je suis prête.


Lorsque je descends l’escalier pour le rejoindre, il semble ravi de me découvrir aussi sexy ce soir. Il m’embrasse langoureusement tout en m’enlaçant avec énergie et envie puis me dit :


« - Tu hyper-sexy ce soir ma chérie ! J’aime ce décolleté, coquine ! Mais je pensais qu’on sortait ?

— Ben oui mon doudou, on sort, j’ai réservé une table dans un petit resto bien sympa ! Ils y font une cuisine classique mais goûteuse il paraît.

— J’adore ta tenue ma douce mais un peu court pour sortir peut-être ?

— Mais non mon chéri, j’ai la tenue adéquate pour le thème de la soirée. Fais-moi confiance... ».


Et comme pour le rassurer, j’attrape sa main et la glisse entre mes jambes :


« Tu sens comme c’est bouillant déjà par ici ? Juste à l’idée de partager ça avec toi... »


Il m’embrasse, en profite pour glisser son index sous ma culotte pour juste me pénétrer et l’activer quelques secondes dans mon antre humide. Il en ressort, réajuste ma culotte, ma robe et me dit :


« OK, c’est parti ma sorcière... ».


Arrivés au resto, dès notre entrée, je sens quelques regards se poser sur nous ; et ce soir ce n’est pas lié à notre différence d’âge ! Lors de ma réservation, j’avais précisé qu’on n’aimerait pas une table dans un recoin. Au contraire de ce que l’on fait d’habitude, voulant toujours être discrets.

Installés, nous dégustons un délicieux verre de vin en attendant nos plats et discutons de la décoration de ce lieu et d’autres petites banalités.

Il jette de petits coups d’œil assez réguliers dans la salle et me fait remarquer quelques regards insistants vers notre table. Effectivement, ma tenue semble interpeller et j’ai déjà repéré un couple, installé quelques tables plus loin, et qui semble discuter de nous. Je ne sais pas si c’est mon état d’excitation qui monte ou si c’est vraiment le cas mais je lis du désir dans leurs regards. Ça m’excite beaucoup. Je suis assez voyeuse mais je n’ai pas l’habitude de m’exhiber, et pourtant à cet instant je trouve ça délicieusement sensuel. Je me projette dans les pensées de ce couple qui nous imaginerait en plein ébat, dans le pantalon tendu par sa queue de ce mec ou dans la culotte trempée de sa femme. Humm

Mon doudou, qui me connaît bien, me démasque tout de suite, on en rit et s’embrasse.


On recommande un verre au serveur qui nous sert nos plats et on trinque à cette soirée coquine, je sens mon doudou beaucoup plus détendu. Et tout en mangeant, il me décrit la façon dont il va mordiller mes tétons et jouer avec mes seins, puis comment il va se plonger dans ma douce chatte si bonne. Il sait toujours comment entretenir le tison de mon antre.

En attendant le café, j’expose la suite de notre programme à mon chéri. Et là, je stresse un peu quand même ; je ne sais pas s’il va vouloir me suivre dans mon idée mais après tout, je suis sa sorcière !


« - Bien mon chéri, maintenant j’aimerais que tu m’emmènes dans ce club libertin situé pas très loin d’ici, d’où le choix de ce resto ! » et je ris (peut-être un peu nerveusement)


Il me regarde un peu surpris par ma demande et comprend mieux ma tenue appétissante ! Il se passe quelques secondes puis il dit :


« - Tu sais ma chérie que je ne suis pas pour te partager, j’ai un peu de mal avec ça !

— Oui mon doudou, je le sais mais j’ai très envie d’aller voir ce qu’il s’y passe ; il paraît que c’est un milieu très respectueux où l’on fait avec le désir de chacun. On n’est pas obligé de « consommer » sur place, hihi ! Juste regarder, apprécier et on verra nos limites. Et puis, c’est toi l’objet de mes désirs...

— Tu sais que je suis prêt à tout essayer avec toi, et je suis curieux aussi finalement, alors OK ma sorcière. »


L’addition réglée, toujours galant, tu m’aides à me lever de la chaise et glisses ta main sur mes hanches pour m’accompagner vers la sortie. Je sens du feu entre mes cuisses, je bouillonne et adorerais sentir ta queue glisser contre les parois de mon vagin, mais je vais plutôt patienter, la suite de cette soirée risque d’encore m’émoustiller un peu ! A peine dehors, je repense à ce petit couple de début de soirée ; je n’y ai plus prêté attention et je regrette de ne pas leur avoir jeté un dernier regard pour leur signifier à quel point j’allais jouir ce soir.


J’embrasse passionnément mon doudou, me frotte contre lui, caresse son sexe à travers le tissu de son pantalon. Puis il me prend la main pour me faire comprendre qu’on y va.

Arrivés au club, un homme d’une cinquantaine d’années nous accueille, prend notre vestiaire et nous souhaite une bonne soirée. Nous découvrons une salle avec un éclairage très tamisé « style boîte de nuit », et l’ambiance musicale semble assez année 80. Un long bar occupe tout le côté gauche de la salle, et à droite se trouvent des canapés semi-circulaires avec petites tables. Au centre, une piste de danse où se déhanchent timidement deux femmes plutôt jolies moulées dans leur robe ultra-courte ! Un homme, chemise ouverte les accompagne dans leurs mouvements. Mon doudou, me tenant par la taille, me guide vers le bar et commande nos verres. Je regarde partout, le plus discrètement possible histoire de ne pas paraître trop novice ! Un canapé est occupé par deux couples en pleine discussion et un autre par nos « danseurs ». Je me dis qu’il n’y a pas beaucoup de monde.


Puis tout en dégustant nos verres, entre deux baisers accompagnés de caresses assez accentuées sur mes fesses, il me propose qu’on s’installe sur un canapé. On recommande un verre, on s’installe et je me colle à lui. Ah, je ne vois plus « nos danseurs ». Ils ont dû s’éclipser dans un endroit plus discret. Je me demande d’ailleurs où sont les lieux « plus chauds » de cette boîte.


Tout en regardant les gens arriver, Doudou me caresse le dos, les fesses puis glisse sa main sous ma robe et reprend ses caresses laissant même aller ses doigts bien plus loin qu’ils n’iraient d’habitude en public. Et moi j’aime ça et j’en suis très humide, il me doigte comme ça un moment pendant que je caresse sa queue à travers le pantalon. Humm, la salle commence à bien se remplir et tous ces corps apprêtés dans le seul but de prendre du plaisir augmentent encore mon excitation. Ah ce moment j’ai envie de sentir sa bonne queue au plus profond de moi mais je ne suis pas encore suffisamment à l’aise pour la libérer et m’empaler dessus ! J’embrasse mon homme, que dis-je, je le dévore littéralement !


Puis, Doudou attire mon attention sur le retour de notre « trio de Travolta », mais oui, c’est par là les pièces coquines ! Sans avoir besoin de se parler, on termine nos verres et on descend voir ce qu’il se passe au bout de ces escaliers. L’éclairage est tout aussi feutré mais plutôt dans les tons « bleus » ; on découvre tout de suite des cabines de douche avec le nécessaire à disposition. Tenant la main de mon amant, nous avançons pour découvrir une pièce de quatre mètres sur six environ donc la thématique me semble plutôt SM avec différents accessoires disposés aux quatre coins de cette pièce, pas vraiment mon truc mais la scène qu’on découvre me fait encore monter d’un cran. Un énorme X fixé au mur et une magnifique femme, de dos, avec chaque membre attaché délicatement à une branche du X et son partenaire à genoux qui lui bouffe la chatte avec ardeur.


Elle se dandine et semble apprécier ce supplice. Debout, dans l’encadrement de porte, l’un contre l’autre, je me frotte langoureusement contre le sexe de mon doudou, je le sens dur et l’imagine tendu dans tout ce tissu. Lui recommence à me caresser, glisse sa main sur ma cuisse, mon pubis et retrouve mon clito qui sursaute à son contact ; moi je me délecte de ce que je vois et les doigts magiques de mon doudou en action sur mon petit sexe me font jouir très rapidement. J’en tremble, mes yeux ne perdant toujours pas une miette de ce beau spectacle. Après quelques minutes, Doudou m’entraîne un peu plus loin dans ce couloir ; j’ai très envie de le sucer mais ma curiosité me fait attendre encore un peu, que se cache-t-il derrière ce recoin ? Une lumière plus jaune nous attire, nous découvrons une grande cage avec des matelas au sol. Juste à hauteur d’homme, ses parois sont en bois sur 1m50 puis grillagées sur le dessus ; l’une avec une porte qui ferme de l’intérieur, et celle en face, remplie sur la moitié basse, de petits trous d’un diamètre d’une tasse à café et quelques-uns d’un diamètre un peu plus gros. Je me dis que ça doit être une pièce où l’on peut s’exhiber sans être dérangé par quelqu’un qui voudrait s’inviter ! Et que qui voudrait regarder, pourrait par ces petits trous...


L’idée m’excite beaucoup et je propose à mon doudou de nous y installer histoire que je m’occupe un peu de lui.

Diffuse en direct !
Regarder son live