Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 7 889 fois
  • 145 J'aime
  • 9 Commentaires

Amandine ma soumise

Chapitre 1

La rencontre

Erotique

Nous sommes en 2007, je suis un homme de 28 ans, je suis en 2e année de thèse à l’université Lyon1.

Comme chaque année, vers mai/juin, la faculté organise des portes ouvertes pour les futurs étudiants qui seraient intéressés par les études scientifiques proposées en ce lieu.


Cette année-là, on me demande de présenter mon parcours et mes travaux au sein d’une petite conférence pour informer et donner des idées sur le métier de chercheur.


Comme il est de coutume, je laisse mes coordonnées sous forme d’e-mail ! Toujours heureux de partager et d’échanger au sujet de mon travail.


Dans les jours et semaines qui suivent, je reçois alors quelques mails me demandant des précisions sur mon parcours, les débouchés, etc.


Je mets parfois du temps à répondre, mais je réponds toujours. Une personne, signant du prénom d’Amandine, est particulièrement intéressée. Elle me pose beaucoup de questions, rebondit sur mes réponses et une espèce de dialogue s’installe. Cependant, par mail, le dialogue est parfois long et fastidieux, et les réponses tardent à venir.

En solution, je lui demande si elle n’a pas MSN (l’ancêtre de messenger ou whatsapp) pour pouvoir discuter plus facilement en direct.


Elle me donne ses coordonnées, je l’ajoute et une certaine routine s’installe où tous les soirs ou presque, nous allons discuter sur MSN.


La première connexion, j’ai été un peu surpris : sur sa photo de profil, je vois un homme, casquette sur la tête. Trois choses me viennent alors à l’esprit :

1°/ Amandine s’est fait passer pour une femme, mais je discute depuis tout ce temps avec un homme.

2°/Amandine a mis la photo de son chéri/ami en photo.

3°/La photo est celle d’un chanteur à la mode dont je n’ai pas entendu parler (quand on fait une thèse, on se coupe un peu du monde extérieur)


Je ne lui en parle pas, même si cela me reste en tête, et une routine s’installe où chaque soir, je lui parle de mes travaux. Amandine parle peu d’elle, mais me pose énormément de questions sur mon travail et étant sûrement un peu égocentrique, j’adore ça et je prends plaisir à ces discussions.


Un soir, j’avais un repas avec des collègues pour célébrer quelque chose, la raison du repas a disparu de ma mémoire, mais je me rappelle avoir bien profité des coupes de champagne. Je rentre donc relativement tard chez moi, et on peut le dire, totalement ivre.


Surprise: malgré l’heure tardive, Amandine est connectée et vient directement me parler. Me poser des questions et là je coupe court en lui disant :


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Je viens de faire la fête, j’ai bu, je ne veux pas parler boulot, parle-moi de toi ! Car au final, je ne connais que ton prénom Amandine, et ton âge de 19 ans.”


Comme depuis le début de nos conversations, je voyais bien qu’elle avait du mal à parler d’elle et quasiment immédiatement me répond :


— Je suis très complexée, je me déteste et ne sais jamais quoi dire quand on me demande de parler de moi, mais tu peux me poser des questions et je te répondrais sincèrement.”


L’alcool aidant et étant très coquin de nature, je vois plein de questions déplacées arriver dans ma tête, mais la question de sa photo de profil me hante, alors je me lance :


— Qui est sur ta photo ? Ton mec ? Ton frère ?

— Tu me fais trop rire, non c’est moi sur la photo, je t’ai dit que je complexe, en partie parce que je suis ronde, et l’on dit de moi que je suis un garçon manqué. Je suis la 5e enfant et n’ayant que des grands frères, c’est un peu vrai. Je m’habille quasiment qu’en survêtements amples, en sweat ou veste de jogging ample.

— C’est vrai ? Excuse-moi, avec la casquette, j’ai cru que c’était la photo d’un homme.


Je reçois alors plusieurs photos sur MSN. Amandine sans casquette, et dans diverses positions et expressions faciales. Effectivement, ce n’est pas un homme, mais elle avait plutôt une bonne image d’elle-même, visage rond, pas laide, mais plutôt quelconque, cheveux courts à la garçonne et habillée tel un homme sorti de son entraînement d’athlétisme.


Bizarrement, malgré cette description peu valorisante, elle se met à m’exciter énormément. Je me mets à fantasmer à l’imaginer me pratiquer une fellation par exemple.


Je continue à lui poser quelques questions banales puis la conversation bascule :


— Si tu es un peu ronde, tu ne devrais pas mettre des vêtements si amples, car je ne distingue même pas ta poitrine et j’adore les seins des femmes, c’est bien dommage.

— Mes vêtements sont justement là pour cacher une très forte poitrine. Tiens regarde.


Une nouvelle photo arrive et elle a sa veste de jogging ouverte, un débardeur dessous et effectivement on devine une énorme poitrine.


— Tu as raison ! Enlève ton débardeur et montre-moi cette grosse poitrine !


(l’alcool, l’heure tardive et l’excitation m’ont fait perdre toute inhibition)



Silence en retour. D’un coup, je réalise ma demande. Avec cette future étudiante avec qui je discute depuis des semaines, d’un coup je viens de lui faire une demande à caractère érotique, sexuelle. Je commence à sentir l’euphorie alcoolique qui tombe et regretter ma demande. Quelques minutes passent, semblant une éternité. Je ne sais pas si je dois m’excuser, attendre, quitter la conversation et là, réponse d’Amandine :


— Tiens je t’ai fait une photo, mais tu la gardes pour toi hein, et que ta copine ne tombe pas dessus.


Après le message suit la réception d’une photo ! Photo visiblement faite à l’instant : Amandine dans son lit, avec un t-shirt relevé jusqu’au cou, m’exhibant sa poitrine.


Poitrine très généreuse, avec de très grandes aréoles et de gros tétons. Je distingue également un ventre assez dodu. C’est effectivement une femme ronde, mais délicieuse.


Je n’en reviens pas. La veille jamais je n’avais rien imaginé avec cette Amandine dont j’ignorais le physique et là je là vois dénudée.


— Tu es très belle ! (je mens, elle n’est pas belle)

— C’est vrai ? Ca me fait plaisir, les hommes ne me regardent pas d’habitude.

— Normal tu te caches derrière ta casquette et tes vêtements d’homme.

— Oui et pourtant j’aimerais qu’ils me regardent.

— Ta poitrine est ravissante, j’aimerais te téter comme un bébé !

— J’adore ça, je me tète parfois seule, ma poitrine est si grosse que j’arrive à le faire.

— Montre-le-moi !


Un autre silence. Je me rends compte à nouveau que ma demande est déplacée et le ton employé est autoritaire.

Quelques minutes encore où je doute. Ce que je fais n’est pas bien. Mais elle m’excite tellement.


Le doute s’estompe lorsque, sans message, je reçois une photo. Amandine toujours sur son lit, t-shirt complètement enlevé à un sein au niveau de sa bouche et lèche son téton...


La conversation reprend :


— Wahou, tu m’épates, je ne te savais pas si coquine.

— Merci ! Je suis vierge tu sais, jamais un homme ne m’a touchée, mais je fantasme sans arrêt, je me caresse souvent...

— Là je vais me caresser devant ta photo.

— C’est vrai ? ça te plaît vraiment ?

— Oh oui ! j’aimerais que mon sexe soit dans ta bouche à la place de ton téton.

— On a qu’à se voir demain ! je ne demande qu’à essayer. J’habite à Gerland, viens au parc derrière le stade, voilà mon numéro 06..........

— OK, à quelle heure ?


...


Le lendemain matin, le réveil est dur. Un petit mal de crâne et l’impression d’avoir totalement halluciné. Cette conversation a-t-elle vraiment eu lieu ? Ai-je fantasmé?

Après avoir pris mon petit-déjeuner et un doliprane j’allume mon ordi, je regarde mes photos et non je n’ai pas rêvé, Amandine m’a bien montré ses seins et s’est pour ainsi dire offerte à moi.


Nous avons rendez-vous dans un parc cet après-midi. J’ai son numéro de téléphone.

A cette période de ma vie, je suis en couple, ma copine est également étudiante, nous ne vivons pas ensemble.

Vais-je vraiment gâcher cette relation de plusieurs années en allant voir une gamine de 19 ans que je ne trouve même pas jolie ?


Mais la promesse d’une fellation et sa capacité à exécuter mes ordres lors de notre conversation nocturne ont trop éveillé ma curiosité et mon excitation.

Je me dis que je vais la voir et que l’on verra bien. Ce n’est qu’une rencontre dans un parc.



A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live