Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 2 751 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

L'ami de ma soeur

Chapitre 1

Divers

A 30 ans et divorcée depuis 2 ans j?ai rencontré Bernard il y a 1 an environ, un homme d?une quarantaine d?année. Nous vivons chacun de notre côté, ce qui me change de mes années de mariage et de conflits perpétuels. Ce n?est sans doute pas le grand amour mais nous nous entendons bien. Avec lui pas de problème je vais le voir lorsque j?en ai envie. Un petit coup de téléphone ou une petite visite surprise, il m?accueille toujours avec douceur et gentillesse.

    Depuis quelques jours j?ai une envie irraisonnée de sexe. J?ai l?impression qu?il n?y a que ça. Lorsque j?ouvre la télé je tombe sur des scènes d?amour. Au bureau nous ne parlons que de cul et je ne suis pas la dernière. Même mes caresses nocturnes successives n?arrivent plus à me satisfaire pleinement. J?ai besoin de ces moments merveilleux d?étreinte, de caresser la virilité d?un homme, de sentir un sexe qui s?enfonce en moi et qui peu à peu m?entraîne jusqu?à la jouissance.

    3 MAI

    Cet après midi j?ai déposé ma fille chez ma mère où elle restera jusqu?à la fin du week-end. Je suis donc libre pour assouvir mes envies. J?ai le sentiment qu?il faudrait 10 Bernard dans mon lit pour me satisfaire ce soir, mais je n?ai pas trop le choix, alors c?est décidé je vais le retrouver. Sans le prévenir, ce sera une surprise. Connaissant maintenant ses préférences pour les dessous sexy de couleur noir je choisis de mettre un porte-jarretelles et des bas de soie. Un string de la même couleur vient ensuite cacher les quelques poils bruns de ma toison. Je contemple dans la glace les 95B de ma poitrine et décide de jouer le jeu à fond, pas de soutien gorge, je pense qu?ainsi il comprendra vite la situation. J?ôte le chouchou de mes cheveux blonds qui retombent sur mes épaules. Pour la robe mon choix se porte rapidement sur celle que ma soeur m?a apportée ce matin. Isabelle de 10 ans ma cadette, travaille dans une boutique de prêt à porter et me fait profiter de ses bonnes affaires. Elle se trompe rarement et cette robe correspond exactement à ce que je lui avais demandé. J?avais envie d?une robe noire assez courte et décolletée et celle ci est parfaite. Le téléphone sonne. C?est Isabelle qui a oublié son sac dans l?entrée. Elle me fait promettre de le déposer chez son petit copain qui n?habite pas très loin d?ici. Il est prévenu et ils se voient tous les deux demain soir. Pour moi c?est pas trop grave juste un petit crochet de 5 mn et puis ensuite direction l?appart. de Bernard. Je termine d?ajuster ma robe puis monte sur mes talons aiguilles. Un petit coup d?oeil dans la glace et je souris en pensant à la surprise que je vais faire à Bernard. J?aimerai tant que la soirée soit à la hauteur de mes désirs.

    Je viens de trouver la rue et cherche maintenant l?entrée de l?immeuble où habite Serge l?ami d?Isabelle. J?entre dans le hall où une dizaine de jeunes sont installés. Certains sont assis par terre. Je marche vers l?ascenseur. Pendant quelques secondes seul le bruit de mes talons sur le sol se fait entendre. Tous les regards sont tournés vers moi et j?ai peur. Je prends conscience de ma tenue vestimentaire. J?essaie de me raisonner, de garder mon calme pendant que les premiers sifflets se font entendre. Il y en a un qui me propose un petit tour à la cave, les autres reprennent de plus belle en disant qu?ils sont montés comme des taureaux, que jamais une bourge comme moi n?aurait une telle occasion ... et j?en oublie. Je n?ose même pas me retourner. L?ascenseur arrive enfin, je monte, m?aperçois que tout le monde me regarde toujours et leur fait un petit sourire en me disant qu?il va falloir repasser par-là dans 5 minutes.

    Au deuxième étage je sonne chez Serge. La porte s?ouvre sur deux hommes d?une vingtaine d?années. ? Je suis Serge et je vous présente Marc un ami ?. Je lui raconte rapidement mon passage dans le hall. Il m?invite à entrer et à partager avec eux le whisky qu?ils étaient en train de boire. ? Je suis désolée mais j?ai un rendez-vous, voilà le sac d?Isabelle je dois partir ?.

    Marc : ? Après toutes ces émotions venez retrouver vos esprits, vous repartirez plus calmement après ?

    Serge ? Marc a raison et puis je ne peux pas laisser partir comme ça la soeur d?Isabelle ?

    J?étais en train de me dire qu?Isabelle avait bon goût, que Serge est vraiment adorable.

     ? Bon après tout vous avez sans doute raison, mais 5 minutes pas plus ?

    L?appartement n?est qu?un studio dans lequel un lit de grande dimension prend la majorité de la place. Il y a un bordel indescriptible. Des journaux et des revues traînent par terre ainsi que des bouteilles de bière vide. Il y a même dans un coin une petite culotte rouge, est-elle à ma soeur ?. Sur la gauche une table sur laquelle est posée une télé, un magnétoscope et une boite ouverte de cassette vidéo. Je jette un oeil discret en passant. Les photos de la boite ne laisse aucun doute c?est un film de cul. Peut-être étaient-ils en train de le regarder. Sur la droite une demi-table avec la bouteille de whisky et deux verres. Marc m?invite à m?asseoir sur la seule chaise pendant que Serge va chercher un autre verre.

    Serge : ? Excusez-moi pour le désordre ? et verse le whisky dans mon verre.

    Moi : ? C?est pas grave, plus jeune j?étais comme ça et je suis vraiment contente de faire la connaissance de l?ami d?Isabelle ?.

    Je commence à boire une gorgée pendant que Serge et Marc s?assoient sur le bord du lit face à moi un peu en contrebas.

    Marc : ? Je peux vous poser une question indiscrète ? ?

    Moi : ? Oui bien sur ?

    Marc : ? Vous avez un soutien gorge ? ?

    Cette question aussi directe me déstabilise un peu. Le whisky me chauffe les tempes. Si tout à l?heure dans le hall je me suis demandée si je mouillais ma petite culotte maintenant j?en suis sûre.

    Moi : ? Non ?

    Marc : ? Vous n?en portez jamais ? ?

    Moi : ? Si mais ce soir exceptionnellement j?ai décidé de ne pas en mettre ?

    Serge : ? Isabelle a des seins magnifiques ?

    Serge regarde souvent vers mes jambes. Ma robe est assez courte. Sans doute a t?il remarqué que je portais des bas. Ce petit jeu commence à m?amuser. Ils ont si jeunes d?esprit. Serge ressert une petite dose de whisky à chacun.

    Marc : ? J?aimerai voir vos seins ?

    Serge à Marc : ? Moi j?aimerai soulever la robe j?ai l?impression qu?on sera pas déçu ?

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

    J?ai les joues et le reste en feu par la situation aussi directe qu?inattendue et la chaleur de l?alcool qui répand sa chaleur dans tout mon être.

    J?ose répondre à Marc en souriant ? Peut être seras tu déçu ?

    Serge : ? C?est ça on se dit tu maintenant ?

    Marc : ? Il n?y a qu?un moyen pour le savoir ?

    Moi en m?adressant à Marc : ? Veux tu descendre la fermeture éclair de ma robe ? ?

    En moins de temps qu?il ne faut pour le dire il était debout à côté de moi. Je me lève et tourne mon dos vers lui. Il a un peu de mal mais la fermeture finie par descendre. Je me retourne en maintenant ma robe.

    Moi : ? tu t?assoies ?

    Je m?assoie également et là juste devant leurs yeux je baisse ma robe pour libérer ma poitrine.

    Moi posant la question qui me brûlait les lèvres depuis un moment : ? vous étiez en train de regarder un film X ? ?

    Pour toute réponse Serge appuie sur le bouton du magnétoscope qui fait redémarrer le film. C?est une scène d?orgie où plusieurs corps s?entrelaçaient avec de temps en temps des gros plans sur des bites énormes.

    Marc : ? Je peux caresser tes seins ? ?

    J?acquiesce de la tête en souriant. Serge s?allonge sur le lit. Pendant que Marc me caresse je regarde Serge qui se déshabille sans le quitter des yeux. Il ne lui reste plus qu?un seul vêtement et me fait signe de venir pour lui retirer. Je me lève et laisse tomber ma robe à mes pieds. A genoux je marche sur le lit jusqu?au slip de Serge. Je le prends à deux mains et le fais glisser faisant apparaître un membre d?une bonne taille dans un garde à vous impeccable. J?ôte complètement le slip puis vient placer ma bouche juste au-dessus de cette verge qui n?attend plus que ça. Je prends ma respiration et le prends entièrement. Je lui caresse les couilles et imprime un va et vient régulier. Pendant ce temps je sens les mains de Marc qui s?affairent à descendre mon string, je l?aide en soulevant les genoux tout en continuant à sucer Serge. Sa main gauche s?accroche à ma hanche. Sa bite a priori d?une bonne taille s?enfonce en moi d?un seul coup sans aucune difficulté. Cette pénétration tant attendue génère immédiatement en moi une succession de plaisir. Je lâche la bite de Serge pour gémir fortement. Marc croyant à un cri de douleur reste là, enfoncé profondément dans mon vagin, les deux mains sur mes hanches, immobile. Moi suppliante : ? continue ?. Et la machine se met en marche. Le plaisir est déjà au maximum. Deux allers-retours ont suffit à m?arracher un véritable cri sous cette incontrôlable montée du plaisir. Je reprends en bouche la bite de Serge que je tenais toujours en main. Bien décidé à mon tour à lui donner du plaisir, je le suce avec vigueur comme une affamée pendant que Marc me baise avec beaucoup d?enthousiasme. Le résultat ne se fait attendre longtemps.

    Une série de râles de plus en plus rapprochés sort de la bouche de Serge. Je m?apprête à le lâcher pour le finir en le branlant lorsqu?il prend ma tête à deux mains et la maintient solidement. Dans le passé je n?ai été jusqu?au bout que deux fois sous la demande pressante de mon mari mais ce soir je n?ai pas trop le choix et finalement j?accepte la situation. Dans un cri Serge éjacule à flots réguliers dans ma bouche. J?avale au fur et à mesure pour ne pas étouffer. Du sperme coule de ma bouche trop remplie. Serge me maintient toujours la tête. J?ai l?impression que cela dure une éternité. Marc excité par la situation accélère lui aussi et déverse longuement sa semence en moi.

    Nous nous retrouvons maintenant assis sur le lit. Mon verre de whisky est le bienvenu pour faire partir tout ce sperme encore dans ma bouche. Voilà c?est déjà terminé. Je sais par expérience avec mon mari ou avec Bernard que quand les mecs ont éjaculé il y a rarement une deuxième fois. Le plus souvent à ce moment là ils dorment. Alors j?essaie de me calmer un peu. Serge remet une cassette dans le magnétoscope qui montre à nouveau des scènes d?amour. Avec surprise j?entends Marc dire que bien que ma soeur soit une bonne baiseuse je suis encore plus bandante qu?elle et Serge de lui répondre que c?est sûr. Ils me donnent des détails sur leurs soirées intimes avec Isabelle. J?apprends que ma soeur ne se contente pas de ces deux là et que bien d?autres lui passent dessus. Leurs bites sont à nouveau toutes droites. La bite de Marc est très épaisse je comprends la sensation de tout à l?heure. Ces récits les ont à nouveau excités. Moi aussi. Je décide de profiter de la situation. Je m?allonge au milieu du lit. Moi d?habitude si timide je suis là les jambes écartées toujours en porte jarretelles, bas et talons en train de leur dire : ? puisque vous êtes satisfaits, baisez-moi longuement chacun votre tour j?en ai très envie ?.

    Serge pose son verre en disant : ? puisque tu en veux tu vas être servi ?. Il me pénètre d?un seul coup et commence un long va-et-vient, il laisse sa place à Marc qui me pénètre à son tour. De nouvelles vagues de plaisirs commencent à venir, de plus en plus fortes, jusqu?à la dernière qui m?apporte une jouissance très forte. Marc continue un moment avant de laisser à nouveau sa place à Serge. Chaque aller retour de leurs bites me laisse dans état indescriptible. Je ne suis plus qu?un sexe. Serge accélère d?un seul avant de jouir en moi. Marc prend à nouveau la relève. Au bout de quelques minutes il se retire rapidement de moi et vient éjaculer sur ma poitrine en se masturbant.

    Dur de reprendre ses esprits. Mais maintenant je pense que c?est vraiment fini. Un petit coup d?oeil sur leurs bites. Effectivement ils en ont certainement eus pour leurs comptes ce soir. La télé retransmet toujours un film de cul, on n?entend que les râles des acteurs. Je cherche ma robe du regard. Je crois qu?il est temps que je disparaisse d?ici. Serge qui me regarde comprend et me dit : ? Attends, tu ne vas pas partir tout de suite ?

    Marc : ? Tu veux partir ? ?

    Moi après avoir regardé sa bite molle : ? je pense que c?est terminé ?

    Marc : ? Occupe-toi un peu de nous et tu vas voir si ça va pas repartir ?

    J?interroge Serge du regard

    Serge : ? Bonne idée Marc ?

    Ils s?installent côte à côte au bord du lit devant la télé. Je m?agenouille, prends une bite dans chaque main et les masturbe doucement. Celle de Marc commence à se raidir. Je la prends en bouche tout en continuant de la masturber. Ma main gauche s?occupe également de Serge qui repart aussi. Ma bouche change de sexe. J?ai dans la main droite une verge bien raide et dans la bouche une autre qui n?est pas loin de l?être aussi.

    Serge à Marc : ? allonge-toi sur le lit, elle va te monter dessus ?.

    Marc s?allonge au milieu du lit et je m?empale sur son sexe bien droit. Je commence à monter et descendre le long de ce membre lorsque je sens la main de Serge qui me pousse dans le dos m?obligeant à m?allonger sur Marc.

    Serge est maintenant derrière moi. Il cherche l?entrée. Je n?aime pas beaucoup être sodomisée mais ce soir j?accepte. J?attrape le bout de sa bite et la présente devant mon anus. Il entre maintenant en moi tout doucement. Avec ma main droite en arrière sur son thorax je l?empêche d?aller trop vite. La douleur est vive mais sa bite progresse doucement. Il est maintenant lui aussi entièrement en moi. Je me repositionne les bras tendus de chaque côté de Marc. Je me rends compte que je ne peux pas trop bouger. Marc s?active maintenant dans mon vagin à grands coups de reins pendant que Serge commence lui aussi à bouger de plus en plus rapidement. Les yeux fermés je suis toute à mon plaisir et profite pleinement de ces deux sexes qui s?entrechoque dans mon ventre. Ce moment dure déjà depuis longtemps lorsque Serge se met à jouir en moi puis se retire. Profitant pleinement de la grosseur du sexe de Marc je peux reprendre alors mes montées et mes descentes tout en modulant mon plaisir à ma guise. Je m?active ainsi depuis pas mal de temps lorsque Marc me demande de jouir dans ma bouche. Je retire son sexe du mien et l?attrape rapidement avec la bouche. Cherchant à jouir, il m?assène de grands coups de reins de plus en plus forts dans la bouche. J?ai du mal à le maintenir. Dans des spasmes de jouissance il finit par déverser relativement peu de sperme dans ma bouche.

    Nous nous reposons quelques minutes. Ce coup ci personne ne me retient lorsque je commence à me rhabiller. Après les avoir embrassés fougueusement chacun leur tour je sors de l?appartement et reprend l?ascenseur. Il est 2 heures du matin et je traverse le hall de l?immeuble qui est maintenant désert puis rentre à la maison.

    5 MAI

    Je me demande si c?était un coup de folie de ma part. Jamais dans le passé je n?aurais agit comme ça. Malgré tout je n?arrive à regretter aucun de mes gestes. Au contraire même, la pensée de chacune des minutes de cette soirée me donne l?envie de me caresser à nouveau. Ai-je besoin de m?assumer sexuellement aujourd?hui avant de me chercher un nouveau compagnon ? (c?est ce que pense ma soeur) .

    7 MAI

    Serge m?a téléphoné pour me demander de retourner chez lui, qu?il avait lui aussi vécu un moment inoubliable et qu?il aimerait bien en vivre d?autres avec moi... Je lui ai dit que j?avais besoin d?un peu de temps pour réfléchir.

    8 MAI

    Je n?ai toujours pas osé retourner voir ni téléphoner à Bernard. Mais en ai-je vraiment envie ? Ce soir j?ai décidé d?aller lire quelques récits érotiques sur le web puis de publier une partie de mon journal intime.


E-mail: sophie.gom30@caramail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live