Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 685 fois
  • 32 J'aime
  • 0 Commentaire

Amour de bureau

Chapitre 1

Lesbienne

Nos bureaux sont face à face. Je suis partie pour aller aux archives. En revenant je la vois de dos. Pas de doute : elle se masturbe. Moi qui suis à jeun depuis une bonne quinzaine, je m’arrête pour la regarder. Je me sens obligée de passer ma main sous ma jupe à la recherche de son sexe. Mon slip est trempé. Le bas ventre se rappelle à moi : j’ai envie. Dans ses conditions je suis imprudente. Je m’avance vers ma collègue. Elle me regarde, les yeux perdus, le regard flou.

Ma main s’incruste sur le sexe. En écartant les cuisses, j’arrive à passer sur mon abricot. Je commence à me faire du bien, comme elle. Subitement je m’approche d’elle : je lui donne mon sexe à lécher. Je reçois sa langue sur mon intimité, ma première caresse d’une autre femme.

C’est sacrément agréable. Je suis tendue devant cette succion. Elle avale presque le clitoris, le lèche avec sa langue, le relâche, avant de recommencer

Je ne savais pas qu’une femme puisse me donner tant de plaisir.

Je vais m’asseoir sur son bureau, les jambes bien écartées, ma chatte offerte. Que j’ai raison de me donner ainsi. Si elle me lèche, ses doigts sont en moi : deux dans le sexe, deux autres dans l’anus. Elle me fait jouir. J’allais me relever quand elle me force à recommencer.

Encore sa langue sur moi. Cette fois je sens plus fort le plaisir monter en moi. L’orgasme arrive, plus fort, plus intense. C’est plus fort que moi :

Encore.

Attends un peu.

Cette fois sa langue reviens encore sur moi. Elle me fouille plus bas. Je ne savais pas l’effet que fait une langue sur le con puis dans le cul. Je sens et sa langue et son nez dans ma chatte.

En sortant nous irons dans un hôtel.

J’en connais un pas loin.

En effet, vers 17 heures 30 nous entrons dans un petit hôtel sous les yeux à peine étonnées d’une belle réceptionniste. Nous nous retrouvons dans une chambre quelconque.

Elle m’embrase profondément, je rends son baiser : sa langue est agile dans ma bouche. Elle me déshabille lentement. Je la laisse faire avec plaisir, sachant ce qui m’attend après.

Elle me pousse sur le lit où je tombe sur le dos. Elle n’attend pas un instant : sa main droite est dans ma chatte. Elle me caresse encore, et encore. Je la cherche aussi. C’est la première foi que je passe ma main sur un autre sexe de fille. Il est tout mouillé, comme le mien. Je calque mes mouvements sur les siens. J’arrive comme elle à la branler.

Commence le concert des gémissements.Je ressens le bien être qu’elle me donne. Elle m’apprend comment aller au bout quand on est deux filles. Je crois me souvenir que mes orgasmes ont cessé vers 3 heures du matin. Je me souviens quand même de notre dernière étreinte : nous étions presque assises ; les deux sexes réunis dans une même caresse. C’est surtout elle qui au début faisait aller et venir son bas ventre sur le mien. Ainsi nous jouissions grâce au sexe de l’autre : merveilleux.

C’était heureusement un vendredi soir. J’avais une amante.

Chaque semaine nous nous aimions le vendredi après midi. J’adorais la sucer, j’aimais sa cyprine un peu salée et iodée. J’aimais sa langue entre les jambes, surtout vers l’anus.

C’était il y a longtemps. Les circonstances ont fait que nous nous sommes séparées.

Hier nous nous sommes rencontrées. Après un café dans un bistro nous avons retrouvées le chemin d’un hôtel. Sa langue me semble plus longue ; plus rugueuse qu’avant. Quand elle me la mise dans le con, j’ai cru mourir de plaisir. J’en ai parlé à mon mari qui m’encourage à lui faire l’amour. Il ne me demande qu’une seule chose : lui raconter comment je la baise. J’espère qu’un jour il me demandera de la baiser avec moi, j’aimerais le partager, il baise si bien, il encule si bien et si fort.

Diffuse en direct !
Regarder son live