Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 638 fois
  • 57 J'aime
  • 6 Commentaires

L'amour est là où on regarde

Chapitre 10

Nuit 4 : Lun pour lautre

Inceste

Je vais aller voir, si Shana a mangé ! fit Yohann.

C’est une bonne idée.


Yohann monta dans la chambre de sa sur, il gratta doucement à la porte, et ouvrit doucement pour voir si sa sur avait bien mangé, ou si elle dormait. La jeune fille était assise sur son lit, elle avait des écouteurs sur les oreilles, et regardait un dessin animé sur son ordinateur portable. Yohann jeta un coup d’il sur le plateau, il n’avait pas été touché. Il tapota doucement sur la tête de la jeune fille qui leva son regard vers lui.


Qu’est-ce qu’il y a ? demanda-t-elle dans une voix douce.

Tu n’as rien mangé.

Je n’ai pas faim.

Ma chérie, tu n’as pas mangé à midi ni ce soir.

Je ... ferai mieux demain.


Yohann soupira, il prit la chaise du bureau, et l’installa à côté de son lit, puis il prit le plateau qu’il posa près de la jeune fille. Il ferma son ordinateur, et le poussa un peu. Il prit la serviette et la posa sur les genoux de Shana.


Qu’est-ce que tu fais ? demanda la jeune fille.

Je vais te nourrir, ma chérie.

Mais ...

Chut !


Yohann prit la salade de tomates mozzarella dans sa main, une fourchette dans l’autre et piqua un morceau qu’il tendit vers elle. Shana le regarda un moment surpris, avant d’ouvrir la bouche, et il glissa le morceau de nourriture. La jeune fille le mâcha en le regardant. Il la trouvait vraiment coquine, avec ce regard gourmand.


Je savais que tu avais faim.

Je peux le faire toute seule...

Tssst ! C’est moi qui m’occupe de toi, je serai toujours là pour toi.


Shana ouvrit la bouche pour qu’il glisse un morceau de tomate dans sa bouche. Ils restèrent un moment silencieux, pendant qu’il lui donnait à manger. Il n’avait fait ça avec aucune de ses amantes, c’est tout juste s’il leur servait le café. Vu que la plupart du temps, il ... se rend chez ses conquêtes.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Il reposa le bol vide, et prit la coupe de fruits dans sa main, il se saisit de la petite cuillère et lui fit manger les morceaux. Elle avait retrouvé le sourire, semble-t-il. Shana était un peu surprise au début, puis honteuse de se faire nourrir ainsi avant d’apprécier le geste de Yohann. Elle lui fit un sourire, elle se sentait bien avec lui. Il pencha le bol plein de jus de fruits vers sa bouche, mais une goutte glissa hors de sa bouche, pour descendre le long de son cou. Yohann se pencha pour venir la récolter avec sa bouche, et sa langue remonta le long de son cou, et se posa sur sa magnifique petite bouche.


Tu as piqué mon shampooing, dit-elle en fronçant les sourcils, avec le sourire.

J’ai le droit, non ?

Oui... Oui...


Yohann se leva et débarrassa le plateau, qu’il reposa sur le bureau de la jeune fille, puis vint s’allonger à côté de la jeune fille.


Qu’est-ce que tu regardais sur ton ordinateur ? demanda-t-il.


Il ouvrit l’ordinateur, et l’écran se ralluma sur le dessin animé en mode pause. C’était lui, où le ... personnage masculin avait le nez... et le reste de son visage enfoui entre les cuisses du personnage féminin de la scène. Il se tourna vers sa petite sur, surpris qu’elle regarde ce genre de choses. Elle rougit comme une tomate en cherchant à se glisser sous les couvertures de son lit.


Ah ouais, les Japonais font ce genre de choses ? J’en étais resté à Pokémon, moi.


Le jeune homme prit un écouteur et le glissa dans son oreille. Il appuya sur espace pour remettre lecture.


Le personnage féminin se mit à gémir en criant « onii-chan », qui fut traduit par grand-frère dans les sous-titres. Il sourit, et mit un écouteur dans l’oreille de sa sur, pour qu’elle entende les gémissements du personnage féminin... la petite sur.


Tu es une vraie coquine, murmura-t-il dans son autre oreille.

Yohann...

Chut ! On ne va pas comprendre l’histoire.


Yohann aida la jeune fille à se redresser, et à s’installer assise contre lui, et tous les deux regardèrent le hentaï japonais sur une relation entre un frère une sur. L’épisode finit quand il entra dans la chambre de sa seconde petite sur. Apparemment, le « grand-frère » avait de nombreuses petites surs à satisfaire.


Il y a un autre épisode ? demanda-t-il à Shana.


Elle hocha la tête, et cliqua sur son ordinateur pour lancer l’épisode suivant. C’était quand même bizarre de se retrouver à regarder ce genre de séries japonaises avec son frère à ses côtés. Pourquoi avait-elle commencé à regarder ? Pour se rassurer en se disant que ... d’autres y avaient pensé, que ce n’était peut-être pas ... si ... mal, de faire ça entre frère et sur. Peut-être avait-elle aussi regardé pour prendre des « leçons » à savoir ce qu’elle avait loupé pour que son frère se renferme si rapidement.


Ah, je me demandais ce que vous faisiez tous les deux, fit Hélène en poussant la porte de la chambre de Shana.

Shana me montrait un de ses machins animés japonais, expliqua Yohann.


Ils étaient tous les deux, l’un assis à côté de l’autre, et heureusement qu’Hélène n’avait pas le son, parce que le frère et la sur de la série étaient en train de forniquer à fond, à coups de gémissements et de cris de jouissance. Shana regarda sa tante s’avancer dans sa chambre, et de prendre le plateau vide, que Yohann lui avait fait manger. Elle rougit en espérant qu’elle ne se pencherait pas sur l’écran pour voir... elle aussi.


D’accord ! Ne vous couchez pas trop tard, quand même fit Hélène en sortant de la chambre.


Shana soupira de soulagement, heureusement qu’ils n’étaient pas en train de faire autre chose. Elle leva son regard vers son frère, qui lui fit un petit sourire en coin. Elle lui donna un petit coup, avant de regarder l’écran. L’épisode était fini.


Dis-moi, combien il a de surs, celui-là !

Je ne sais pas, c’est la première fois que je regarde ce genre d’animés.

Ah bon ! fit-il avec le sourire.


Shana lui répondit par de gros yeux, en se demandant pour qui, ou pour quoi il la prenait.


Je m’en doute, princesse. Tu es tellement ... innocente dans tes caresses... sauf quand tu t’occupes de moi, pendant que je dors... j’avoue que ça, c’est excitant.

Yohann ! fit-elle d’un ton réprobateur.

Quoi ? demanda-t-il innocemment.

Rien !

Regardons plutôt le troisième épisode, fit-il.


Après avoir fait l’amour avec ses trois petites surs, le personnage féminin s’occupa des copines de ses dernières, puis l’infirmière de son lycée. Mouais, comme si un gamin de seize ou dix-sept ans pouvait faire ce genre de choses, c’était très crédible. Mais bon, le but de cette série n’était pas trop d’avoir un scénario cohérent, mais d’avoir des scènes de ... cul, les unes derrière les autres. Il regarda l’heure, il était déjà 23h, ça faisait une heure qu’ils regardaient ce truc... débile. Il referma l’ordinateur, et posa son regard sur sa petite sur, elle avait glissé sur lui pour venir poser sa tête sur sa hanche.


Combien tu as eu de femmes ? demanda-t-elle.

Shana... ce n’est pas une bonne idée de demander ça ?

Il y a eu beaucoup, c’est ça ?

Et bien ...

Plus de cinq ?

Shana, arrête s’il te plaît ! dit-il en se relevant.


Shana se redressa, et s’assit sur le lit, elle portait encore cet horrible pyjama pilou. Elle avait encore fait une erreur, elle le savait, pourquoi avait-elle posé cette question débile, aussi.


Pardon, excuse-moi ! fit-elle d’un ton désolé.


Yohann vint s’asseoir sur le bord du lit, près d’elle. Il leva la main pour lui caresser tendrement la joue.


C’est pas grave ! C’est juste que ce n’est pas une question qu’on posa à son frère... ou même à un homme tout court d’ailleurs.

D’accord ! répondit-elle.


Elle se pencha pour que sa tête vienne se poser dans la joue de Yohann. Il se pencha pour venir l’embrasser à pleine bouche. Il se releva du lit, et quitta la chambre avec le sourire. Elle soupira en se demandant s’il allait revenir. La jeune fille rangea son ordinateur portable, en le glissant sous le lit. Puis elle éteignit la lumière, et attendit en silence, seule, en regardant le plafond, espérant que son frère revienne.


Quand Shana avait posé la question, Yohann avait tout de suite repensé à Anna, et il ne pouvait pas lui parler de ça. Et puis lui dire qu’il avait fait l’amour avec 54... non 56 femmes n’était pas une bonne idée. Yohann redescendit au salon, il était dans le noir, signe que sa tante devait être couchée. Il s’installa et zappa à la télé, pour ne trouver que des films complètement idiots.


Yohann ! fit une petite voix.


Il se tourna pour découvrir sa petite sur, debout au milieu du salon, avec son pyjama pilou, qu’elle tournoyait nerveusement dans ses mains, dévoilant son ventre. Sans lui répondre, il lui tendit la main, et elle vint glisser la sienne à l’intérieur, et il tira vers lui. La jeune fille s’installa à califourchon, sur lui.


La jeune fille posa d’abord ses fesses sur le bout de ses genoux. Yohann tira le bas de son pyjama pour regarder à l’intérieur.


Qu’est-ce que tu fais ?

Je regarde si tu as mis une culotte, ce soir.

Yohann !


Le jeune homme tira plus fort sur son pantalon, et ses fesses glissèrent le long de ses cuisses, et son sexe se cogna contre le sien, en profonde érection. Il caressa le dos de sa petite sur. Elle se pencha alors pour venir poser sa bouche contre la sienne. Le jeune homme approfondit le baiser donné par sa petite sur. Shana était si douce, si belle.


On devrait peut-être monter, fit-elle. Tante Hélène pourrait nous voir.

Ça te fait peur, si quelqu’un nous découvrait ? demanda-t-il.

Eh bien... ça dépend, il se passerait quoi ?

Rien de particulier.

Comment ça, rien ?

Je me suis mal exprimé. Rien de particulier aux yeux de la loi. Ils demanderaient quand ça a commencé, comme tu es majeure, ça va. Mais sinon... je serais allé en prison...

Mais c’est...

Ça va, aujourd’hui, tu es majeure, et vaccinée comme on dit. Donc ce n’est plus un crime, mais un délit.

Et il y a une différence ?

Oui, un délit ne signifie pas toujours prison.

Ouf !

Sinon, c’est aux yeux de la société ... des gens, que ... nous serions condamnés.

Et ?

Eh bien, pense aux parents ? Aux amis ? Au travail ? Dans la rue ?

Il... serait contre nous ?

Oui, Shana.

Mais on serait là l’un pour l’autre.

Oui, ma chérie, toujours là pour toi.


Shana et Yohann se sourirent l’un à l’autre, puis main dans la main, ils remontèrent dans la chambre de la jeune fille. Ils s’allongèrent, l’un face à l’autre. La jeune fille fixait son grand frère du regard, et promenait sa main le long de son corps. Yohann prit la main de sa petite sur, et porta ses doigts à sa bouche, pour venir en lécher et en sucer un à un. Elle avait de toutes petites mains, mais incroyablement douces et sensuelles. Le regard de Shana devint surprise, puis ... intérêt, puis bonheur. Il sourit, et glissa deux doigts dans sa bouche, qu’il coinça avec ses dents, et caresse son index et son majeur dans sa bouche.


Yoyo ! fit-elle.

Mmmh ! répondit-il.


Il leva alors sa main vers son visage, elle prit doucement sa main avec son autre main, et commença à glisser sa langue le long de ses doigts. Il en glissa deux dans sa bouche, qu’elle se mit à sucer et à tétouiller. Ils se regardaient avec amour, se pénétrant leurs bouches avec leurs doigts.


Shana sentait son entrejambe se mouiller, elle glissait ses cuisses l’une contre l’autre, espérant faire disparaître cette sensation étrange. Yohann lui avait une érection du diable, la bouche de sa petite sur était divine, il se demanda alors si elle voudrait bien... y mettre autre chose.


Yohann s’allongea sur le dos, et invita Shana à s’allonger sur lui, elle se mit à califourchon, et ils s’embrassèrent avec passion.


J’aimerais faire quelque chose avec toi, mais dis-le-moi, si tu ne veux pas. Je ne veux pas te forcer.

Qu’est-ce que c’est ?

Retourne-toi, et viens placer ton sexe près de ma bouche.

Hein ?

Je vais te guider.


Le jeune homme aida donc sa petite sur à mettre son sexe au-dessus de sa bouche. Il baissa son affreux pyjama, et sa petite culotte. Elle avait une jambe pliée de chaque côté de sa tête. Yohann leva les bras et encerclant les fesses de sa sur pour faire descendre son pubis contre sa bouche, et il se mit à la lécher, la mordiller, à lui titiller le clitoris. Puis il glissa sa langue dans son vagin, aussi loin qu’il le pouvait.


Mmmh ! fit-elle en gémissant de plaisir.

Défais mon pantalon, dit-il.


Shana défit le pantalon de son frère, et baissa son boxer pour libérer son sexe. Elle commença à le caresser, à faire des va-et-vient avec ses mains.


S’il te plaît ! fit-il en la basculant un peu, et son nez vint presque cogner contre son sexe.


La jeune fille comprit alors ce qu’il voulait. Elle avait un peu peur de faire mal, encore une fois. Mais elle voulait aussi donner du plaisir à Yohann. Elle pencha donc la tête et commença à lécher son pénis, elle passa sa langue sur le sommet, et le bas.


Mets-le dans ta bouche, comme avec mes doigts, fit-il.


Yohann se remit à lécher son petit sexe, et elle mit sa bouche autour de son pénis. Elle fit des va-et-vient, et passa sa langue sur toute sa verge. Ils se procurèrent ainsi du plaisir l’un l’autre avec leurs bouches. Shana sentit un orgasme la prendre, elle se mit à jouir et à gémir contre le sexe de son frère. Elle sentit que Yohann serrait davantage son bassin, pour le maintenir contre sa bouche, pour la titiller encore. Elle sentait cet étrange liquide couler partout. Quand la jouissance retomba un peu, elle reprit son va-et-vient sur le sexe de son frère.


Attends ! Arrête !


Mais cette fois-ci, Shana ne voulait pas arrêter, elle en avait marre qu’il lui dise ça, alors elle garda son sexe dans sa bouche, quand elle sentit un liquide l’inonder entre ses dents. Elle se recula, sortit le pénis de son frère de sa bouche, et elle avait toujours le sperme de Yohann dans sa bouche, sans savoir quoi en faire.


Tiens, fit son frère en lui donnant une de ses chaussettes.


Elle se saisit du vêtement et cracha le tout dedans.


Pourquoi tu ne t’es pas arrêtée quand je te l’ai dit ? demanda Yohann.


Shana se releva et le regarda un moment. Est-ce qu’il était en colère, déçu ? Pourquoi, elle ne faisait jamais les choses comme il faut. Elle sentit qu’elle allait à nouveau pleurer. La jeune fille se leva et se rua hors de la chambre, pour s’enfermer dans la salle de bain.


Quand elle ne faisait pas, et qu’elle s’arrêtait, ça n’allait pas. Et quand elle ne s’arrêtait pas, et qu’elle faisait, ça n’allait pas non plus. Pourquoi est-ce qu’elle n’arrivait pas à rendre son frère heureux ? Elle s’assit contre la porte de la salle de bain, remonta les jambes le long de son corps, et enfouit sa tête dans ses bras pour pleurer en silence, dans son coin. Yohann dans la chambre de sa petite sur remit son boxer et son pantalon comme il faut. Il aurait voulu lui courir après en criant son nom, mais leur tante dormait dans la pièce à côté. Que pourrait-il lui dire s’il la réveillait. Il s’assit, prit son visage entre ses mains. Pourquoi ... Pourquoi est-ce qu’il n’arrive pas à se contrôler dès qu’il est question de Shana ? Il était complètement perdu, il se faisait celui qui savait tout, mais en fait, il ne savait rien ... Pour faire l’amour à sa petite sur, il était un ... abruti ignorant, et un ... connard.


Il se leva de la chambre de sa petite sur, il ne pouvait pas la laisser passer la nuit dans la salle de bain. Il gratta doucement à la porte avec ses ongles.


Je vais dans ma chambre, tu peux retourner dans la tienne. Excuse-moi, Shana !


Il s’éloigna de la salle de bain, et entra dans sa chambre. Il attendit un moment, et soupira de soulagement, en entendant les petits pas de sa sur retourner dans sa chambre. Yohann se retourna et réussit à s’endormir, après des heures à ruminer.


Shana entendit la voix de son frère au travers de la porte, elle attendit qu’il se soit éloigné, puis elle se précipita dans sa chambre, elle s’y ferma, se glissa dans son lit, sous les couvertures, et continua de pleurer. Pourquoi elle passait de la joie à la tristesse, il n’y avait que lui était capable d’une telle chose. La jeune fille finit par s’endormir d’avoir versé trop de larmes.

Diffuse en direct !
Regarder son live