Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 052 fois
  • 27 J'aime
  • 0 Commentaire

Un amour de tante

Chapitre 5

Inceste

Un amour de tante – Chapitre 5


Résumé : En arrivant dans l’hôtel, nous avions fait la connaissance de Clémence, l’hôtesse d’accueil avec qui nous avons partagés une nuit des plus torrides de notre voyage, mais à mon avis, ce ne sera pas la dernière.


8h30, nous nous dirigeons vers le port pour embarquer vers l’île de Cythère. Sur le quai, nous attendions que les bagages soient validés, nous avions juste une sacoche pour les papiers et le sac à main d’Alicia. Nous parlions de choses et d’autres quand soudain elle reçue un message de Steph, elle attrapa son sac et l’ouvrit pour prendre son téléphone même un petit con s’est trouvé malin en le lui volant sous ses yeux. Affolée, elle ne pût bouger mais moi, je me mis à sa poursuite, et au bout de 500 mètres, je le clouais au sol pour lui reprendre ce qui ne lui appartenait pas. Après deux ou trois coups, il me supplia de ne pas porter plainte, qu’il volait car il venait de perdre son emploi et que la seule façon de se faire de l’argent dans la région était de revendre les objets volés aux touristes, il se mit à pleurer et par bonté, je le laissais partir. Lorsque je revenais vers ma chère et tendre, elle me sauta au cou pour « embrasser son héros » comme elle me l’avait si bien dit. Avec toute cette agitation, nous avions mis du temps à récupérer nos bagages et à nous installer dans le bateau, donc nous avions eu des places au dernier rang (oui, le voyage ne durait que 30 minutes, ils nous projetèrent un court-métrage en 3D sur les animaux sauvages et l’instinct de survie). Les dix premières minutes passées, la température augmentait, Alicia dût donc ôter sa veste, m’offrant sous les yeux, un décolleté plus que généreux : une paire de seins soutenue par un débardeur sans soutien-gorge dessous. Rien que cette vue me donna un début d’érection, mais plus les secondes passaient, plus la chaleur montait, et je voyais quelques gouttes de sueur perler de son cou vers le ravin dessiné entre ses deux obus. Cela n’en finit pas de m’exciter et finit de durcir la queue qui pointait entre mes jambes. Ma tante le vit et elle se précipita à y poser sa main dessus et elle commença par me caresser le sexe à travers mon short. N’y tenant plus au bout de 5 minutes, je lui dis et elle baissa sa tête et déboutonna mon short et sortit ma bite de sa cachette, et elle la lécha, la titilla, la suça, l’avala, mais je ne pus jouir, le film venait de terminer et les lumières n’allait pas tarder à se rallumer.


Arrivés sur les terres de l’île de Cythère, nous nous sommes dirigés vers les sites principaux, quelques photos souvenirs, un ou deux attouchements discrets et l’on se dirigeait vers le temple d’Aphrodite, déesse reine de l’île et divinité de l’amour, de la beauté et du plaisir. Lors du trajet qui nous séparait d’entre les deux sites, Alicia me fit un cours spécial sur tout ce qui se ralliait à cette île et ses mystères :

— Sais-tu que la déesse grecque Aphrodite était la protectrice de cette île ?

— Non

— Sais-tu alors qu’elle était la déesse de la beauté, de l’amour… et du plaisir ?

— Oui, ça je l’ai vu au collège, mais je crois que tu es sa réincarnation, tu es divine, la plus belle, rayonnante, aimante, et en plus, tu offres du plaisir comme personne d’autre. C’est pour cela que je t’aime.

— Oh mon chéri, c’est des mots et des phrases comme celles-ci qui font que je t’aime moi aussi et que je suis avec toi. Mais revenons à nos moutons, nous arrivons dans le temple.


Cet édifice était rempli de colonnes de pierre ou de marbre et de statues (à mon avis, représentantes toutes Aphrodite). Le temple était sombre, une brise légère passa et nous rafraîchie le corps. Soudain, sans que je m’en aperçoive, Alicia m’entraina sur une stèle en pierre, elle m’y allongea, commença à me retirer ma chemise, mon short et mon boxer. Mon sexe jaillit et elle l’avala d’une traite. Elle me suça doucement et délicatement, puis après quelques allers et retours sur ma bite, elle devint plus sauvage, plus intense. Elle ne semblait plus elle-même, comme possédée. Ensuite, elle décida de s’empaler sur ma queue turgescente, elle déboutonna son mini-short, ôter sa culotte en dentelle, et elle dirigea mon sexe vers son antre et lorsqu’il y était, je sentais comme une vague de chaleur monter depuis ma bite jusqu’à mon cœur et nos ébats furent torrides, voire exceptionnels. Alicia se comporta comme une tigresse, affamée de bites. Je lui donnais des coups de reins, elle aspirait ma queue au plus profond de son vagin et je ne pus me retenir plus longtemps et je crachais tout dans sa chatte dans un cri de jouissance absolu, ce qui donna aussi un orgasme fulgurant à Alicia qui la fit hurler à travers tout le temple et l’on assoupit quelques secondes dans le même état. Lorsqu’Alicia reprit ses esprits, elle était plus sereine, plus fluide qu’avant, peut-être que la grossesse ne commence déjà à faire effet et que ce sont les hormones qui la travaillent, ou peut-être est-ce seulement le fait d’être dans le temple de la déesse de l’amour et du plaisir. Mystère…


En fin d’après-midi, nous retournions à l’hôtel, et nous passions notre soirée dans notre chambre, Clémence nous avait offert un panier remplit de produits locaux. Après un bon dîner, nous avons recommencés nos jeux érotiques et nos parties de jambes en l’air, ce soir dans le thème de la santé : elle avait enfilé un uniforme d’infirmière composé d’une blouse blanche assez courte (s’arrêtant à ras la salle de jeu), je bas blanc accompagnés d’un porte-jarretelle lui aussi blanc mais avec de jolis petits nœuds rouges sur l’élastique. Elle s’était maquillée telle une actrice de films pornos, et surmontait tout par une paire de talons hauts noirs.


Je me demande ce qui m’attendait dans les prochains jours au niveau « surprises au lit ».


(La suite au prochain chapitre…) Dans le chapitre 6, nous terminons l’escale Grèce et nous nous dirigeons vers l’Espagne. Pour tous les fans du Camp Nou, ne ratez pas le prochain épisode…

Diffuse en direct !
Regarder son live