Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 4 507 fois
  • 5 J'aime
  • 0 Commentaire

Angélique

Chapitre 1

Hétéro

Les prénoms des gens sont modifiés sauf celui de la superbe et fragile Angélique (Angie).

Pliée en deux dans son pantalon de sport noir moulant,elle souffle et s’étire après des séries d’exercices qu’elle pratique chaque matin chez sa mère. Son père,elle le connaît très peu car il les a abandonné après la naissance de son petit frère qui a cinq ans de moins qu’elle.


Angie a eu dix huit ans le mois dernier et son oncle Peter,le frère de sa mère à souvent été là pour les aider dans quoi que se soit. Il a prit sa nièce sous son aile telle une fille qu’il n’a pas eu car il a un fils plus jeune d’un an qui a grandi un peu comme frère/sour avec sa cousine.


La mère d’Angie sait que sa fille veut trouver le grand amour,elle l’a révélé inopinément à son frère dans une discussion et il n’en fut pas surpris car les efforts d’Angie sont clairvoyant.

Plus elle se rapprochait de sa majorité et plus elle devenait rebelle et coquette mais elle avait et a toujours se brin de fragilité féminine et qu’elle n’aime pas que son oncle mentionne donc pour prouver autour d’elle sa maturité,elle n’a cessé de rapprocher et de réduire ses habits prés de son corps sportif car comme dit,elle met le paquet pour plaire à un futur petit ami.


« Angie !Mets quelque chose de plus décent ! »Proteste sa mère lorsque Angie part pour son bahut dans un jean’s foncé taille basse d’où son string à ficelle rose dépasse exagérément.

« T’inquiètes Mam !C’est la mode ! »Répond elle comme à chaque fois à tous ces jugements.

« Et oui Angie !Pour trouver un amoureux sérieux,écoutes ta mère ! »Dit soudain son oncle qu’elle n’a pas vu déjeuner et qu’elle salue brièvement de la main avec son air soudain timide qui décuple cette fragilité qui la rend féminine à mourir puis vite, elle va lui faire la bise et quitte la maison avec ses joues devenues toutes rouges car elle sait maintenant qu’ils savent.


Au bahut,Angie a plusieurs amies qui reluquent les types qui font de même et l’un d’eux a récemment flashé sur elle,notamment depuis qu’un jour elle a débarqué dans une mini jupe.

Cela était à une semaine de ses dix huit ans,elle avait enfilé chez une amie pour ne pas que sa mère la voit comme cela car elle avait aussi une haute paire d’escarpins puis étant donné le manque d’habitude d’en porter,son amie passait la journée à l’aider à marcher correctement trébuchant quelque fois sous les sifflements des types qui en ricanaient bêtement mais ce type qui l’avait remarqué était venu l’aider à se relever afin de subtilement se présenter.


« Patrick !Pat ,si tu préfères ! »Dit il tenant sa main fragile parfaitement manucurée de deux couleurs essayant de regarder cette ravissante blondinette qui ne sait plus ou se mettre.

« Oh moi c’est Angie ! Angélique quoi ! »Répond elle de sa voix aigue et vraiment féminine qui réveillerait tous les pervers du monde puis elle se rattrapait à son amie qui revenait.

Cela était leur premier contact qui resterait et reste encore gravé dans la mémoire d’Angie car elle rougie encore toute seule de penser qu’il avait pu entrevoir ce qu’elle portait dessous.


Puis une chose menant à une autre,à ce jour d’une soirée organisée avec la musique qui bat son plein tandis qu’elle est couchée sur le dos avec sa tète renversée sur l’accoudoir d’un canapé et qu’elle discute avec Pat,assis prés d’elle sur une chaise, mélangé de rires bébêtes qui étirent ses lèvres maquillées de gloss,elle se voit recevoir ses lèvres sur les siennes qui les mènent dans un flirt maladroit et qui se termine voracement assis ensemble sur le canapé.


Le soir même,dans les toilettes,elle perd sa virginité oral et avale après sa première fellation ce qu’elle appelle l’équivalent d’un ouf cru, le sperme de Pat qui ruisselle sur son menton.

Le lendemain,avec impatience,elle va chez lui fringuée d’une nouvelle mini jupe blanche et sans mots leurs bouches se scellent tandis qu’il l’a porte dans sa chambre. Encore à moitié habillé,il est avec elle sur le dessus en soixante neuf passionné puis lorsqu’elle croit recevoir une charge de sperme,elle se voit invitée à sa première pénétration donc ne voulant rien manqué du spectacle,elle est sur le dos avec un oreiller sous sa nuque,sa mini jupe est retroussée et ses beaux seins sont dégagées du soutien gorge assorti au string écarté.

« Whao !Ta chatte semble toute petite ! »Dit Pat qui la fait sourire car elle ne peut pas comprendre ce qu’il dit mais voit dans ses yeux et son pénis d’acier un immense désir.

Au contact,ils frémissent et halètent,de sa vue,sous sa petite touffe de poils blond,elle ne voit plus son gland mais elle sent la pénétration qui la déflore mais pas comme elle lui avait dit et ne ressent pas les effets lus dans plusieurs confessions et fantasmes d’internet puis elle est étonnée qu’après quelques va-et-vient,son amoureux ressort son pénis et éjacule partout.

« Mais qu’est ce t’a foutu !J’en ai partout ! »S’exclame-t-elle couverte de sperme avant de voir et d’entendre Pat ricaner avec sa bande de collègues qui sortent du placard.


Et c’est en pleurnichant qu’Angie retourne chez elle déçue des évènements sur lesquels elle avait tant imaginer de joies,elle rentre chez elle et se ressasse son oncle lui dire ces conseils.

« Je suis la fille la plus stupide du monde ! »Bafouille-t-elle et court dans sa chambre pleurer.

Les mois qui suivent et sous les yeux de sa mère et oncle,Angie change ses tenues vestimentaires et étudie comme une dingue pour son diplôme qu’elle réussie avec mention et elle crie de joie sa réussite comme une revanche sur l’amour qu’elle espérait... puis l’été arrive.


« Tu vois Angie !Pour trouver un amoureux,sois naturelle ! »Dit son oncle lors d’un barbecue tandis qu’ils sont seuls entrain de tourner les merguez et cela fait rougir sa nièce qui s’interroge

« Comment sais-tu ? »Demande-t-elle regardant vite ou se trouve sa mère et son petit frère.

« Car je suis aussi passé par là..il est encore trop jeune pour comprendre ! »Dit il sur son ex.

« Pas facile la vie oncle Peter ! »Dit elle faisant maladroitement tomber une merguez.

«Tu as bientôt 19 ans..tu as encore tout le temps ! »Dit il lui rappelant aussi son propre age.

«Je suis sur et certaine qu’à mon age tu devais être un don juan ! »Dit elle avant de ricaner.

« Oh !Tu sais,je pense que rien n’a changé,les filles de ton age doivent sortir avec des types plus âgés...comme chaque génération ! »Dit il d’un ton plaisant qui fait rire sa nièce.

« Moi pour ma part,je ne me vois pas avec un type qui le double de mon age ! »Murmure-t-elle donnant un furtif coup d’oil sur le reste de sa famille qui attend les merguez.

« C’est parc que tu n’as jamais essayé Angie! »Murmure-t-il avant de la laisser plantée devant le barbecue,scotchée et perdue dans les mots que son oncle vient de lui dire.

« Elles vont brûler Angie ! »La voix de Peter la fait sursauter tandis qu’elle les tourne vite.

« Je n’ai pas dit cela pour que tu essayes de le faire avec un type plus âgé ! »Précise-t-il.

«Je m’en doute.mais je pensais à toutes mes amies qui pratiquent cela en cachette !»Dit elle.

« Alors pourquoi tu veux te priver de cela ! »Dit il amenant d’autres merguez à sa famille.

Angie reste un moment devant le barbecue seule comme réfléchissante et dit à sa mère qu’elle arrive car celle-ci répète sa venue puis c’est Peter qui va venir et insister pour qu’elle vienne.

«Ça te dirait un après midi à la plage avec moi ! »Entend il son chuchotage remarquant sa nièce nerveuse qui n’ose pas le regarder dans les yeux.

« Réponds moi s’il te plait ! »Rajoute-t-elle d’un silence qui la dérange plus que tout.

« Je connais un endroit Angie.un endroit tranquille ! »Dit il dans le souffle apaisé d’Angie.

Ensuite,ils n’échangent aucun mot discret sauf quelques regards qui font rougir ses joues car elle sait qu’ils viennent d’avoir sans le vouloir une petite discussion personnelle et intime.


A suivre ...

Diffuse en direct !
Regarder son live