Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 943 fois
  • 7 J'aime
  • 0 Commentaire

angelique 4

Chapitre 4

Hétéro

Peter entend le scooter d’Angie partir et s’affale dans son fauteuil par les faits surréalistes qui viennent de se produire,son esprit est encore sur les prouesses buccales de sa nièce et cela maintient pleinement son érection qui suinte à nouveau de revoir la beauté de son visage transformé en une suceuse de folie puis il revit cela d’une branlette qu’il se procure d’abord délicatement puis frénétiquement et avec encore son goût de cyprine dans la bouche, il essaye d’imaginer les ressentiments d’avoir son grand pénis effectuer sa pénétration jusqu’ au fond de sa chatte touffue blonde qu’il a trouvé très serré autour de sa langue qui en à la liqueur.

Le lendemain Peter se réveille avachi sur le fauteuil et le désordre lui fait souvenir qu’il a du se masturber quatre fois pour trouver le sommeil, autour de lui c’est une pluie de sperme.

De l’autre coté, Angie n’a pu se retenir de quelques caresses qu’elle gémissait mordant son oreiller pour ne pas que sa mère et petit frère n’entendent puis cela n’a pu l’empêcher de sortir son vibromasseur en forme de pénis d’une moitié de taille comparé au réel de son oncle acheter en cachette avec une amie et qui se trouvait vite entre ses cuisses qu’elle serrait jusqu’aux petits orgasmes d’imaginer les sensations d’avoir celui de Peter enterré en elle.

Le matin c’est sa mère qui la réveille car il est presque midi et Angie se rend dans la cuisine les cheveux bordéliques avec son grand tee short de nuit traînant ces chaussons sur le carrelage découvrant son petit frère amusé de la voir ainsi puis fraternelle elle va l’étreindre affectueusement comme à chaque fois qu’elle le peut sans se rendre compte qu’elle colle sa poitrine contre lui gémissante d’une salutation et qu’il commence à être un adolescent.

Lorsqu’elle boit son thé vanille, il revient des images du visage de son oncle rempli de plaisirs et qui serre ses dents lorsqu’il jouit de toute son âme, cela lui donne un sourire à elle-même.

« Tu as un amoureux Angie ? »Questionne son frère qui voit la malice dans son sourire et cela fait ricaner sa sour aînée qui revient vers lui pour l’étreindre à nouveau.

« C’est possible, mais cela reste un secret d’acc ! »Dit elle regardant si leur mère est autour.

« Moi je voudrais bien être ton seul amoureux ! »Dit son petit frère dans ses bras.

« Oh que c’est gentil, mais je suis ta sour !! »Puis elle le regarde adorablement et secoue bêtement sa tète car il est si jeune qu’il ne sait pas se qu’il dit et elle l’étreint à nouveau.

Dans la semaine, Angie et Peter se croisent lorsqu’il passe inopinément voir sa soeur pour un travail qu’il doit faire chez eux. Il est stupéfait de voir sa nièce agir comme s’il ne s’était produit entre eux alors que désormais, il connaît comme elle chaque centimètre de son corps, c’est à la fin de sa visite qu’il voit une étincelle dans son oil qui s’enchaîne d’un sourire tordu

« Quelle petite salope »Pense-t-il au fond de lui quittant leur domicile avec une forte érection.

Arrivé chez lui, il téléphone chez sa sour espérant beaucoup qu’Angie décroche.

« Allooo ! »Répond longuement d’une voix aigue que reconnaît Peter qui sort son pénis.

« On se voit quand Angie ! »Demande-t-il devenu à son étonnement pervers car il se branle.

« Non non il n’y a rein ici ! Tu n’as rien oublié chez nous ! »Dit faussement Angie l’oil sur sa mère qui demande par des gestes qui est au combiné car elle croit à un type qui la drague.

« J’te jure Angie, le jeans que tu portes en ce moment te donne un cul d’enfer ! »Gémit il.

« D’acc Oncle Peter ! Si nous le voyons on te le met de coté.bye ! »Dit elle devinant des bruits de fond qu’il se fait une sacrée bonne branlette sur son cul et qu’il jouie au raccrochage.

Peter constate avec émotions qu’il vient d’éjaculer jusqu’à l’autre bout du canapé et que son érection faiblit peu donc il s’en pratique une autre et éjacule encore savamment puis s’épuise.

A la fin de cette semaine sans que chacun ne propose une prochaine rencontre car il ne savent pas trop s’ils doivent approfondir leur relation interdite malgré leurs bouillants désirs cumulés, c’est la mère d’Angie qui téléphone à son frère proposant qu’il emmène sa nièce dans une ville assez lointaine afin qu’elle s’inscrive pour sa future rentrée étudiante.

« .et oui je suis bloquée à mon travail ! Tu l’emmèneras, je compte sur toi.bye »

Au raccrochement du combiné, il est en flamme car le trajet prévoit à aller et au retour deux nuits d’hôtel qui on fait l’étonnement audible et aigu D’Angie qui écoutait la conversation.

Une éternelle semaine passée puis le jour venu, Peter est tellement en avance qu’il pense que sa sour, nièce et neveu doivent encore déjeuner, il perçoit Angie par la fenêtre de cuisine qui mange ces céréales et qui va aussi le percevoir sortir de sa voiture puis naturelle, elle va vite l’accueillir à la porte d’entrée échangeant avec lui lors d’une bise, deux sourires tordus.

« J’file me préparer ! »Dit elle courant vers sa chambre tandis qu’il voit parfaitement le contour de ses belles rebondies sous son grand tee short surdimensionné qui se coince dedans car il se doute que dessous celui-ci,elle doit être toute nue.

« Et bien, elle est heureuse de changer de faculté ! »Dit soudain sa sour qui est dans un peignoir avec ses cheveux en brioche et qui lui donne toujours cette blondeur charmeuse.

« Avec la route qu’il y a, elle déchanteras vite ! »Dit il pensant tout bas tout autre chose.

Le temps qu’Angie redescende, il accepte le café proposé se questionnant sur la tenue qu’elle va mettre pour le trajet puis la voilà qui sort de sa pièce avec un sac à dos, habillée d’un jeans classique et d’un long polo quelconque qui descend aux cuisses et elle perçoit son triste regard

« Faites une bonne route ! Soyez très prudent ! »Sont les derniers mots inquiet de sa mère nerveuse qui leur agite les deux mains avant de ramener son fils vers la maison.

« Sapristi ! Je n’ai pas dormi de la nuit ! »Dit Angie qui pirouette à l’arrière de sa voiture et fouille son sac sans que son oncle n’ait le temps de parler puis il la voit dans son rétroviseur.

« Hé laisse moi me changer ! Respect ! »S’exclame-t-elle le faisant sourire en coin.

Un moment plus tard et après avoir respecté sa demande, elle revient sur le siège passager donnant à Peter une furtive de son entre cuisses couverte d’un string minuscule blanc car elle a garder ses basket mais s’est changée dans une minijupe en satin blanc et un haut marron en maille fine qui tient par deux ficelles nouées dans son dos prenant le soin d’ôter tout soutif.

« Hum !j’me sens mieux là !hum »S’exprime-t-elle ouvrant la vitre sachant qu’il la reluque des pieds à la tète tandis qu’elle tortille et tire coquinement sur sa minijupe qui remonte déjà.

« Mattes la route tonton ! Sinon on va finir à l’hosto ! Et que dira t’on de ma tenue ? »Dit elle.

Son commentaire les fait rires bêtement car Angie imite la tète de sa mère découvrant sa fille presque nue alors qu’elle est habillée autrement « Docteur ! Vous êtes sur que c’est ma fille ! »

Ils prennent l’autoroute veillant à se reposer dans quelques aires aménager,il veut parfois tenter quelque chose sur elle mais son comportement est enjouée par la route,les paysages et la façon dont les gens les regardent parfois marcher ensemble car elle ne cesse d’être attirante.

« Peter..j’ai envie de te sucer ! »Chuchote-t-elle alors qu’il croyait qu’elle somnolait appuyée contre la portière puis il lui donne un coup d’oil avec son pénis qui se contracte pour la voir regarder le paysage tandis qu’elle grignote son ongle.

« Je n’en peux plus Peter, arrêtes la voiture, il faut que je te suce ! »Répète-t-elle tortillante.

« Attendons une aire de repos huuurrrgghhh! »Dit il recevant en même temps comme réponse sa main qui cherche son entre jambes alors qu’elle regarde toujours ailleurs puis silencieusement hormis les gémissements de Peter qui ne peut que bander à crever sous les caresses de sa main active, il devient soulagé lorsqu’une aire de repos s’annonce pas très loin.

Au clignotant, Angie griffe par ses habits son dur pénis et va même atteindre ses couilles qu’elle a négligé la première fois, sans le regarder, elle mord sa lèvre comme se faisant elle-même jouir par ses cuisses qu’elles serrent laissant sa minijupe dévoiler un peu de son string.

Une minute plus tard, la voiture est garée à l’écart des gens, ils sont derrière avec Peter à genoux et ses habits aux chevilles tandis que sa nièce est à quatre pattes devant lui entrain de le sucer comme si cela serait la dernière fois donc elle joue davantage avec ses couilles jusqu’au point de non retour avec ses lèvres enfouîtes dans ses poils pubiens frisés.

« Hummmm.autant que la dernière fois..hummm »Gémit-elle s’essuyant avec son bras le restant de salive et d’ouf d’autruche qu’elle vient d’ingurgiter directement dans sa gorge.

Se rhabillant,il ne peut pas laisser sa nièce sans remerciement donc subitement alors qu’elle se préparer à remonter dans la voiture il la retient et l’installe dans des couinements aigus entre la portière ouverte et l’intérieur puis il retrousse sa minijupe et se rue le nez dans ses fesses qu’elle remue instinctivement par sa langue qui passe tout le long de sa fente puis il écarte son string et déguste avec passion toute son entre cuisses jusqu’à la faire tellement jouir qu’elle s’écroule dans le siège passager de sorte à ce qu’elle s’endorme satisfaite,épuisée d’avoir joui...

A suivre

Diffuse en direct !
Regarder son live