Le site de l'histoire érotique

Anna : jeune vierge initiée par son beau-père

Chapitre 10

43
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 19 313 fois

43

1

Après avoir dévoilé son corps à Papi Raymond, Anna continua de se balader nue dans sa chambre et se caressait régulièrement à la fenêtre pour le provoquer. Elle avait aimé se déshabiller devant lui, et entrouvrir ses jeunes cuisses pour le faire fantasmer. Anna se rendait compte qu’elle aimait l’expérience des hommes plus âgés. Papi Raymond l’avait léché à la perfection, mieux que son beau-père et elle aimait sentir son clitoris gonfler, mouiller. Son petit trou palpitant recueillir le sperme frais en gémissant comme une chienne en chaleur. 

  

 Elle espérait que son beau-père ne se douterait de rien. Elle redoutait sa réaction. Un soir, à la fin de l’été, lorsqu’elle rentra, Anna trouva sa mère en body noir transparent assise sur le canapé. La dentelle du body faisait ressortir sa poitrine généreuse aux tétons larges et bruns. Elle portait des talons noirs et un chignon. Paul lui sourit en la voyant.

  

 

-         On sort ce soir, va te laver et reviens j’ai quelque chose pour toi, ma chérie, dit Paul en l’embrassant


 Anna se déshabilla et laissa l’eau chaude couler le long de sa gorge, de ses seins ronds et le long de son cul. 

 Elle revint nue dans le salon, et ouvrit une boite. Elle découvrit une combinaison moulante en latex noir, avec une fermeture éclair devant laissant apparaître ses seins et son ventre une fois ouverte. L’arrière était fermé par des nœuds rouges, laissant entrevoir la raie de ses fesses. Anna enfila la combinaison avec des escarpins rouges. Paul semblait satisfait  et il vint ouvrir la fermeture éclair pour bien mettre en valeur la poitrine. Puis, il demanda à Anna et Céline de se pencher sur la table de la salle à manger. Il profita du spectacle des fesses légèrement écartées et bien remontées, provocantes. Il ouvrit une boite et en sorti des boules de geisha. Anna entrouvrir les lévres et les lécha :

  

 

-         Oui, chérie, c’est parfait, mouille bien la boule comme tu fais avec les miennes. Montres à beau-papa que tu aimes ça ! Lèches bien. Tu es une gentille chaudasse


 Anna s’appliqua. La boule se réchauffa sous sa langue.  Paul lui caressait les fesses et sa mère la regardait. Puis, il passa sa main sous la combinaison. Anna poussa un crie surpris en sentant Paul forcer sa fente pour faire rentrer la boule humide. Puis, Paul lui tendit une autre boule qu’elle suça avec la même application. Céline ne pu s’empêcher de se pencher et elles terminèrent de mouiller la boule ensemble, emmêlant leur langue. Paul se décida enfin à entrouvrir les cuisses de Céline et la boule  de Geisha rentra facilement. Céline et Anna gémir dès qu’elles se redressèrent en sentant les boules vibrer en elles. Chacune enfila un manteau sans vêtement. Elles se dirigèrent vers la voiture sentant en permanence les boules vibrer et lubrifier leur fente. A plusieurs reprises, Paul caressa les fesses de la mère et de la fille, sans leur donner d’information sur leur destination. 

 Anna se retenait pour ne pas se caresser.  Après 15 minutes de route, ils se retrouvèrent devant une boite échangiste. Anna rentra dans une pièce à la lumière tamisée, avec de la musique comme en boite de nuit. Sa mère lui tenait la main. Elles enlevèrent leur manteau dévoilant leurs sous-vêtements attirant les regards lubriques.  Ils se dirigèrent vers le bar et prirent un verre de vin. Paul regarda autour de lui et se dirigea vers une banquette occupée par un homme bedonnant et sa femme blonde aux formes généreuses. Paul entama rapidement la conversation en présentant Céline et Anna.  

 

-         Céline est la mère d’Anna. Je forme Anna aux plaisirs et Céline m’aide. J’ai deux femmes charmantes et chaudes qui aiment être saillies.


  

 Yves, l’homme avec qui ils parlaient, les regarda visiblement excité. Rebecca sa femme semblait elle aussi excitée. Rebecca portait un léger string rouge ouvert à l’arrière et une nuisette transparente. Un porte jarretelle venait habiller ses jambes avec des bas noirs. 

  

 

-         J’aime beaucoup votre combinaison jeune fille, dit Yves en s’adressant à Anna. 

 -         Merci monsieur, répondit Anna hésitante. 

 -         Anna approches toi d’Yves pour qu’il puisse mieux la voir, lui ordonna Paul. Laisse le toucher.

 -         Oui, beau-papa !


 Anna vint se positionner entre Rebecca et Yves. La main masculine caressa ses hanches puis fit le tour d’un téton qui se redressa. Rebecca posa une main sur sa jambe et ses lèvres vinrent se poser au creux de son cou. Anna ne se retint pas longtemps et accepta les avances puisque Paul l’autorisait. Céline vint s’installer à côté d’Yves qui commença à caresser la fente mature.

 

-         Une boule de geisha !! Yves regarda Paul surpris et se mit à sourire.

 -         Allons trouver un endroit tranquille pour que vous puissiez mieux la regarder, dit Paul. Chacune de mes femmes en cache une dans sa fente humide. 


 Paul prit la main de Rebecca et emprunta un couloir dans la pénombre. Yves était entouré de Céline et Anna qu’il ne voulait pas quitter. 

 Anna passa devant des espaces ouverts avec des lits, des corps nus gémissant de plaisir. Elle sentait la mouille couler le long de ses jambes. Elle entrevoyait des bouches dévorant des bites bien dures, des chattes mouillées accueillant des verges prêtes à lâcher du sperme. 

 Paul les amena dans une pièce couverte d’un grand lit rond rose. Ils s’allongèrent dessus. Rebecca caressa les fesses d’Anna doucement et lui entrouvrit les lèvres laissant sa langue s’enrouler autour de la sienne. Céline s’approcha et sortit sa langue pour emprisonner un téton de Rebecca, puis l’autre à tour de rôle. Paul et Yves, nus, regardaient les femmes , la queue presque dure. Céline et Rebecca s’embrassèrent longtemps. Anna en profita pour fouiller la fente blonde épilée. Elle rencontra un clitoris gonflé, mouillé. Anna s’aventura plus loin et enfonça un doigt. Rebecca lui prit la main et l’incita à en introduire 2, sur lesquels elle se glissa. 

 

-         Allonges toi, ordonna Rebecca à Anna.


 Anna obéit et en s’allongeant elle fit remonter la combinaison sur ses hanches. Anna était excitée. Elle exposait sa fente ouverte à quelques centimètres des deux hommes, avec provocation.  Rebecca vint se mettre au-dessus de sa tête et décala le string exposant sa fente. Anna sortit le bout de sa langue et goûta à la fente au gout de sel. Céline se laissait caresser la chatte, par Rebecca., ouvrant son body pour bien découvrir son clitoris. 

 Yves n’en pouvait plus. Il se pencha et embrassa les cuisses ouvertes d’Anna, remontant vite à la fente dégoulinante. Il s’amusa à faire bouger les boules de geisha. Les gémissements d’Anna furent étouffés par la fente de Rebecca qui se releva et se dirigeait avec Céline vers Son beau-père. Il accueillit les deux femmes en les embrassant chacune. Puis, elles se penchèrent, leurs langues se mêlèrent pour faire durcir la bite experte. 

 

-         Léchez bien ma queue mes petites chattes. Papa va vous inonder de son jus. 


  

 Yves enleva les boules de la fente, laissant un trou bien ouvert prêt à accueillir une bite. Anna se pencha et mordilla la queue. Puis, elle laissa Yves la glisser dans sa bouche. Elle était vigoureuse, large, avec des poils bouclés noirs à la base. Elle sentit quelques gouttes de sperme au bout de la queue et les avala, goulûment. 

  

 

-         Mets-toi en levrette salope, je veux te défoncer la fente. C’est tellement bon. Je vais te montrer ce qu’un vrai homme peut donner comme plaisir. 

 -         Oui, maître chéri, répondit Anna, prenant plaisir à ce jeu.


 Yves n’était pas séduisant mais l’envie de sexe était tellement forte qu’elle ne pouvait résister. Sentir la queue d’un inconnu dans sa chatte au milieu des gémissements et des corps nus, lui plaisait. 

 Elle se mit à 4 pattes, écartant les cuisses, les fesses relevées, en ondulant légèrement. Yves se pencha et laissa sa langue se balader le long de son petit cul. Il enfonça sa bite épaisse lentement et entreprit de la saillir avec application. Céline se dirigea vers eux et vint s’allonger sous sa fille, en 69. Puis, son beau-père attira Rebecca vers le couple. Rebecca se positionna en levrette, le visage à quelques centimètres d’Anna. Comme la jeune novice, elle présenta sa fente chaude à Paul pour recueillir sa queue d’étalon. Anna caressa d’une main les seins généreux de Rebecca, joua avec un téton. Rebecca se pencha pour l’embrasser, puis elle se pencha pour lécher la fente de Céline, remontant ses fesses au plus grand plaisir de Paul qui s’appliquait. 

 Céline jouait avec les couilles d’Yves, elle les gobait et les léchait. Yves grognait de plaisir et accélérait ses coups de bite, faisant gémir Anna. Céline se mit à lécher le clitoris de sa fille, excitée par les coups de langue de Rebecca, elle lui dévorait la chatte. 

  

 

-         Baise-moi plus fort Yves chéri, j’aime ta bite dure dans fente chaude ! Mouille-la encore !! quémanda Anna


 Yves était maintenant bien dur, il aurait voulu l’enculer mais savait qu’il ne tiendrait pas assez longtemps pour préparer son petit trou pour la première fois. Il sortit sa bite et la donna à sucer à Céline quelques minutes. Anna poussa un cri de surprise en sentant sa chatte  vide. Elle continuait d’onduler  ses hanches dans le vide en gémissant doucement. 

 

-         Reviens s’il te plait !


 Mais, Yves se faisait désirer. Rebecca suppliait également. Excitée par les coups de bite plus précis et rapide de Paul, elle continuait de lécher la fente de Céline et de la doigter. Céline était au bord de la jouissance. 

 Yves se planta à nouveau dans la jeune fente innocente. Anna se sentit rapidement pleine de sperme et jouit en donnant des coups de hanches larges. Yves retira sa queue et la donna à sucer à Céline. Puis, Céline attira les hanches de sa fille vers sa bouche et nettoya le sperme qui coulait.

 La fente encore sensible, Anna remercia sa mère et l’embrassa.

 Rebecca et Paul étaient au bord de la jouissance

  

 

-         Oui, fait de moi ta pouliche, mon étalon. J’aime me faire saillir. Défonces moi la chatte. J’aime être ta salope !!!


 N’en pouvant plus, Paul pilonna Rebecca sans retenue et fit jaillir son sperme chaud. Elle entrouvrit plus les cuisses pour bien l’accueillir au fond de sa chatte. 

 Anna et Rebecca se mirent à lécher à tour de rôle Céline qui hurlait de plaisir, étant la dernière à jouir. Paul lui tendit sa queue pour la nettoyer. Elle la goba comme une folle de sexe et jouit en même temps lançant des jets de cyprine, dans la bouche des deux femmes. Chacune vint nettoyer la fente de l’autre et elles s’embrassèrent langoureusement sous le regard des hommes, repus de sexe.

  

 Anna embrassa Yves avant de le quitter et il la félicita pour ses formes érotiques. Paul laissa encore sa main traîner sur les seins de Rebecca avant de les embrasser. Ils se séparèrent satisfaits. En rentrant Paul caressa encore la fente humide de Céline dans la voiture, et lécha la mouille.