Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 5 636 fois
  • 43 J'aime
  • 3 Commentaires

Anne O

Chapitre 1

Divers

Bonjour, J?ai 31 ans je suis brune avec des cheveux légèrement ondulés qui m’arrivent sur les épaules. J?ai un visage fin, un nez un peu retroussé, des yeux verts en amandes. Je suis moyennement grande, et mes amis disent que je suis jolie, des copines m?ont dis qu?elle étaient jalouses de mes formes.

Les regards appuyés des hommes, surtout quand je porte une robe moulante montre que je ne laisse pas indifférent. En clair j?ai de belles rondeurs là ou il faut.

Je suis sportive, je fais pas mal de natation et de salle de gym, des UV, et je suis intégralement bronzée. Mes seins sont lourds et gros, ils ont la forme de pamplemousses et tombent un peu, un peu trop à mon goût, mais j?ai également remarqué que cela attire les regards Ils ballottent pas mal quand je ne porte pas de soutien gorge, ce qui arrive assez souvent, surtout quand je en boite. Dans ces cas les mecs matent vraiment de façon évidente, le pire (ou le mieux) est que mes tétons sont également très visibles sous le tissus , ils sont longs et surtout ils se dressent et deviennent durs dès qu?ils frottent directement contre ma robe ou mon chemisier. Mes gros tétons, lorsqu?ils pointent autant me gène énormément car j?ai vraiment l?impression que les gens ne voient que ça pensent que suis excitée en permanence. Mes aréoles sont larges, très brunes quand je suis excitée elles gonflent et deviennent comme de petits connes supportant les tétons.

Mes jambes sont fines mais musclées, mon ventre est plat mais j?ai des hanches larges et surtout des fesses rondes et très cambrées. Un ami m?a même dit que j?ai un cul de ? black ?, Mon ventre plat, j?ai mesuré 65 cm fait encore mieux ressortir mes hanches larges et mes fesses, là le tour fait 100 cm, c?est un peu volumineux mais les hommes semblent apprécier. Je dois avouer que j?aime montrer mes jambes ainsi je ne mets quasiment que des jupes ou des robes courtes. La plupart de mes jupes ou robes s?arrêtent maximum à mi-cuisses ce qui laisse voir une bonne partie de mon anatomie quand je danse. Quand je suis assise je dois faire très attention à ce que ma robe ne remonte pas trop, ce qui d?ailleurs arrive souvent, je le vois aux regards appuyés et longs des personnes qui passent.

Mon sexe est fendu assez haut, je suis toujours épilée, c?est une habitude que j?ai prise depuis qu?un de mes anciens copains, me la demandé, je trouve cela très excitant et je dois avouer que cela me fait de l?effet quand je suis cul nu. Quand je danse il n?est pas rare que des hommes me collent vraiment, les mains sont souvent baladeuses, avec mes formes épanouies, mes gros seins, mes grosses fesses, mes cuisses largement découverte j?attire les hommes. Quand je suis excitée je me laisse souvent aller et ne repousse pas vraiment, ou pas assez fermement les plus entreprenants, et là les mains se glissent souvent sous ma jupe. Quand je laisse des doigts monter au dessus de mes bas, toucher la chair nue puis mon sexe épilé et trempé je me fais souvent traiter de salope. mais j?aime être nue sous mes jupes, cela m?excite beaucoup.

  Pour vous faire comprendre pourquoi je désire être ? poussée, forcée ? je vais vous raconter ce qui met arrivé un soir il y a deux mois environ.

Je suis allée dans une discothèque dans une petite ville au sud de Strasbourg avec deux amies, pour l?occasion j?avais mise une petite robe en coton rouge assez évasée et surtout très courte, elle exposait plus qu?elle ne cachait mes jambes, jusqu?au haut de mes cuisses. Le haut également exposait plus qu?il ne cachait mes gros seins. La robe est du type dos nu, une fine lanière est nouée derrière la nuque et retient la robe sur le devant. C?est une robe qu?une amie m?a prêtée pour la soirée, mais cette amie a une petite poitrine, chez moi la robe ne cachait rien des cotés de mes seins, elle ne couvrait que la partie centrale de mes globes, en fait elle ne masquait quasiment que mes aréoles et mes tétons, et tous pouvaient voir du premier coup d??il que je ne portais pas de soutient gorge. Il est clair que nous avons beaucoup bu et à force je perdais de ma retenue, en dansant je faisais de moins en moins attention à ma jupe qui dévoilait plus que largement mes cuisses et même plus. Pour le haut je devais remettre très souvent ma robe en place car le tissu avait vraiment du mal à contenir mes gros nichons qui ballottaient et tressautaient dans tous les sens, plus d?une fois l?un d?eux a failli s?échapper de dessous ma robe, mes aréoles étaient pour la plupart du temps en partie visibles. Comme je l?ai dis plus haut mes tétons sont très sensibles et là ils étaient complètement dressés et pointaient à travers le léger tissu. J?avais honte que l?ont voit ces bouts aussi gros et long mais j?en étais également particulièrement excitée.

Le bas était tout aussi largement offert. J?avais mis des escarpins à tallons aiguilles très haut, avec mes grosses fesses cambrée la robe ne pouvait rester en place. Je portait un tout petit string ficelle et mes fesses étaient comme nues. Je me rendais bien compte que de plus en plus d?yeux suivaient mes déhanchements, au début je faisais attention à ne pas trop me courber ou je retenais le bas de ma robe. Après plusieurs verre je ne prenais plus ces précautions et mes fesses étaient souvent entièrement à l?air, avec mon string ficelle c?est comme si j?étais cul nu, la robe étant remonté au dessus de mes fesses. Lorsque je suis allée aux toilettes je me suis rendue compte que mon string était complètement trempé, à essorer, à moitié saoule, et excitée comme je l?étais je l?ai enlevé, jeté dans un coin et suis remonté dans la salle cul nu sous ma robe. A partir de là j?ai vraiment commencer à faire n?importe quoi, je me déhanchais exagérément , tournais sur moi même , levais les bras, me courbais, une de mes amies m?a dit d?arrêter car j?étais indécente et que je montrais tout, que tout le monde me voyait, je lui ai dit de me laisser tranquille, que j?étais assez grande pour me débrouiller.

Le haut de ma robe laissait souvent échapper un de mes gros seins,je le remettais avec de plus en plus de difficulté. Sentir les regards de tous ces hommes sur mes grosses mamelles me faisait vraiment beaucoup d?effets, je mouillais, mes cuisses étaient couvertes de ma mouille. Pour être encore plus salope j?écartais rapidement vicieusement les pans de ma robe pour montrer mes seins aux pointes érigées. Je m?excitais de plus en plus en montrant mes gros nichons qui ballottaient, tressautaient librement, mes tétons tendus, rouges et durs. En bas ce n?était pas très différent, je dévoilais mes cuisses à chaque mouvement, me penchant ou en soulevant mes bras mes grosses fesses et mon sexe épilé étaient comme exposés. Mes déhanchements étaient de plus en plus suggestifs, je mettais mes mains en coupole pour présenter mes seins en les poussant vers le haut pour les monter encore plus.

J?étais le centre d?attraction et beaucoup d?hommes dansaient autour de moi, me touchaient, soulevaient ma robe, palpaient et pinçaient mes seins touchaient mes fesses et certains glissaient même leurs mains entre mes cuisses jusqu?à mon sexe dégoulinant, je les repoussais en riant. Au fur et a mesure j?étais serrée de plus en plus, quand quelqu?un me serrait de derrière je faisais onduler mes fesses et les faisais bouger d?avant en arrière comme si je voulais encore plus exciter mes spectateurs. En fait je ne contrôlais plus rien j?étais de plus en plus chaude, bouillante, puis, c?est venu d?un coup des hommes mon entourés, serrés de prêts, ils sont devenus plus durs, un d?eux ma traité de traîné, un autre de pute, ils mon arraché ma robe, hors du cercle on ne voyait rien, un d?eux ma tiré par les tétons qui se sont allongés de façon incroyable et m?a forcée de me mettre à quatre pattes, un autre tirait mes cheveux en arrière me forçant à me cabrée. Des mains se sont misent entre mes cuisses, ils rigolaient en disant que j?étais trempée, des doigts s?enfonçaient dans mon sexe, touchaient mon clitoris, un doigt a forcé mon petit trou, la douleur était terrible car je n?ai pas l?habitude de me faire prendre par là. Maintenant des doigts allaient et venaient, de haut en bas sur mon sexe, un autre entrait et sortait de mon cul, les pointes de mes seins et pincées, tirées. On a commencer a me fesser, un caresse, un coup et ainsi de suite, je n?ai pas vu arriver j?ai senti que mes seins devenaient encore plus durs, j?ai été prise de tremblements et j?ai jouie en feulant, comme jamais, je suis tombée a genoux, cuisses ouvertes le corps tendu en arrière, les seins pointaient vers le haut, de part ma position mon sexe était complètement ouvert et exposé.

Quand je me suis enfin rendu compte de ce qui s?était passé je me suis relevée et ai couru vers la sortie, je me suis enfin endue compte que j?étais toute nue, sauf mes escarpins, j?ai dû revenir en arrière pour récupérer ma robe sous les rires des hommes et les cris des femmes qui me traitaient de tous les noms. J?ai pris ma robe et me suis enfuie, j?ai remis ma robe tout en courant, quand je suis arrivée au tourniquet de sortie j?ai remarquée que mes seins étaient encore entièrement sortis, nus, découverts.

Je les ai caché de mes mains et ai couru vers ma voiture.

Trois hommes m?ont suivi et forcé sur le parking de la discothèque à leurs montrer mes fesses et mon sexe nu. De nouveau on ma arraché la robe, ils m?ont dis que je méritais d?être défoncée par la salle entière tellement j?avais excité tout le monde. J?étais nue, sauf mes bas, mon porte jarretelles et mes escarpins. Ils m?ont forcés à me mettre à 4 pattes et à bouger mes fesses en faisant balancer mes seins sous moi en me traitant de sale pute. Ils m?ont ordonnés d?écarter les cuisses, d?ouvrir mon sexe, de me cambrer au maximum, d?avancer comme ça , ils me poussaient avec leurs pieds en me claquant les fesses. L?un d?eux a dit qu?il préférait me voir toute nue, ils m?ont alors demandé d?enlever mes bas qui étaient tout déchirés ainsi que mon porte jarretelles. Là j?étais vraiment à poil, entièrement. Ils ont continué a me faire avancer, debout cette fois, je devais écarter les cuisses en marchant, ils me pinçaient mes seins et mes fesses, me tiraient par le tétons.

Quand les choses allaient vraiment dégénérer il y a eu du bruit, des gens arrivaient et les 3 hommes m?ont laissés en emmenant ma robe, après m?avoir jeté les clés de ma voiture ils ont également emmené mon sac à main dans lequel il y avait mon adresse. Toute nue je me suis dirigé vers ma voiture en essayant de restée hors de vue des personnes qui arrivaient, j?avançais entre les voitures courbée, quand quelqu?un arrivait trop prêt je m?accroupissais et continuais à avancer ainsi. C?était irréel, j?étais là, complètement nue au milieu d?un parking, je venais de me donner en spectacle de la façon la plus devant des dizaines de personnes et j?avais faillie être violée par trois hommes. Il me fallait maintenant aller à ma voiture que j?avais laissé dans un endroit très éclairé du parking à cause des vols.

J?ai attendu jusqu?à ce que je ne vois plus personne et me suis précipitée vers elle, arrivée sous un lampadaire j?ai sus que des gens me voyaient car on criait qu?il y avait une nana à poil, que la salope qui s?était montrée dans la discothèque se promenait nue dans le parking. J?ai couru, ai ouvert la voiture et ai démarré sous les cris. Le plus terrible est que quand je me suis rendue compte que j?étais toute trempée entre les cuisses et que mes seins étaient tout dressés, les tétons érigés. Tout en roulant j?ai touché mon clitoris.. Je me suis arrêté dans un endroit sombre et me suis masturbée cuisses largement ouvertes et ai encore jouie.

    Anne O Anneobeye67@hotmail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live