Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 773 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Anne et William

Chapitre 2

Divers

Je roule donc une pelle à Paul pendant que ma compagne Anne le suce comme une tarée. C?est qu?il a une belle pine le Paul. J?arrête de lui sucer la langue et me recule un peu pour admirer le spectacle : La femme que j?aime alors que nous devons nous marier dans quelques semaines est entrain de faire une turlute à un copain !!! Et quelle pipe, elle bave, elle aspire, bref elle se régale.


Anne arrête un instant de pomper le dard pour se foutre à poil, elle a une foufoune poilue à souhait, des poils autour de son anus, c?est génial à lécher et à sucer tout ça. Aussitôt nue elle se positionne à 4 pattes et s?attaque à nouveau au gobage du zob, ses mamelles pendouillent, elle a le feu au cul la connasse et se goinfre avec la queue. Paul se crispe, il ne va pas tarder à larguer sa purée c?est sûr.


Elodie enlève ses vêtements, ses nibards sont bien dodus, pas un seul poil pubien c?est très lisse, elle est baisable la morue. Elle s?approche de son mari en disant ? Alors c?est bon petit pédé de rouler un patin à un homme ? Allez crache ton foutre de connard dans la bouche d?Anne, vous êtes deux salopes ?. Elodie tripote les miches d?Anne, lui malaxe les fesses. Ca y est, Paul envoie sa sauce dans la bouche de ma gourdasse d?Anne qui ronronne ? hmmm, slurp, hmmmm, bordel que ça fait du bien par là où ça passe, allez éponge tes burnes, vide-les dans mon gosier branleur slurrrrrppppp, putain de merde quel pied ?. Le calme revenu Anne me regarde honteuse ? Excuse-moi William je ne sais pas ce qui m?a pris, une pulsion folle ? Le sperme coule en filets de sa bouche pendant qu?elle lape du bout de la langue tout en me parlant.


? Ce n?est rien ma chérie, tu t?es fais un petit plaisir en taillant une bonne pipe ? dis-je




Elodie qui se fait douce près d?Anne lui dit ? Ne t?inquiète pas ma chérie ça excite ton mec, regarde son ustensile comme il est raide ?. Elodie passe sa langue sur mes couilles puis explique à Anne ? hmmm quelle bonne odeur de sueur et pisse les burnes de William encore plus forte que dans son slip. Tu sais à propos de Paul tu peux l?utiliser, en faire ce que tu veux quand tu le souhaites, il sert à ça, il n?a aucune fierté, c?est juste une sous-merde, une marchandise, il est à ma disposition ?. Puis elle ajoute  ? j?espère que tu me suceras la moule tout à l?heure pendant que William m?embrochera par l?orifice de son choix ?. Paul est rouge de honte, la queue basse, il ne dit rien.




Elodie tripote ma nana, l?embrasse sur la bouche, elles se branlent mutuellement les fentes trempées.


Elodie prend Anne par la main, elles se dirigent vers Paul. Je malaxe les postérieurs des deux femmes, je suis hyper excité. Elodie nous dit ? Regardez mes chéris on s?amuser avec ma limace de mari ? ? fous-toi à poil et à 4 pattes tapette ? Paul sans un mot le fait. Sa femme ajoute ? Il a l?air aussi con que son père et aussi pouffiasse que sa truie de mère ?, Elodie écarte les fesses de son mec en expliquant ? Regardez son fion, si vous saviez combien de gods, de concombres, de manches de brosses à cheveux, de carottes je lui ai mis à ce connard. Vous pourrez y enfoncer tout ce que vous voulez tout à l?heure, c?est rigolo, surtout quand c?est à sec, ça le fait hurler de douleur c?est super excitant. Matez aussi cette paire couilles pendantes on peut les tirer, les serrer, les claquer, si ça vous excite donnez-lui un coup de pied dans les couilles hmmmm ça me fait mouiller rien que d?y penser ?


Je calme un peu le jeu sinon Elodie et Anne vont empaler ce pauvre Paul avec un manche de pioche ou je sais pas quoi, je suggère ? buvons un verre les filles? ? Bonne idée? acclament-elles en ch?ur. Elles prennent la bouteille de rhum et à tour de rôle boivent comme des putains au goulot. Puis chacune allume un petit cigare histoire d?être bien. Putain de putain je bande en voyant ces deux trainées.


Puis parlant toujours de Paul  ? C?est pratique d?avoir un mec comme lui, je devrais plutôt dire une larve docile comme lui, je m?en sers régulièrement, quand je n?en ai plus l?utilité je lui dis de se casser, alors il va se coucher au pied du lit ou dans les chiottes, je le siffle quand j?en ai besoin ?. Je suis dans tous mes états, Elodie est déchaînée, ma queue me fait mal, j?ai besoin de vidanger les couilles. Anne me roule un patin puis demande très excitée à son amie ? On peut lui arroser la gueule stp ? ? ? hmmm ouiiiii ? dit Elodie ? Faites en ce que vous voulez, utilisez-le, je vous le donne pour la soirée mes amours ?. Anne place sa vulve poilue devant le visage de Paul, Elodie se met à genoux sous Anne pour sucer le trou du cul de ma chérie qui commence à pisser comme une vache sur la tronche de Paul.


Et moi là-dedans ? Et bien je me mets derrière le gentil Paul, je glisse ma pine tendue dans le cul en le tenant par les hanches, c?est la 1ere fois que j?encule un homme hmmmmmmm ? Allez ouvre ton cul femelle ? Il gueule comme un veau, c?est pas que j?aie une grosse bite, mais je fourre sa rondelle à sec. Tout le monde s?en fout qu?il gueule ou pas, c?est notre pantin. Anne me dit ? Hmm chéri regarde je lui asperge la gueule de pisse, vas-y éclate son trou, déchire-le, ça m?excite comme une chienne de te voir lui farcir le cul ? On entend les bruits de langue, de bouche d?Elodie qui se régale entre les fesses de ma future femme. Anne déclare ? Putain que c?est bon tout ça ?. Je suis sur le point de vider mon foutre dans Paul. Anne saute vers moi, elle me force à sortir ma pine et la gobe d?un trait, elle la suce comme une putain puis elle me dit ? Vas-y immonde salaud plante lui ton zob d?un coup, nique ce pédé hmmmmmmm et jute dans le trou ?. Anne est surexcitée tout comme Elodie, elles sont prêtes à faire n?importe quoi de pervers et c?est tant mieux, je savais que ce soir j?allai défoncer Elodie et cette idée est? comment dire ? Cette idée est savoureuse. Je me doute bien qu?Anne ne sera pas en reste de coups de bites et qu?elle se fera sûrement limer par Paulo.


Pendant que je pistonne Paul les fille se servent un grand cognac qu?elles boivent cul sec, puis un autre qu?elles vont déguster lentement. Elodie de plus en plus pompette vient me lécher la bouche à grands coups de langue. Anne lui suce les nichons ? hmmm elles sont bonnes tes mamelles salope, de vrais pis de vache ? dit-elle. ? Ouiiiiiiiiiiiii, bouffe-les cochonne ? gémit sa copine.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Je leur dis que je vais pas tarder à cracher mon jus de couilles, elles approchent leur gueule près du cul de Paul, et Anne prise d?une poussée de perversité attrape les burnes de Paul et tire dessus sans ménagement, le malheureux hurle comme un porc. Elodie aussi devenue folle d?excitation hurle son homme ? Ta gueule fils de pute ? puis à l?intention d?Anne ? hmmmmmmmmmmmm ma chérie, putain ce que tu me fais mouiller de lui tirer les couilles comme ça à ce con, hmmmm encore, tire-les, on s?en branle de ce qu?il ressent ? Anne se déchaîne, elle tire, écrase cette paire de burnes sans la moindre attention aux plaintes de Paul.




Bordel de merde j?en peux plus je largue mon sperme dans le cul en l?emmanchant jusqu?à la garde. Ca dégouline, ma bite n?est pas très nette mais ça n?empêche pas Elodie de me pomper le n?ud. Anne lui murmure ? Hmmm ouiiii suce bien mon William, nettoie sa pine, fais-la propre. Tu pourras plus tard te gaver de son foutre.




J?suis un peu crevé là, on s?installe sur le canapé en buvant un verre, Paul sert la pizza, son cul doit lui faire mal.




Anne en mangeant sa part demande à Elodie ? Ca te générais pas de nous prêter Paul quelques jours si tu ne t?en sers pas ? ? ? Pas du tout, tu sais à la maison je lui fait porter des robes ou des jupes et il fait le ménage et la vaisselle, c?est très amusant tu verras ? répond Elodie.




Puis Anne se met à 4 pattes sur le sol en disant  ?C?est pas tout ça, mais j?aimerais bien me faire mettre, j?ai la moulasse qui dégouline, des amateurs ? ? Elodie fait de même en se mettant juste à côte d?Anne. L?occasion est trop bonne je vais enfin tirer la salope d?Elodie, je suis derrière elle et commence à lui fourrer mon chibre dans la chatte en lui disant des mots doux ? Allez bouge ta croupe chiennasse pendant que je te ramone ? . Paul toujours obéissant se place derrière Anne qui lui dit ? Bourre-moi la moule connard, mon trou du cul on verra plus tard ?. Et nous voilà entrain de limer les pouffiasses qui s?embrassent à pleine bouche en bavant




Comme nos meufs, Paul et moi nous nous suçons la bouche hmmmmm, il me tâte le cul, je vois sa bite raide défoncer la chatte de ma chérie. Je dis à Paul ? Vas-y profite de la grosse salope d?Anne, tape-toi cette gourdasse pendant que je trempe ma saucisse dans le trou à queues de ta femme?. Toute la nuit a été dédiée à la débauche, tous les trous on reçu de la pine y compris le mien. Paul a été les ? de la nuit notre objet à satisfaire tous nos vices. Elodie à force de picoler était ivre morte et vers 2h du matin elle a eu une idée qui me fait encore frissonner, elle nous dit ? Putain j?ai une super idée on va utiliser ma serpillière de connard de mari pour faire un truc génial, d?abord on va le préparer ? Elle le fait coucher par terre avec un coussin sous les reins pour que sa bite et ses couilles soient bien en évidence. Elle me demande de lui enfoncer dans la bouche un entonnoir. D?une main elle le tien par les cheveux et de l?autre elle verse un verre de rhum. ? Avale ça tu vas en avoir besoin ? lui dit-elle presque hystérique. Anne se branle comme une vieille dinde excitée en buvant une bière au goulot. Elodie sans le moindre ménagement pour Paul soulève la tête de son mari en le tirant par la tignasse en lui disant ? Ouvre tes cuisses bien grande et regarde Anne, elle va te faire quelque chose qui va nous tous nous exciter sauf toi bien sûr, mais toi on s?en tamponne ?. Paul aussi ivre que les autres écarte ses jambes, les couilles pendent, sa pine est molle. Elodie à Anne ? tu vas lui montrer que les meufs savent jouer au foot aussi hmmmmmm vas-y Anne donne-lui un bon coup de pied dans les burnes, fais vite je vais jouir ? Elle se branle déchaînée, excitée par son idée. (Amis lecteurs : qu?a fait Anne d?après vous ?)




Au petit matin Elodie couverte de sperme et de pisse en finissant son café nous dit ? hmmm quelle nuit mes salauds, je vais rentrer chez moi, je vous laisse Paul pour les 3 prochains jours, amusez-vous bien avec ce nullard, vous me raconterez ?


Avant de partir elle flanque une paire de gifles à son mari en lui disant ? A lundi pauvre con ?




Anne me déclare ? hmmmmmmmmmmmmmmm je sens qu?on va se régaler mon amour.




Anne_et_william@yahoo.fr

Diffuse en direct !
Regarder son live