Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 410 fois
  • 80 J'aime
  • 2 Commentaires

L'anniversaire de Flavie

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Flavie. Je lui ai offert une séance de massage, et un après-midi dans un spa pour qu’elle se repose et se détende bien. Ensuite, souper aux chandelles en amoureux chez-moi. Je la dorlote et je suis aux petits oignons avec elle. Son après-midi de détente l’a relaxée. Son visage respire le bonheur et le bien-être. Elle est vraiment magnifique. Tellement belle, que je ne peux rester plus que quelques secondes sans la regarder et plonger mon regard dans ses yeux magnifiques.


Nous venons de terminer le souper. Nous sommes toujours à table, à déguster un verre de vin.


— J’ai une autre surprise pour toi ma belle.

— Ah oui? Mais tu m’as tellement déjà gâtée. C’est quoi la surprise?

— Non non non… tu ne sauras rien, petite curieuse.


Flavie feint une moue de petite fille.


— Allez, dis-le moi. C’est quoi la surprise? Allez!!!


Elle s’approche de moi en me regardant de ses yeux tellement beaux, qu’elle me fait fondre à chaque fois. Avec ce regard qui me fait perdre mes moyens.

Elle pousse ma chaise de la table, relève sa courte jupe et s’assoit sur moi, face à moi, les jambes de chaque côté de mon corps. Elle me prend par le cou et commence à m’embrasser doucement.


— Si je te fais des choses, tu me diras la surprise?

— Quelles choses?

— Ben tu sais, les choses que tu aimes… Comme, t’embrasser tendrement avec ma langue qui cherche la tienne…

— C’est tout? Je l’agace, elle le sait.


Elle chuchote à mon oreille.


— Tu sais que ma langue peut être très érotique. À la limite, très cochonne… Excessivement cochonne.


Dès l’instant où j’entends ces mots, je sens une réaction dans mon corps. Mon cœur se met à battre un peu plus vite. Je perçois dans mon boxer un début de durcissement. Je sens à travers le tissu de mon pantalon, la chaleur de sa chatte qui commence déjà à mouiller. Je sens son string tout humide. Elle est excitée, je le sens dans sa respiration qui commence à haleter doucement. Son souffle chaud dans mon oreille ne ment pas.


— Oui, je sais ma belle, le bien que tu me fais avec ta langue… Mais tu ne sauras rien…

— Tu m’excite Tom, tu le sens. J’ai envie de toi.


Elle commence à lécher mes lèvres tout doucement et elle se fraie un chemin dans ma bouche entrouverte à la rencontre de ma langue. Je la prends par ses fesses dénudées par sa jupe relevée et je les masse doucement. Ses fesses sont douces et bien fermes. Je sens son bassin qui débute un léger mouvement de va et vient sur ma queue qui est déjà bien dure.


— Tu aimes Tom? Tu aimes que je frotte ma petite chatte sur ton sexe? Tu sens comme elle est humide…

— Oui bébé, tu me fais du bien. Ton beau petit cul est tout doux… Tu aimerais bien que je le bouffe, hein petite cochonne?

— Ouiii… c’est ça ma surprise? Tu vas me manger bien comme il faut? Tu vas déguster ma petite chatte et bien me lécher partout?

— Peut-être…


Elle est de plus en plus excitée. Son mouvement de bassin s’accélère. Sa langue s’enfonce encore plus profondément dans ma bouche. Elle respire très fort en gémissant doucement. J’adore les sons qu’elle fait quand elle est excitée. Ma queue devient de plus en plus dure. Mes mains se promènent sur ses fesses et ses cuisses.


— Oui, s’il te plaît… je veux que tu me goûtes… Bouffes-moi… mon vagin est en feu, il est brûlant. Je veux sentir ta langue qui écarte mes lèvres, pour s’enfoncer en moi… Je veux que tu lèches mon petit bouton d’amour… fais-moi jouir comme tu sais le faire… Aahhhh…

— Très bien, tu as découvert la surprise… On va à la douche chacun de son côté et on se rejoint dans la chambre, petite allumeuse.

— Oui… fais vite... J’ai envie… tellement envie que tu me fasses jouir.


Nous nous quittons après un long baiser langoureux.

Une fois que j’ai entendu la porte la porte de la salle de bains se refermer et la douche commencer à couler, je prends mon cellulaire et compose un numéro. Je n’ai pas à attendre longtemps la réponse.


— Allo, Tom? Ça y est, on peut entrer?

— Salut Faye, Flavie est sous la douche. Je vais me doucher au sous-sol. Entrez et installez-vous dans la chambre. Je me dépêche d’aller vous rejoindre avant que Flavie ne termine.

— Ok mon chou. On se voit tout à l’heure. Bisous.


C’est la surprise que j’ai préparée pour Flavie. Notre bonne amie Faye ainsi qu’une de ses copines et moi allons la lécher, la pénétrer, lui bouffer sa belle petite chatte et son magnifique petite cul, à lui en faire perdre la tête. Je bande déjà juste à y penser.


L’amie de Faye se nomme Heidi, elle a 25 ans, elle est assez grande, dans les 1m70 à première vue. Elle a les cheveux courts noirs, de magnifiques yeux bleus, des lèvres pulpeuses de belles dents blanches. Côté poitrine, elle a de petits seins, un peu plus gros que ceux de Flavie mais plus petits que ceux de Faye. Elle a de belles petites fesses rondes, supportées par des jambes qui n’en finissent plus. Une superbe beauté naturelle.


Faye l’a rencontrée lors d’un de ses voyages. Elles ont eu des expériences sexuelles ensembles à deux et à plusieurs. Connaissant les goûts de Faye pour le sexe, Heidi doit être cochonne elle aussi. Fay aime le sexe torride, comme nous d’ailleurs. Elle m’avait parlé d’elle en me disant qu’elle aimerait nous rencontrer, après qu’elle lui eût racontés nos ébats, et en m’assurant qu’elle était très discrète.


Je sors donc de la douche en hâte et j’entends avec satisfaction l’eau qui coule toujours dans l’autre salle de bains. Flavie est toujours sous la douche.


J’entre dans la chambre vêtu d’un peignoir sous lequel je suis nu. Faye vient m’accueillir en me faisant la bise.


— Salut Tom, comment tu vas?

— Bien. Et toi, toujours aussi jolie?

— Arrête, charmeur!


Je vois Heidi qui s’approche de nous.


— Tom, je te présente Heidi. Heidi, Tom.

— Salut Heidi… Dis-je en lui faisant la bise. Faye m’avait dit que tu étais jolie, elle n’avait pas menti. Tu es vraiment charmante.

— Flavie arrive bientôt? J’ai hâte de la rencontrer. Faye m’a parlé de vous et des « petites fêtes » que vous vous faites. Ça m’a allumée terriblement. Quand Faye m’a parlé de ton idée de surprise pour Flavie, j’ai dit oui tout de suite. J’adore le sexe torride,


Il émanait de cette beauté, une énergie sexuelle incroyable. Je sentais qu’elle n’était pas une salope, mais une fille qui adore le sexe comme Faye, Flavie et moi. Nous allions bientôt le découvrir.


J’entends l’eau de la douche qui s’arrête. Je suis un peu nerveux tout de même de voir comment Flavie réagira. Même si elle m’a déjà parlé de ce fantasme qu’elle avait de baiser avec 2 filles et moi, j’étais fébrile. Ce qui n’empêchait pas mon sexe de commencer à durcir tout doucement.


J’entends Flavie s’approcher. Avant qu’elle n’entre dans la chambre, je sors rapidement. Elle est devant moi, vêtue d’un string bleu foncé et d’une camisole blanche ajustée, qui arrête à la naissance de ses superbes fesses rondes. Elle me regarde de ses beaux grands yeux.


— Tu es prête pour ta surprise ma belle?

— Ouiiiiii!! C’est quoi? Dis-le moiiiiii.

— Tut tut tut… Sois patiente. Tu l’auras bientôt. Mais d’abord, on va mettre ça sur tes yeux, lui dis-je en lui présentant un foulard de soie rouge.

— Mmmmmm, tu es coquin… J’aime ça… Ça m’excite…


Je passe derrière elle pour nouer le foulard. Une fois l’opération terminée, je la prends par la taille et j’embrasse tout doucement son cou que ses cheveux noués en queue de cheval assez haute, ont libéré. Je la sens frémir et je vois ses petits mamelons qui commencent à durcir et qui déforment le tissu de son léger vêtement.


Je passe mes mains sur son ventre sous la camisole. Sa peau est douce et elle embaume d’un parfum enivrant. Mon sexe durcit. Elle le sent sur ses fesses et commence un mouvement de bassin très érotique. Je dois me retirer. Elle me fait terriblement bander.


— Non… C’est ton anniversaire ma belle. C’est ton plaisir qui compte ce soir. Viens, on entre. Et tu n’enlèves pas ton bandeau ok?

— Promis. Tom?

— Oui?

— Je t’aime tu sais…

— Je t’aime moi aussi. Plus que tu ne le sauras jamais… Joyeux anniversaire beauté…


Nous entrons dans la chambre. Je suis toujours derrière Flavie. Je la dirige doucement jusqu’au centre de la pièce. Fay et Heidi sont étendues sur le lit, appuyées sur leurs coudes, vêtues seulement de string et de soutien-gorge rouges. Je leur fait signe de s’approcher doucement sans faire de bruit. Je remonte la camisole de Flavie jusque sous ses seins dont les mamelons sont maintenant en pleine érection, tout en l’embrassant dans le cou. Sa respiration s’accélère.


À partir de ce moment, Faye et Heidi se chargent de s’occuper de Flavie sans qu’un mot ne s’échange. Elles savent comment s’y prendre pour faire mouiller une fille.


Heidi s’agenouille devant Flavie et en la prenant par les hanches et caressant ses cuisses et ses fesses, entreprend de lécher le ventre plat tout doucement. Flavie sursaute quelque peu en sentant les mains et la langue de Heidi sur son corps.


— Mmmmm… qui est-ce Tom?

— Chuuuuut…. Laisses-toi faire…

— Mmmmm… oui, c’est bon… qui que tu sois, continue… Mmmmm… Ouiii…


Je fais signe à Faye de s’approcher. En caressant tout doucement la peau de Flavie et en passant mes mains sur ses seins pointés, je retire complètement sa camisole. Elle redescend ses bras derrière ma nuque. Je caresse doucement ses seins en les massant légèrement et en les offrant à Faye. Elle approche sa langue tout doucement et lèche le mamelon gauche, fièrement dressé.


Je sens un courant passer dans le corps de Flavie pendant que j’embrasse son cou.


— Une autre langue… Mmmmmm…. Oui… Tom… C’est bon… C’est qui? Mmmmmm… n’arrête pas…

— Chuuuut… Je chuchotte à son oreille. Tu aimes? Nous allons te faire jouir comme tu n’aurais pas cru possible… Joyeux anniversaire ma poule…

— Ouiii… c’est bon… mmmmm... je mouille… Je suis toute trempée…


Heidi, toujours agenouillée devant nous, prend les fesses de Flavie et tout doucement, fait glisser le string rouge le long de ses cuisses. Flavie gémit doucement. Faye s’est maintenant attaquée à l’autre mamelon tout aussi dressé et dur que l’autre. Je me recule doucement pour retirer mon peignoir. Heidi et Faye dirigent Flavie vers le lit. Elles l’arrêtent sur le bord du matelas et la font pencher vers l’avant pour qu’elle prenne appui sur ses coudes de manière à ce que son petit cul soit bien haut. Heidi lui fait écarter les cuisses bien grandes et se glisse entre elles, assise par terre, le dos appuyé sur le rebord du matelas et monte son visage vers la chatte mouillée qui s’offre à elle.


Elle sort la langue et la colle sur les lèvres entrouvertes de Flavie qui pousse un long soupir d’aise. La langue d’Heidi est agile et elle remonte jusqu’au clitoris où, dans un mouvement langoureux, caresse le petit bouton rose et tout gonflé de plaisir.


Faye elle, masse les fesses de Flavie en leur donnant de petites tapes, ce qui fait la fait réagir. Ma queue est maintenant bien bandée et je me masturbe doucement en regardant le spectacle que m’offrent ces trois beautés. Je m’agenouille derrière Flavie, le visage à la hauteur de ses fesses que Faye écarte. Je commence à lécher son anus tout doucement en y mettant beaucoup de salive pendant qu’Heidi lui bouffe toujours sa petite chatte parfaitement épilée.


Je remplace les mains de Faye sur les fesses de Flavie par les miennes. Je les caresse et les écarte pour bien lécher son entre fesses de haut en bas, où je rejoins langue de Heidi. Nous enfonçons nos deux langues en même temps dans le vagin brûlant et dégoulinant de mouille.


— Oh ouiiii… mmmmmm… oui, bouffez-moi… Bouffez mon cul et ma moule toute chaude… Ahhh… que c’est bon… Je vais jouir…


Faye flatte le dos et les fesses de Flavie pendant que je remonte ma bouche pour agacer son petit anus rose du bout de ma langue. Faye descend sa main entre les fesses de Flavie et me présente son majeur. Je le lèche et l’enfonce dans ma bouche pour bien le lubrifier. Je le suce comme si c’était un petit pénis en faisant tournoyer ma langue autour. Une fois le doigt de Faye bien dégoulinant de salive, je redescends ma bouche pour lécher les lèvres de Flavie, pendant que Faye enfonce une première phalange tout doucement dans le petit trou serré que je viens de lécher. Heidi transporte sa langue sur le clitoris bien enflé de l’amour de ma vie. Elle fait des mouvements circulaires tout autour du petit bouton qui est maintenant bien visible. Flavie mouille abondamment. Je lèche et avale tout ce qu’elle peut me donner.


— Ahhhhhh… mes cochons… oui… bouffez moi bien… je vais venir… Plus profond le doigt… doucement… Ouiiiii….


Faye enfonce son doigt plus profondément et commence un mouvement de va et vient régulier. De son autre main, elle tape les fesses de Flavie qui se tortille de plaisir. La respiration de Flavie s’est accélérée. Heidi et moi accentuons nos coups de langue sur l’entre cuisse de Flavie. Son clitoris est mitraillé de petits coups très rapide, tandis que j’enfonce ma langue bien au fond du petit vagin brûlant que je sens se contracter.


Faye elle, enfonce toujours régulièrement son doigt dans le petit cul bien ouvert. Flavie va jouir. Son vagin se contracte de plus en plus sur ma langue que j’enfonce de plus en plus vite en donnant une tape sur son petit cul parfait.


— Ahhhhhh… je viens… je viens… avalez tout… espèces de cochons… ahhhhh… c’est bon… Je viens… MMmmmm aaahhhhh….


Je sens un flot de liquide chaud se déverser dans ma bouche. Je ne peux tout avaler et le surplus coule le long des cuisses de Flavie, qu’Heidi s’empresse de lécher. Flavie est secouée de tremblements, ses jambes ont peine à la soutenir. Faye retire son doigt de l’anus qu’elle pénétrait. Je pousse Flavie doucement vers le lit, où elle s’étend à plat ventre, à bout de souffle.


Heidi se relève, et enlève son string de même que son soutien-gorge. Elle est imitée par Faye. Je vois que cette séance les a excitées, leurs strings sont mouillés et leurs mamelons sont bien dressés. Flavie retrouve peu à peu son souffle.


— Que c’était bon… mmmmm… j’en veux encore… Je veux jouir encore… Je veux venir encore dans ta bouche Tom… Tu aimes, hein petit cochon?


Je l’aide à se relever. Je suis debout derrière elle, ma queue bien bandée, est collée à ses fesses chaudes. Je prends ses seins dans mes mains et les caresses doucement. Ses petits mamelons sont toujours bien dressés. Je les pince entre mes pouces et mes index. Faye s’installe sur le dos à l’endroit où était Flavie, mais la tête vers le bord du lit.


— J’adore te goûter… Boire ton jus d’amour… Mets-toi à quatre pattes sur le lit, ton petit cul bien haut.


En se plaçant dans la position demandée, Flavie se rend compte qu’elle qu’elle aura un corps sous elle. Elle lèche le ventre plat et chaud de Faye et continue sa route jusqu’à la chatte bien ouverte, qui elle aussi, dégouline de plaisir. Elle écarte les cuisses de son amie et plonge sa langue dans le petit vagin brûlant. Faye gémit doucement. Elle présente sa langue sur le clitoris de Flavie, qui immédiatement, frémit de plaisir.


Heidi s’agenouille près du lit, son visage à la hauteur des fesses de Flavie et entreprend de lécher son anus tout en enfonçant 2 doigts dans le vagin ouvert et dégoulinant de mouille qui s’offre à elle. De son autre main, elle attrape mon sexe bien dressé et me masturbe doucement. Elle laisse le petit trou de Flavie et commence à lécher mon gland tout enflé. Elle tourne sa langue tout autour, avant de l’engouffrer d’un coup jusqu’au fond de sa bouche. Elle fait un mouvement de va et vient intense, pendant qu’elle fouille toujours le vagin de Flavie, mais maintenant, avec trois doigts.


J’entends Flavie se lamenter, mais les sons sont étouffés, du fait que sa bouche soit collée sur la moule bien lubrifiée de Faye. Cette dernière semble apprécier les caresses buccales de Flavie, car elle aussi, gémit de plus en plus fort.


Heidi me suce toujours pendant que ses doigts vont et viennent de plus en plus vite dans la chatte de Flavie, dont je peux voir le jus d’amour couler le long de ses cuisses tellement elle est mouillée. Ce qu’elle me suce bien la cochonne. Sa langue est douce et très agile. Elle me regarde d’un air très cochon, puis se relève, abandonnant ma queue prête à exploser et en retirant ses doigts du vagin de Flavie.


Elle se place debout derrière moi et colle ses seins très fermes dans mon dos. Elle lèche mes omoplates, passe ses mains sur mon ventre qu’elle caresse, les descend vers mon entre jambes et attrape mes couilles qu’elle malaxe délicieusement. Après un court massage de mes boules pleines de sperme, elle se saisit de mon sexe tendu et recommence à me masturber. Je sens son souffle chaud dans mon dos. Elle est très excitée elle aussi.


Elle me pousse doucement vers Flavie et Faye qui se broutent toujours la chatte en gémissant. Une fois arrivés à destination, elle dirige ma queue vers la bouche de Faye qui, sans se faire prier, lèche mon gland, pour ensuite le prendre dans sa bouche grande ouverte. Je l’enfonce doucement, encouragé par une légère pression vers l’avant d’Heidi. Cette dernière prend Flavie par les fesses et me pousse du bassin dans un mouvement de va et vient, comme si elle pénétrait Flavie, mais c’est ma queue qui pénètre la bouche de Faye.


Après avoir été suçé par la belle espagnole, Heidi reprend mon sexe en main pour le diriger vers la chatte bien ouverte de Flavie. Elle frotte mon gland sur les lèvres bien humides de ma chérie. Flavie réagit.


— Ahhhh Tom… oui… ta queue, je la veux en moi… tout de suite… Rempli ma petite moule bien chaude… Je veux ta queue bien dure. Transperce-moi… Je la veux bien au fond…


Suite bientôt

Diffuse en direct !
Regarder son live