Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 16 063 fois
  • 12 J'aime
  • 0 Commentaire

Après-midi à la piscine

Chapitre 1

Gay

Août. Barbecue entre amis chez moi, une dizaine de personnes est là, aussi bien filles que garçons. L’alcool ne manque pas et tout le monde est assez joyeux.


Devant la chaleur accablante, nous décidons d’aller à la piscine dès le repas consommé. Une fois là bas, on s’amuse comme des petits fous.


Mais une envie pressente se fait ressentir. Je me dirige donc vers les toilettes. Un homme me précède, la 50aine assez enrobé.

Il se place devant la première pissotière et moi je prends celle à sa droite.

Nous sortons nos engins sans échanger le moindre regard, et commençons à uriner. La chaleur aidant, ajoutée à l’alcool, je me sens ’libre’.

C’est ainsi que je passe la tête par dessus la planche de séparation et jette un coup d’œil à son sexe. Ce regard ne passe bien sur pas inaperçu, c’était voulu, et l’homme me regarde bizarrement.


Une fois que j’ai fini d’uriner, je me rends compte que mon petit jeu avec mon voisin ne m’a pas laissé de marbre: une érection m’empêche de ranger mon sexe sans laisser apparaître une bosse. Cette bosse a le don de m’exciter au plus haut point et je baisse mon short de bain, le retire et le pose sur le muret de séparation. Nu comme un ver je me dirige vers les cabines, et laisse la porte entrouverte.


Quelques secondes passent, je m’attends à ce que mon compagnon d’’urination’ me rejoigne mais il se fait attendre.


Finalement, il arrive. Je suis assis sur la cuvette, il rentre, ferme la porte et baisse son slip de bain sur ses cuisses. Un début d’érection se fait sentir.


< Suce! > me dit-il.

Je ne me fais pas prier et embouche son dard. Celui-ci grossit grâce aux assauts répétés de ma langue et atteint sa taille maximum quelques minutes plus tard.

< Quelle bouche ... humm... Stop, je vais éjaculer si tu continues > me murmure-t-il.


Je me retire, me relève et l’embrasse goulûment. Le goût de son sexe ne le dégoûte pas, il a l’air habitué à ce genre de pratiques. Moi je débute, mais mon cerveau marche au ralenti sous l’effet de l’alcool.

Il me retourne, me baisse et enfonce un doigt mouillé dans mon anus. Après quelques va-et-vient, c’est son sexe qui prend le relais.

Pour une première fois, j’aurais pu espérer plus doux, en effet mon compagnon m’agresse l’anus. Je ne prends pas de plaisir, mais lui si car il lui faut seulement quelques allers-retours pour éjaculer au fond de mon anus et sur mon dos.


Il me tapote la tète, me coiffe de mon slip et repart, laissant la porte entre ouverte, offrant mon anus à qui le veux: de vue.

Diffuse en direct !
Regarder son live