Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 004 fois
  • 20 J'aime
  • 0 Commentaire

Association de commerçants

Chapitre 4

Avec plusieurs hommes

Une douche, et me voici de retour au magasin.

Corinne n’est toujours pas là. Je demande après elle.

Notre responsable me dit qu’elle a appelé, qu’elle doit aller chez le comptable.

La matinée passe : réunion avec nos commerciaux, deux ou trois devis à faire, sans entrain, sans envie.

Mon esprit erre… Elle, la prunelle de mes yeux, me faire cela… Me tromper avec des collègues commerçants. La garce !


Nos salariées prennent leur pose au restaurant d’à côté. Il est déjà 13 heures quand mon téléphone vibre sur mon bureau.

Je laisse sonner ; c’est elle.

14 heures : les vendeuses sont de retour. La clope devant la boutique avec elles, et me voilà reparti en rendez-vous extérieur.

Une journée de merde, en fait.


22 heures ; retour à la maison. Bilan de la journée : j’ai les boules ; je ne compte pas en rester là avec ma salope, mais que faire ?

Douche ; une assiette de salade et au lit. Toujours pas là !

Au milieu de la nuit, je suis réveillé par du bruit. Un œil sur le réveil : 3 heures. Je me lève, vais à sa rencontre. Des voix dans la cuisine. J’ouvre la porte.

Corinne est là, au milieu de la pièce, nue. Je vois JP avec… Clara ! Ils sont là tous les trois à discuter comme ça, tranquilles.


– Je veux des explications, et de suite !


Corinne se retourne vers moi, surprise par mon ton autoritaire, en bredouillant des mots sans aucun sens.

JP se tasse sur sa chaise, l’air de vouloir disparaître ; Clara me sourit. Un sourire vengeur, ironique, et me dit :

– Voilà : maintenant, tu sais. Corinne est notre maîtresse, à JP et à moi.

– Pardon ?

– Oui, dit Corinne, mais écoute : ce n’est pas ma faute.

– Tais-toi ; laisse Clara parler, dit JP.

– Pour commencer, assieds-toi. Tu te rappelles Sébastien, que vous avez contacté pour une rencontre chez vous un soir ?

– Oui.

– Eh bien, c’est le fils de JP ! Moi, je suis la copine de Seb, ou du moins je l’étais. Au cours de la soirée, il a pris des photos de Corinne avec son portable, pendant que tu servais à boire.

– Le salaud !

– Oui ; mais lorsque mon téléphone s’est cassé, il m’a prêté le sien. En oubliant d’effacer ses photos. J’étais en pleurs quand JP m’a trouvée. Il a vu les clichés. Il remarqua aussi que toutes les photos ne dataient pas de votre soirée. Que Corinne et Seb s’étaient revus, chez moi, dans mon salon. Après avoir viré Seb de chez moi, et avec la complicité de JP, j’ai décidé de menacer Corinne de te montrer les photos.


Corinne enchaîna :

– Désolé, mon chéri ; mais je n’y peux rien : ils m’ont menacée de montrer les photos sur l’écran du vidéoprojecteur, lors de l’assemblée générale des commerçants. À moins que je n’accepte ce qu’ils ont exigé de moi.

– Et c’était quoi ?

– Nous lui avons rendu les photos, une par rencontre. Une par partie de baise dans le bureau. Les films, vous les avez eus ce matin ; enfin, tu les as eus. Plus de photos ni de films sur ta salope. Elle est libre.

Corinne tourna son visage vers moi, interrogative.

La colère m’emporta :

– Oui, je t’ai suivie et je t’ai vue à l’œuvre. Ensuite, je suis monté chez Clara et nous avons baisé comme des fous. Et je ne dis pas « ce n’est pas ma faute ». Mais putain, que c’était bon !

– On te la rend. Mate-la ; montre-lui qui est son maître.

– En parlant des DVD, je ne les ai pas encore vus. Allons au salon voir un peu ce qu’ils cachent. JP et Clara, cela vous dit ?

Un oui unanime résonne dans la cuisine.

Clara et JP me suivent avec entrain. Corinne désire rester dans la cuisine : hors de question.

Les DVD sont numérotés et titrés.


Je choisis le n°1 intitulé "révélation".

On y voit Corinne entrer dans le bureau. Toujours pas de son, mais visiblement les clichés au mur l’affolent.

Elle les arrache les uns après les autres. JP et Clara rient ensemble. Visiblement, la discussion est animée entre les deux femmes.

Échange de claques, et le chemisier de Corinne vole dans la pièce.

Les seins sortis de son soutif, elle se retourne face à Clara. JP lui prend les deux bras et les lui maintient dans le dos. Il sort de sa poche arrière une paire de menottes et bloque ainsi les poignets de Corinne.


(à suivre)

Diffuse en direct !
Regarder son live