Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 950 fois
  • 66 J'aime
  • 6 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

En attendant que tu reviennes

Chapitre 1

Erotique

Je te vois te diriger vers cette cabine de douche, couverte de sperme sur ton visage, tes seins et j’adore ce que je vois. Je me retourne, et finalement je vois cette femme assise là, sur le canapé où toi tu étais auparavant.


Son mari est rassasié et lui demande de rentrer, il lui prend la main et sans aucune raison, j’attrape son autre main. Nous nous regardons, mon simple regard en dit long...


Seuls les mots de son mari se font entendre.


— Tu vas t’ennuyer mec, crois-moi.


Je lui réponds simplement


— Pas grave ! C’est pour patienter !


Il lâche sa main et s’en va, j’ai toujours sa main dans la mienne, je l’attire vers moi et l’embrasse tendrement. Je la fais se rassoir et sans autre mot ou geste, je place ma tête entre ses cuisses.


À peine ai-je commencé à lui lécher la chatte, qu’elle gémit, elle s’humidifie directement.


Je ne peux pas prendre mon temps avec elle, ni me préoccuper des préliminaires, je veux simplement lui donner ce que ses yeux demandent.


C’est sans vergogne que je la pénètre, elle pousse des cris de plaisir. Deux hommes se rapprochent de notre table.


— Profitez Messieurs !!! La pauvre, son mari est un vrai connard ! Il ne pense qu’à lui et il s’est tiré en la laissant là.


L’un d’eux me répond


— Avec plaisir mec on va t’aider à lui faire rattraper tout le retard.


Je pensais qu’elle aurait eu peur, mais non je vois soit visage s’illuminer, et me sourire.


Je continue à la pilonner avec ardeur, les deux protagonistes s’approchent et elle attrape leur sexe tendu pour les mettre directement en bouche chacune leur tour, là je la vois même essayer de mettre les deux en bouche, c’est vraiment magnifique à voir.


Le mec qui m’a répondu me demande la place


— Allez mec, laisse-moi la place entre ses cuisses. Je suis sûr qu’elle est trempée !.


Je n’ai pas le temps de répondre, que c’est elle qui répond


— Vas-y repose-toi un petit peu.


Il s’allonge sur le canapé pour l’installer sur son pieu. Il pensait la soumettre, finalement c’est elle qui prend les choses en main. Elle décide de la cadence, celle-ci ci est plutôt rapide comme si elle était en manque depuis des années, je la vois prendre la queue de l’autre mec et l’obliger à forcer le passage, son seul désir : une gorge profonde violente.


Les voir sous l’emprise de cette femme qui a littéralement faim et qui désire se passer de toute tendresse me redonne de la vigueur. Seule solution : son cul. Lui est libre. Je prends le tube de gel mis à notre disposition, une bonne dose sur ses fesses et son œillet. Elle sent ce que je m’apprête à faire, elle se penche en avant.


Je n’y vais pas par quatre chemins, je rentre en elle directement en la sodomisant sans vergogne. Elle hurle tellement fort que je suis sûr que même derrière la grosse porte épaisse de l’entrée, ils l’ont entendue. Nous sommes là tous les trois à lui donner ce qu’elle désire. Les larmes coulent, de souffrance, de douleur, de plaisir, de joie, je sens qu’elle va avoir un orgasme. Je continue, son cul se contracte, elle jouit tellement fort que nous éjaculons tous les trois en même temps, sa bouche, sa chatte, son cul ; tout est rempli.


Elle est là allongée sur le canapé


— Merci ! Merci beaucoup pour ce moment merveilleux et de plaisir.


C’est vers les douches qu’elle se dirige.


Il est temps de préparer la surprise. Je me dirige vers l’accueil pour expliquer ce que je veux, le gérant est intéressé et me propose une petite pièce simplement avec un seul fauteuil.


— C’est parfait, merci.


Tu es toujours sous la douche, les cloisons sont transparentes, tu es là profitant de cette douche avec jets massants, tu dois sûrement reprendre des forces et te demander quelle surprise j’ai prévue pour toi.


Alors que je me dirige vers le bar, une magnifique femme rentre entièrement nue accompagnée d’une adorable jeune femme, 1m55 à peine pas plus de 45 kilos des petits seins vraiment magnifiques sûrement un 80B.


Elle la trentaine 1m70, 65 kilos un magnifique 95C.


Je suis du regard cette jeune femme la voix toute tremblante. Je me lève sûr de moi, je vais vers elles et les invite dans un petit coin à l’abri des regards, elle rougit par tout ce qu’elle voit.


Intérieurement, je me dis Qu’est-ce qu’elle vient faire dans un bordel pareil ?


Marie est la plus âgée


— Bonjour, je m’appelle Marie, voilà une amie Clémentine, c’est la fille d’une amie.


En entendant cela, Clémentine rougit et baisse les yeux. Je ne dis rien mais, sachant qui est dans la cabine de douche, j’ai vraiment un doute.



Sûr de moi, je fais comme si j’étais un habitué, Marie est adepte de ce genre de clubs. Elle m’avoue :


— Celui-ci est plus soft, il ne se passe rien de vraiment intéressant.


Je lui explique ce qu’il s’est passé, et c’est pour ça que les gens me regardent surpris et interrogateurs.


— Oui, ici c’est vraiment calme, j’aurais vraiment adoré être là pour m’amuser.

— Pas de soucis, ma partenaire ne va pas tarder à sortir de la douche et ce qui va suivre risque de mettre légèrement le feu ici.

— Ah bon ? Hâte de voir ça ! Revenons à la raison de ma présence, je suis ici simplement pour elle ! Elle veut découvrir le sexe, je dis bien découvrir, t’as bien compris ce que cela signifie ?

— Ecoute !!! Je vais être direct, est-ce que tu aimes sucer ou branler ?

— Honnêtement, je ne veux me pas me vanter, mais je suis une vraie experte. La preuve quand un mec ne me plaît pas en deux minutes je le fais cracher.

— Voilà ma proposition : j’initie ta fille, pardon la fille de ta copine et moi en échange je te propose une après-midi que tu n’es pas prête d’oublier, et crois-moi ils vont se souvenir de notre passage.



Elle me regarde, elle sait que j’ai compris qui était Clémentine et me sourit.


— OK, mais interdiction de partir avec elle et de faire ce qu’elle ne désire pas.

— Pas de soucis, venez, suivez-moi.


Je les amène dans cette petite pièce


— Alors voilà, toi Marie ta place et là sur ce tapis, et toi Clémentine assis-toi ici le temps que j’arrive avec mon bébé.


Je me dirige vers les douches


— Mon amour, t’as assez profité, je n’ai pas une, mais finalement deux merveilleuses surprises. Tu vois quand tu sors des douches, il y a un rideau avec marque Privé, tu verras un grand et beau monsieur devant, il est facile à reconnaître c’est le seul qui soit habillé. Dis-lui simplement que tu es le cadeau, et va au fond du couloir porte de droite, je t’attends mon amour.


Je retourne vers mes invités, l’une comme l’autre ont la tenue de rigueur : entièrement nue. Je m’installe à ma place sur le fauteuil et invite Clémentine à s’asseoir sur mes genoux, je pose juste ma main sur sa chute de reins, sa peau est douce, je la sens toute tremblante.



Finalement la porte s’ouvre...

Diffuse en direct !
Regarder son live