Le site de l'histoire érotique

L’attente.

Chapitre 2

Le gage.

25
5

Une histoire érotique écrite par

Histoire vraie
publiée le
Histoire lue 3 819 fois

25

0

Nous sommes samedi, suite à une erreur d’envoi de messages, je me retrouve avec un gage...


Je ne sais pas trop à quoi m’attendre et suis un peu stressée de savoir ce que tu vas me demander de faire.

Je suis au travail pour la journée, du coup, tu m’envoies des messages pour t’aider à trouver une idée. Tu me demandes si j’ai une tenue de travail, je commence à stresser en me disant que tu ne vas quand même pas me faire faire ce gage sur mon lieu de travail puis, tu te ravises ayant une autre idée en tête.

Je suis à la fois inquiète et impatiente de découvrir ce qu’il en est.


Et là, le verdict tombe :

« Alors : En sortant du travail, tu iras dans un sex-shop. Je te laisse un budget de 50-60€.

Tu devras t’acheter soit:

Un sextoy de ton choix (seul critère que je choisis pas trop petit non plus, tu as ce qu’il faut pour ton clito... choisis plus pour ta petite chatte humide, ou ton petit trou bien serré)

Ou bien une tenue très sexy. Là je n’ai pas de critère. C’est à toi de voir.

Là où ça va devenir un gage, c’est que tu vas devoir demander conseil à UNE vendeuse. Si jamais c’est une tenue, tu devras l’essayer sur place, et demander qu’elle te prenne en photo en lui disant que c’est pour ton coquin de mari.

Dans ta demande de conseils tu devras faire sous-entendre que tu es une coquine (en fonction des questions que tu vas poser évidemment). »


À la lecture de ce SMS, je sens monter en moi un mélange de peur et d’excitation.

Pendant ma pause déjeuner, nous discutons un peu plus en détail du gage, et tu me dis que tu préférerais que je prenne un sextoy, (un nouveau plug un peu plus gros, ou des boules mieux que les miennes) et que je devrai évidemment l’utiliser ce soir...

Toutes ces informations supplémentaires éveillent mon désir et, pour te le prouver, juste avant de reprendre le travail, je t’envoie une photo de mon intimité mouillée par toute l’excitation de ce qui m’attend dans quelques heures...

A réception de cette photo, tu es très surpris, tu ne t’y attendais pas et en as le feu au caleçon !


Je languis la fin de l’après-midi, essayant d’imaginer comment va se dérouler cet achat. Rien que de réfléchir à tout ça, mon excitation est à son comble.

En sortant, je décide de repasser par la maison, j’ai une idée derrière la tête, j’ai envie d’être en condition une fois dans la boutique alors je m’insère mon plug, t’envoie une photo pour te montrer mon envie soudaine et pars au magasin.


Sur la route, je suis dans un état second, l’excitation est là, je mets de la musique et je danse en me tortillant sur mon siège, faisant bouger le plug, ce qui me procure beaucoup de plaisir !

Arrivé devant le magasin je sens monter l’adrénaline, je respire profondément, prends mon sac et sort de la voiture.

Quand je pousse la porte, il n’y a pas de clients en vue, seulement deux vendeuses qui discutent, l’une étant en train d’essayer une robe sexy.

Je m’attarde un peu dans la première partie du magasin, regardant toute cette belle lingerie puis me dirige progressivement vers le fond. Arrivée à proximité de la caisse, la vendeuse me demande si elle peut m’aider, sur le moment je refuse puis je bafouille et lui dis que oui. Elle s’approche de moi prête à écouter ma question. Dans ma tête je réfléchis à toute vitesse comment je vais tourner mes phrases pour lui demander ça !

Voici la conversation :

— Alors avec mon mari, on a essayé, on a testé l’anal, j’ai un petit plug pour préparer (en lui disant ça, j’ai l’impression qu’elle a compris que j’en portais un !) mais, quand mon chéri est en moi, j’apprécie la sensation, c’est agréable, mais lorsqu’il fait des mouvements, ça devient vite désagréable.

— Alors pour commencer, avez-vous un bon lubrifiant ? Car c’est très important pour le rapport anal.

— Euh pas vraiment non...

— Il existe aussi un gel anesthésiant à disposer sur l’anus pendant les préliminaires, il permet d’endormir le rectum ! Si vous ressentez encore une gêne avec le lubrifiant, sachez que ça existe. Ensuite qu est ce que vous recherchez ? Quelque chose qui va préparer ou double emploi ?

— C’est à dire ?

— Eh bien nous avons un sextoy qui fait à la fois anal et vaginal, il est idéal pour les doubles pénétrations, et il a même une fonction vibrante et chauffante. La vibration est très appréciée et la fonction chauffante apporte une dilatation supplémentaire.

— Ok, c’est vrai que lorsqu’il y a double pénétration c’est très agréable, on a testé le plug pendant les rapports et c’est vraiment différent !

— Oui ! Savez-vous pourquoi ?

— Euh non...

— En fait, lorsque votre plug est en place, le pénis est plus serré dans le vagin et appui directement sur un point qui n’est accessible que comme ça.

— Ok et au niveau du budget ?

— Alors on est sur un produit qui est à 80€

— Ah oui c’est un peu hors budget pour moi... (dans ma tête je me dis que ça pourrait être bien pour une autre fois) et du coup vous avez quoi pour préparer ?

— Eh bien vous pouvez prendre la taille au-dessus du plug que vous avez. Dit-elle en me montrant ceux qui sont devant elle.

Il y en a trois, je les regarde, le plus petit me partait vraiment petit et le gros vraiment très gros, il me semble que celui que j’ai est à peu près comme celui du milieu.

Je lui indique donc celui qui ressemble au mien et lui fais part de ma retenue par rapport à la taille au-dessus. Elle me rassure en me disant que tout ne rentre pas.

Je pars donc sur ce gros plug et me fais également conseiller un lubrifiant anal.

Pendant toute la conversation avec la vendeuse, j’ai entendu mon portable sonner plusieurs fois, je souris en pensant à ce que tu as pu m’écrire.

Une fois à la caisse, je paie mon achat et demande s’ils ont des toilettes.

Oui, il y en a, juste derrière moi. J’y vais, je suis contente, il y a un lave-main dans les wc ! Je peux donc retirer mon plug et le nettoyer en toute discrétion !

Je ressors des toilettes, récupère mes achats et retourne à la voiture.

Une fois à l’intérieur, je regarde les messages que tu m’as envoyés, tu voulais que je fasse des photos et ne comprenais pas que je ne te réponde pas. Je t’ai donc dit que je repartais du magasin, tu m’as demandé si j’avais pris quelque chose du coup, je t’ai dit que oui sans t’en dire plus !


Après le repas, une fois la petite couchée, je monte à la salle de bain, je lave mon nouveau jouet, le prend en photo et me l’insert, il est vraiment gros, heureusement que j’ai ce nouveau lubrifiant ! Ouah cette sensation ! D’être ainsi rempli c’est dingue !

Je m’installe sur le lit et t’appelle.

Tu me demandes de tout te raconter, ça t’a bien excité !

Patience mon amour ! Je t’envoie d’abord deux photos...

Alors j’envoie et je vois ta tête quand tu reçois les photos, tes yeux s’écarquillent et ton sourire en dit long.

Puis je te raconte dans les grandes lignes ma sortie au magasin.

Ensuite, je te montre que je l’ai toujours sur moi et pose le téléphone de manière à ce que tu aies une vue dégagée et m’empare du best, je me fais vibrer, je mouille abondamment et attrape donc bigpink que j’introduis délicatement dans mon abricot humide.

La sensation est vraiment intense, j’en ai déjà le souffle qui s’emballe !

Petit à petit j’accélère les mouvements tout en activant la vibration.

Les vibrations se répercutent sur mon plug, cette double pénétration vibrante est un délice, je gémis, tu aimes me voir jouir !