Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 921 fois
  • 221 J'aime
  • 26 Commentaires

Aube Lointaine

Chapitre 1

De la réalité, au rêve

Divers

Cette histoire se déroule en 2038, dans un futur imaginaire qui ne sera probablement pas très éloigné de la réalité, en tout cas, en ce qui concernera la virtualité... 


χ χ


 Bella est une belle jeune femme de 18 ans mesurant 1 mètre 65 pour une cinquantaine de kilos, avec de cheveux noirs ondulés qui lui arrivent aux épaules, et des yeux bleu-nuit pailletés d’argent. Elle est au comble de la joie, car pour fêter l’obtention de son examen de fin d’études secondaires avec la mention d’excellence, ce qui lui permettra de suivre des études supérieures dotée d’une bourse incluant tous les frais de scolarité, sa maman pour la récompenser vient de lui offrir un abonnement, lui permettant d’aller sur le monde de Faraway Daybreak.

 

 Elle ne doute pas un seul instant, que celle qu’elle appelle M’man s’est saignée aux quatre veines pour lui permettre d’accéder à son rêve, parce qu’elles n’appartiennent pas à une classe aisée. Ce qui est une magnifique preuve d’amour de sa part, mais étant donné qu’elles n’ont pas d’autre famille, elle ferait n’importe quoi pour que sa fille soit heureuse et cette dernière le lui rend bien. 

  

 Faraway Daybreakplus connu dans notre pays sous le nom d’Aube Lointaine, est un jeu vidéo dont la publicité a abondamment été faite à la télévision et sur internet, par le biais de trailers qui sont des clips durant environ deux minutes, mettant en avant la finesse des graphismes ainsi que la fluidité du gameplay, puisqu’on a la très nette sensation d’avoir été transporté en chair et en os sur une autre planète bien entendu imaginaire, ce qui démontre son avance par rapport à ses concurrents dans le domaine de la réalité virtuelle.

 

 Il s’agit donc d’un must en passe de devenir une référence du genre en ce qui concerne les jeux de masse, et il est question de se connecter sur la toile avec un matériel approprié, afin d’être confronté à d’autres joueurs également appelés des gameurs, qui peuvent devenir des alliés ou des ennemis. L’action se situe à une époque médiévale fantastique, dans laquelle seuls les adultes peuvent pénétrer. Car mis à part le fait qu’il y est possible de trucider d’autres joueurs pour acquérir de l’expérience, ce qu’une morale mise en place à la fin des années 20 du 21eme siècle réprouve, il est également envisageable d’y avoir des relations sexuelles. 


χ


 Si l’équipement de base à savoir le casque, la combinaison et les gants sont fournis, les divers abonnements prétendument censés convenir à toutes les bourses, eux par contre coûtent un bras et même plus. Bella en a pourtant reçu un en cadeau, lui donnant droit à huit heures de connexion par semaine sur une durée d’un an, ce forfait étant bien entendu modifiable et renouvelable. 


 Huit heures hebdomadaires cela peut sembler bien peu, mais pour une qui a été privée de certaines choses durant son enfance puis son adolescence, même si elle a toujours mangé à sa faim, c’est tout simplement énorme. Si la jeune femme ne sait pas encore de quelle manière elle va remercier celle qui l’a mise au monde elle n’est pas pour autant inquiète, car étant considérée comme ayant une intelligence bien supérieure à la moyenne, elle ne doute pas un seul instant qu’elle finira par avoir une idée. 


 Selon Bella, l’intelligence ce n’est pas d’avoir la chance de bénéficier d’une excellente mémoire, ni d’arriver à résoudre des énigmes mathématiques avec trois inconnues, grâce à un esprit de déduction plus aiguisé que celui des autres personnes. Non, elle est convaincue que la véritable intelligence c’est la faculté de s’adapter à une situation inédite, et pour elle Aube Lointaine sera un excellent terrain pour tester la sienne. Sans parler bien entendu, du divertissement que cela va lui procurer. 


 De plus, comme tous les surdoués elle est plutôt solitaire, non pas qu’elle trouve les autres stupides au point de ne pas vouloir se mêler à eux, mais étant réservée elle a souvent du mal à communiquer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle sa maman a adhéré totalement à ce projet coûteux, car elle espère en secret qu’il aidera sa fille à se sociabiliser.


χ


 C’est ainsi qu’en ce mercredi matin, Bella habillée de vêtements simples mais en très bon état se rend à l’agence de la société AdventurersRealLifeInc. la plus proche de chez elle, dans le but de finaliser son inscription qui a été faite sur la toile par sa M’man. Cette dernière étant actuellement en train de travailler. Cependant, la jeune femme est obligée avant de pouvoir pénétrer dans le bâtiment, de faire la queue pendant deux longues heures. Car le jeu n’étant sorti que depuis quelques mois, il suscite encore énormément d’intérêt pour ceux qui ne l’ont pas encore découvert, et ont comme elle envie de partir à l’aventure.


 Elle attend patiemment progressant lentement dans la file d’attente, entourée de gens qui pour la plupart la toisent parce qu’ils sont vêtus d’un manière plus sophistiquée que la sienne, ce qui signifie qu’ils appartiennent à une classe plus aisée. Mais il y a également des hommes, qui bien que la coupe de ses vêtements ne laisse rien voir de plus que le nécessaire, lui lancent des regards sans aucune équivoque sur ce qu’ils aimeraient bien faire avec elle. 


 Cependant Bella parvient de les ignorer car si elle se sait jolie étant donné qu’elle ressemble à sa maman, qui grâce à sa beauté a pu décrocher une place d’hôtesse d’accueil, ces attentions masculines qui l’ont au départ gênée puis agacée, elle a fini par s’y habituer et ne plus en faire cas. Elle est encore vierge et entend bien le rester, même si elle a l’intention de vivre ses premières expériences sexuelles de manière virtuelle, quand elle sera sur Aube Lointaine.Afin bien entendu, de ne pas mourir idiote. 


 Notre future héroïne finit par se retrouver devant un guichet, face à une femme qui lui demande sur un ton atone montrant sa lassitude, bien qu’on ne soit encore qu’au milieu de la matinée :


 ― Vous avez une pièce d’identité, votre certificat médical et votre formulaire de préinscription ?


 Sans hésiter Bella lève son poignet avant d’appuyer sur son bracelet-téléphone, et les documents holographiques demandés apparaissent dans les airs, pour être scannés par l’employée. Cette dernière fronce légèrement les sourcils, elle appuie sur son propre bracelet qu’elle a porté devant sa bouche, puis elle annonce à voix basse sans se départir de son calme :


 ― Guichet 12, code P+.


 Bella éprouve un bref instant de panique aussitôt suivi par de la tristesse, car étant donné qu’elle est en bonne santé, elle est convaincue que cette femme a constaté, que le compte bancaire de sa M’man n’est pas suffisamment crédité. Par conséquent elle vient de contacter un agent de sécurité qui va lui poser une main sur l’épaule, afin de prévenir toute envie de protestation ou de manifestation violente, et ensuite la raccompagner jusqu’à la sortie. 


χ


 Mais au lieu ça c’est un homme d’une trentaine d’années portant un costume moulant à la mode qui arrive, assez séduisant bien qu’il soit équipé d’un sourire de vendeur de voitures électriques, et il s’adresse à Bella sur un ton mielleux :


 ― Nous vous attendions avec impatience, suivez-moi Mademoiselle. Dans un premier temps, nous allons nous rendre dans mon bureau. 

 ― Il y a un problème, Monsieur ? Parce que je suis juste venue chercher mon équipement... 

 ― Rassurez-vous, tout va pour le mieux. Seulement pour des raisons de confidentialité, je ne peux pas vous parler ici. Alors venez avec moi, je vous prie.


 L’individu qui de toute évidence est un cadre de l’entreprise AdventurersRealLifeInc.ne s’est pas séparé de son air enjoué, même si ce dernier a l’air factice, c’est pourquoi Bella le suit sans plus s’inquiéter. Après tout elle n’a rien fait de mal, alors le pire qui pourrait lui arriver serait de se faire jeter dehors. À sa grande surprise elle ne tarde pas à se retrouver dans un bureau assez luxueux, indiquant clairement qu’elle a affaire à une personne assez haut placée dans la hiérarchie, et contrairement à tous ceux qu’elle a pu voir jusqu’à présent, le fauteuil qui fait face au meuble qui a donné son nom à la pièce, est identique à celui dans lequel s’assoit l’occupant officiel des lieux. 


 Elle y prend place après y avoir été invitée, puis l’homme une fois installé dans le sien se présente :


 ― Pour commencer je m’appelle Justinien Chevalier, et je suis le directeur de cette agence. 


 Puis il demande dans la foulée, sans lui laisser le loisir de répondre :


 ― Vous désirez boire quelque chose, Mademoiselle Rinaldi ?

 ― Peut-être plus tard, merci. Pour l’instant, j’aimerais surtout savoir pourquoi j’ai droit à un traitement de faveur. Car je suppose que vous ne recevez pas de cette manière, tous ceux qui viennent s’inscrire ?

 ― Vous allez droit au but, et j’adore ça. Si vous étiez venue ici afin de postuler pour un emploi, je vous aurais immédiatement embauchée. Mais vous êtes une de nos clientes, et par n’importe laquelle étant donné que comme vous l’avez deviné, vous allez effectivement bénéficier d’une attention particulière de notre part. 

 ― Et en quel honneur ?

 ― Par le plus grand des hasards, il se trouve que vous êtes la dix-millionième joueuse à vous être inscrite, pour aller sur Aube Lointaine. Par conséquent, vous allez recevoir en cadeau un Easter Egg


 Bella sait ce qu’est un Easter Egg, dont la traduction littérale est Œuf de Pâques. Sauf que dans le jargon des concepteurs de jeu vidéo il s’agit d’un objet unique en son genre, qui la plupart du temps est une arme ou une armure ayant des capacités spéciales, et dissimulé dans le monde dans lequel on est sensé évoluer. Par conséquent, seul un joueur très chanceux pourra en bénéficier. Cependant la jeune femme n’en tient pas compte, et elle s’exclame :


 ― Vous êtes sérieux, il y a vraiment dix millions de personnes qui jouent à Faraway Daybreak ?!


χ


 Justinien puisqu’il s’agit de son prénom, a souri d’une manière beaucoup plus naturelle et même amusée, lorsque la jeune femme a réagi avec spontanéité. Ensuite il lui explique :


 ― C’est un peu plus compliqué que ça, Mademoiselle. Car lorsqu’un joueur meurt dans le jeu, il perd la plupart de ses acquis à commencer par son équipement, mais également ses points d’expérience. La seul chose qu’il gagne, c’est 10 pièces d’or supplémentaires dans sa bourse lors de chaque résurrection. Autrement dit à la première il en aura 30 au lieu de 20, à la dixième il en recevra 120 et ainsi de suite. Sauf que pour bénéficier de ce léger bonus, il est obligé de se réinscrire avec le même pseudonyme suivi d’un numéro, ce qui fait qu’une personne qui par exemple périra cent fois, comptera pour autant dans le nombre des inscriptions. 


 Tandis que Bella assimile cette information, il continue à lui fournir des renseignements : 


 ― Mais vous êtes tout de même plusieurs centaines de milliers de joueurs à travers la planète, la traduction simultanée vous permettant de communiquer entre vous quelle que soit votre nationalité, et vous êtes disséminés sur des centaines de serveurs différents, afin de ne pas vous retrouver les uns sur les autres. 

 ― Donc, si je me fais trucider, je pourrai retourner dans le jeu avec le même pseudo suivi d’un deux, puis d’un trois la fois d’après, et ainsi de suite ?

 ― Exactement. Un joueur lambda conserve ses heures d’abonnement, ce qui est tout à fait normal puisqu’il les a payées. Par contre s’il veut changer de pseudonyme pour une raison X ou Y, il devra repartir carrément de zéro et perdra aussi son argent. Mais dans votre cas, grâce à cet Easter Egg, ça va se passer un peu différemment. 

 ― C’est à dire ?

 ― Eh bien pour commencer, vos frais vont vous être intégralement remboursés, et à la place du forfait que vous aviez souscrit, vous bénéficierez du Premium + qui en plus sera doublé. 


χ


 Bella qui est folle de joie à l’idée que sa M’man va récupérer son argent, s’est bien évidement renseignée sur les différentes offres, même si pour des raisons de moyens, la grande majorité d’entre elles étaient hors de sa portée. Par conséquent elle sait que le Premium qui est le plus gros abonnement, donne droit à jusqu’à huit heures de connexion par jour. Ce qui est le maximum autorisé par une loi assez récente, afin de lutter contre l’addiction, préserver la santé mentale des joueurs, mais surtout pour les obliger à se déconnecter afin de pourvoir à leurs besoins de base, dans la réalité. Elle pose tout de même une question :


 ― Le Premium je sais ce que c’est, mais il ne me semblait pas qu’il y avait un + derrière. 

 ― Vous avez tout à fait raison, car il a été rajouté uniquement pour vous, à titre exceptionnel et confidentiel. Si le forfait Premium dure un an, le Premium + lui par contre est illimité. Mais il serait plus logique de dire, qu’il durera aussi longtemps que le jeu. 

 ― Et qu’entendez-vous, par doublé ?

 ― Cela signifie qu’une deuxième personne de votre choix, bénéficiera des mêmes avantages que vous. Et en plus des 20 pièces d’or communément appelées des PO, auxquelles chaque nouveau joueur a droit afin de pouvoir s’acheter un équipement de base une fois arrivé sur place, vous en recevrez l’un comme l’autre 1000.


 Bella réfléchit quelques instants, puis elle demande :


 ― Mais si je me fais trucider au bout d’une heure, je perdrai tout. C’est bien ça ? 

 ― Là encore, les concepteurs car je ne suis que leur modeste porte-parole, ont décidé de faire une exception en ce qui vous concerne. Si vous deviez mourir dans le jeu, que ce soit rapidement ou pas, vous pourriez y retourner non seulement avec la moitié de l’expérience que vous auriez acquise au moment de votre trépas, mais en plus avec jusqu’à 10 000 pièces d’or d’équipement, parmi celui qui était dans votre inventaire. Autrement dit si le total de la valeur de vos biens ne dépasse pas cette somme, vous garderez tout. Et dans le cas contraire, vous aurez l’opportunité de choisir les objets dont vous serez obligée de vous débarrasser.


 Justinien marque une courte pause, puis il continue :


 ― Mais ce n’est pas tout, car votre pécule restera cinquante fois supérieur à celui d’un joueur lambda, par conséquent 1500 pièces d’or vous seront cette fois allouées, à la dixième vous en recevrez 6000, et ainsi de suite . La seule chose qui ne changera pas sera que vous deviendrez alors Bella 002, si c’est le pseudonyme que vous aviez choisi au départ. Et là encore, la personne que vous aurez choisie bénéficiera des mêmes avantages. 

 ― Eh bien, après toutes ces bonnes nouvelles, la seule chose qui me vient à l’esprit c’est Merci. Car comme vous l’avez sans doute remarqué, des pièces d’or chez nous il n’y en a pas des masses...


χ


 Justinien fait un autre sourire à Bella qui à nouveau le trouve naturel, puis il lui dit :


 ― Je suis d’autant plus heureux que ce soit tombé sur vous, et pas sur une personne fortunée. Mais comme je vous l’ai déjà fait remarquer, je ne suis qu’un intermédiaire, alors je transmettrai votre gratitude à qui de droit. 

 ― Mais il n’y a pas de contrepartie ? Je veux dire, vous n’allez pas me demander de faire la promotion du jeu en m’affichant, pour balancer des trucs du style : Voyez ce que Aube Lointaine, a fait de la pauvre fille modeste que je suis ?

 ― Ce slogan est excellent, et s’il est de vous, vous pourriez le vendre à un annonceur pour faire la publicité d’un autre produit. Car comme vous avez pu le constater en faisant la queue pour entrer ici, nous n’avons pas besoin de ça. Au contraire, si la nouvelle se répandait que vous avez bénéficié de faveurs, d’autres risqueraient de vouloir en profiter eux aussi. Et lorsque nous approcherions de la vingt-millionième inscription, le jeu risquerait de devenir une véritable boucherie. Car certains voudraient mourir, juste pour avoir les mêmes avantages que vous. C’est la raison pour laquelle, nous allons vous demander de rester discrète. 

 ― Sauf que si je me pointe surAube Lointaineavec 1 000 pièces d’or d’équipement sur le dos, alors que je serai une débutante sans expérience, ça va forcément attirer l’attention. 

 ― C’est le seul inconvénient qu’il vous faudra gérer. Car vous avez l’air d’être une personne franche, alors que pour bénéficier des avantages que nous vous proposons, vous serez obligée de mentir. Mais dite-vous si cela vous pose un problème d’ordre moral, que ce sera uniquement dans le jeu et pas dans la réalité. Utiliser un pseudonyme et modifier vos traits afin de conserver votre anonymat, c’est déjà une forme de mensonge même si ce n’est pas bien méchant. Alors un peu plus ou un peu moins...

 ― Oui, enfin, ça ne sera pas non plus comme si je vendais mon âme au diable, et on a tous menti un jour ou l’autre. 

 ― Je suis content que vous le preniez comme ça, car je vais à présent vous demander de signer un accord de confidentialité, qui vous interdira de révéler que vous avez droit à un statut spécial, sous peine de poursuites judiciaire de la part de la société AdventurersRealLifeInc. Uniquement dans le but de nous protéger, car si le fait que nous privilégions une personne se savait, même si c’est notre droit on nous accuserait de tricher, et les tentatives de procès se mettraient à pleuvoir.


 À ce moment là il sort d’un des tiroirs de son bureau une vraie feuille de papier, ainsi qu’un stylo qui a l’air coûteux, et Bella prend le temps de lire le document avant de le parapher.  


χ


 Cette formalité accomplie, Justinien dit à Bella :


 ― À présent je vais vous confier à une de mes assistantes, qui va vous faire passer un scan morphologique mais également mental, afin d’évaluer vos capacités, et à l’issu desquels des équipements bien entendu Premium, vous seront remis. Car si avant de vous immerger vous pourrez transformer complètement votre avatar, si vous le désirez et de manière par exemple à ne pas être reconnue, c’est tout de même un passage obligé. Vous pourrez ensuite rentrer chez vous et partir à l’aventure, mais avant de pouvoir en faire autant, le bénéficiaire du deuxième pack devra lui aussi venir ici, afin de remplir les mêmes conditions que vous.


 Une jeune femme très jolie et blonde entre alors dans le bureau par une porte latérale, et chose étrange elle est vêtue de ce qui ressemble énormément à une côte de mailles, faite d’un métal argenté et resserrée à la taille par une ceinture de cuir ouvragé. Les anneaux de l’armure sont assez espacés pour que Bella puisse constater qu’il n’y a aucun autre vêtement dessous, ce qui ne semble pas gêner celle qui la porte, et sa tenue est complétée par des bottes elles aussi en cuir marron qui lui arrivent au milieu des cuisses, et pourvues de talons aiguille assez hauts. 


 L’employée sourit à la cliente, avant de lui dire :


 ― Je m’appelle Gwendoline. Si vous voulez bien venir avec moi, Mademoiselle. 


 Il s’agit juste d’une requête pourtant Bella obéit, et elle prend congé de Justinien avant de suivre cette personne. Dans les couloirs qu’elles enfilent il n’y a pas âme qui vive, et l’aventurière en devenir en profite pour demander à sa guide :


 ― Ce n’est pas trop inconfortable, ce genre de vêtements ?


 Elle a droit à un charmant sourire, avant la réponse :


 ― Absolument pas. C’est la réplique de celle du jeu, en version Super Sexy ou plus simplement SS. Le métal est parfaitement poli, et par conséquent assez doux au contact de la peau. Quant à son poids, si on a un bonne condition physique on s’y habitue rapidement, car elle ne pèse que six kilos. En fait, le seul inconvénient c’est qu’elle est froide quand on l’enfile, mais elle se réchauffe assez rapidement, pour se mettre à la température du corps.

 ― Et les cuissardes, elles font aussi partie du jeu ?

 ― Elles entrent effectivement, dans la catégorie des armures légères. 

 ― Mais ça ne doit pourtant pas être possible de combattre avec, sans se casser la figure ou se fouler une cheville ?  

 ― Détrompez-vous. Car si ce serait effectivement impossible dans le monde réel, vous allez entrer dans la virtualité. Par conséquent, vous serez aussi à l’aise que si vous étiez pieds nus, mais avec la protection de la classe d’armure en plus. 

 ― Tant mieux, mais quel est l’intérêt de la porter ici.

 ― Principalement dans un but promotionnel, mais aussi pour montrer aux femmes qu’elles pourront le faire sans complexe, une fois arrivées sur Aube Lointaine. Car il s’agit je vous le rappelle, d’un jeu réservé aux adultes. De toute manière, si certaines d’entre elles hésiteront au départ parce que dans la vraie vie la nudité publique est un tabou, d’après les statistiques 95 % finiront par adopter la mode locale.

 ― Et vous y êtes déjà allée ?

 ― Oui, mais sur un serveur spécialement réservé aux employés, car les concepteurs ne veulent pas que nous perturbions le jeu. Nous sommes en quelque sorte les bêta-testeurs, car nous avons une grande avance sur les autres joueurs, étant donné que nous ne perdons ni notre équipement ni notre expérience quand nous mourons. 


χ


 Tandis qu’elles discutaient tout en marchant les deux jeunes femmes sont arrivées devant une porte, elles entrent dans une pièce au milieu de laquelle sur le sol il y a un rond recouvert de caoutchouc, ainsi que contre un mur un tapis roulant pour s’entraîner à la course à pied, et dans un coin un bureau avec posé dessus un ordinateur dernier cri. L’employée dit à sa cliente :


 ― Vous devez vous déshabiller, pour que je puisse scanner votre corps. 


 Ayant affaire à une personne du même sexe qu’elle Bella ne fait pas de difficulté pour s’exécuter, même si elle rougit, et une fois complètement nue elle prend l’initiative d’aller se placer sur le disque, au milieu duquel il y a des empreintes de pieds sur lesquelles elle pose les siens. Elle se met alors à tourner très lentement sur elle-même, se doutant qu’elle est filmée sous toutes les coutures, et elle subit patiemment le processus.


 Lorsqu’elle est revenue à sa position de départ, Gwendoline lui dit :


 ― Maintenant, écartez les bras.


 Une nouvelle ronde s’accomplit, puis :


 ― Levez les mains au ciel.


 Encore un tour de manège, et :


 ― Vous devez à présent vous mettre accroupie, en écartant les cuisses en grand et en plaçant vos mains sur votre nuque. 


 Bella s’empourpre à nouveau mais elle obéit, se rappelant qu’il s’agit d’un passage obligé, et elle est morte de honte lorsqu’elle sent sa vulve s’étirer. Cependant l’employée qui en a vu d’autres reste imperturbable, et elle lui dit une fois qu’elle a effectué une autre rotation : 


 ― Maintenant mettez-vous sur la pointe des pieds, en posant cette fois vos mains sur vos genoux.


 La jeune femme y arrive en trouvant son équilibre, et lorsqu’un nouveau tour a été effectué, Gwendoline lui annonce :  


 ― À présent, je vais vous envoyer des ondes de plaisir qui vont vous mener jusqu’à l’orgasme, afin d’enregistrer la manière dont votre corps réagit. Alors vous pouvez reposer vos talons, mais remettez vos mains sur votre nuque. 

 ― Je… c’est obligatoire ?

 ― Malheureusement oui. Mais si ça peut vous consoler, dites-vous que tous y compris les hommes, sont passés par là. 


 Tandis qu’elle continue à pivoter elle sent une douce chaleur l’envahir, qui devient de plus en plus pressante pour se transformer lentement et progressivement en plaisir. Ses seins qui sont de taille modeste augmentent de volume, et ses tétons qui en temps normal ne sont pas très saillants, s’érigent comme s’ils étaient télescopiques pour finir par devenir cylindriques. Mais le pire se passe au niveau de son sexe, car ses grandes lèvres tout en se gorgeant s’écartent l’une de l’autre, leurs petites sœurs s’inondant de cyprine font de même, et son clitoris qui a grossi sous l’effet de l’excitation pointe le bout de son nez, tandis que son capuchon protecteur se retrousse de lui-même.  


χ


 Après avoir soupiré de plus en plus profondément la future aventurière réprime ses geignements de volupté, mais Gwendoline lui dit sans se départir de son professionnalisme :


 ― Non, ne retenez pas vos manifestations sonores, car la pièce ne laisse filtrer aucun bruit. Pour la beauté du jeu, il faut que ce soit le plus réaliste possible.


 Mise en confiance par cette femme qui ne semble pas réagir à ce qui lui arrive, comme le ferait sa gynécologue, Bella se laisse aller. D’autant plus que si elle ne sait pas comment c’est possible, le plaisir qu’elle ressent est bien réel. Après avoir gémi pendant une dizaine de minutes, elle pousse un petit cri orgasmique au moment où elle jouit, et quand tout s’arrête et qu’une douce langueur s’empare d’elle, elle se prend à regretter que ce soit terminé. 


 L’employée la laisse faire encore un tour car pendant tout ce temps elle n’a pas arrêté de pivoter sur elle-même, puis elle lui dit toujours aussi sereinement :


 ― Vous avez été parfaite, et le plus dur est fait. Vous pouvez vous relever, et descendre du carrousel. 


 Puis elle l’informe, tout en mettant le tapis roulant en marche :


 ― Maintenant, vous allez devoir courir en gardant les bras le long du corps, afin de pouvoir enregistrer la manière dont vous bougez. 


 Cette fois encore elle s’exécute, et tandis qu’elle se met sur la bande qui avance à une allure modérée, elle commence à trotter et ses seins se mettent eux aussi en mouvement. Puis le rythme s’accélère progressivement, jusqu’à ce qu’elle finisse par être essoufflée et que sa poitrine soit agitée de haut en bas, mais également sur les côtés, et qu’elle termine en faisant un sprint. 


 Ensuite la vitesse diminue toujours graduellement mais bien plus rapidement, de manière à ce qu’elle ne tombe pas, et quand elle s’est immobilisée l’employée lui dit en lui tendant une paire de chaussure fermées, qui ont des talons plein d’au moins dix centimètres de haut à l’arrière :


 ― Je vais vous laisser vous reposer, vous offrir quelque chose à boire pour vous désaltérer, puis vous recommencerez avec ça aux pieds.


χ


 Lorsque ces tests physiques sont terminés il est proposé à Bella de prendre une douche, à la suite de laquelle elle est autorisée à se rhabiller, et quand elle est à nouveau décente Gwendoline lui fait remarquer sur un ton neutre :


 ― Vous êtes encore vierge, mais vous pourrez faire une ablation de votre hymen lors de la création de votre avatar. Ou alors le garder et vous faire déflorer dans le jeu, sans que cela change quoi que ce soit dans la vraie vie. Par contre si vous choisissez cette option, vous renaîtrez vierge à chaque fois que vous mourrez. Car comme vous aurez validé les données avant de commencer à jouer, il vous sera impossible de les modifier par la suite. Sauf en ce qui concernera vos cheveux, les tatouages et les piercings. 


 La jeune femme devient écarlate quand elle réalise, que le petit bout de chair qui bloque l’entrée de son vagin devait être visible quand elle à joui, et peut-être même avant. Ce qui ne l’empêche pas de demander :


 ― Si je ne l’étais plus, j’aurais pu m’en remettre un pour vivre à nouveau l’expérience dans la virtualité ?

 ― Absolument. Et vous auriez pu revivre à chaque fois, les sensations que vous auriez éprouvées dans la vraie vie. Dans votre cas, ce sera au contraire des répétitions de ce qui vous arrivera dans la réalité. Au point que si votre hymen avait été trop costaud, je vous aurais conseillé de le réduire lorsque vous serez sur votre ordinateur. Car si pour certaines d’entre nous se faire enfiler pour la première fois est une simple formalité, d’autres souffrent beaucoup. Mais en ce qui vous concerne, il n’y aura pas de problème. 


 Ces précisions qui ont a nouveau fait rougir Bella ont été données sur un ton doctoral, et l’ont également rassurée sur la manière dont se passera sa vraie première fois. 


 Ensuite tandis qu’elle l’a faite s’asseoir devant l’ordinateur Gwendoline fixe deux électrodes sur les tempes de Bella, et elle lui explique :


 ― À présent je vais scanner votre cerveau, de manière à ce que la Matrice prenne connaissance vos aptitudes dans la vraie vie, afin que vous puissiez vous en servir dans le jeu. Par exemple si vous êtes douée dans un sport en particulier, ou que vous avez une intelligence supérieure à la moyenne, cela aura des répercussions bien entendu positives, sur votre avatar. Je précise que ce sera entièrement confidentiel, puisque personne d’autre que la machine n’y aura accès.


 Cette annonce n’effarouche pas notre héroïne en herbe, étant donné que la collecte de données qui était au départ considérée par certains comme étant un viol de leur vie privée, alors que la majorité des gens n’en avaient pas conscience ou s’en foutaient, est devenue au fil du temps une pratique anodine. Chaque citoyen du monde est fiché à des dizaine d’endroits différents, que ce soit pour lui vendre quelque chose ou déterminer s’il est un danger pour la société, et personne pas même le plus puissant n’a son mot à dire à ce sujet. 


χ


 Les examens terminés les deux femmes quittent la pièce, elles se dirigent vers une autre dans laquelle l’employée remet à la cliente deux sacs contenant le matériel dont il lui est fait cadeau, à savoir deux casques, deux combinaisons et deux paires de gants X032 qui sont actuellement les plus performants, puis elles vont vers ce qui ressemble à une porte de sortie, mais beaucoup plus discrète que celle par laquelle la jeune femme est entrée. 


 C’est à ce moment-là que le responsable de l’agence les rejoint, et il leur demande sur un ton neutre :


 ― Ça s’est bien passé ?


 C’est Gwendoline qui répond, tandis que la future joueuse rougit légèrement :


 ― Mademoiselle a été parfaite, Monsieur. Elle s’est pliée à tous les tests, en faisant preuve de bonne volonté.


 Puis elle prend congé, et Justinien dit à Bella :


 ― Je tenais à vous dire au revoir, car croyez-le ou non, je suis heureux que le hasard ait désigné une personne telle que vous. Si sur le plan du business cela ne me regarde absolument pas, je n’en reste pas moins un être humain, et j’ai compris que l’achat de votre forfait, vous avait obligée à faire des sacrifices. 

 ― Ce n’est pas moi mais ma maman, qui s’est sacrifiée. Et elle l’a fait pour me récompenser, d’avoir obtenu mon examen de fin d’études avec la mention d’excellence. Alors merci pour elle.  

 ― Je me doutais qu’en plus d’avoir une âme d’aventurière, vous étiez également une femme de tête. Car vous êtes assez mûre pour votre jeune âge.


 Bella rougit sous le compliment, et il continue sans sembler s’en rendre compte :


 ― Et surtout, n’oubliez pas que vous êtes LA cliente Premium +. Par conséquent vous pouvez revenir ici à tout moment, et il vous suffira de donner votre nom et le mien à l’entrée, pour être menée directement dans mon bureau. J’en profite au passage pour m’excuser, si vous avez dû en arrivant aujourd’hui passer par la file d’attente. Car si j’avais pensé à vous fixer un rendez-vous, cela vous aurait évité de perdre du temps.


 Elle ne sait pas quoi répondre, alors il ajoute :


 ― Bien entendu, le même sésame pourra être utilisé par la personne, à qui vous ferez bénéficier du deuxième équipement. Ce qui à elle aussi, lui facilitera la vie. 


 Après qu’ils se soient chaleureusement serrée la main et que Justinien Chevalier lui ait donné sa carte de visite, Bella Rinaldi quitte l’agence de la société AdventurersRealLifeInc. pour rentrer chez elle, en même temps heureuse et excitée par les aventures qui l’attendent. 


χ χ


Vous aimez cette histoire et vous voulez la suite ?

Alors montrez-le !

Comment ?

En cliquant sur j’aime !


Et si vous voulez savoir quand le prochain épisode arrivera, cliquez sur « S’abonner aux histoires de Conteuse ».

Diffuse en direct !
Regarder son live