Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 307 fois
  • 128 J'aime
  • 11 Commentaires

J'aurais dû éteindre mon téléphone

Chapitre 1

Cocu pris au jeu

SM / Fétichisme

3e appel de Laëtitia. Ce n’est pas dans ses habitudes.

Stéphane se décide à décrocher. C’est peut-être important, urgent après tout.


— Coucou Doudou !

— Oui Amour ?

— Dis, ça te ferait plaisir si je venais déjeuner avec toi aujourd’hui ? J’ai un peu de temps libres.


Stéphane est pris au dépourvu. Ce n’est pas souvent que Laëti a la possibilité de rentrer déjeuner avec lui. Et d’habitude, ça lui fait plutôt plaisir qu’elle prenne le temps de venir. Mais là, il a enfin ce rendez-vous tant attendu avec Maîtresse Delphine, hors de question qu’il le rate.


— C’est-à-dire que... c’est dommage, mais j’ai un déj pro. Je partais justement.

— Oh zut ! Tu ne m’en avais pas parlé.

— Oui, j’avais failli oublier, je m’en suis souvenu ce matin.

— Bon... Hé bien tant pis pour moi... répond Laëti d’une voix qui laisse deviner sa mine boudeuse.


» Tu penses en avoir pour longtemps ?


— Hé bien, avec le trajet, le déjeuner... oui, un certain temps, je ne sais pas trop. Pourquoi ?

— Comme ça... Tu me tiens au courant hein ? Tu sais que ça me rassure de savoir où tu es.

— Oui oui, promis. Je t’enverrai des messages.

— Bisou Amour.

— Je t’aime, à ce soir, mon Amour.


Stéphane raccroche, soulagé. Il avait eu peur que quelque chose de plus grave ne l’oblige à annuler son rendez-vous. Il a tellement hâte de rencontrer enfin sa Maîtresse.

Il sortit de l’immeuble alors alors que son uber arrive. Alors qu’il monte, son portable vibre, un message. Laëti à nouveau.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Mon mec n’est pas chez nous ce midi, et j’ai envie de baiser, ça te dit de passer ? Rendez-vous sur place dans 20 min ?


Bon sang ! Elle s’est trompée de numéro. Merde ! C’est lui qui aurait pu la baiser ce midi avant qu’elle ne retourne au travail, son odeur encore sur lui, la sensation de sa queue en elle. Et à la place, c’est un de ses amants qui va la prendre, chez eux. Dans leur lit peut-être, ou sur leur canapé ? Leur table ?

Stéphane a un début d’érection à l’arrière de la voiture.


— Je crois que tu t’es trompée de destinataire Amour.

— Oh non ! Oh Doudou, je suis désolée ! Je... oh merde ! Je suis désolée ! Je ne voulais pas... je vais annuler. Je...

— Non. Ce n’est rien. Amuse-toi. Fais-toi plaisir. Tu as le droit. Je ne vais pas te le donner et te le reprendre à la première occasion. Fais juste attention à envoyer tes messages au bon destinataire. ;-)

— Doudou, je suis vraiment désolée. Je t’aime.

— Moi aussi. Ne t’inquiète pas. Tout est OK. Je sais bien que tu ne fais pas de la broderie avec ces mecs. Et je n’avais qu’à être dispo. ;-)

— Je me sens mal quand même...

— Arrête. Amuse-toi ! Tu travailles dur, tu l’as bien mérité.


Stéphane hésite un peu... et puis ajoute :


— Et toi aussi, tiens-moi au courant. Envoie-moi des messages, ça serait sympa, que je puisse en profiter aussi... ;-)


La réponse de Laëti se fait attendre. L’a-t-elle mal pris ?

Le uber arrive bientôt à destination. Le portable vibre à nouveau.


— Heu... tu es sûr ? Tu en as envie ?


Stéphane se dépêche de répondre, il est presque arrivé.


— Oui oui. Ce n’est pas parce que je travaille que je n’ai pas le droit de m’amuser moi aussi !


Si elle savait...

Stéphane arrive aux Lorraines un peu en avance. Cette fois encore, il est le premier arrivé. Il espère cependant que la suite sera différente, et que c’est bien Maîtresse Delphine qui viendra.

L’attente est interminable. Il s’occupe comme il peut en regardant le menu, son portable, ne cesse d’actualiser ses mails pour s’assurer que sa Maîtresse ne lui a pas écrit.

Et puis... du mouvement sur sa droite. Le serveur fait signe à quelqu’un. Un tailleur élégant, des jambes fines et fuselées, les yeux de Stéphane montent, ce beau visage encadré d’un carré blond strict... C’est bien elle ! Enfin, sa Maîtresse est là devant lui.


ll bafouille un bonjour, elle répond, souriante, sûre d’elle, tout en s’asseyant. Ses yeux plongent dans les siens, l’échange est long, intense, le temps, suspendu. Le serveur lui tend un menu, qui rompt l’alchimie. Maîtresse Delphine, tout en consultant le menu du coin de l’œil engage la conversation naturellement. Les réponses de Stéphane sont d’abord hésitantes, il bafouille un peu. Il est impressionné et l’émotion l’étreint. Ils échangent depuis 5 min peut-être, le serveur vient prendre leur commande. Alors qu’il s’éloigne, le portable de Stéphane, qu’il avait posé sur la table, sonne. Il y jette un regard : un message de Laëti. Déstabilisé, Stéphane perd le fil de la conversation.


— Hé bien. Si tu dois répondre, vas-y.

— Je... heu, non, ce n’est pas nécessaire.

— Ha. C’est le travail ?

— Non, non, c’est Laëti.

— Hé bien réponds, ce n’est pas gentil de la snober.


Stéphane, un peu gêné, ouvre le message reçu. C’est une photo. Laëti, en sous-vêtement, dans une pose lascive. Ce n’est pas elle qui a pris la photo apparemment...

Stéphane répond :


— Sexy !

— Alors ? Que te veut-elle ?


Stéphane est bien embêté. Que répondre ? Bon sang, il aurait dû ranger ce satané téléphone en le mettant sur silencieux. Et quelle idée il a eue aussi ?! Ce n’était pas le jour de jouer à ça.


— C’est-à-dire... C’est un peu personnel.

— Un peu seulement ? Alors, dis-moi !

— Hé bien... C’est une photo d’elle...

— Oh ! Montre-moi !


Stéphane hésite... puis tend son portable.


— Oh oh ! Elle n’est pas seule je vois. Et elle a l’air de s’amuser. Elle ne travaille pas aujourd’hui ?

— Si si, mais elle est rentrée exceptionnellement pour sa pause dej.

— Hé bien on dirait qu’elle va sauter un repas... préférant se faire sauter !


Maîtresse Delphine rit. Stéphane sourit, gêné d’être découvert.

Son portable sonne à nouveau alors qu’il est encore dans la main de Maîtresse Delphine. Elle ouvre le message et sourit.


— Hé bien, ta femme a l’air de bien profiter de sa pause...


Elle lui tend le téléphone, sur l’écran, Laëti est en train de se caresser les seins, nus, alors que la main d’un homme est dans sa culotte. Elle se mord la lèvre...


— Alors, quel effet ça te fait que ta femme t’envoie ce genre de messages ? Elle l’avait déjà fait avant ?

— Non Maîtresse, c’est la première fois.

— Et alors ?

— Je la trouve très belle et... sexy Maîtresse.

— Et ça t’excite ? Tu bandes en ce moment de savoir qu’elle va se faire baiser par un autre dans un petit moment ?

—... Je...


La queue de Stéphane est à demi dressée dans son caleçon, oui, il doit bien l’avouer, ça l’excite.


— Oui Maîtresse.

— Hé bien voilà qui est intéressant... Réponds-lui, dis-lui que ça te plaît et demande-lui de continuer.


Stéphane envoie le message alors que le serveur arrive avec leurs plats.

Maîtresse Delphine commence à interroger son soumis sur les amants de Laëti, quand son portable sonne à nouveau.


— Donne-le-moi, je veux voir le message avant toi.


Stéphane tend son portable, Maîtresse Delphine ouvre le message et regarde avec attention l’écran pendant un petit moment.


— Hé bien ! De plus en plus intéressant ! Est-ce que tu veux voir le message que Laëti t’a envoyé ?

— Oui Maîtresse.

— Il faut le mériter.

— Je... bien Maîtresse. Que dois-je faire ?

— Pour l’instant, rien. Mais un peu plus tard, tu devras faire exactement ce que Laëti est en train de faire.

— Bien Maîtresse, je le ferai.

— Regarde.


Maîtresse Delphine lui rend son portable. Stéphane voit qu’il s’agit cette fois d’une courte vidéo, il la lance. Laëti est à genoux, entre les cuisses d’un homme, et elle le suce avec application en fixant l’objectif, le regard salope...

Diffuse en direct !
Regarder son live