Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 24 447 fois
  • 27 J'aime
  • 1 Commentaire

Avec un autre couple

Chapitre 1

Travesti

Bonjour, je m’appelle Eric. Je voudrais vous raconter notre première relation sexuelle avec un autre couple. Nous nous sommes rencontrés jeunes, ma femme et moi. Les années ont passées dans la joie et le bonheur. Le côté sexe n’ayant que progressé pour notre plus grande joie. Ceci dit, nous avons décidé, ensemble, d’essayer l’échangisme ou plutôt le mélangisme; une partie à quatre en somme. Après avoir cherché quelques temps, nous avons fais la connaissance d’un couple nous ’ressemblant’. Le jour J on s’est rencontrés dans un bar. A peine une heure plus tard, chacun se plaisait. Nous sommes alors allés chez eux pour un repas qui s’annoncait mouvementé. Après avoir pris un apéritif nous passons à table. La discussion est portée sur diverses choses. Vers la fin du repas, je commence à l’orienter vers le but de la soirée. Comme nous-même, c’est la première fois qu’ils sautent le pas. L’ambiance est détendue. Nous passons au salon. Je propose que nous nous mettions à l’aise. Nous voilà donc en petite tenue. Nous portons uniquement nos sous-vêtements histoire de faire voir notre style vestimentaire. Ma femme propose un jeu. Quelques questions posées à tour de rôle jusqu’un d’entre nous se trompe pour se voir affliger un gage. Notre nouvelle amie, je la nommerai Sylvie, son mari Marc, honore le premier gage. C’est ma femme, Stéphanie, qui lui indique sa pénalité, excitée de découvrir un corps de femme :-’Debout devant nous, tu retires ta culotte, doucement. Tu poses une jambe sur cette chaise et tu nous fais voir ton minou. Si tu mouilles tu auras droit à une autre punission.’. Elle se lève et lentement, aussi gênée qu’excité, fait glisser son slip le long de ses cuisses, assez fortes mais fermes. Nous découvrons un sexe épilé en partie. Je regarde ma femme, elle n’en perd pas une miette. Sa langue sort gentiment de sa bouche.-’La chaise maintenant’, lui lance t-elle. Sylvie lève sa jambe gauche et la pose délicatement sur la chaise. Son sexe s’écarte laissant apparaitre ses lèvres charnues.-’Joli, dit Stéphanie, mais tu mouilles et je suis gentille, ton sexe est trempé, alors ton deuxième gage sera de mettre ta chatte près du visage de mon Eric.’. Elle ne se fait pas prier.’ Ecarte-toi les lèvres devant lui’. Légèrement gêné, mais intéressé, je pose mon regard sur cette chatte gonflée et mouillée de désir. Facile de constater que Stéphanie n’est pas insensible à ce petit jeu. Le prochain gage est pour moi, ai-je fais exprès de répondre de travers? C’est Marc qui me l’énnonce.-’Tu mets ce tablier, sans ton slip bien-sûr, et tu nous sers à boire. Si quelqu’un te touche les fesses tu ne pourras rien dire.’ Je m’exécute rapidement et apporte les boissons. D’abord ma femme, qui en profite pour me toucher les fesses jusqu’aux couilles. Puis c’est Sylvie qui me passe la main. Mon sexe avait déjà gonflé sous les caresses de Stéphanie, quand Sylvie me titille l’anus au passage, il se dresse complètement. Je m’approche de Marc qui en profite pour soulever le tablier et me regarder la queue avec attention. Je suis un peu décontenancé mais me dit qu’on est tous ici pour prendre du plaisir. D’autres gages s’enchaines pour nous faire découvrir une Stéphanie à quatre pattes le cul dressé ou Marc devant se décalotter le gland vers la bouche de ma femme. Ce petit jeu terminé nous sommes tous surexcités. Les hommes bandent dur et ces dames on la vulve en feu. Sylvie s’approche à présent vers Stéphanie qui se laisse glisser du canapé au tapis comme si elle était devenue lave de volcan. Côté chaleur aucun doute. La femme de Marc s’empare de la bouche pulpeuse de ma tendre épouse. Leurs langues se mêlent et se lèchent, animées du même désir. Rien que de les voir je pourrai éjaculer tellement ce moment est intense et beau. Leurs mains caressent leurs corps en chaleur. Les magnifiques seins de Stéphanie sont malaxés par les mains expertes de Sylvie alors que ma femme pétrit ses fesses. Le corps de Sylvie glisse le long de celui de sa compagne pour atteindre son entrejambes. Là elle y plonge son visage, sa langue caresse cette partie intime. Stéphanie gémit, tourne son visage à droite puis à gauche. Elle se fait lècher le sexe par la bouche d’une femme, ça l’excite, et encore plus de savoir que je la regarde. Sylvie lui aspire le clitoris, le fait rouler entre ses lèvres et le suce comme si c’était un bonbon. Ma femme mouille abondament. Elle écarte ses cuisses le plus possible. Les mains de Sylvie se promènent sur les seins, les hanches, le pourtour des fesses de ma Stéphanie, elle lui introduit même un doigt mouillé de sa liqueur dans la bouche. Un premier orgasme survient. Fort. Libérateur. Sylvie se place maintenant accroupie sur le visage de ma jouisseuse de femme, et ordonne de lui rendre la pareille. La pharse à peine terminée, Stéphanie enfouie sa bouche dans cette chatte quelle découvre pour la première fois. Quel délice, pense-t-elle. Sa langue ne sait plus quel endroit lècher, elle est complètement déchainée. Elle enfonce un doigt dans le vagin, le retire et le suce en me regardant. Sylvie ne résiste pas longtemps à ce traitement de volupté et jouit en criant son bonheur. Quelques instants plus tard nous nous retrouvons entre couples légitimes. Marc est sur sa femme, il l’a pénètre en lents mouvements. Stéphanie c’est empalée sur mon sexe en ébullition prêt à exploser. Je lui glisse à l’oreille:’Alors? T’as aimé?’,-’Adoré tu veux dire, j’ai joui comme une folle.’,-’Vous m’avez excité’,-’Tu veux jouir dans ma chatte?’,-’Laissons ça quand nous sommes seuls. Pour l’instant j’ai plutôt envie d’éjaculer sur ton cul.’,-’Oui. J’aime quand tu as du plaisir.’,-’J’aime t’en donner aussi.’,-’Je veux bien que tu pénètres ton sexe dans mon anus, devant eux.’,-’As-tu envie de sucer Marc?’,-’Oui, si tu veux.’,-’Je crois que tu en as envie et aussi de te faire prendre par tous les trous’,-’Oh, tu m’excites, je t’aime?’ Nos deux couples se rapprochent et finissent par se toucher. Avec Stéphanie on regarde, presque avec passion, la bite de Marc s’enfoncer dans la chatte de Sylvie. De leur côté aussi ils mattent. Plus aucun tabou ne résiste à cette union sensuelle et charnelle. Chacun d’entre-nous est relaxe. Je me met à genoux et invite mon amour à se poser à quatre pattes. Je fais signe aux autres de venir voir de plus près.-’Regardez ce cul, dis-je, il vous plait? A moi aussi. Je crois bien que je vais le possèder. Oui je vais sodomiser ma chérie devant vous car elle le veut. Il est bon d’être soumis par moments.’ Nos amis sont attentifs, ma femme remue sa croupe, sont sexe est bien visible, il coule?’Mais avant de lui écarter l’anus, j’ai besoin qu’une langue le lui lubrifie. Sylvie n’hésites-pas!’, à peine dit, la voilà bouffant le cul de mon aimé, lui picorant le petit trou de sa langue pointue. Ma chérie gémit, son souffle devient court. Cette situation lui plait, elle est devant nous se faisant lher le cul par une fille. -’?a suffit. A ton tour Marc. Je veux que tu fasses connaissance avec l’intimité de ma femme, à ce moment et à cet endroit précis.’ Il regarde sa femme au visage chaviré de desir. Il s’approche doucement, sort sa langue et la pose délicatement sur le petit trou de Stéphanie. Elle sursaute un peu, de plaisir sûrement. La langue malicieuse tourne autour de ce puit de plaisir. Le sexe de Marc, qui avait perdu un peu de son volume se redresse pour devenir très dur. Après cette excitante lubrification j’approche mon sexe vers la croupe, que j’aime tant, de ma femme. Sans rien dire Marc lui écarte les fesses et Sylvie me prend la verge pour la guider vers le trou du cul de ma femme. Je pousse doucement et fini par m’introduire au plus profond de son corps. Stéphanie gêmit alors que Sylvie me caresse les fesses. Je murmure:-’Occupons nous uniquement de nos anus, pour l’instant. Toi Sylvie, continue de me caresser, toi Marc va te mettre à quatre pattes le cul tourné vers le visage de Stéphanie. Elle va te lécher l’anus, tu vas adorer. Sylvie tu feras de même avec le mien. Jouissons avec notre cul’. Marc est en position, il ammène son derrière aux fesses lisses, très proche du visage de Stéphanie. Elle regarde, aperçoit les couilles épilées, remonte sur la cible, maintenant elle voit bien la rosette frémissante. Elle revoit mon anus, le mien qu’elle a si souvent honoré en me faisant monter au-delà des étoiles. Ce soir c’est un autre qu’elle va découvrir. Elle sort sa langue et demande à Marc de s’écarter les fesses. Elle pose sa langue sur cette partie si intime. Marc recule encore un peu de manière à être le plus près possible de la bouche lécheuse et suçeuse. De mon côté je me met sur les pieds, toujours planté dans le trou de ma femme, pour offrir mon cul à Sylvie qui s’empresse de me le dévorer. Que ceci est bon. Je regarde Stéphanie léchant l’anus et les boules de Marc qui se tord comme une femme. Je n’en peux plus, je sens l’orgasme m’envahir. Sylvie s’active sur mon trou. Je me retire et éjacule sur l’anus légèrement dilaté de Stéphanie. Sylvie en a profité pour se masturber, elle aussi atteint un orgasme puissant. Marc c’est également caressé le sexe durant cette partie de cul léché. Il se retourne et éjacule en l’air, son sperme retombant sur ses couilles. Stéphanie aussi a eu droit à son orgasme, mais uniquement grace à son cul. Elle transpire et se renverse sur le dos tout en touchant le sperme laissé sur sa raie. La soirée ne fait que commencer. Après une pause accompagnée d’un bon verre de vin, nous parlons de certaines anectodes croustillantes qui nous sont arrivées dans notre vie. L’excitation regagne en puissance. L’éclairage est toujours tamisé et une douce musique vient agrémenter notre réunion. Sylvie, qui au début de la soirée montrait certains signes d’anxiété, était à présent tout à fait décontractée et plutôt excitée. C’est elle d’ailleurs qui ranime la partie. En effect elle nous demande, à nous les hommes, de nous coucher sur le dos à l’opposé l’un de l’autre en venant imbriquer nos jambes de sorte que nos pénis viennent presque se toucher, boules contre boules. Elle prend Stéphanie par la main et lui dit de se mettre à la gauche de mon sexe et elle-même se place à la gauche de la queue de son mari. Accroupies l’une en face de l’autre elles s’enlacent et s’embrassent en un tendre et troublant baiser. Nos sexes dressés attendent juste en dessous, l’un à côté de l’autre. Je sens la chaleur du penis de mon ami. ?a me trouble. ?a m’excite même un peu. Les femmes se penchent et viennent engloutir le sexe de leurs maris respectifs. En léchant ces bites, nos femmes demeurent comme collées par une de leurs joues et en profitent, par moments, pour méler leurs langues. Puis elles se relèvent, se sourient et échangent de partenaires. Stéphanie descent lentement sa bouche en direction de la queue bandée de Marc. Elle lui saisit le sexe avec sa main gauche et tire sur le membre pour laisser sortir le gland. Elle ne l’a pas encore goûté, elle profite de cet instant intense. Elle effectue quelques va-et-vient avec sa main, lui caresse les couilles de l’autre, c’est doux et chaud, et enfin enfonce cette bite, qui l’a fait mouiller, au fond de sa bouche. Sylvie me suce avidement, sa langue est douce, elle m’entoure le gland, se promène le long de mon sexe, gode mes boules et revient en haut de la tige phallique. ?a m’excite de regarder ma femme suçant un autre homme. La fellation de Sylvie ne me laisse pas insensible. Au contraire, j’ai soudainement envie de la prendre, par devant et par derrière, de lui lécher les seins, la chatte et le cul. Je veux faire tout ça devant les yeux de Stéphanie. Sans sa présence je ne voudrai pas être là. Comme si elle m’avait compris, ma chaude épouse, ordonne que les hommes doivent rester dans cette position et regardant Sylvie, elle lui dit de venir chevaucher ces queues et de s’y empaler. La bite de Marc dans le vagin et la mienne dans l’anus. Sylvie prend immédiatement la posture, mais, Stéphanie demande d’abord de reculer sur mon visage pour que je lui mouille le cul de ma salive. Elle recule, se positionne fesses écartées au dessus de mon visage. Elle dit -’Je suis la dernière a me faire lécher par ici, alors j’en profite.’ Pour ne pas rester inactive, Stéphanie se penche à nouveau sur les bites toujours dressées. De ses deux mains elles nous saisit la verge, les faisant se toucher sur toute la longueur. De sa langue experte elle nous lèche. Deux grosses bites pour sa petite bouche. Elle se régale. Je suis toujours en train de préparer le cul de Sylvie, elle en profite pour se masturber sous l’?il intéressé de Stéphanie. Un orgasme lui tranverse le corps. Après quelques minutes, le temps de reprendre ses esprits, alors que ma femme est encore affairée à nous donner du plaisir, Sylvie vient se placer sur nos verges tendues et luissantes de salive. Elle s’écarte au maximum, Stéphanie dirige les deux queues à l’entrée de l’anus et du vagin. Elle dit à Sylvie:-’Assis-toi doucement. Une double pénétration devrait te ravir. Tu vas jouir comme une folle. Baisée par les deux orifices.’ Mon sexe s’enfonce dans le cul de Sylvie, je sens la bite de son mari, c’est divin. Stéphanie a les yeux fixés sur ce spectacle. Elle n’arrête pas de mouiller et de se caresser. Sylvie ne bouge pas. Elle savoure ce remplissage. Elle se soulève légèrement puis redescend, encore une fois et encore. Son anus se dilate, elle gémit. Ma femme vient se poser sur mon visage, je la lèche avec désir. Je sens le plaisir m’envahir. J’entends mes partenaires jouir. J’explose enfin au plus profond du cul de Sylvie toujours en léchant la vulve trempée de mon épouse qui vient de prendre son pied avec violence. Nous nous relevons et sirotons un autre petit verre. Soudain Stéphanie se positionne à quatre pattes et fait signe à Marc de venir la prendre en levrette. Me regardant elle me dit:-’Tu pourras toujours venir matter de près si tu le veux. C’est aussi valable pour toi Sylvie.’ Marc se positionne derrière Stéphanie et s’enfonce facilement dans sa chatte lubrifiée à souhait. De voir ça me donne une érection du tonnerre. Sylvie s’en aperçoit et vient se mettre dans la même position que les autres. A mon tour je m’enfonce délicatement dans son sexe, je lui masse les fesses, lui effleure l’anus, puis lui touche la poitrine, tout ça sous le regard de ma femme. Après quelques instants, Stéphanie et Marc viennent sous le corps de ma partenaire pour la lécher. Alors que j’effectue des va-et-vient sur toute la longueur de ma queue bandée, je vois ma chérie venir mettre sa bouche sur le sexe de Sylvie. Elle passe sa langue sur toute la zone intime et en profite même pour me lécher. Doucement, elle me pousse en arrière pour m’obliger à me retirer du vagin de ma partenaire. Alors elle me saute sur la queue pour la gouter mais surtout pour gouter la liqueur de Sylvie qui l’a rejoint, Stéphanie lui offre ma queue. Comme des voraces, mais tendrement, elle lèchent, sucent, gobent, caressent et masturbent mon sexe. Mon sperme finit par jaillir et atteindre les visages de mes deux suceuses. Les filles s’embrassent et se caressent. Plus nous jouissons plus nous sommes excités. Je fais remarquer à ma femme que nous avons apportés un cadeau à nos amis. Elle court le chercher et le tend à Sylvie. Elle l’ouvre et découvre un godemichet de taille raisonnable, mais vibrant et ondulant. -’Super!, s’écrit-elle. On va l’essayer tout de suite.’ Elle place Stéphanie sur le dos et lui écarte doucement les jambes. Son sexe est gonflé de désir. Marc s’avance alors vers ce joyau et plaque sa bouche dessus. Stéphanie ferme les yeux un instant puis les ouvre à nouveau pour contempler ce spectacle qui la rend complètement hors d’elle. Elle bouge son bassin au rythme des coups de langue de son partenaire. L’organe lècheur de Marc s’enfonce dans le vagin, ressort pour lécher le clito et descend sur le petit trou. Sylvie donne le gode à son mari. Il l’ammène à l’entrée du sexe de ma femme. Il pousse et pousse encore. Le vibro pénètre sans mal à l’intérieur du volcan. Il se penche pour s’occuper du clito. Avec Sylvie, on se placent de chaque côté du visage de Stéphanie et nous nous caressons mutuellement le sexe. Les yeux grand ouvert devant cette scène, Stéphanie s’envole en une jouissance des plus puissante. Sylvie retire le gode et le porte à ses lèvres. Puis elle nous dit de nous rendre à la salle de bains. Assise sur le rebord de la baignoire elle écarte sa chatte et nous dit -’J’ai une envie folle d’uriner. Caressez-moi pendant que je pisse. Touchez-moi le clito et la vulve.’ Nos mains ne se font pas attendre, nous les posons sur son sexe. Le liquide commence à sortir. Nous la masturbons, lui touchons toutes ses parties sensibles. Son urine vient frapper contre ma paume. Stéphanie aussi pose sa main sur le jet, ça l’excite. Alors elle se relève et nous prend, Marc et moi, par la main et nous dit -’Moi aussi je veux vous sentir tous les deux en moi. Baisez et enculez-moi.’ Elle se penche alors pour m’offrir son cul mouillé par le jus de sa chatte. Je m’introduis facilement en elle. Elle se redresse légèrement et attire la bite de Marc à l’entrée de son sexe. Il pousse et s’enfonce. Stéphanie est enfin écartée comme elle le voulait. Nous la baisons par ses deux trous. Elle est remplie. Je vois ses mains caresser les fesses de Marc. J’avance les miennes sur les siennes et je serre nos corps le plus fort possible pour faciliter la pénétration. Nos verges sont complètement à l’intérieur de ma femme. Nous effectuont des va-et-vient ensemble puis alternativement. Dans tous les cas Stéphanie prend du plaisir. Sylvie est revenue à la charge et s’empare sa bouche. Elle lui touche aussi le clito. Chacun de nous gémit. Je passe une main sur les fesses de Sylvie qui fait resortir sa croupe pour me faciliter le passage vers ses parties intimes. Stéphanie crie que c’est bon, qu’elle

Diffuse en direct !
Regarder son live