Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 41 414 fois
  • 220 J'aime
  • 8 Commentaires

Avec la propiétaire.

Chapitre unique

Lesbienne

J’ai enfin pu avoir mon école de commerce, je suis tellement contente. J’ai eu la chance de pouvoir trouver une maison de taille moyenne à louer, enfin juste une chambre de taille correcte. La propriétaire, Juliette une femme dans la trentaine, (j’en ai 19), habite pas loin de mon école. Elle a acheté sa maison avec ses économies, un héritage ou je ne sais quoi. Tout cela pour dire que je ne l’ai vu pas souvent travailler et se débrouiller pour vivre. On s’entend bien toutes les deux, on échange régulièrement le soir, j’ai vite compris qu’elle n’a personne qui fait battre son cœur pour le moment. Un jour Juliette m’avoue qu’elle a jeté son dévolu sur une personne mais elle refuse de me dire son nom.


Un soir, je descends après une dure journée, j’arrive dans la cuisine et je la vois découper une pastèque. Je prends l’une des parties que je porte à mes lèvres pour la manger, savourant la fraîcheur du fruit. Mais tout va basculer à ce moment précis. Je sens le pouce de Juliette glisser sur mon menton et elle le porte à ses lèvres. Je lève un regard étonné sur elle et Juliette me sourit, je continue à manger sans vraiment faire attention puis la propriétaire des lieux repasse son doigt sur mon menton. Puis Juliette lèche ses doigts. Je ne sais pas ce qui me prend, mais je lui souris, la laisse faire. Sa main se pose sur la mienne et elle porte la pastèque à sa bouche, je glisse un doigt sous ses lèvres pour récupérer le jus du fruit que je glisse sur ma langue. Nous partageons ainsi le fruit jusqu’à ce qui ne reste plus rien, je pose la peau sur le plan de travail et nos corps se frôlent. Je frissonne malgré moi, qu’est-ce qui m’arrive? Juliette pose doucement ses mains sur mes hanches et m’emmène contre le plan de travail. Je comprends alors que quelque chose se passe, la propriétaire des lieux se penche, collant son corps au mien pour prendre de nouveau une part du fruit.


Juliette passe sa main sous mon menton et me lèche la commissure des lèvres, j’ai un mouvement de recul surprise. Elle me lèche à nouveau avant de reprendre une bouchée du fruit. Nos lèvres se frôlent, je sens sa langue passer rapidement sur mes lèvres. L’un des doigts de Juliette glisse dans mon haut et ma colocataire passe sa langue de la naissance de ma poitrine à ma joue, avant de briser le morceau de pastèque qu’elle mange. D’un doux geste de la main mon amie passe le fruit sur le haut de mon corps. Tout ceci avant de me le faire manger et m’embrasser ensuite. Mes mains glissent sur ses hanches, je souris, je sens mon cœur s’accélérer et une chaleur m’envahit. Juliette me sourit avant de baisser la tête et prendre l’un de mes seins dans sa bouche. Cela ne dure qu’une seconde mais c’est délicieusement excitant. Elle passe ses doigts dans sa bouche avant de m’embrasser et les glisser ensuite dans la mienne. Mon amie s’écarte légèrement, je sens ses doigts passer sous mon haut et doucement le relèvent, jusqu’à l’enlever totalement. Laissant ainsi ma poitrine à nu. Je la cache d’abord timidement avant qu’elle ne dégage mes mains avec douceur et se penche pour embrasser ma poitrine. Après avoir joué quelques secondes avec mes deux cerises, la douce trentenaire embrasse mon cou à nouveau. Descend sur mon corps avec sa langue avant que je m’assois sur la table de la cuisine. M’offre à nouveau de mordre dans une part de pastèque, ce que je fais avec plaisir. La fraîcheur du fruit me fait frissonner. Sa bouche embrasse l’une des cerises de mes seins, son regard monte vers le mien.



Mes doigts glissent sous son t-shirt et le retirent doucement, Juliette m’aide à l’enlever et elle le pose sur une des chaises non loin. Je l’embrasse, passe mes mains sur sa poitrine. Je dois avouer ressentir une pointe de jalousie. Elle est si belle, d’une rondeur et d’une douceur qui me font fondre de plaisir. Mes lèvres embrassant son cou, l’une de mes mains continue de caresser ce joli corps. Je sens la chaleur sous ma paume, nous sourions, Juliette finit par se tourner vers moi et dépose sur mes lèvres un baiser. Mes bras passent dans son dos pour la coller à moi, sentant ainsi la chaleur de son corps contre le mien. Mais cela n’est que de courte durée car mon amante s’écarte pour se pencher et embrasser mon ventre. Puis se redresse pour m’embrasser à nouveau, me caresse, joue avec mes cheveux pendant que mes mains glissent sur ses fesses. Avec sensualité, après un doux baiser Juliette se met alors doucement à lécher mon corps en descendant sur mon ventre. Puis embrasse mon entrejambe à travers mon short en jeans. D’un geste expert Juliette déboutonne mon short avant de remontrer embrasser mon nombril.



Puis c’est un peu flou, je reprends mes esprits, je suis nue, penchée sur le plan de travail. Une, puis deux claques sur mes fesses me font revenir à la réalité. Juliette prend l’une de mes jambes et la monte sur le plan de travail. Sa poitrine s’écrase sur mon dos pendant que nos lèvres et nos langues jouent ensemble. Je sens alors un doigt glisser dans mon sanctuaire d’amour alors qu’elle m’embrasse le front. Ses doigts titillent mon fruit intime pendant que son autre main part caresser ma poitrine, je la laisse faire, devenir maîtresse de mon corps. Ses mouvements se font de plus en plus rapides, ses lèvres embrassant mon épaule, tout ceci sous mes gémissements que j’ai du mal à cacher. Elle a totalement le contrôle de mon plaisir. Juliette passe son autre main sous mon ventre pour venir caresser mon bouton de rose. Je pose ma tête contre le plan de travail, me mordant les lèvres remerciant Dieu d’avoir fait une amante si parfaite. C’est alors qu’un premier orgasme me prend, Juliette ralentit alors doucement les mouvements circulaires qu’elle faisait sur ma vulve et se penche pour m’embrasser. Je me relève et la pousse contre le bord, je m’empresse de retirer son pantalon avant de lui embrasser sa culotte. Tout ceci avant de me relever et embrasser sa poitrine. Je glisse mes lèvres entre ses seins, avant de descendre le long de son ventre. Mes doigts passent dans sa culotte et lui retirent l’ultime tissu lentement, dévoilant à mes yeux une magnifique toison brune. Mon visage se rapproche lentement de ce fruit intime, mon regard monte sur elle alors que ma langue vient visiter son sanctuaire. Mes coups de langue sont rapides, furtifs. Je la vois passer sa main sur sa poitrine, ses cheveux. Je joue avec son intimité, écartant mes doigts pour dévoiler son intimité dans le plus beau des jours. Son pied vient se poser sur mes fesses me les caressant de leur mieux.


Juliette passe une main sur sa poitrine pendant que je glisse deux doigts dans ma bouche. Avec eux je rentre doucement dans son intimité, une, puis deux phalanges. J’embrasse à nouveau son clitoris pendant que mes mouvements ralentissent. Mes doigts sortent alors, luisant de son miel intime. De mon autre main, je fais de rapides mouvements, observant Juliette. Je sens son corps bouger près du mien, tantôt sa main glisse dans ses cheveux avant de passer sur sa poitrine. Lorsqu’elle ne se mord pas les lèvres de plaisir, de sa bouche sortent de petits gémissements qui me font frissonner. C’est pour cela que je continue de lui procurer ce plaisir si doux. La main que me pose Juliette sur la tête semble être un acte de domination, moi je ne suis que l’objet de son désir. Agenouillée, faisant danser ma langue sur son fruit intime. Après quelques minutes où ma langue la visite dans chaque recoin, je lui embrasse la cuisse avant de me relever. Mon amie me prend les joues et embrasse mes lèvres pour goûter son miel intime. Elle s’allonge ensuite sur le plan de travail et je viens passer mes jambes de part et d’autre de son corps. Je me penche doucement pour l’embrasser avant de caresser sa poitrine. Il ne faut que quelques secondes et une demande soufflée à travers ses lèvres que me voilà, mon intimité à quelques centimètres de son visage, Juliette embrasse alors mon entrejambe. Sa langue entre alors dans mon fruit, et me fait jouir quelques minutes plus tard. Nous nous redressons, moi debout contre elle. Je lui lèche furtivement la poitrine avant que nos lèvres ne se frôlent à nouveau.


Diffuse en direct !
Regarder son live