Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 56 361 fois
  • 136 J'aime
  • 1 Commentaire

Avec ma soeur et mon frère

Chapitre 1

Inceste

J’avais 16 ans quand j’ai vu ma sur de 22 ans prendre une douche particulière. Elle avait laissé ouverte la porte de la salle de bain. Elle n’avait pas fermé complètement le rideau. Pourtant j’entendais l’eau couler à plein jet sur elle. Curieuse je regardais le jet dirigé vers son entrejambe. Elle avait a tête renversée vers l’arrière comme pour mieux profiter de la caresse de l’eau. Elle m’excitait à tel point que je me mettais une main sur mon sexe et me caressait sans pudeur. Au diable si elle me voyait. Après tout elle pouvait bien fermer la porte et le rideau avant de se toucher ainsi. J’étais les fesses contre le lavabo, les jambes écartées, mon index sur mon clitoris qui allait de plus en plus vite. Mes yeux rivés sur le sexe ouvert de ma sur.

Après peut-être 5 minutes elle me voyait me branler et m’invitait à la rejoindre. Excitée comme j’étais je ne pouvais refuser son invitation: je ne le regrettais pas un seul instant. C’était le début d’une aventure peu singulière. Je la rejoignais sous la douche: Elle me prenait contre elle. J’avais le dos contre sa poitrine bien dure. Elle m’embrassait dans le cou, à l’endroit où je suis la plus sensible. Ses mains caressaient mes jeunes seins qui gonflaient. Enfin elle prenait le jet d’eau chaude et le dirigeait vers mon clitoris. Je ne savais comment me mettre tellement s’était agréable. Pour corder le tout, elle abandonnait un sein pour passer sa main entre mes fesses. Elle me traitait comme un bébé. Pourtant c’était très loin de ce genre de caresses. Sa main écartait bien mes globes et un doigt s’aventurait vers mon anus. Je savais que quelques fois il arrive aux filles de se faire mettre par là. Mais je ne savais pas qu’une sur pouvait faire une pareille chose.

Nous restions ainsi un instant: moi je jouissais de cette eau sous pression sur mon bouton. Elle avait simplement posé son doigt sur mon cul. Elle en caressait le tour sans y rentrer. Sauf qu’à un moment, lentement elle introduisait une phalange, puis deux. Elle ne me faisait pas mal au contraire. Je tendais mes fesses vers elle.

Elle en profitait pour mettre un deuxième doigt dans cet endroit réservé. Je la laissait toujours faire, d’autant plus qu’elle me donnait un orgasme inconnu encore avec ce sacré jet. Elle me retournait pour que nous soyons face à face: nos seins contre ceux de l’autre. Je sentais mon sexe se mouiller encore. Elle prenait mon menton dans une main et dirigeais sa bouche sur la mienne. Elle m’embrassait comme si j’étais un garçon Sa langue venait presque en entier dans ma bouche où je la recevais sans broncher: je pensais simplement qu’elle embrassait bien. Elle avait ses mains sur mes deux fesses pour que nos pubis soient l’un contre l’autre. Enfin elle me demandait le lui caresser son entrejambe. Sans plus réfléchir je passais ma main sur son sexe. C’était le premier sexe féminin que je touchais, aussi je l’explorais partout, depuis le cul jusqu’à son bouton que je trouvais bien gros. Elle ne voulait qu’une seule caresse: lui branler le clitoris. Je savais bien me branler, j’avais quelques doutes sur mes facultés de branler une autre fille. Elle écartait ses jambes, m’embrassait, me disait de la branler. Je ne pouvais plus reculer. Je faisait comme pour moi: mon seul index devait lui suffire. Heureusement c’était le cas. Elle se laissait faire en marmonnant des" oui, oui, encore, recommences". Je l’écoutais en étant moi même de plus en plus excitée. Alors, sans que je le lui demande, elle aussi venait me branler. Nous avons joui plusieurs fois: je ne pensait n’être pas capable de jouir autant de fois à la suite. Enfin nous sortons de la douche. Nous nous séchons chacune. Sèches nous repartons dans nos chambres, nues comme au premier jour.

Dans le couloir, mon frère de 17 ans, nous regarde passer sans rien dire. Son regard est éloquent. Son geste aussi: il se passe la main sur la bite que je n’ai jamais vu. Ma sur va vers lui, sort sa queue du jogging, se penche vers elle et sans que personne ne dise rien, elle prend la queue bien bandée dans sa bouche. Mon frère caresse la tête de notre sur. Sa bouche fait des allers et venues: elle avale et recrache la pine fraternelle. Elle me fait signe de venir. D’avance je sais ce qu’elle va me demander. Ça ne rate pas: je l’aide à sucer mon frère. Pendant qu’elle l’a en bouche je me charge de passer ma langue tout le long de la hampe. Je descends sans qu’on ne me demande rien vers les couilles. L’instinct sans doute me fait passer une main derrière les fesses de mon frère: je lui mets doucement un doigt au bord du cul. Il pend ma main pour me faire comprendre qu’il préfère que mon doigt soit dedans et non dehors. Je mouille mon doigt avec ma cyprine et l’enfonce presque en entier dans son cul ouvert. Je sens qu’il jouit aux contractions de son anus.

Ma sur abandonne la bite, m’embrasse et partage avec moi le sperme de mon frère. Je trouve qu’il a un goût particulier, pas désagréable. Mon frère me demande de l’exciter à nouveau. Je ne sais que faire: c’est le premier garçon que je vois ainsi. C’est ma sur qui me dit comment faire: ce n’est pas leur première fois. Elle me dit de le déshabiller, ce que je fais rapidement, vu le peu de guenille qu’il porte. Je peux enfin voir un homme nu. Je dois l’emmener dans ma chambre où je le couche, Avec ma sur nous entamons un 69. Je ne sais si je vais bien réussir à la faire jouir. En tout cas, elle y arrive facilement: faire ça devant un autre est très excitant, comme de voir sa bite se lever comme par miracle. Je dois maintenant me faire mettre par mon frère. J’ai peur:je suis vierge. Ils me promettent une bonne jouissance: mon frère est parait-il bon baiseur. Pour me tranquilliser ils s’emploient à me détendre entièrement. Je suis à leur merci, consentante déjà. Ma sur me raconte sa première fois avec notre frère: c’est elle qui l’a dépucelé et depuis il la baise comme un chef, à tel point qu’elle a "oublié" de se faire mettre pas ses ex. Elle a tout à la maison, pourquoi chercher ailleurs? En gros d’après elle je vais me satisfaire de leurs baises uniquement.

Elle m’embrasse, suivi par mon frère. Nos langues sont faites l’une pour l’autre. Notre baiser dure très longtemps au point d’en perdre le souffle. J’ai écarté mes jambes, presque trop d’après ma sur. Pour mon frère ça suffit ainsi. Il vient sur moi. Je demande qu’on me mette un coussin sous la tête pour bien voir quand il me la met. La main de ma sur guide la queue de mon frère vers mon con. Lentement il me la met sans forcer le moins de monde. Je profite un peu du spectacle. Il s’arrête à mon hymen. Ma sur m’embrasse encore, murmure des mots salaces à l’oreille: je suis une future truie et un salope de me faire mettre comme ça. Elle en fait tant que je sens à peine la pénétration totale de la pine dans mon sexe ouvert. A ma surprise, je ressent presque de suite le plaisir m’envahir. Je commence à accompagner les mouvements de mon frère. Soudain sans prévenir je jouis comme une folle. J’en redemande encore.

Mon frère veut me dépuceler le cul, tant qu’à y être. La position est imposée par ma sur: nous nous mettons en 69, elle dessous, mon cul vers le haut, avec sa langue sur mon clitoris qui décidément n’a jamais servi autant. Je suis sur le point de jouir pour la X° fois. Je sens que ma sur me tartine le cul de sa cyprine et que la pine de mon frère se pose sur mon cul. Il demande de me décontracter. Je me laisse aller complètement jusqu’à oublier de lécher le con de ma sur. Je sens quand il rentre dans mes intestins. J’ai un peu mal au début et soudain, comme quand il m’a baisée, je frémis de plaisir: je jouis plusieurs fois de sa queue dans mon cul. Je reprends la succion du clitoris de ma soeur. Enfin nous jouissons une dernière fois: je commence à fatiguer. Mon frère et ma sur, devant moi baisent comme si je n’étais pas là. Pourquoi se gêner entre parents proches ? Je sais que dans la journée nous allons remettre le couvert, d’autant plus que nos parents sont absents.

Diffuse en direct !
Regarder son live