Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 490 fois
  • 44 J'aime
  • 5 Commentaires

Aventures entre soeurs

Chapitre 5

Inceste

Le lendemain matin, je me suis réveillée dans les bras de Sabrina, elle dormait comme un bébé.

— Sabrina ?

— Mmmmh…

— Réveille-toi, il est déjà 11h

Elle ouvra les yeux :

— Putain j’suis crevée…

— En même temps avec la nuit qu’on a passé

— On a baisé combien de temps ?

— J’sais pas… au moins 3 heures.

— Quoi ?! T’es sérieuse ? J’ai baisé avec ma sœur pendant 3 heures ?!

— C’est ça oui ! (avec un grand sourire)

— Ooh la laaa…

Les jours passèrent, nous approchions de la fin de notre séjour en Bretagne. Sabrina et moi avons continué nos aventures quotidiennement de jours en jours quand on avait l’occasion et l’envie. Pendant 9 jours nous avons continué nos petits jeux dans des endroits improbables (toilettes et douches du camping, sous la tente, dans la caravane, dans un pré situé derrière le camping, etc) ; Sabrina m’a même doigté dans l’eau à la mer un après-midi (discrètement bien sûr), c’était absolument divin !

Samedi 16 juillet, veille de notre départ, le camping organise ce soir-là une soirée dansante, Sabrina et moi avons décidé d’y aller. La soirée commence à 21h.

20h55 :

— Sabrina t’es prête ?

— J’me change, j’arrive.

21h10 :

— C’est bon, on peut y aller.

— Attend je change de haut ça va pas la !

21h20 :

— Émilie ! Tu fous quoi ?

— 2 secondes, j’arrive.

21h30 :

— Mais il est ou ce putain de tee-shirt !!!

— Dans ta valise bouffonne !

21h35 :

— C’est bon je l’ai retrouvé !

— Mon dieu je suis mal coiffé !

— Ah mais… moi aussi !

21h55 :

— Émilie ! Remets-moi du fond de teints s’te plaît.

— Oui ! Deuuuux secondes j’arrive poulette !

22h05 :

— Voilà voilà t’es belle !

— Ok on peut y aller maintenant !

Arrivée à la salle de danse à 22h10… Plus d’une heure pour se préparer, on a plutôt gérer cette fois…

La salle de danse était assez grande, il y avait beaucoup de monde sur la piste et d’autres personnes assissent sur les côtés qui regardaient.


Nous sommes entrées dans la salle puis fondues dans la masse et avons commencé à danser. Je dansais assez bien grâce aux nombreuses fois ou je suis allée en boîte à Lyon. Sabrina se débrouille encore mieux que moi car elle prenait l’année dernière des cours de danse avec son ex.

Je dansais, elle dansait, j’avais tellement envie de me coller à elle, elle était super sexy, mais ça n’aurait pas été raisonnable devant tout ce monde.

Après un quart d’heure de danse, je remarquais une jolie fille brune très sexy qui dansait à côté d’un mec. Elle nous lançait des regards à ma sœur et moi. Elle portait des chaussures Vans noire, un mini short noir et un débardeur blanc qui laissait apparaître un soutif noir, elle avait une peau bronzée et une belle poitrine bien gonflée.

— Sabrina regarde la brune là-bas !

— T’as dit quoi ?! J’entends rien !

— Regarde la meuf brune au fond de la salle !!!

— Bah quoi ?! Qu’est-ce qu’elle a ?!

— Elle est bien bonne !!!

Après 45 minutes de danse, une petite pause était méritée… on allait dans le bar se poser.

— Putain il fait trop chaud !

— Ooh elle est déjà crevée la p’tite Émimi ?!

— Dis pas n’importe quoi ! J’suis encore en étant de te faire un cuni.

— On verra ce soir sous la tente…

— Ooh ! Regarde qui voilà !

— Aah c’est la brune et son mec. C’est vrai qu’elle est bien foutue… j’vais aller lui parler.

— Ah t’es comme ça toi ?!

Sans se poser de question, Sabrina se lève et se précipite vers la brune. Elle revient 5 minutes plus tard :

— Alors ?

— En fait c’est la fille du gérant du camping.

— Ah ouais putain !

— Elle s’appelle Capucine et elle a 18 ans, elle a dit qu’on dansait bien.

— C’est tout ce que vous avez en 5 minutes ?!

— Le mec avec elle c’est pas son mec mais son frère, mais le plus important…

— Le plus important quoi ?

— Le plus important…

— Mais accouche connasse !

— Le plus important…

— Oh t’es relou Sabrina !

— Le plus important c’est qu’elle veut qu’on la rejoigne sur la piste de danse.

— Génial ! On y va !

— Eh mais attend moi !

30 minutes plus tard, il était environ minuit, nous étions Sabrina Capucine et moi au beau milieu d’une foule de gens qui dansaient. Nous étions sous les effets de l’alcool, on était qu’entre nous trois, on ne prêtait aucune attention aux gens autour de nous, on était quasiment collées entre nous avec cette foule de gens. Après 5 minutes, je ne voyais plus ma sœur, surement partie draguer des meufs quelque part… peu importe, j’en profitais, j’avais Capucine pour moi toute seule, elle colla ses fesses contre moi et je mis ma main sur son ventre au niveau de son nombril, on dansait de cette façon pendant au moins 10 min. Après avoir fait multiples danses avec Capucine, nous sommes retournées dans le bar pour se poser.

— Alors ça t’as plus Émilie ? (avec un grand sourire)

— Oui c’était cool. Mais… elle est où l’autre folle ?

— Qui ça ?

— Ma sœur.

— Ah ! Euh… je sais pas.

— Tu peux m’attendre ? Je vais aux sanitaires me remaquiller un peu et en même temps je vais chercher Sabrina.

— Oui t’inquiètes, je t’attends ici.

J’arrive aux sanitaires, j’entre dans une cabine ou il y a juste un lavabo et un miroir et je commence à me remaquiller.

— Émiliiiiie ?!

— Sabrina ?! T’es ou ?

Sabrina entre dans la cabine.

— Je t’es vu entrer ici donc je suis venu te rejoindre, tu fais quoi ? Elle est ou Capucine ?

— Je me remaquille vite fait, et Capucine nous attend dans le bar.

— Donne-moi ta brosse s’il te plaît que je me recoiffe un peu.

— Tiens !

— Merci. Et t’es pas obligé de monopoliser tout le miroir, je me voit même pas !

— T’étais pas obligé de prendre la même cabine que moi

— (sous un ton plus bas) T’as pas envie que j’utilise ta brosse pour faire autre chose Émilie… ?

— Ooh pas maintenant, y’a Capu qui nous attend, on n’a pas le temps là…


Sans m’écouter, Sabrina qui était juste derrière moi souleva ma jupe, baissa ma culotte et commença à pénétrer mon vagin par derrière avec la brosse… ce n’était pas le moment, mais j’adore ça et je me laissais faire. Sabrina me pencha en avant et continua de me « violer » avec la brosse, elle força le passage et essaya de faire entrer la totalité du manche de la brosse. Me faire prendre contre un lavabo… je n’avais encore jamais pensé à cela, c’était encore un plaisir divin !


— Bon aller t’as raison, Capucine nous attend !

— T’aurais pu me finir maintenant que t’avais commencé !

— Non ! Pas le temps ! Hihi !

Je rince la brosse puis je vais rejoindre Capucine avec ma sœur. De retour au bar :

Capucine : Ah ! Vous voilà. Alors, t’étais ou Sabrina ?

Sabrina : Euh… bah j’étais dans la salle de danse puis j’ai vu Émilie aller aux sanitaires donc je l’ai rejoint.

Capucine : Bon ! Ça vous dirait pas de venir chez moi ?

Sabrina : Chez toi ? Maintenant ?

Capucine : Oui dans ma graaande maison qui est à même pas 1km du camping, on sera tranquille, y’a personne chez moi…

Émilie : Ok on y va !

Sabrina (chuchotant à l’oreille d’Émilie) : Et c’est moi l’allumeuse uun…

Émilie (avec sourire coquin) : Je crois bien qu’on est toutes les trois un peu… folles…

Diffuse en direct !
Regarder son live