Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 610 fois
  • 70 J'aime
  • 10 Commentaires

Avoir son bac mention suceur !

Chapitre 1

Gay
70
5

Je suis à genoux devant mes 5 amants, couverts de sperme de la tête aux pieds et encore une bite au fond de la gorge. Ça pourrait paraître humiliant, mais non, en fait je crois que je n’ai jamais été aussi heureux dans ma vie que maintenant. D’ailleurs, laissez-moi vous raconter comment j’en suis arrivé de premier de la classe à suceur de bite hors catégories.


Je m’appelle Alex, j’ai 18 ans, je suis en terminale dans un lycée parisien. Une petite description physique ? Je fais 1m75, des yeux verts et des cheveux châtain clair, un corps dont je suis plutôt fier, pas trop musclé, mais assez pour moi. Je me suis toujours caché derrière l’image d’un premier de la classe pas trop intéressé par les filles, mais plutôt par le travail pour cacher ma vraie orientation sexuelle. Eh oui vous l’aurez compris, je suis gay. Au grand désespoir de ma mère qui voulait des petits enfants, après tout il reste toujours mon frère ! Je suis encore vierge aussi, la seule relation sexuelle que j’ai eue c’est avec un gode emprunté à ma mère qui m’a fait mal, mais qui m’a aussi fait jouir comme jamais !


Chapitre I : mon meilleur ami


Laissez-moi vous présenter Maxime, mon meilleur ami depuis la maternelle. On a toujours été dans la même classe au grand désespoir des professeurs même si au fur et à mesure des années, je suis devenu plus sage, ce n’est pas vraiment le cas de Maxime ! Il est devenu le sportif populaire dont toutes les filles fantasment et qui est craquant même quand il ne fait rien. Je peux vous l’avouer, j’ai toujours été secrètement amoureux de lui et ses abdominaux magnifiquement dessinés ainsi que sa splendide bite (on s’est déjà douché ensemble donc je commence à la connaître) me font saliver à chaque fois.

Malheureusement pour moi, il est hétéro enfin c’est ce que je croyais... Maxime est toujours sorti avec les plus jolies filles du lycée et contrairement à moi a déjà bien baisé ! Vous pouvez être sûr qu’à chaque soirée, il est dans la chambre en train de s’envoyer une ou plusieurs filles. Mais depuis quelque temps, il est célibataire et des rumeurs commencent à courir sur sa possible bisexualité. D’après Émilie ma voisine de classe en maths, Maxime apprécierait pas mal les douches après le sport. Ces rumeurs me font plaisir et me rendent triste à la fois, elles me font plaisir, car ça veut dire que j’ai peut-être une chance avec lui et me fais de la peine parce que je vois bien qu’elles lui minent le moral. Et c’est un vendredi soir que j’ai enfin eu la confirmation sur les rumeurs...


On était au mois de janvier, il faisait froid et il pleuvait à torrents, Maxime dormait chez moi assez souvent et pareil pour moi je dormais assez régulièrement chez lui. Depuis mes 12 ans, ma mère avait installé un matelas sous mon lit pour éviter de gonfler le pneumatique à chaque fois que Maxime venait. Et donc ce vendredi soir, je rentrais chez moi en vélo suivi par mon meilleur ami en direction de chez lui, car mes parents avaient prévu un dîner romantique chez moi et préféraient que les enfants ne soient pas là, en gros ils allaient baiser comme des malades toute la nuit et comme ça ils ne se dérangent pas à essayer de ne pas faire de bruit. J’ai déposé mon vélo dans le garage à côté de celui de Maxime, saluaient ses parents et nous sommes allés dans sa chambre. Sa chambre était au fond du jardin, ses parents avaient fait construire une dépendance pour qu’il soit tranquille. Nous étions donc tous les deux dans sa chambre et ses parents eux étaient dans la maison à préparer à manger.



J’ai jeté mon sac sur le lit et me suis écroulé dessus, les 2h de foot avaient eu raison de moi.


Maxime partit prendre une douche chaude, car il avait froid, d’après mon expérience de meilleur ami il allait sûrement se branler sous la douche ou alors nous faire un meilleur concert que la mi-temps du Super Bowl avec une bouteille de shampoing comme micro. Personnellement j’aurais préféré la première option. Pendant qu’il prenait sa douche, je me suis allongé sur le lit et j’ai commencé à traîner sur les réseaux sociaux. Je venais de lancer une musique quand mon téléphone a glissé sous le lit, je me suis levé et je me suis agenouillé pour récupérer mon téléphone quand sous une pile de vêtements j’ai aperçu une boîte. Je m’attendais à trouver des magazines porno avec des filles en train de sucer des grosses bites ou de se faire éclater le vagin.


Et pourtant quand j’ai ouvert la boîte, il y avait effectivement des magazines porno, mais c’était des pornos gay, des mecs suçant des gourdins immenses et s’empalant dessus ou alors ils avaient plein de sperme sur le visage, il y avait aussi un gode de bonne taille, des préservatifs et des photos polaroid de Maxime en train de sucer des mecs.


Il y avait une vingtaine de photos chacune plus excitante que l’autre. Sur une, il était dans les vestiaires du lycée en train de sucer le coach. Voilà donc d’où viennent les rumeurs, quelqu’un avait dû venir ici et tomber sur les photos. J’étais trop occupé à lorgner sur les attributs de mon ami quand j’ai senti une main m’attraper l’épaule et me forcer à me retourner, c’était Maxime, tout dégoulinant d’eau, sa serviette autour de la taille et une légère bosse à l’entrejambe.


— Putain Alex tu fais quoi.!

— Désolé, j’ai fait tomber mon téléphone. Et je suis tombé là-dessus.

— Tu n’avais pas à regarder !

— Je suis désolé ! Si tu veux parler...

— Je n’ai pas envie d’en parler c’est ma vie privée.

— Putain Max on se connaît depuis la maternelle donc tu peux bien me parler ! Je suis gay aussi !


Je lisais la surprise sur le visage de mon ami. Il s’est assis à côté de moi et a commencé à me raconter.


— Ça va faire un an maintenant que je suis sûr que je suis gay, au début je couchais avec des filles pour essayer d’oublier mes attirances, mais peu importait, je revenais toujours vers elles. Alors un jour j’ai décidé de sauter le pas et je me suis inscrit sur un site de rencontres gay. J’ai rencontré des gars et j’ai couché avec eux et c’est là que j’ai vraiment commencé à m’accepter. Je prenais des photos à chaque fois pour m’en souvenir et quand je me branlais je les regardais pour me rappeler tous ces souvenirs.

— Comment t’en est arrivé à sucer le coach de sport ?

— C’était il y a quelques semaines, un soir après un entraînement, tout le monde était parti et j’étais seul dans les douches en train de me masturber quand il est entré. Ça faisait quelque temps que je fantasmais sur lui alors je me suis approché de lui et je me suis mis à genoux et je l’ai sucé du mieux que je pouvais, et il m’a giclé sur le visage et j’ai kiffé. On la refait de temps en temps et des fois c’est lui qui me pompe et je peux te dire que c’est une bonne salope et qu’il avale bien.


Je voyais une bosse se former sous la serviette de Maxime et j’ai vu que ça le gênait alors je lui ai montré la mienne. Je bandais dur et ma bite ne demandait qu’à sortir. Maxime a tendu sa main et a commencé à me masser l’entrejambe et j’ai fait de même. Nos lèvres ont commencé à se rencontrer, il enfonçait sa langue dans ma gorge. Il s’est ensuite baissé et s’est mis à genoux devant moi, il a retiré ma ceinture et a commencé à déboutonner mon pantalon. Il a commencé à lécher ma bite à travers mon caleçon puis il l’a retiré et s’est affairé à me faire une pipe. Il me léchait le gland et faisait passer sa langue le long de ma verge avant de s’engouffrer au plus profond de sa gorge. Je sentais la chaleur de sa bouche autour de ma pine et je n’ai pas duré très longtemps avant d’éjaculer. Il a tout avalé en me regardant et pour lui rendre la pareille, je l’ai fait s’asseoir sur le lit et j’ai fait ma première pipe.


Je faisais du mieux que je pouvais pour essayer de lui procurer autant de plaisir qu’il venait de m’en donner.

Il a joui de puissants jets dans ma gorge et j’ai eu du mal à tout avaler, mais je l’ai fait. Pendant ce temps-là, ma bite s’était redressée et Maxime me supplia de l’enculer. Il m’allongea sur le lit et se plaça au-dessus de moi. Il me mit un préservatif puis se redressa et enfonça ma bite dans son cul. Elle rentrait parfaitement comme si elle n’attendait que ça. Il commença à faire des allées et venues dessus et mon gourdin s’enfonçait un peu plus dans son fourreau de chair. Je prenais mon pied et je crois que Maxime aussi, il touchait à peine sa bite que celle-ci se déversa de tout son sperme sur mon ventre. J’ai fini par jouir moi aussi et je me suis retiré de l’anus de mon ami. Je voulais connaître cette sensation alors je lui ai demandé de m’enculer. La bite de Maxime était déjà bien dure et pointait comme une lance, je ne pus m’empêcher de la sucer encore un peu. Puis il me fit me mettre en levrette sur le lit et s’installa derrière moi.



Mon cul encore vierge s’apprêtait à recevoir 25 centimètres de chair gorgée de sang pour mon plus grand plaisir.

Maxime poussa un peu pour se frayer un chemin, j’avais mal, et mon anus me brûlait, mais j’en avais tellement envie que je me suis empalé d’un coup sur son pieu. Je lâchai un hurlement de douleur qui se transforma en plaisir au fur et à mesure des va-et-vient et je sentais Maxime me ramoner et ça me faisait tellement de bien. Il m’annonça qu’il allait jouir et je lui demandai d’accélérer, je voulais le sentir jouir en moi, alors avant d’éjaculer il a retiré sa capote et s’est enfoncé en moi pour jouir. Je sentais son sperme tapisser mes entrailles. Je me suis levé en tremblant un peu après ce que je venais de prendre. Je sentais du sperme couler le long de mes cuisses. On est allé prendre une douche et on s’est enlacé et embrassé sous la douche et voilà comment j’ai perdu ma virginité avec mon meilleur ami.

Vous connaissez donc le premier des 5 hommes du début, qui seront les autres ?

N’hésitez pas à me dire si mon histoire vous excite et à bientôt pour le chapitre II !



Bisous, Alex

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder