Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 1 882 fois
  • 18 J'aime
  • 1 Commentaire

Baignade

Chapitre 1

Inceste

Avec nos parents, nous passons toujours les vacances à la campagne, chez le frère de maman. A dix-neuf ans, c’est la dernière année avant mon départ au service militaire. Ma sœur Marie et moi retrouvons avec plaisir notre cousine Laure avec qui nous passons beaucoup de temps à nous promener et connaissons les meilleurs coins de baignade.


Ce jour-là, nous nous nous baignons dans la rivière qui longe un bois Laurent. C’est un endroit isolé et tranquille, et après deux heures de baignade, nous sortons de l’eau, et comme d’ habitude, Laure et Marie vont se changer dans le petit bois, tandis que je me change au bord de l’eau.


Leurs disparitions étant de plus en plus longues. J’en profite pour me mettre à poil et me laisser sécher le corps au soleil, et puis un jour, l’idée m’est venue d’aller espionner les filles en train de se changer. Je m’avance silencieusement et j’arrive à l’orée d’une petite clairière


bien planquée dans les fourrés, j’ai une vue imprenable sur les deux filles, qui se mettent complètement à poil, discutant tranquillement tout en s’essuyant mutuellement leur corps, quand soudain, les filles s’enlacent et échangent un long baiser. J’entends Laure s’inquiéter :


— Tu es sûr que Jean ne va pas venir ?

— T’inquiète pas, timide comme il est, il n’osera pas venir nous déranger, et puis tu l’as vu, il est bien trop occupé à se foutre à poil et à se branler, répond ma sœur.


Ce disant, les mains de Marie caressent le corps de Laure, puis Marie se met à embrasser les seins de Laure qui se laisse faire, puis elle s’allonge sur l’herbe, ma sœur la rejoint et plonge sa tête entre ses jambes et se met à lui lécher la chatte.

Je bande comme un malade en voyant ce spectacle. Ma sœur et ma cousine se mettent en soixante-neuf.

Je décide de changer de place afin d’avoir une meilleure vue. Je repère en bosquet juste en face du cul de ma sœur, et lentement, je m’y rends. J’ai une vue imprenable sur le cul de ma sœur, ma cousine lui lèche le clitoris tout en lui doigtant la chatte, et je me branle en savourant le spectacle qui m’est donné.

Soudain en voulant me déplacer, maladroitement, je marche sur des branchages. Bien qu’étant pied nus, le bois sec craque sous mon poids. Marie et Laure se relèvent aussitôt, et c’est Laure qui me repère la première :


— Là ! crie-t-elle en me pointant du doigt, c’est Jean, il nous espionne. On va lui faire payer ça ! crie-t-elle en s’élançant à ma poursuite.


. Je cours comme un demeuré, les deux filles sur les talons. J’arrive à la rivière et plonge à l’eau, les filles s’arrêtent net. Je crois être hors d’affaires, lorsque ma sœur dit à notre cousine :


— Va chercher nos affaires, je vais attendre ici, il n’ira pas loin, en montrant le tas d’habit.


Bien que ma sœur soit à poil, exhibant ses seins et sa chatte, je ne fanfaronne pas.

Comment vais-je faire pour sortir de la ?

Lorsque ma cousine revient, elle glisse un mot à l’oreille de Marie, celle-ci hoche la tête et elles s’assoient sur le ponton et s’enlacent tendrement, et elles commencent à se caresser. Marie embrasse les seins de Laure, celle-ci me regarde avec un sourire au coin des lèvres.


— Putain, mais vous êtes de vraies salopes !

— On va te donner un meilleur angle de vue. Marie pousse Laure qui s’étale sur le ponton. Ma sœur étendue sur le bois, les jambes écartées et ma cousine se penche sur ma sœur et se met à lui lécher la chatte.

— Je vais vous baiser toutes les deux, dis-je en m’agrippant au ponton et en sortant de l’eau.

Diffuse en direct !
Regarder son live