Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 46 464 fois
  • 58 J'aime
  • 1 Commentaire

Balade

Chapitre 1

Hétéro
58
5

J’aime faire des balades, dans nos montagnes. Un jour je me suis arrêté au bord d’une route pour admirer le paysage en contrebas, quand une voiture se gare près de moi une jeune femme descend, je lui dit bonjour puis en regardant sa plaque de voiture je m’aperçois qu’elle n’est pas de la région, j’engage la conversation et lui explique le paysage les villages sur l’autre versant de la vallée dans la discussion elle me dit qu’elle est en vacances et qu’elle loue un chalet un peu plus loin que le prochain village, je lui propose de prendre un verre dans cette bourgade, elle est d’accord mais préfère m’offrir un rafraîchissement à son chalet il faut dire que nous somme en été et malgré l’altitude il fait très chaud.

Je remonte sur ma moto et je roule derrière sa voiture elle conduit tranquillement ce que j’apprécie car on admire encore le panorama, après avoir traversé le village, nous voici arrivé au chalet il est situe au milieu d’un immense terrain entouré d’arbre, à l’abri des regards.

Elle m’installe sur la terrasse et va chercher des boissons, même sous le parasol il fait chaud, la voilà de retour quelle merveille des sodas bien frais, nous discutons de cette nature environnante tout à fait exceptionnelle, je lui dit en plaisantant que vu la température et la discrétion qui entoure le chalet cet endroit était idéal pour vivre nu, elle me regarde droit dans les yeux sa chevelure rousse et ses yeux verts sont éclatants dans le soleil, elle me dit ’Je n’ai pas voulu vous choquer mais je me promène toujours sans vêtements quand je suis seule’, et moi de lui répondre, ’Ne vous gêner pas pour moi j’adore être nu quand il fait aussi chaud’. J’ai à peine fini de dit cela, qu’elle se lève face à moi et s’approche elle commence à déboutonner ma chemisette et la jette sur une chaise ensuite elle descend ses mains sur mon pantalon le dégrafe et le laisse glisser à terre, je porte rarement de sous vêtement en été me voici donc nu comme un ver avec une belle érection en prime, elle fais un pas en arrière et me dit ’Quel bel hommage vous me rendez mais vu votre état je crois que nous devrions nous tutoyer’, aussitôt elle dégrafe sa robe et la laisse tomber a ses pieds elle non plu ne porte rien dessous elle a de belle forme généreuse, ses seins hauts perchés ronds et ferme, son ventre plat avec une délicieuse toison rousse je divine sa chatte quand elle marche ses cuisses s’entrouvrent et laissent apparaître ses lèvres.

Je m’allonge sur le matelas d’une chaise longue en bois, quel plaisir les rayons du soleil sur la peau, elle viens vers moi prend de l’huile solaire et me caresse en m’enduisant le corps elle promène ses doigts avec plein de douceur ce qui me met dans un état, ma queue est dressée tel un pieux elle s’allonge sur moi se frotte pour que son corps aussi s’imbibe d’huile et me demande de lui en mettre sur le dos et les fesses. Allonger sur moi sa poitrine ronde et ferme s’appuie sur la mienne ses cuisses ont emprisonné ma bite mais elle ne bouge pas je la caresse et d’un doigt je frotte son anus, sa chatte et le long de son dos. Alors elle se lève et sa bouche embrasse ma queue tendue elle joue quelques seconde de sa langue su mon gland gonflé puis m’enjambe toujours debout je peut admirer sa chatte rousse son clitoris bande comme une petite bite, elle descend lentement en pliant les genoux je sens sur la pointe de ma queue les lèvres de sa chatte qui s’ouvre et je glisse à l’intérieur de son ventre, elle est assise sur moi empaler sur ma bite jusqu’à la garde, la elle commence un mouvement de va et viens lent et elle me dit ’Je veux que tu bande longtemps car je vais te chevaucher lentement et je veux que tu explose en moi en même temps que je jouirai’ c’est vrai que c’est presque un supplice cette chatte ouverte qui coulisse sur mon dard elle accélère progressivement le mouvement j’imagine que sa jouissance n’est pas loin et oui elle me crie ’Viens envoie toutes tes giclées dans ma chatte je veux sentir au fond les jets de ta semence’ elle sera ravi car je sens monter en moi le sperme je le sent sortir de moi elle a ce moment elle se démène comme une bête elle monte et descend le long de ma tige avec une telle violence que je gicle encore de plus belle. Sa jouissance s’atténue un peu elle se lève légèrement, s’avance et me dit tout bas’ Ta queue est encore dure je veux me la mettre dans mon petit trou ’elle s’assoie lentement ma tige est tellement enduite de son jus et son anus dilaté que je suis prisonnier de son cul sans difficulté et elle recommence ses va et vient frénétiques ce qui fais qu’en quelque minute elle obtient un nouvel orgasme.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder