Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 677 fois
  • 83 J'aime
  • 0 Commentaire

Ballade en forêt

Chapitre 1

Divers

Récemment, alors que je me promenais en forêt comme cela m’arrive souvent, je vis une jeune femme en difficulté. Cette dernière venait de chuter en vtt dans un virage. Elle m’expliqua qu’elle avait heurté la racine apparente d’un grand arbre et n’avait pas pu se rattraper à temps. Heureusement pour elle, plus de peur que de mal. Mais son vélo avait morflé. Dans sa chute, la chaîne avait sauté et s’était je ne sais comment, enroulée autour du pédalier.

-"Bonjour, vous avez besoin d’aide ?"

L’inconnue leva la tête. Elle avait les cheveux longs, attachés. Elle était châtain clair, les yeux bleus, environ 1 mètre 60. Une fausse grosse, un peu en chair. Mignonne. Je remarquais sa poitrine au travers de son t-shirt noir. Elle avait l’air bien ronde.

-" Ma chaîne s’est emmêlée autour du pédalier. Je n’arrive pas à la décoincer. Je bataille depuis 20 minutes déjà et ça me gonfle grave !" dit-elle agacée.

-"Laissez-moi regarder". Je ne suis pas expert en mécanique, mais je n’allais pas laisser une jeune fille au milieu d’une forêt à 9h00 du matin, à 10 kilomètres du premier village. Après avoir bidouillé le pédalier et la chaîne pendant 5 minutes, je parvenais à remettre les choses en état.

-"Génial! Merci beaucoup. Tu me sauves la vie." Dit-elle.

-"Ce n’est rien voyons. C’est normal d’aider quand on peut. Allez, bonne journée et fais attention à toi." J’allais reprendre mon chemin quand j’entendis:

-"Attends! Comment puis-je te remercier?

-Tu viens de le faire. Il est hors de question que tu me payes si c’est à ça que tu penses.

-Non, je n’ai pas d’argent sur moi. Je m’appelle Claire et toi?

-Charles.

-Tu veux me baiser?" Je changeais de visage, étonné de ce que je venais d’entendre.

-"Pardon?

— Baise-moi. C’est pour te remercier.

-Tu es bizarre toi?

-Quoi? T’es marié?

-Non.

-Moi non plus. Je te plais pas?

-Mais on ne se connaît pas!

-Je m’appelle Claire, j’ai 19 ans et j’aime le sexe avec des inconnus dans des lieux insolites.

-Moi j’ai 30 ans... et si on nous surprend?

-C’est excitant les voyeurs." Elle s’approcha de moi et me mit la main au paquet.

-Tu bandes. T’es excité hein." Elle s’agenouilla et sortit ma bite qu’elle porta à sa bouche. Elle me suça quelques minutes, dans le plus grand silence qui soit. Puis:

-"J’ai un drap de bain dans mon sac à dos. On sera mieux pour passer aux choses sérieuses. Tiens! habille-toi !" Elle me tendit une capote dans son emballage. Elle étala sa serviette derrière des buissons hors du chemin de sorte à ne pas être visibles. Elle enleva son cuissard et son t-shirt puis ses sous-vêtements. J’en fis autant. Je déroulais le préservatif autour de ma verge et m’approcha de Claire, couchée sur le dos, jambes écartées.

-"En fait, tu pouvais réparer ton vélo seule. C’est juste pour un plan cul que tu as fais ça. Tu vas voir ce que tu vas prendre ma cochonne." J’eus pour réponse un large sourire puis elle dit:

-"Mets ta pompe dans ma chambre à air et bourre bien!"

J’entamais un missionnaire des plus torrides qui m’ait été donné de vivre. Claire criait tout ce qu’elle pouvait et en redemandait:

-"Vas-y enfonce toi bien! c’est bon vas-y mon Charly (d’où mon pseudo), t’es un bon toi!"

Puis on changea de position. Je la pris en levrette dans son vagin pendant un court temps avant qu’elle ne dise:

-" Encule-moi mon chéri. Si tu ne rentres pas bien dans mon petit trou, j’ai de la vaseline dans le sac.

-Tu rigoles?! Avec tout ce que tu as mouillé, la capote est toujours suffisamment humide. Je devrais parvenir à mes fins."

Mon sexe pénétra son anus tout doucement. Je ne suis pas expert en sodomie et j’avais peur de lui faire mal. Puis, voyant que ça passait bien j’ai commencé à accélérer le mouvement. Elle criait de plaisir à pleine voix. Si quelqu’un passait à proximité, sûrement qu’il a entendu le plaisir de Claire. Tout en continuant à la bourrer, mes mains saisirent ses gros seins. Je tirais sur les tétons, les malaxais. Claire continuait de prendre son pied.

-"C’est trop bon ! Quel dommage que mon mec soit pas là. Vous m’auriez prise en sandwich.

-Ha T’as un mec!

-Oui mais il est en voyage à Paris pour son job actuellement.

-Tu crois que ça l’exciterait de te savoir avec un inconnu en forêt?

-Non, il serait fou de jalousie. Il est ok pour me partager avec d’autres mais quand il est là.

-Coquine!"

Je sortis ma queue de son cul, retira la capote et la fit asseoir.

-"Suce-moi et avale tout ma jolie cycliste." Claire s’exécuta et me pompa le dard jusqu’au bout. J’ai cru qu’elle allait même me vider de mon sang tellement elle aspira. Ma sève gicla sur son visage.

-"T’en as beaucoup chéri. Toi, ça fait longtemps que t’avais pas baisé. Heureusement que tu m’as trouvé sur ton chemin."

Après s’être essuyés tous les deux, on se rhabilla. Avant de se quitter Claire me tendit un papier avec son numéro de portable.

-"Mon mec ne rentre que vendredi soir. Si tu veux encore t’amuser, appelle-moi. On a deux jours rien que pour nous et ce sera chez moi cette fois. A très vite j’espère."

Le soir-même je couchais chez elle.

Diffuse en direct !
Regarder son live