Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 341 fois
  • 53 J'aime
  • 1 Commentaire

La banquière libertine

Chapitre 1

la 1ere rencontre

Avec plusieurs hommes
53
5

J’ai rencontré J. en répondant à son annonce de rencontre sur le 3615 CUM au début de l’année 2000. Elle avait passé une annonce sous le pseudo Femme pour H BCBG sur l’ancêtre d’internet, le minitel, qui ma foi fonctionnait très bien, et m’a permis de rencontrer plusieurs complices de jeu...


Sans photo, il était encore plus excitant d’imaginer la rencontre...

A 55 ans, J. était veuve depuis 5 ans, et avait décidé de reprendre goût à la vie, et notamment à sa vie sexuelle en particulier. J’apprendrai plus tard qu’elle s’organisait régulièrement des week-ends à Paris, week-ends pendant lesquels elle recevait plusieurs hommes dans sa chambre d’hôtel (séparément !) pour assouvir ses besoins sexuels et ses fantasmes que je ne manquerai pas de satisfaire durant toute notre relation qui durera une vingtaine d’années. Après un bref contact téléphonique, je lui propose un déjeuner, qu’elle accepte. Nous nous retrouvons donc sur la terrasse d’un restaurant proche de son agence bancaire. Elle ne m’avait pas menti sur son âge, 55 ans, ni sur son physique, blonde, mince, yeux bleus... très BCBG tailleur, jupe courte bien au-dessus des genoux, hauts talons...


Après les habituels propos de présentation, elle m’a vite amené sur des sujets plus intimes...

Ce que j’aimais, ce que j’avais déjà fait, ce que j’attendais d’une femme...

Mes réponses ayant dû la satisfaire... elle m’expliqua alors sa recherche. Elle souhaitait rencontrer des partenaires de jeu, des fuckingfriends comme on dit maintenant, pour prendre du plaisir. Elle ne cherchait pas d’exclusivité, ne l‘attendait pas non plus, mais souhaitait des partenaires de bon niveau social et cultivés...


Dès la fin de déjeuner, nous avions convenu de nous revoir vite, ce que son baiser assez appuyé m’a confirmé. Je l’ai rappelé dans la semaine pour lui proposer d’aller se baigner sur la plage naturiste de Cassis dès le week-end suivant, ce qu’elle accepta immédiatement. Après être passé la chercher chez elle, nous nous dirigeons vers la plage de l’arène à Cassis. C’est une plage naturiste très bien fréquentée, par des couples, HS et FS libertins, les exhibitions sont fréquentes et elles se terminent souvent comme à la baie des cochons au cap d’Agde...


La conversation lors de notre trajet alternait entre sujets sérieux et grivois, et J. avait mis une tenue très suggestive... jupe portefeuille et chemisier bien ouvert... qui laissait imaginer l’absence totale d’obstacles à de possibles explorations... elle en montrait assez pour me faire bander, mais sans être vulgaire... elle gérait mon excitation en femme habituée à séduire. Après avoir garé la voiture, et m’avoir donné l’occasion de valider mon hypothèse en prenant des poses sans équivoques, nous marchons 15 mn vers la plage... non sans déclencher des regards envieux des hommes, et jaloux des femmes...


Nous nous installons dans un petit renfoncement de rochers, assez discret, bien qu’à la vue des voyeurs habitués des lieux, qui en connaisseurs avaient flairé l’opportunité de se rincer l’œil. Le déshabillage fut rapide pour les deux... et le chemin nous ayant donné chaud, on décide de se baigner immédiatement. Nous commençons à barboter dans la petite crique devant nous, en se frôlant, en s’effleurant... elle constate rapidement l’effet qu’elle me fait... je m’allonge dans l’eau, je ferme les yeux à cause du soleil, et sans avoir dit un mot, elle me chevauche et s’empale sur moi d’un seul coup !


Un peu surpris, mais ravi, je l’attire vers moi pour l’embrasser, pendant qu’elle commence à me baiser rapidement... sa jouissance viendra très vite, aidée par sa main qui caresse son clitoris, et mes mains qui pincent ses tétons... après quelques minutes de repos sur moi, elle se relève, me regarde dans les yeux et me lance... ne jouis pas, je veux te sucer... elle libère ma queue, se met à genoux dans l’eau et commence à me sucer... sa dextérité buccale ne tarde pas à me faire jouir, et à lâcher mon sperme sur sa main et ses cheveux... elle me reprend en bouche pour profiter de la fin de mon éjaculation...


En relevant la tête, je vois que 2-3 voyeurs s’étaient rapprochés pour profiter du spectacle, et espérer être invités à participer plus activement à nos jeux...

Je leur fais signe de partir, afin de ne pas mettre mal à l’aise J, dont j’ignore encore à ce moment les envies d’échangisme et de pluralité masculine. Nous passons le reste de la journée à bronzer, nous baigner ; nous sucer, nous branler, baiser au plus grand plaisir des voyeurs...


J. me surprendra d’ailleurs, quand après avoir constaté qu’un voyeur était juste à un mètre d’elle derrière un trou de rocher, elle s’exhibera sans retenue, allant même jusqu’ à lui toucher le gland sans le faire jouir...


Elle me demanda même de faire un tour au bout du chemin pour voir ce qui s’y passait... à poil tous les deux, nous avons donc assisté à des ébats variés : un couple baisant devant des voyeurs, des homos en pleines séances de masturbations mutuelles, une femme seule se masturbant devant plusieurs hommes... j’ai pu aussi constater le plaisir qu’avait J. à s’exhiber, sans retenue, à jouer avec ma queue en public... prémices d’un futur prometteur...


Après une dernière pipe, pour la route, on reprit le chemin du retour... pendant lequel elle se masturba presque pendant tout le trajet Cassis Marseille, pieds sur le tableau de bord et cuisses ouvertes, pour le plaisir des conducteurs de camions et camionnettes !C’est donc les mains poisseuses pour elle, et les couilles vides pour moi que nous nous quittons, impatients de nous revoir pour continuer à nous découvrir...


A bientôt pour le prochain épisode, si les commentaires et retours m’y encouragent.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder