Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 972 fois
  • 2 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma Belle Fabiola

Chapitre 1

Hétéro

Par une belle et chaude journée d?été, Fabiola, une splendide et sensuelle jeune femme d?origine latine, sors de chez elle. Elle est seule, son mari est au travail. Elle porte une blouse rouge et noire avec une jupe assortie. Des lunettes de soleil cache ses yeux, elle a une bouteille de crème solaire à la main. Une douce brise lui caresse le visage. Le vent joue dans sa longue chevelure sombre, quelle sensation agréable.


Michel, le nouveau jardinier est un bel homme châtain aux yeux verts. Il a les bras musclés ainsi que des cuisses bien fermes. Pour tout vêtement il ne porte qu?un short vert. Il taille la haie, en regardant la jolie jeune femme. Ses coups d?oeil furtifs provoquent de l?imprécision à son travail. Il n?y porte guère attention, trop occuper à jouer les voyeurs.


Elle s?arrête près de la piscine, à deux pas de la haie, elle n?est pas dupe de son manège. Se savoir ainsi appréciée, lui arrache un sourire, elle aime attirer les hommes.



Elle trouve que le jardinier est un excellent morceau, elle aimerait bien se l?offrir avant l?arrivée de son mari. Se sentir entouré des ces bras musclés, quel délice. Il laisserait ses mains glisser sur son corps, comme ce serait bon. Elle pourrait enrouler ses jambes autour des ses cuisses de mâle, il lui donnerait du plaisir.


Sa bouche se promènerait partout sur son visage, elle descendrait sur son cou, ferait une halte sur ses seins. Mmmmm! Quelles agréables pensées. Sa langue qui se fraie un chemin entre son nombril et ses cuisses. Très intéressant mais y penser ce n?est pas suffisant, se dit la superbe jeune femme.


Elle s?assoit sur une chaise longue, elle relève sa jupe, qui dévoile de longues jambes brunes. Elle enlève sa blouse, elle porte un petit bikini rouge, qui laisse voir ses beaux seins ronds. Elle retire sa jupe, avec des gestes ensorceleurs, se caressant du même mouvement. Elle ne porte qu?un string minuscule qui s?enfonce entre ses fesses invitantes.



Elle s?étend dos à lui, il a une vue splendide, de son beau derrière. Il peut même voir le sexe bombé qui se laisse deviner, sous la culotte. Il sent une réaction dans son slip qui est de plus en plus serré, son soldat est au garde à vous. Il se passe une main dans les cheveux, il fait de plus en plus chaud.


-- Excuse-moi, tu peux me rendre service? Chuchote Fabiola.

-- Je n?ai pas compris, répond Michel.

-- Approche, je n?ai pas envie de crier.


Le jeune homme lâche son sécateur, et se dirige vers la belle. Dos à lui la tête de côté, c?est presque une invitation. Michel se dit qu?il a trop d?imagination, il n?est que son employé, rien de plus.


-- Oui madame!

-- Laisse tomber le madame, tu peux me rendre un service?

-- Bien sûr, je suis votre employé, je ferai tout ce que vous voudrez.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

-- Vraiment tout, demande la jeune femme sur un ton moqueur.

-- Oui, je suis là pour exécuter le moindre de vos désirs.



-- Mets-moi de la crème, le soleil est brûlant, en prononçant cette phrase elle se lèche les lèvres et le regarde, par-dessus ses lunettes.


Il s?empare de la bouteille, il lui crème le cou, les épaules, le dos. Il l?effleure à peine, mais la peau douce de la jeune femme, lui rappelle à quel point elle est désirable.


Il a envie de lui arracher ce qui lui reste de vêtement, et lui faire l?amour comme un animal. Il veut l?entendre crier, le supplier d?arrêter de lui faire l?amour, qu?elle n?en peut plus. Il veut arracher de son visage ce sourire moqueur plein de sous-entendus. Elle joue avec lui comme un chat avec une souris, dans son cas il aimerait bien se faire manger par la mignonne chatte.


--Détache mon bikini chéri, je veux bronzer égal, dit-elle avec un sourire éclatant, en retirant ses lunettes.





Il s?exécute, il a la main qui tremble, ne sachant trop comment réagir avec la femme de son patron, qui lui fait pratiquement des avances. Il lui masse le dos, en la crémant et descend aux fesses, n?y allant qu?en surface. Il se sent ensorcelé par son regard pétillant de malice. On pourrait s?y perdre à jamais, tellement il est sombre.


-- Mets-en, entre les fesses, c?est une région sensible au soleil, mon chou.


Michel la crème sur des endroits, de plus en plus intimes. Même sa voix est sexy, elle demande des caresses, du plaisir, de la sexualité.


-- Mmmm! J?aime la douceur de tes mains! Maintenant, tu dois me crémer de l?autre côté, dit-elle, en se retournant avec un clin d?oeil malicieux.



Il est hypnotisé par ses magnifiques yeux de velours noirs qui s?attardent sur son short. La jeune femme est curieuse de voir ce que le jardinier pourrait lui offrir. D?après la bosse qu?elle entrevoit, elle ne resterait pas sur son appétit.


Elle offre sa poitrine plantureuse à son regard, il est attiré par ses beaux seins ronds. Il les masse de ses grandes mains, chaudes. Tout doucement, les palpant comme des fruits interdits. Il sait que si son patron arrive, il va passer un mauvais quart d?heure. C?est un homme très jaloux et très influent, il joue avec le feu, mais la flamme est si charmante. Comment pourrait-on y résister?


-- C?est bien mon coeur, mais ce serait préférable, si tu mettais de la crème avant.


Michel rougit, il a oublié d?en mettre, tellement il avait hâte de lui toucher. Il se sent comme un ado prit en faute, il baisse les yeux. Il prend la bouteille et recommence son massage. Fabiola est excitée par la caresse de ses belles grosses mains. Elle le regarde en se léchant les lèvres, puis en se suçant un doigt.



-- Mmmmm!


Michel sent son membre durcir, il est tendu à faire mal, il l?imagine dans sa bouche pulpeuse. Il lui crème le ventre et doucement glisse sa main sous sa petite culotte et lui caresse l?entrejambe.


-- Mmmm! C?est bon! Mais je ne crois pas que cette partie soit exposée au soleil, dit Fabiola avec un sourire, la langue sur les lèvres.


Michel encouragé par ce sourire sensuel, la soulève dans ses bras et l?étend sur la pelouse. Il essai de s?allonger sur ce beau morceau, mais Fabiola le fait rouler en disant :


-- Non mon cher, c?est moi qui mène le bal!


Elle s?étend sur le jeune homme, qui ne demande pas mieux que de se laisser faire. Elle l?embrasse, laisse glisser sa langue contre les lèvres de Michel. Elle fouille sa bouche et caresse sa langue.



Il lui caresse les fesses et l?entrejambe, par-dessus sa culotte. Elle lui mordille une oreille, lui embrasse le cou, il a une odeur épicée, d?homme et de sueur qui la grise. Elle lui embrasse le torse, lui suce les seins et les mordille. Tout en lui caressant le membre, pardessus son short.


Michel a le sexe dur comme du fer, elle lui embrasse le ventre, glisse sa langue dans son nombril, il adore ça. Elle lui enlève son short, son slip, avec ses dents, et s?empare de ce beau membre viril en érection. Il s?enfonce dur en elle, tout au fond de sa belle bouche. Elle passe sa langue tout le long de son sexe et en suce le bout, avec un air gourmand, en le regardant.


Elle le reprend en bouche, fait des mouvements de va et vient, et le suce. Elle lui procure milles et une sensation, plus fortes que tout ce qu?il a connu jusqu?à maintenant.


Elle se relève, fait glisser sa culotte en ondulant des hanches et se retourne, plaçant ses fesses au-dessus de la bouche du jeune homme, lui offrant sa petite chatte juteuse.



Michel ne se fait pas prier pour y goûter, il enfonce sa tête entre ses cuisses. Il lui tient les fesses pour avoir son sexe coller à sa bouche. Il commence par l?embrasser, puis le caresse doucement avec sa langue en lui suçant le clito. Il la lèche de plus belle, en lui enfonçant un doigt dans le vagin, puis deux.

-- Aaaah! Ouiiiiiiiiiiiii! Mmmmmm!


Se sentant sur le point d?exploser de plaisir, Fabiola essai de se retirer, mais il la tient fermement. Il agace sa petite chatte avec sa langue toute chaude. Son charmant sexe tout mouillé qui goûte si bon, il bouge sa langue de plus en plus vite sur son clito, faisant le même mouvement avec ses doigts dans son tunnel d?amour.


La jeune femme se tortille, tout excitée par cette langue qui lui procure des caresses expertes, elle a des soubresauts, des spasmes violent, puis un liquide doux et chaud s?échappe de sa féminité.

-- Aaaah! Aaaaaouiiiiiiiiiii! Mmmmmmm! C?est bon!



Elle se relève et s?assoit sur ce membre dur comme une barre de fer. Il s?enfonce dans sa petite grotte, toute mouillée de jus de plaisir, elle le sent dur en elle. Elle fait des mouvements de va et vient, pendant qu?il lui caresse les seins à pleines mains. On voit sa longue chevelure qui danse dans son dos, suivant les mouvements de son corps, dans ce bal passionné. Quelques mèches trempées de sueurs, sous l?intensité de cette baise torride, lui collent au front.

-- Aaaaaah! Ouiiiiiiii! Aaaaaah! Ouiiiiiiiiii!


Sentir ce membre tout dur, tout chaud, bouger en elle l?excite au plus haut point. Il monte et descend, les mouvements de son sexe contre son clito lui procurent des spasmes, entre les cuisses. Lui, excité par le frottement de son membre, contre son tunnel d?amour, sent sa sève qui monte et en même temps qu?elle, il explose, c?est une jouissance terrible.

-- Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! Mmmmmmmmmm! Aaaaaaaaaaah! C?était bon!


Candicexxx

candicemclermit@hotmail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live