Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 237 fois
  • 85 J'aime
  • 2 Commentaires

belle journee pour une premiere

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Je me présente, caroline, 38 ans, 1m68, long cheveux brun, yeux brun, un corps classique je ne dirais pas trop gros, ni trop maigre, des formes ou il faut comme dirait Kévin mon mari. Je fais un 90B.

Cette histoire est une histoire réelle qui m’est arrivée au mois de mai 2011. J’habite dans un village en Alsace, et c’était une belle journée ensoleillée.


C’est une journée, banale, j’étais chez moi, mon mari au travail, je me suis occupée de la maison, ménage, rangement, jardinage, lorsque vers 16h00 on sonna à la porte. J’ouvris et une femme se présenta.


Marie : « Bonjour madame, je me nomme marie Wagner, je suis commercial, pourrais je prendre 15mn de votre temps et vous présentez ce que je fais et vend »


Je l’as fit entrer, je n’avais rien de particulier à faire, et comme c’était une femme, j’étais moins méfiante, un homme ne serait pas entré. Je la fis s’installer dans le salon et lui proposa une boisson. Je l’observais, c’était une jolie femme au teint mat, cheveux court noir, je dirais 40-45 ans, habillée dans un beau tailleur, le genre de toutes les commerciales, et d’une paire de talon aiguille.


Marie : « Je ne vous dérangerais pas longtemps, voila je travaille pour une société qui vend des sous vêtements et gadgets érotiques à domicile. En fait je cherche des gens qui voudraient bien organiser des soirées à domicile en invitant des amies, des connaissances. Moi je viens pour présenter et vendre »

Moi : « Pourquoi pas ce pourrait être originale ce genre de soirées, faudrait que je vois si des amies seraient prêtes à venir »

Marie : « Bien sur vous pouvez faire une soirée lingerie, ou une soirée sexe toys comme on dit, ou les deux. L’organisatrice recevra un cadeau, soit une parure de lingerie, un gadget érotique ou les 2 si on fait une soirée pour les 2 »

Moi : « Je ne sais pas, comme dit je vais voir, je vous avoue que se sera une première pour moi, je ne suis vraiment pas habituer »

Marie : « Mais si vous avez du temps devant vous, je peux vous présenter quelques pièces et les catalogues, comme ca vous voyez et vous pourrez mieux vendre, à la réunion, à vos amies »


Ayant du temps devant moi, mon mari ne devant rentrer que vers 19h00, j’acceptai, ça occupera ma fin d’après midi. Marie, va chercher 2 valises dans sa voiture et revient, elle ouvrit la première, et sortit plusieurs pièces de lingerie, des ensembles, des strings, shorty etc.…


Marie : « Voila quelques pièces de la collection, pour la soirée j’en aurais plus. Y en a une qui vous plait, dite moi »


Je flashais sur un ensemble noir en dentelle, string et soutien gorge. Elle me proposa de l’essayer. Je me dis tiens pourquoi pas. Je partis dans la chambre pour le tester. Puis elle me demanda si il m’allait et de venir la voir pour me dire ce qu’elle en pense. Je n’osais pas trop, étant assez timide, mais bon c’était une femme et elle devait avoir l’habitude. Je me présentai devant elle dans le salon.


Marie : « cette ensemble vous va à ravir, je suis sur que votre mari craquerait de suite. Vous permettez que je vous rajuste le soutien gorge, les bretelles ne sont pas bien régler »


Avant que je réponde, elle se place derrière moi et commença à ajuster les bretelles. Elle était dans mon dos, je sentais son souffle dans mon cou. Soudain elle me dit:


Marie : « vous savez que vous êtes une très belle femme, votre mari a de la chance, et je vous promets des moments de plaisir dans cette tenue »


J’étais gêner et pétrifier par cette situation. Je n’avais pas l’habitude de ce genre de discours d’une femme.


Marie : « moi en tout cas je vous trouve très désirable, et cette tenue vous va à merveille, elle vous donne beaucoup de classe et met en valeur votre poitrine et vos fesses »


Tout en me disant cela, elle se colla à moi, et prit dans chaque main un de mes seins. Elle commença à les caresser tendrement. Elle posa ses lèvres dans mon cou et y déposa de légers baisers. J’étais comme bloquée, je ne réagissais pas. Avoir une expérience avec une femme m’avait déjà traversé l’esprit mais sans jamais imaginer le faire. Ses mains parcouraient ma poitrine, les caresses se faisaient de plus en plus appuyer. Je ne savais pas comment réagir, c’était agréable et très embarrassant en même temps. Elle sortit ma poitrine de l’emprise de mon soutien gorge, et commença à jouer avec mes tétons, qui sous l’insistance de ses doigts, commençaient à durcir et à gonfler. Elle les pétrissait, les faisait rouler sous ses doigts, les pinçaient. Puis tout en jouant avec mon sein, elle descendit l’autre vers mon bas ventre. Elle la passa sous mon string et atteint mon sexe. Elle commença à caresser mon bouton d’or, à le masturber. A ma surprise, je commençais à avoir chaud à mon bas ventre et à mouiller. Elle me dit alors:


Marie : « je vois que ce que je te fait ne te laisse pas insensible. Je vais te montrer une autre pièce de ma collection. »


Marie me lâcha, et ôta son chemiser et son tailleur. Elle se présenta devant moi, dans un magnifique ensemble blanc. Une guêpière attache à des bas de soie noir, un string. Elle était aussi magnifique dans cet ensemble. Elle ne me laissait pas indifférente. Puis elle se rapprocha de moi, et m’embrassa sur la bouche. Je sentis sa langue insister sur mes lèvres pour ouvrir. Sans savoir pourquoi mes lèvres s’ouvrirent et nos deux langues se rejoignirent. Elle saisit ma main et la posa sur sa poitrine. Je commençais à la caresser, et plus je la caressais plus je sentais mon sexe mouiller. Après un long baiser fougueux, elle me prit par la main et m’allongea dans le canapé. Elle ôta mon string et commença à me lécher, c’était bon, différent de mon homme. Plus tendre, plus affectueux et surtout plus sensuel. Je sentais sa langue tourner autour de mon clitoris, jouer avec mes lèvres. J’adorais, je ne me suis jamais sentie aussi excitée. Elle savait y faire, ce n’était pas une première pour elle. Puis elle commença à jouer avec ses doigts, elle introduit un puis deux doigts. Plus elle me doigtait, plus je mouillais.


Marie : « alors caroline, ce n’est pas bon tout ça, tu me plais, tu m’excites, j’ai trop envie de toi »


Après quelques minutes de se supplice, elle se leva et ouvrit la deuxième valise. Dedans, se trouvais plein de gadget, des godes, des canards, des boules de geisha etc.… Elle prit un gode et me dit :


Marie : « tu vas voir, ça ne vaut pas une bonne bite, mais ce joujou est mon préférer de la collection, je les ai tous tester »


Elle saisit le gode et me pénétra avec, elle l’introduit, le sortit, le réintroduit. Quel délice, puis elle le mit en route, et là les vibrassions de ce jouet me firent jouir en quelque instant. Puis elle en saisit un deuxième, et me le présenta à mon anus. Sans me demander mon avis, elle l’introduit, moi qui ai toujours refusé la sodomie à mon mari, j’étais prise dans l’instant, dans l’envie. Elle me laissa le premier gode dans la chatte toujours sur vibrant, et me baisa avec le second dans le cul. Je n’ai jamais jouie comme ça. Je ne savais plus ou j’étais, ma première expérience avec une femme a été inoubliable. Mais avec tous ces moments de plaisir je n’ai pas vu l’heure tourner.


Soudain, la porte du salon s’ouvrit et je vis mon mari là debout devant nous. Lui me voyais à moitié nue, un gode dans la chatte et une inconnue entrain de me goder le cul en même temps. Je ne savais pas quoi dire, j’étais comme un gamin qu’on attrape entrain de faire des conneries. Lui de même était scotché devant ce qu’il voyait et il dit :


Kevin : « je vois que certaines s’amuse pendant que je travail. Bravo. Y en a qui galère au boulot et d’autres s’envoient en l’air. En plus tu fais des choses que tu me refuses. Et qui est cette femme? »


La suite dans un prochain numéro…………………………………………

Diffuse en direct !
Regarder son live