Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 24 316 fois
  • 35 J'aime
  • 0 Commentaire

Belle Ludivine

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Tout a commencé un soir, un vendredi soir pour être exact, je me rendais dans un bar à bière ou je fus servi par une nouvelle serveuse, de son prénom Ludivine, elle mesurait 1m69 et avait une poitrine que je qualifierai de majestueuse 95D. Du haut de ses 26 ans, elle m’annonça :


Y a un truc que je voudrais vraiment tenter depuis un certain temps. Tiens-toi bien et ne sois pas choqué. Je veux une triple pénétration. J’ai plusieurs godes ou t’as un copain que je pourrais exciter aussi ? C’est bientôt l’heure de fermeture si tu me retrouvais à l’entrée de service après...

Je fus abasourdi par sa proposition, mais n’allais pas me dégonfler de pouvoir tringler cette magnifique jeune femme qui d’autant plus, était une véritable salope.


Je lui dis alors :


— Ça ne me choque pas bien, au contraire, tu es en plus bandante. Mais quand tu dis triple pénétration, c’est une dans chaque trou ou deux dans le vagin une dans le cul, ou deux dans le fion et une dans ta chatte, car il y a plusieurs solutions. Et comme tu vois, ça a plutôt l’air de m’exciter. Alors, si je peux te rendre service, c’est volontiers que je participerai à ce grand moment pour toi... (et pour moi bien sûr, rien que cette discussion m’avait foutu une putain de gaule et elle allait prendre cher... )


Je n’en pouvais plus, effectivement je tournais en rond à l’arrière du bâtiment quand soudain, elle ouvrit. Elle était déjà à poils et à peine je fus dans l’arrière de la boutique qu’elle me baissa le froc et me dit :


— Putain quelle bite, un véritable monstre.


Elle commença à me sucer. Tout en agissant, elle rétorqua :


— Un dans la bouche, un dans la chatte et un autre dans le fion. Mais il faudra y aller en douceur, je déteste la violence. Tu as déjà fait cela dans le passé ? Je veux dire, pénétrer une fille avec d’autres gars ? Une double pénétration anale ? Ça doit faire mal non ? Comment on fait ? Tu l’as déjà fait ? Ça me fait un peu peur, mais ça m’attire en même temps lol raconte-moi ça m’excite.

— Tout n’est que préparation et dilatation, et après, imagine le va-et-vient de deux grosses queues dans ton cul qui élargisse ce dernier.

— Oh oui, j’imagine bien, c’est extrême et super excitant. Ça me fait grimper au rideau. Tu veux connaître en détail la sensation que ça me ferait ? Ça t’excite quand je crie de plaisir que tu me le fais ? Je vois que tu aimes les petits culs bien desserrés ?


Ah ce moment, j’entendis toquer à la porte de service... Elle se releva frotta son cul sur ma bite quelques secondes et alla ouvrir. Je n’en revenais pas, cette chaudasse avait tout prévu, elle ouvrait à cinq nouveaux individus, dont un black. L’un d’eux en entrant s’exclama :


— Les festivités ont déjà commencé à ce que je vois.


En nous voyant elle et moi nus. Ni une, ni deux ils ne se firent pas prier et se mirent à poils. Elle vit alors nos queues et en découvrant celle du black, dit:


— Wahou, quelle chance j’ai deux beaux étalons. Elle prit ces bites dans les mains, commençait à les branler et en suçait d’autres...


Elle mouillait grave...


— Laissez tomber, les gars, je veux être prise sauvagement, allez-y franchement...


On l’installe dos sur une table et on se met en file indienne et chacun notre tour, on lui laboure le vagin.


— Oui, oui baisez-moi, allez-y, je suis votre pute pour ce soir, allez-y limer moi la touffe !!!


Cela faisait bien 10 minutes que nos bites s’échangent dans sa chatte et elle était toujours là :


— Allez-y les mecs, prenez-moi, chevauchez-moi !!!



A ces mots, je sentais la tension monter en chacun de nous, j’en avais marre...


— OK salope, pas de soucis, tu vas prendre cher, les mecs, trouvez-moi des liens, et retournez là! Placez-la sur la table le cul bien en arrière, tu veux de la bite, de la bonne grosse bite, tu vas en prendre pouffiasse !


Elle semblait effrayée.

On lui attache les bras et les jambes chacun un à pied de la table puis j’avance mon gros dard près de sa rondelle attrape sa bouche avec mes deux mains en y mettant deux doigts et d’un coup sec, rentre mon sec dans son anus.


— AAAAAIIIIIIIEEEEE PUTAIN, SALAUD !!!...

— Tu voulais de la bite, t’en fais pas ! Lui dis-je en lui ramonant le conduit par des coups secs et brutaux. A peine commençait-elle a accepté enfin ma queue dans son cul et prendre du plaisir que je fis un clin d’œil au black et annonçais :

— Tu voulais de la double anale tu vas l’avoir, allez viens mon pote on va se la faire cette salope, c’est toi qui as la plus grosse avec moi ! Il faut qu’elle la sente passer !


Il s’approcha, elle grimaçait, serrait les dents et là aussi, sans se faire prier, le black lui rentra son engin dans le fion d’un coup sec. On commence à lui ramoner le fion et un autre ajouta.


— Putain, avec ces deux bites dans son cul elle va chier mou après !


Cinq minutes passèrent à lui ravager le trou de balle quand elle dit :


— Allez y bande de salauds, enculez-moi, je veux les sentir dans mon cul, enculez-moi, labourez-moi le cul, allez y défoncez moi, oui c’est trop bon, vos grosses bonnes bites, allez-y, allez-y, ruinez-moi le fion, pétez-moi la rondelle.

— Putain, la salope, une vraie accro au cul !


Elle ne se rendait même pas compte que nous lui éclations le trou de balle, elle en saignait, elle voulait du sauvage, elle était servie, son truc du cul se dilata à chaque coup de bites. On lui passa tout dessus, pendant que nous lui prenions le cul, un autre vient devant elle et lui offre sa bite à sucer.


— Putain, je vais jouir salope, ouvre grand la bouche, aavvaaalle tout saloooope ! Ce qu’elle fit.


Puis enfin, les autres lui éjaculèrent sur le visage pour finir le black et moi lui giclons dans le cul. En ressortant nos bites, une masse de sperme sortit de son anus et commença à couler le long de sa jambe droite. Allez, sale pute, maintenant tu vas nous nettoyer tout ça...


Suite au prochain numéro...

Diffuse en direct !
Regarder son live