Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 36 562 fois
  • 24 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma belle soeur

Chapitre 2

SM / Fétichisme

Un immense moment de gêne a passé. Je n’osais bouger, et elle non plus. Je me suis finalement levé, me suis approché d’elle, et lui ai dit


’Viens Isabelle, asseyons nous?.’ Je lui ai fait la bise, très pudiquement. Elle m’a embrassé aussi sur les joues, sans me regarder.


J’ai commandé deux nouveaux wyskies, et nous n’avons rien dit jusqu’au retour du garçon?


J’ai essayé de détendre l’atmosphère en disant, d’un ton enjoué ’Et bien, pour une surprise !!!’


Elle a souri, génée. ’Oui, çà, je n’imaginais pas te trouver là !’ ’Je ne pouvais imaginer que ce soit toi Isabelle, qui ai dialogué avec moi comme nous l’avons fait tous ces derniers jours ! C’etait si bon?.’ ’Arrete, Eric, c’est vrai que c’etait divin, mais çà ne pouvait être toi avec qui je me ?.’


Nous avons ainsi commencé à parler de nos dialogues passés, et doucement, avons abordé les moments les plus chauds que nous ayons partagé , sans savoir a qui nous parlions?..


’Et toi, Isabelle, qui te pamais et te caressais devant moi, en me regardant decalotter mon sexe debout devant toi?.’ ’Et toi, Eric, qui te branlais en me regardant passer mes seins par dessus mon soutien gorge?.’


Notre dialogue redevenait complice, très excitant, comme sur minitel?. Je ne voyais pas ou ca pouvait mener, mais c’etait très agréable?. C’est elle qui a fait le ’premier pas’? elle m’a regardé, avec l’?il un peu egrillard? ’Tu?. Le ferais vraiment, tout ce que nous avons dit, Eric ?’


J’ai déglutis, je pense que j’ai du rougir?. ’Oui, Isabelle, j’en ai très envie?.’


’Meme avec moi, ta belle s?ur ?’ ’Encore plus, Isabelle, tu me faisais réver depuis que je suis jeune homme? je crois même que je t’ai parlé de ma belle s?ur lorsque nous dialoguions sur minitel, je t’avais avoué que je me masturbais parfois en pensant à elle, lorsque j’avais pu apercevoir ses seins ou ses cuisses lors d’un déjeuner de famille?..’ Elle était pivoine, et tout d’un coup m’a dit?.. ’Allons à la maison? j’avais prévu de faire cela avec l’inconnu du minitel?. Personne ne rentrera avant ce soir !’


J’etais terrassé de gêne, surxcité aussi par sa déclaration.. Elle était déjà debout, passant a travers les tables en faisant onduler son bassin?. J’ai réglé, me suis levé et l’ai rattrapée.


Sa voiture etait toute proche, et nous nous sommes assis. Elle a démarré en riant ’Je suis folle, Eric, nous sommes fous, mais tu m’as tellement donné de plaisir sur minitel?. Je reve de cette situation depuis le début?. Et? j’avoue que les regards un peu coquins que je t’ai vu me porter parfois ne me déplaisiaent pas non plus?.’


Le trajet fut court, elle habite dans le VIIème arrondissement. J’avoue que mes yeux se laissaient aller sur ses cuisses un peu dénudées par la jupe retroussée.. Elle portait des bas sombres, et la forme de ses cuisses était magnifique? ’Tu aimes mes jambes, Eric ? Elles te ? plaisent ?’ ’Oh Isabelle, j’en reve depuis si longtemps, de pouvoir les regarder sans me cacher?.’

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Nous sommes arrivés, et l’!instant d’après nous étions dans l’apprtement de mon frère ainé.


Ce salon ou je venais souvent m’effrayais un peu, tant il était lourd de m’y retrouver aujourd’hui, seul avec Isabelle, surtout en achant ce que nous allions y faire?.


Elle a fermé la porte à clef, et m’a dit de m’asseoir au salon. Elle est revenue avec deux verres de scotch, et s’est assise en face de moi, jambes croisées.


Nous étions tous deux génés, le c?ur battant, sans rien dire?. Ous avions tellement de fois vécu cet intant, démarrant nos dialogues en étant exactement dans cette position?.


’Tu commences, Eric ? ’Elle me souriait?


J’ai déglutis, je devait etre rouge de honte? Dans nos dialogues, tout était très simple ? mais là ! ’Tu as honte, Eric, tu veux qu’on arrete ? ’ ’Non, non , Isabelle, mais j’ai une peu .. .de mal à te regarder de façon si crue, à te dire.. comme dans nos dialogues? que j’ai envie de ? te montrer ma queue qui bande pour tes jambes ?..’ Elle a éclaté de rire?. ’Moi aussi, j’ai du mal à te dire que ? je ? mouille déjà en sentant ton regard sur moi? que j’aimerais voir ton gland se décalotter sous tes doigts?.’


Le ton était donné, et dans le rire, j’ai osé commencé.. J’ai posé ma main a plat sur mon entrejambe, en ouvrant mes genoux comme dans nos dialogues?.’


Isabelle regardait ma main qui dessinnait la forme de mon sexe tendu sous le pantalon.


Mes yeux courraient, désormais sans gêne, sur le galbe de ses mollets, de ses genoux, de la naissance de ses cuisses?


Je voyais les yeux d’Isabelle suivre les mouvements de mes doigts? ’Tu veux?. Le ? voir, Isabelle ?’ ’Oui, Eric, montres le moi, montre toi nu, entierement nu pour moi?.’


J’ai commencé à déboutonner ma braguette, a glisser mes doigts sous l’etoffe, ecarter les pans de la braguette, soulevr l’elastique de mon calecon?.. Hesitant, encore géné, j’ai fini par sortir doucement mon sexe du tissi? Il etait extremement dur, surexcité par la situation?. Isabelle vait les joues rouges, en regardant mon sexe sorti pour elle? De deux doigts, doucement, je l’ai décalotté a fond pour elle, comme dans nos dialogues?.


’Il est ? beau, Eric, si beau?. Branle le pour moi?.’ J’ai fait passé mes testicules par dessus l’elastique, et je n’en revenais pas, j’etais assis, genoux ouverts, face à ma belle s?ur, en train de me masturber, le sexe nu devant ses yeux?.


Ses yeux ne quittaient pas mes doigts qui allaient et venaient sur ma queue?.


’Desahbilles toi, Eric, je veux te voir comme dans nos dialogues, te masturber tout nu, debout ici, au milieu du salon?..’ L’excitation avait levé mes inhibitions? En lui souriant, je me suis mis debout, ai rétiré chussures, chaussettes; fait glissé pantalon et caleçon, retiré ma chemise? Je me suis mis debout devant elle, à 1m50 ou 2m d’elle, les pieds légérement écartés, et ai commencé a me masturbé lentement?


Elle était rouge d’excitation, son regard courrait sur tout mon corps nu?


J’ai vu comme dans un rêve ses mains venir commencé à dégraffer sa veste de tailleur? Elle ne portait dessous qu’un sg demi balconnets, qui mettaient en valeur ses seins si ronds qui m’avaient tant fait bander adolescent?.


Elle a commencé à les malaxer? a les pétrir en me regardant? et soudain, comme dans nos dialogues, elle a saisi ses globes et les a fait passer par dessus le sg?. Ses tetons etaient longs, durcis, tres sombres?. ’Tu es si belle, Isabelle?. Caresse toi bien pour moi, Isabelle, montre moi tout?’


Je me masturbais un peu plus vite désormais, les yeux rivés sur sa poitrine nue, les seins soulevés par le rebord du sg?. Elle a décroisé ses jambes doucement, et a posé un pied sur le rebord de la table basse?


Mes yeux se sont engouffrés dans l’ombre de son entrecuisse.. Elle portait des dim upo, et je voyais la chair nue du haut de ses cuisses?. Et ? et?. Son sexe dénudé? Elle ne portait pas de culotte?. ’Isabelle, oh Isabelle?. Je révais de ton sexe depuis si longtemps?. Montres le moi, caresse le pour moi? Exhibe toi devant moi, comme moi !’


Elle souriait et gemissait un peu en se massant les seins? Elle a fait glisser ses fesses vers le bord du fauteuil? Sa jupe se retroussait au fur et a mesure de son mouvement.. La jambe dont le pied etait sur la table basse s’ouvrait de plus en plus? Je voyais apparaître le renflement divin de son pubis, les levres charnues de son sexe, sa toison tres fine, son clitoris deja gonflé, rouge?. J’accelerais ma masturbation, m’approchant d’elle?


’Il te plait, Eric, mon minou ??? ’ ’Oh Isabelle, il est magnifique, ouvre le , ouvre le pour moi?.’


Une de ses mains a glissé sur son ventre, est passé par dessus la jupe toute roulée sur son bassin, et ses doigts ont glissés sur son entrejambe? de deux doigts, elle a écarté ses lèvres épaisses?.. son médius a écrasé son clitoris? Elle gemissait?. ’Oh, Eric, tu es si beau?. Branles toi bien en me regardant, branles toi pour moi?..’ La situation était folle?..


Nu, debout devant ma belle s?ur? Elle, ouverte totalement devant moi, les seins par dessus le sg, le sexe offert, qu’elle masturbait?..


J’ai senti le plaisir venir? ’Isabelle? Isabelle.. je vais ? je vais venir !’


’Viens Eirc, viens vite?. Jouis pour moi.. Je veux voir ta queue cracher ton seprme sur moi? Jouis sur moi?’


Je me suis arquebouté sur mes pieds nus.. mes reins etaient cambrés à l’extrême? mon sexe palpitait dans ma main, au dessus de ses jambes ouvertes? Et soudain? j’ai explosé !


’Ahhh? Isabelle?.. je jouis?.. c’est bonnnnn?.’


De longs traits de spemre chaud ont éclatés, traversant l’éair de la pièce, ils sont venus s’écraser sur la peau nue de ma belle s?ur?. Sur ses cuisses, sur son sexe ouvert, sur sa main qui la caressait.. sur la jupe, sur un sein??


Je ralais de plaisir?. En la voyant se masturber le sexe avec mon sperme chaud qu’elle faisait entrer en elle avec ses doigts?. Elle s’est arqueboutée aussi, et je l’ai vu jouir.. son sexe ruissellait sur ses doigts?.


Je me suis mis a genou, epuisé, entre ses jambes ouvertes? Nous nous regardions tous deux, souriant, merveilleusement impudiques?..


C’etait divin !


Nous ne l’avons jamais refait depuis, nous étant promis de ne jamais en parler, pour ne pas gacher nos vies? Reste le souvenir !


Eric

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder