Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 6 676 fois
  • 14 J'aime
  • 1 Commentaire

Bernard découvre

Chapitre 3

Gay

Voici la fin du récit de ce cher Bernard :


J’étais donc allongé sur le ventre, l’homme sur mon dos et sa queue entre mes fesses/mes jambes.

Il a alors entrepris de faire des aller retour ... sa queue entre mes cuisses ... je sentais cette barre super dure et j’avoue que ... j’en avais envie ... j’avais envie qu’il me propose de la mettre devant mon petit trou mais j’avais peur des éventuelles suites qui ...

Il me murmurait des mots crus au creux de mon oreille ... tu sens ma queue ma belle pute ... tu sens comme elle est dure ... tu sens comme j’ai envie de toi .... j’ai envie que tu sois mienne ... hummm je vais te défoncer ....


Au fur et à mesure les mots devenaient de plus en plus crus ... sa queue n’arrêtait pas de glisser entre mes jambes, je sentais bien qu’il s’excitait de plus en plus.

Puis il s’est relevé ... je n’arrivais pas à réagir, je restais immobile et j’ai senti qu’il prenait quelque chose sur la table de nuit ...

Puis il s’est de nouveau allongé sur moi et j’ai senti sa queue ... elle était légèrement plus froide ... et ... glissait beaucoup plus facilement entre mes cuisses ... j’ai compris qu’il venait de se mettre de la vaseline et ... j’ai compris que j’allais franchir le pas ...

Comme depuis le début j’aurai peut être du tout stopper mais ... j’aimais sentir son corps sur moi ... j’aimais sentir sa tige glisser facilement entre mes jambes ... elle était toujours aussi dure ...


Il a alors commencé à déplacer une première fois sa queue vers ... mon petit trou en écartant mes fesses ... pointant son gland juste devant mon trou ... puis il a commencé à appuyer ..

Il me disait ... tu en as envie, non ?... tu sens ma queue comme elle veut te défoncer ... et en même temps il appuyait un peu plus en écartant mes fesses ...

Si sa queue était super dure, néanmoins la vaseline s’était plus ou moins répartie entre mes jambes et mes cuisses et il glissait sans cesse ... quittant régulièrement mon petit trou ... mais il reprenait sa queue et revenait ...


Puis il s’est de nouveau levé et s’est de nouveau retourné vers la table de nuit ...

J’ai senti ses mains ... son doigt ... il était rempli de vaseline et me la déposer sur mon trou ... en me disant ... tu vas voir ... tu vas aimer ... tu vas en redemander ... et machinalement j’ai relevé mes fesses poiur aller vers lui ...

J’avais trop envie de franchir le pas ... trop envie de savoir ce que cela pouvait procurer ... et j’ai dit ... oui vas y ... met moi la ...


Il a passé une main sous mon ventre pour relever ma croupe ... a pointé son gland devant mon trou et ... a commencé à appuyer ...

J’ai tout de suite senti le feu ... tout de suite senti la douleur ... et j’ai crié ...

Il s’est arrêté de pousser mais le feu était toujours là ... j’étais incapable de bouger ...

Puis il a repris sa poussée ... j’ai de nouveau crié ... puis j’ai senti en même temps qu’il me disait ... ça y est, mon gland est rentré ... tu vas voir maintenant cela va être bon ...

Pendant ce temps là, moi je gémissais de douleur ... mais en même temps je ne sais pas pourquoi je relevais mes fesses pour aller vers lui ... doucement mais dans un mouvement que je n’arrive pas à m’expliquer.

Je ressentais de la douleur et en même temps un plaisir ... une satisfaction ... un je ne sais quoi ...


Il a alors commencé des mouvements de va-et-vient ... et chaque fois qu’il poussait sa queue un peu plus au fond de moi, je poussais un petit cri de douleur ...

C’était irréaliste, j’avais mal mais ... j’appréciais tous les mots crus qu’il me disait ... tu sens ma queue ... tu sens comment elle te prend ... tu sens comment je te défonce ... je te la mets de plus en plus, tu le sens ...

Et moi comme un c..., je disais ... oui ... oui ... encore ... vas y ...

Au bout d’un moment, après plusieurs petits va-et-vient, il a poussé ... d’un coup sec ... j’ai vraiment senti qu’il me défonçait ... j’ai eu mal et j’ai crié et je me suis affalé sur le lit ... sa queue est sortie d’elle même de moi ...

Je n’en pouvais plus ... je haletais ... je soufflais ...


Il s’est allongé sur le lit à côté de moi ... sa queue bien dure et bien droite et a retiré son préservatif.

Je me suis dit ça y est, c’est fini ... tu vas pouvoir récupérer ... et ... ben non, il n’avait pas pris son plaisir ...

Il m’a attrapé la tête et m’a dit ... vient ici ma pute ... vient me sucer, tu aimes cela ...

Et là c’est allé super vite ... ou du moins je ne me rappelle plus très bien car j’étais dans un autre monde ... partagé par la douleur et l’épuisement ...

Il m’a obligé à lui sucer encore et encore sa queue ... puis à remis un autre préservatif ... j’ai compris alors que ce n’était pas fini ...

J’en pouvais plus mais en même temps ... j’étais content ...

Il m’a demandé de venir s’asseoir sur lui ... et ... je me suis assis sur lui ...

La douleur a été de nouveau présente lorsque son gland est passé puis ... il m’a pris les hanches pour m’obliger à monter et descendre le long de sa tige ...

Tu vas pas me croire, mais j’ai penché ma tête en avant pour ... voir ... pour voir sa queue entrer en moi ... la voir s’enfoncer entre mes fesses ...

Mais la douleur était trop grande car il allait vraiment au fond de moi ... sa queue disparaissait en moi ... je me suis retiré car trop mal.


Avant que je récupère et que je ne dise quoi que ce soit, il m’a fait alors mettre à genoux sur le lit et s’est repositionné derrière moi.

Il a remis de suite sa queue devant mon trou et ... a recommencé ses mouvements de va-et-vient ... il me prenait par les hanches et me guidait dans ses mouvements de-va et-vient ... je sentais sa queue entrer et sortir au grès des mouvements qu’il me faisait faire ...

Il me disait ... tu la sens ma queue ... tu l’aimes tu vois ... je te disais que tu en redemanderais ... tu aimes la prendre au fond de toi ...

Je n’étais plus qu’un pantin entre ses mains .. je gémissais mais ... j’aimais cette douleur ... j’aimais cette sensation de domination ... j’aimais sentir sa queue en moi.

Finalement, il a poussé un ... han ... et je me suis écroulé sur le lit ... lui sur mon dos ...

Je soufflais comme un perdu ... lui gémissait de bonheur, me disant ... tu as aimé ma queue ... tu as aimé que je te prenne ... tu reviendras ...

J’ai senti sa queue dégonfler doucement ... puis il s’est retiré ...


J’ai respiré profondément pendant quelques minutes, allongé sur le lit puis ... je me suis levé sans le regarder ... et je suis parti m’habiller à la salle à manger.

Je ressentais comme un mélange de honte et de bonheur ... honte de croiser son regard ... bonheur d’avoir réussi à connaître ce fantasme que j’avais en moi depuis ...

Je me suis habillé en vitesse et lorsqu’il est arrivé j’étais déjà prêt à partir ...

Il m’a demandé si je ne voulais pas boire un coup ... il était gentil mais je ne pensais qu’à une chose ... partir, et je suis parti.


Voila la fin de mon histoire ... de ma première expérience ...

Cela a duré quasiment 1h30 ... et j’en garde ... un magnifique souvenir.

Je peux te dire également que ... je recommencerai, c’est sûr ...



La prochaine fois, je vous raconterais notre rencontre car Bernard veut désormais être soumis et se travestir


Et ça, nous allons le vivre ensemble


Vos commentaires : gwentrav31@gmail.com

Diffuse en direct !
Regarder son live