Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 6 287 fois
  • 14 J'aime
  • 0 Commentaire

besoin d'un homme manuel

Chapitre 1

Hétéro

Bonjour à toutes et à tous,

Voici une petite aventure qui vient d’arriver, en effet elle s’est déroulée samedi dernier.

Avec ce beau temps il est temps de ressortir le vélo et de se balader et musclé son corps.

J’arrive devant mon vélo et SUPER!

La chambre à air morte tout comme la chaîne.

Direction le magasin de sport le plus proche, je me change parce que le pantacourt ce n’est pas ce qu’il y a de plus sexy.

Voilà, vive les jupettes légères et débardeurs avec décolleté plongeant.

J’arrive dans un magasin de sport et direction le rayon cycle, après avoir marché une bonne demi-heure au soleil j’arrive en sueur.

« Bonjour! » dis je avec un grand sourire.

«Vendeur: bonjour mademoiselle, puis je vous satisfaire? »

(Le jeune vendeur est vraiment gentil et agréable à regarder, environ 22-25ans, brun, pas trop grand ni trop musclé)

Je lui montre mon vélo « voila mon pauvre vélo! »

V: « vous savez, nous sommes samedi, donc pas de réparations »

« Oh s’il vous plaît, c’est pas grand choses et j’ai vraiment besoin de mon vélo pour ce week-end (avec un grand sourire) »

V: « bon d’accord mais juste parce que c’est vous et que vous êtes très jolie »

« Merci beaucoup »

Je revins une petite heure plus tard je vais voir le vendeur et il me dit de l’accompagner à l’atelier pour récupérer mon vélo.

L’atelier est un peu à l’écart du magasin, une sorte de mini réserve, je descends les quelques marches et on s’enfonce dans la pièce

V: « le voilà, tout beau tout propre »

« Merci beaucoup, vous savez pas à quel point j’en avais besoin! »

V: « j’aime rendre service, montez sur votre vélo, on va régler la hauteur de la selle! »

« D’accord », j’enjambe mon vélo, (le vendeur est à ma droite),

De sa main gauche il tient derrière la selle et de la droite le guidon.

Je m’installe sur la selle, sa main vînt de suite se collé sur mes fesses.

V: « il faut remonter votre selle! Bougez pas »

Il se met à genoux à coté de moi et remonte ma selle, en me matent bien les jambes et essayant de voir mon entre jambe.

Il se releva et moi toujours assise sur le vélo, vacillai d’un coup.

Il me rattrapa avec sa main droite, sous mon bras gauche et directement sur mon seins gauche, quand à son autre main, juste au dessus de ma jupe qui je n’avais pas vu, descendais un peu et mon string ficelle disait bonjour à tous le monde.

« Merci de m’avoir rattrapée »

V: « de rien »

Et il enfonça sa main dans mon débardeur et malaxa mon sein gauche avec force en pinçant mon téton qui pointait déjà.

« Mais vous faites quoi la? »

«V: « tais toi je me satisfais »

Je descends du vélo, et passa ma jambe gauche par-dessus le cadre, il en profita pour mettre sa main gauche qui touchais mes hanches directement sur ma chatte en passant par derrière.

« Arrête stop »

V: « chutttt »

Il tira sur mon décolleté vers le bas, les bretelles étant fine et sur le coté avec mon soutien gorge, le tout descendu sans effort jusqu’à mon nombril.

Sa main écarta mon string en même temps, et y enfonça 2 doigts.

« Stop s’il te plaît »

V: « pas en si bon chemin….et puis vu comment t’est trempée, je sais que tu adore ça »

Je ne répondis pas, mais comme ont dis « qui ne dis mots consent »

Il me demanda de sucer sa bite en utilisant ses mots.

Et je m’exécutai sans rechigner.

Je me penchai en avant laissant plus de champ à ses doigts pour me fourrer, j’ouvrai sa braguette à 2 mains, sorti sa queue de taille normal et la bouffa à pleine bouche.

Tout d’abord le gland, de petit aller retour, suivi de crachat de salive, puis des gorges profondes pendant que ses doigt passaient de 2 à 3 en moi.

Je gémissais et bavai de plus en plus sur sa queue qui luisait sous les néons.

Avec sa main dans ma chatte il me fit tourner sur moi-même, et enfonça sa queue en moi d’un seul trait, le salaud me pilonna sauvagement, je me retenais pour ne pas hurler de plaisir, je mouillai énormément, prise en levrette string au sol, seins à l’air, jambes écartées.

Puis soudain il retira sa queue de ma choupinette qui coulait de plaisir, et poussa sa queue sur ma fleur.

Son gland trempé entra facilement, il fît 2-3 allés retour avec son gland et je senti alors d’immenses jet de satisfaction en moi, il attrapa mes cheveux et tira en arrière sa bite entra jusqu’au bout de mes fesses avec douleur et plaisir pour moi, si vite que ses couilles claquèrent sur mes fesses.

Il sorti de moi, je pris alors un mouchoir pour recueillir sa semence encore chaude.

V: « à très vite j’espère »

Après avoir remis mes vêtement en place, je pris mon vélo, le regarda et lui dis que j’ai aimé son coups de queue et que je ferai du vélo sans selle avec lui.

Biz à tous ZORA

Diffuse en direct !
Regarder son live