Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 17 187 fois
  • 29 J'aime
  • 2 Commentaires

Black

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Depuis des années, ma libido me poussait à offrir mon épouse à d’autres hommes. Finalement, elle s’est soumise à mes désirs et a consenti est s’offrir à d’autres que moi. Blonde et pesant 55 Kg pour 1m70, portant très bien ses 37 ans, je savais qu’elle n’aurait aucun mal à conquérir la gente masculine. Un jour de l’année passée, alors qu’elle déambulait en ville à la recherche d’un compagnon de passage, elle fit la connaissance de Adou. Il s’agissait d’un grand Black de 1m90 pour 100 Kg Il engagea la conversation avec Eve, ma femme et lui fit très vite comprendre qu’elle était tout à fait à son goût. Elle accepta très vite de le suivre dans un hôtel de sa connaissance. Parvenu à l’hôtel, il commença par l’embrasser en se frottant contre elle. Eve a immédiatement senti le sexe d’Adou contre son ventre à travers le pantalon. Elle compris très vite que sa taille dépassait de beaucoup ce qu’elle avait connu jusque là. Toujours debout, ils commencèrent à se dévêtir. Lorsque le slip d’Adou tomba dévoilant son sexe en érection, elle savait qu’elle le ’ sentirait passer ’ mais continua vaillamment à se dévêtir. Sa robe tomba au sol dévoilant son corps de liane à cet inconnu qui l’effrayait un peu. Il se rapprocha d’elle et l’embrassa de nouveau. Ses mains se firent plus hardies et lui pétrirent les seins. Eve s’assit sur le lit de cette chambre sans âme et après qu’il eut placé un préservatif, elle s’accroupit devant lui. Elle prit cet énorme sexe dans ses mains et commença délicatement à le masturber. On lui avait dit que généralement les Blacks ’ bandaient mou ’ mais elle s’aperçut très vite qu’il n’en était rien pour Adou. Son sexe de 30 cm sur 7 de diamètre était tendu et ferme sous ses mains. Fermant les yeux, elle commença par lui passer de petits coups de langue sur le gland, puis sur la moitié de la longueur. Sentant son excitation montée, Adou lui pris la tête dans les mains pour diriger la bouche d’Eve sur son gland. Elle ouvrit la bouche en grand et eu du mal à faire entrer son sexe. Ses dents étaient juste assez proche pour ne pas le blesser. Elle commença à le sucer mais la taille du ’ mandrin ’ était telle qu’elle ne pouvait faire entrer qu’environ 5 centimètres dans sa bouche. Malgré tout en utilisant sa langue et en aspirant cette chose énorme, elle parvint à lui donner du plaisir. Puis, il la redressa et l’allongea sur me bord du lit. Il lui retira son slip et dévoila son sexe. Il se plaça devant Elle lui souleva les jambes qu’il garda serrées et les plaça sur son épaule. Il dirigea son ’ manche ’ tendu vers le sexe d’Eve. Le doute l’assaillit de nouveau. Serait-elle capable d’accepter ce pieu sans être déchirée ? Adou frotta sa bite sur sa chatte. Eve a toujours eu l’avantage de mouiller généreusement. Elle sentit la pression d’accentuer. Les yeux fermés elle attendait, soumise, d’être écartelée. La taille du sexe d’adou et sa position firent qu’à plusieurs reprises, son gland glissa. Finalement, il le maintint en place et par petits coups parvint à entrer son gland dans les replis d’Eve. Elle sentait sa chatte s’écarter et se tendre autour de cet épieu mais ses sécrétions ayant lubrifiées ses muqueuses autorisèrent la bite noire d’entrer. Poussant délicatement, il arriva jusqu’en haut de son ventre alors que tout n’était pas entré. Il resta planté en elle durant quelques secondes puis commença un va et vient entre ses cuisses. L’excitation venant, Adou accéléra son rythme et tapait en haut de son ventre, lui arrachant des gémissements qu’elle s’était promis de ne pas faire. Il l’a pris durant quelques temps ainsi puis sortit et lui lécha la chatte. Il l’a plaça sur le côté, se positionna derrière elle, lui écarta une jambe et remis son sexe dans la vulve. Il avait toujours autant de mal à entrer et une fois à l’intérieur, lui occupait toute la place. Bien qu’il reste collé à elle, elle sentait son ventre défoncé par les coups de boutoir d’Adou. Il lui malaxait les fesses et les cuisses tout en la prenant. Il s’arrêta et lui demanda de le sucer à nouveau. Toujours docile, elle s’exécuta mais toujours avec les mêmes difficultés. Lorsqu’elle le suçait, ses mains avaient tout le loisir de caresser le reste de son sexe resté en dehors de sa bouche. Il l’a repris ans la même position et gicla dans son ventre. Il resta quelques minutes ainsi planté puis se retira pour changer de préservatif. Il l’a fit se placer à quatre pattes et se mis debout derrière elle. Il voulut rentrer dans son cul mais toujours inquiète par la taille de l’engin, elle lui demanda d’abord de se replacer dans sa chatte. Comprenant ses peurs, il l’a lécha de nouveau, insistant sur son cul. Après l’avoir prise par la chatte pour lubrifier son membre, il lui écarta les fesses et se positionna à l’entrée de son cul. Doucement, par petits coups, il commença à entrer. Eve sentait son anus s’ouvrir démesurément mais n’avait aucun moyen d’échapper aux mains puissantes qui la maintenaient en place. Son gland entré, il continua à s’enfoncer jusqu’à atteindre le fond. Même à ce moment là, tout son vie n’était pas entré. Il resta un moment planté puis commença à bouger en elle de plus en plus. Elle gémissait, écartelée par cet épieu énorme. Ne pouvant rien faire pour que cela cesse, Eve se laissa aller. Adou de plus en plus excité se plantait de plus en plus fort dans le cul d’Eve. Ne pouvant plus se contenir, cette énormité lui labourant le ventre, Eve criait et hurlait de douleur mélangée à un plaisir qu’elle n’avouera jamais. Ses cris étaient si forts que les occupants des chambres voisines auraient immédiatement compris ce qu’elle faisait. Cela dura pour elle, une éternité. Lorsque le plaisir montait en Adou, il restait planté dans ses entrailles en attendant que le plaisir redescende. Quelques instants après, il reprenait ses coups de boutoirs arrachant de nouveaux hurlements à Eve, jusqu’au moment crucial ou il lâcha son sperme en elle. Vaincu, défoncée et toujours soumise, Eve restait la tête sur le matelas, les fesses levées, avec cet énorme boutoir en elle. Lorsqu’il se retira, elle s’écroula sur le lit, vaincu et épuisée. Elle trouva la force de se rhabiller rapidement de peur qu’il ne veuille la reprendre de nouveau. Dès qu’il eut retiré son préservatif, il s’approcha d’elle et l’obligea à le sucer alors que son sexe était encore couvert de sperme. Dans un premier temps elle voulut refuser puis, devant son insistance et pour pouvoir en finir, elle consentit à engloutir son membre. Elle s’appliqua pendant quelques minutes. Le sexe d’Adou était si important qu’elle fut obligée d’avaler une bonne partie de son sperme qu’elle ne pouvait rejeter. Ce n’est qu’après cela qu’il l’a laissa partir, honteuse et totalement défoncée.

Diffuse en direct !
Regarder son live