Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 35 115 fois
  • 348 J'aime
  • 3 Commentaires

Un bon père de famille

Chapitre 1

Arnaud préfère les jeunes délurées

Hétéro

Arnaud a 41 ans. C’est un beau brun aux yeux noirs, un bouc bien taillé et des favoris. Il a un corps mince et musclé bien entretenu. Bref, c’est le beau mec dans toute sa splendeur, succès garantis auprès de la gent féminine.

Pourtant, à 20 ans, il était d’une timidité maladive incapable de draguer une fille. Il avait fait la rencontre d’une femme  plus âgée que lui, Isabelle. Celle-ci avait fait les premiers pas et l’avait dépucelé. A ce moment, elle voulait se caser et lui proposa de vivre ensemble. Un an plus tard, naquit une fille, Albine. 

Au fil des années, Isabelle se lassait. La vie de couple et la maternité ne lui convenaient pas du tout. Elle trompait Arnaud avec le premier venu. Quelques années plus tard, elle quitta le domicile sans plus jamais chercher à revoir son compagnon ni sa fille.

Heureusement pour la petite, Arnaud était un père aimant. Il s’occupait parfaitement de sa fille palliant les manquements de sa mère. Il fut soulagé du départ de sa compagne. Il était bien décidé à vivre en père célibataire sans toutefois renoncer au sexe.  Son physique de rêve lui procurait des succès faciles. Au départ, il eut des aventures avec des femmes de son âge voire un peu plus vieilles. Et puis, vers 35 ans, il prit goût aux jeunes femmes voire même très jeunes. Toutefois, il avait pour principe de sortir avec des majeures et consentantes.

Il eut la révélation par une journaliste de 21 ans. Arnaud est PDG d’une grande entreprise (héritage familial). Et ce jour-là il avait été approché par le journal local qui désirait une interview. C’est ainsi qu’il fit la  connaissance de Samira, jeune beurette tout juste sortie de l’Ecole de Journalisme.

A 11h00 tapantes, la jeune femme s’annonce à l’accueil et on la conduit jusqu’au bureau d’Arnaud. Celui-ci l’invite à se mettre à l’aise et la jeune femme ôte son manteau, dévoilant un corps sublime. Le jean hyper moulant met en valeur un fessier généreux et bien ferme. Le tee-shirt très moulant lui aussi épouse parfaitement une belle poitrine aux tétons pointés. Visiblement, elle ne porte pas de soutien-gorge!

Arnaud tente de garder son sang-froid, ce n’est pas le moment de jouer les séducteurs..

L’interview se déroule normalement. La jeune journaliste est déjà très pro et elle a manifestement bien profité de son enseignement. Arnaud répond aux questions avec aisance mais ne peut s’empêcher de jeter des fréquents coups d’œil sur les formes généreuses de Samira.

-Dernière partie de l’interview Monsieur. C’est le sujet à la mode: l’amour sur le lieu de travail..

Arnaud contemple le beau visage de son interlocutrice illuminé par un sourire éclatant, les lèvres pulpeuses. La jeune femme poursuit:

-Si deux de vos employés ont une aventure, quelle est votre attitude?

-Je ne suis pas un père la pudeur, chacun est libre à condition que ça ne se passe pas sur le lieu de travail.

-Et vous même? Vous êtes séduisant, on vous prête de nombreuses aventures, vous avez des secrétaires séduisantes...Vous n’êtes jamais tenté?

-Alors là, j’ai des principes! Dans une relation, il ne doit pas y avoir de lien de subordination même si certaines employées peuvent être séduisantes..

Samira coupe l’enregistrement.

-Très bien Monsieur c’était parfait, merci beaucoup.

-Merci à vous..

-Dites donc, vous avez une rigueur morale vous. Il y a bien des patrons qui..

-Ah le droit de cuissage, très peu pour moi!

La jeune femme a une curieuse lueur dans le regard. Elle reprend:

-C’est bien ça, bravo Monsieur! En revanche, entre un patron d’entreprise et une journaliste venue l’interviewer, il n’y a pas de lien de subordination..

Arnaud n’en croit pas ses oreilles! Il balbutie:

-Euh...oui...c’est vrai..

Il n’est pas au bout de ses surprises: la jeune femme se lève, va fermer à clé la porte du bureau et, en revenant, enlève son tee-shirt! Comme il l’avait deviné, les seins sont libres. Une poitrine opulente et bien ferme. La coquine murmure:

-Mais peut-être que le patron n’est pas attiré par la journaliste?

Arnaud a déjà décidé de céder. De fait, elle n’est pas son employée et il est maintenant midi, c’est la pause méridienne dans la boîte. Il se lève, s’approche de la beurette et frôle les tétons.

-Il faudrait être un eunuque pour ne pas être attiré..

La jeune femme approche ses lèvres. Il l’embrasse à pleine bouche en caressant les gros seins. Il sent la main de la journaliste qui palpe sa braguette.

-Mhh! Vous devez être serré la dedans! Vous ne pouvez pas rester comme ça..

Elle s’agenouille, dégrafe la ceinture et baisse le pantalon. Le boxer est distendu par l’érection. Samira le baisse aussi et manque de recevoir le sexe bien bandé qui, maintenant, dodeline devant elle. Elle s’en saisit émerveillée.

-Ouah! quelle bite!

Elle s’en tapote le visage en souriant, très vicieuse.

-T’es une sacrée salope toi dis donc! exulte Arnaud.

-Tu peux pas savoir! Mais t’aimes ça les salopes hein?

-J’adore! Allez suce!

C’était bien l’intention de la jeune femme qui engloutit l’engin. Arnaud possède une très belle queue longue et épaisse. Elle durcit encore dans la bouche de la journaliste qui pompe avidement. Malgré son jeune âge, Samira est une experte de la fellation. Elle finit par reprendre son souffle et continue à branler le sexe.

-Arrête ça poupée..

-Mhh tu vas me sauter maintenant?

-Et comment!

La jeune femme se dévêt complètement.

-Putain t’as un de ces culs! commente Arnaud qui se met lui aussi à poil.

La beurette pose ses coudes sur le bureau, écarte les jambes et bouge son cul. Arnaud lui lèche la cramouille avant d’y mettre sa bite.

-Tu la sens bien ma grosse pine?

-Ouais putain elle est bonne! Défonce-moi!!

Il donne des grands coups de rein pour le plus grand bonheur de Samira. Il masse les gros seins par derrière.

-Oh oui encore! oui! oui! Tu vas me faire jouir salaud!!

De fait, la journaliste prend rapidement son pied.

-T’es un bon coup toi!

-T’as pas encore tout vu!

-Prends mon cul maintenant!

Arnaud l’encule maintenant en levrette. Son sexe est rentré facilement dans l’anus de Samira qui n’en est manifestement pas à sa première sodomie.

Les deux partenaires vont s’ébattre dans toutes les positions avant qu’Arnaud n’éjacule abondamment sur les seins de son amante.

C’est ainsi qu’Arnaud prit goût aux jeunes bimbos délurées..

Diffuse en direct !
Regarder son live