Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 35 586 fois
  • 72 J'aime
  • 5 Commentaires

Ma bonne maman

Chapitre 1

Inceste

Celà faisait maintenant dix mois que j’étais divorcé et durant tout ce temps je n’avais pas eu de relations sexuelles.Je me contentais de bonnes branlettes en regardant des photos ou des vidéos pornos.Pourtant, le besoin de baiser une femme se faisait en moi de plus en plus pressant.J’avais depuis mon adolescence, j étais aujourd’hui âgé de 40 ans, toujours fantasmé sur ma mère, faire l’amour à la femme qui m’avait donné la vie était devenu une envie récurrente chez moi.Je n’y tenais plus,chaque jour je pensais au vagin de ma génitrice et je me masturbais m’imaginant jouissant dans son ventre.Cet après-midi là prenant mon courage à deux mains je me rendis chez mes parents bien décidé à avouer à ma maman mon attirance pour elle et à satisfaire mes bas instincts.Lorsque je sonnais chez eux c’est ma mère qui vint m’ouvrir.Mon père était absent,il avait un rendez-vous de médecin et ne serait pas là de l’après-midi entière.Ma mère,Claudine,est une femme de 62 ans,blonde,assez grande et quelque peu grassouillette c’est tout de même une femme encore pas mal pour son âge.Maman, m’offrit une tasse de café et nous discutâmes; bien vite comme je l’espérais la discussion s’engagea sur mon divorce et mon ex femme.J’en profitai alors pour exposer mes problèmes d’ordre sexuel à ma mère.

"- Tu sais maman , je ne regrette pas d’avoir divorcé,c’était devenu invivable avec Shilpa.La seule chose que je regrette c’est de ne plus pouvoir la sauter.Depuis qu’elle est partie je n’ai plus fait l’amour à une femme.Tu sais celà me manque et j’ai envie d’une femme en particulier, une dont je suis amoureux depuis toujours."Ma mère m’écoutait attentivement et en prononçant ces mots là je m’étais levé et je m’agenouillais près d’elle.Je commençais alors à remonter sa jupe et à passer la main entre ses cuisses que j’écartais délicatement.

-"Mais que fait tu,me dit ma mère,tu es fou,je suis ta mère arrête celà tout de suite."

-"Il n’en est pas question maman, j’ai trop envie de toi,de ton sexe divin d’où je suis sorti et puis mon divorce tu y es pour beaucoup dedans.C’est toi qui m’a poussé à divorcer, tu n’as jamais aimé Shilpa et tu es très heureuse que je l’ai quitté."Ma mère m’écoutait interloquée.Je repris:

-"Je t’aime maman et à cause de toi je n’ai plus de femme pour faire l’amour alors ce serait tout à fait normal que tu remplaces celle dont je me suis séparé.Je l’ai fait par amour pour toi maman,alors toi aussi tu peux bien aimer ton fils."Tout en disant celà je continuai à caresser les cuisses de ma mère et même je touchais sa culotte commençant un léger branlage de la moule maternelle à travers le tissu du slip féminin.

-"Mais mon chéri, je t’aime moi aussi mais pas comme celà, ce n’est pas possible, c’est de l’inceste, une mère ne peut pas faire l’amour à son fils."

-"Et pourquoi celà, tu es une femme comme une autre et moi un homme et je t’aime, je ne peux pas rester comme ça."Je montrais alors à ma mère la bosse qui ornait mon pantalon et mieux encore je me débraguettais et laissais ma mère admirer ma pine épaisse et de bonne taille.

-"Tu préfères,maman, que j’aille me payer une pute, dépenser mon argent pour ces salopes là et avec les risques de maladie que je peux encourir.Je t’en prie maman, aide moi,aime moi,ne me laisse pas souffrir.je n’en peux plus.Maman fais moi jouir."Pendant que j’expliquais tout celà à ma maman je la doigtais profondément, je trempais mon majeur dans sa chatte humide et moite.Ma mère mouillait et elle ne put retenir quelques gémisements de plaisir.Je me relevai et je l’embrassai goulûment, nos langue se mêlèrent en un délicieux baîser incestueux.Ensuite, je dégageais sa grosse paire de seins et entrepris de têter les grosses mamelles, titillant de la pointe de la langue les têtons érectiles.Ma mère était prête, mure pour se faire ramoner par son fils.Elle me dit:

-"Assieds toi, j’obéis aussitôt à l’injonction maternelle, ma mère vint alors se mettre à califourchon au dessus de moi, ma bite était tendue à l’extrême.Elle la prit dans sa main et l’enfonça dans sa chatte poilue et douce.Je hurlais lorsque mon sexe pénétra dans le trou d’amour qui m’avait vu naître il y avait 40 ans de celà.L’excitation de ce que nous faisions était trop forte.Dans ma tête je n’arrêtais pas de me dire que,enfin, je baisais ma mère, nous commettions l’acte tabou par excellence.Nous baisions ma mère et moi, je pistonnais sa chatte de mon zob tendu à en éclater.Je baisais et j’allais jouir dans le con ,dans le ventre où j’avais été conçu.Le plaisir était trop fort, j’entendais ma mère gémir en allant et venant sur ma queue.

Je hurlais:-" Maman, je vais jouir, je n’en peux plus, je vais t’ensemencer,maman,mamaaaaan, je cris, je jouis."J’explosais alors dans le vagin de ma mère, tout mon sperme se libéra en longs jets chauds et gluants dans le ventre adoré de celle qui m’avait donné la vie.Ma mère hurla à son tour:

-"Ah, mon chéri, qu’est ce que tu me fais, ton sperme en moi, c’est chaud, c’est chaud dans mon ventre, tu m’embourbes mon amour, aaaah je jouis moi aussi, j’orgasme."Nous nous embrassâmes longuement, heureux de notre amour incestueux,nous savions déjà même sans nous le dire que nous le referions souvent.Lorsque mon père revint à la maison quelques heures plus tard ma mère et moi devisions normalement en dégustant quelques gâteaux secs.Personne n’aurait put se douter qu’un peu plus tôt nous avions copuler comme des bêtes sur la chaise où était assise ma mère.Mon père ne sut jamais rien et ses cornes ne le génèrent jamais.

Diffuse en direct !
Regarder son live