Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 10 069 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

Branlettes espagnoles par ma mère

Chapitre 1

Divers

Olivia


Il fait chaud aujourd?hui et c?est Dimanche. A peine 12 heures, un pote sonne.

-Allo, Silvio ! t?es partant pour aller a la plage !

-Ok, rendez vous dans trente minutes !

-Yes !

Je me prépare pour la plage. Maillot boxer, serviette, lunette de soleil, crème, etc...Hop, la sonnette. Qui ça peut être ? J?ouvre :

-buenas dias, fils !

-hello, maman mais tu fais quoi ici ?

-Je passais te dire bonjour !

-T?es pas avec papa ?

-Non, ton père est de garde cette semaine ! Il revient la semaine suivante

-Ah mais je vais partir à la mer ?

-A la mer ? Mais ça me tente pas mal !

-Heu oui, mais je suis pas tout seul !

-Tu as un nouvelle fiancée ?

-Non, j?y vais avec des collègues !

-alors, il est où le problême, hijito ?

-Ben, heu ça me gène un peu !

-tu as honte de moi, eh bien merci !

-mais non, mais non

Ca y?est , ça va être le scandale !

-tu peux le dire , je retourne à la casa !

-non, maman, tu vas pas commencer !

Elle m?embrasse.

-Allez, amuse toi bien !

-bon, reviens ! tu viens avec moi et j?ai pas avoir honte de ma mère, quand même (même si c?est vrai)

-tu es sur, hijito

-oui !

-bon, mais je n?ai pas de maillot !

-j?ai compris ! allons t?en chercher un

Et c?est parti. On va en ville. Elle va dans une boutique et en ressort au bout d?une demi heure. J?ai prévenu mes collègues. Pour eux pas de soucis. maman est le bienvenu.

-J?ai mon maillot en dessous !

— Pas trop court, j?espère !

-Eeh , tu me crois moche a ce point ?

-bien sur que non, maman, bien sur que non ! justement j?ai peur d?être gêné de te voir regardée.

-Bah, tant qu?on touche pas !

elle dit ça en riant mais moi, j?ai pas envie de trop rire. C?est vrai que ça m?ennuie de la voir se montrer. On arrive à la plage. Mes collègues me font signes. La plupart la voit pour la première fois. Surpris de voir cette femme

Buenas dias, los jovenes !

Elles les embrasses pour leur dire bonjour. Putain, elle a dosé son parfum. Je la regarde. J?ai pas réalisé mais c?est vrai qu?elle bien roulé. Elle a 43 ans. Elle a Yeux marrons, le teint mat avec des cheveux bruns qu?elle teint en châtain roux. Elle a le visage typée d?une femme du sud car elle a des origines Espagnoles. Pas très grande, 1m58, elle est bien en forme. Les fesses un peu rondes mais elle a des gros nénés. D?ailleurs, le teeshirt blanc qu?elle a mis, le montre bien . Ca fait des grosses bosses et ça à l?air bien lourd. Elle a mis un minijupe jean et a des sandales roses bonbons mais elle les a enlevé pour marcher pied nus dans le sable. Elle s?allonge avec nous et on discute. Au fur et a mesure , elle enlève le haut. Elle a mis un bikini orange !la vache, elle enlève le teeshirt. Mazette, la paire. Puis le bas, Maillot string orange avec le fil qui lui rentre entre les deux fesses en chairs. Merde, elle est folle ! Elle a fait exprès ! La voilà en maillot donc. Niveau nib, ça déborde de partout. Bien contenu dans le maillot et bien bronzés avec ça. On dit que les espagnoles ont des gros seins et on dirait que ça se vérifie. Et son cul avec le string qui lui rentre dans la raie. Les deux fesses ressortent de chaque coté.. La ça mate dur, ça oui. Mais ils essaient de faire gaffe car ils savent que ça me gène. Elle se passe de la crème sur le cou, les bras avant bras. Sur les épaules, le ventre, les cuisses, mollets. Elle met alors ses lunettes de soleil et s?allonge avec ses long cheveux. Sa peau mat est luisante, bien brune. Pendant qu?elle se passait la crème, pas un bruit.

-bon, il faudrait me passer de la crème sur le dos et les fesses.

Aussitôt c?est la ruade. Lou, le plus âgés, gagne le droit. Il se met derrière elle et lui huile le dos. Il prend son panard. Puis il se met à lui huiler les fesses. Elle se laisse faire.


-hmmm, mi dios, es bueno, continua !

Il reste a ploter le cul bronzé devant nous et elle semble aimer ça. La , je ne la reconnais plus. J?ai envie de pousser lou, mais non, j?aime le voir masser le cul de cette femme. Ses doigts s?enfoncent dans la chair tendre. Mais merde qu?est ce que je fais ? je regarde mon collègue masser le cul de ma mère. C?est pas possible ça. Ca va faire scandale. On va nous regarder. Putain, lou, il a la gaule.

-Merci, je crois que j?ai les fesses suffisament protégée.

Lou enlève ses mains vite fait et là, c?est pire que tout.

-bueno, je crois que je vais enlever mon haut ! ce serait bête d?avoir des lolos tout blanc ! vous en pensez quoi ?

-Oui, madame , vous avez raison ! c?est pas esthétique des nénés tout blanc.

Elle enlève le haut. Ca tombe. Les mecs de la plage regardent tous. Putain, j?ai honte, j?ai honte. Mais elle, elle a pas de honte à avoir. Faut voir le matos. Deux nénés gros comme des ballons. Elle se rallonge. Au bout d?un quart d?heure à rôtir au soleil.

-mi cuerpo es caliente! Je vais me baigner!

Elle se lève et court vers la plage. Les lolos dansent. Ca bouge dans tous les sens. Deux grosses masses qui bougent de partout. Les fesses rebondissent aussi. Et on dirait que la raie du maillot string orange s?est enfoncée définitivement entre les deux fesses. Elle se met à nager. On dirait que ses nénés flottent. Mes collègues se regardent et ils y vont. Moi j?ai pas trop envie un peu dégoûté par ce numéro.

-vaya all? los j?venes ! Venez !

Et voilà. C?est clair ! mes collègues veulent se la taper. Mais elle, à mon avis, elle provoque mais ça ira pas plus loin. Je l’imagine pas faire cocu papa et avec mes collègues en plus. En tous cas, elle s’amuse comme une gamine.Lou et un autre la prennent l?un par les pied et l?autre par les bras et la lancent dans les vagues. Elle s?enfonce dans l?eau, reémerge. Elle rie. Deux autres la chope à leur tour. Pareil et en fait , ils se la lancent. Tous le monde regarde à la plage. Je sais plus ou me foutre. Tous le monde regarde cette Femme bronzée au gros seins se faire balancer par ces jeunes hommes qui ont l’age d’être ses fils. Voilà qu?on la porte sur les épaules maintenant. Les nénés dansent à nouveau. Putain qu?ils sont gros. Elle retombe dans l?eau, boit la tasse et sort en toussant. Elle me rejoint toute mouillée et fatiguée. La raie du maillot string bien enfoncé dans le cul.

-alors, hijito ? tu ne vas pas te baigner ?

-Non, maman !

Elle met ses lunettes de soleil et s?allonge sur le dos offrant ses seins aux rayons du soleil. Mes collègues reviennent.

-eh ben, vous z?êtes cool madame !

Elle sourit sous ses lunettes. Les bras derrière la tête, elle expose ses nib.

-Ehh, les coups de soleil sur les seins !

-si, tu as raison , toi !

Elle prend de la crème et s?en met sur les seins. Elle les enduits de crème. Je fais semblant de dormir. J?ai trop la honte. Mes collègues doivent la mater , eux.

Au bout d?une heure à bronzer, on décide alors d?aller à une terrasse de café. Elle met juste une serviette autour de la taille mais reste en haut de bikini orange. Elle commande. Un pastis chacun.

-Allez, los jovenes, c?est ma tournée !

Mais en fait chacun paye sa tournée et comme on est à 6, eh ben ça tape.

-estoy borracho ! Je suis saoule !

Elle s?amuse à voir que le serveur zieute ses gros seins bronzés cachés par le maillot.

-Allez, les jeunes !se vuelve a entrar! On rentre.

Et on repart à la maison par le bus et à pied. On arrive. Il fait frais. Elle s?assoit sur le divan

-aïe !J?ai mal au pieds !

Lou alors lui masse les pieds.

-Gracias , mi bébe !

Elle lui fait une caresse sur la joue. C?est à nouveau la tournée. Saoule, elle montre les fotos des vacances dernières. Mes collègues sont bien chauds aussi. Les gestes se rapprochent et ça commence à ploter sec.

-me siento todo calor!

On la plote de plus en plus. La voilà qui se laisse aller à la facilité. Son corps parle. Le fin tissu du maillot laisse apparaître deux tétons durs. Elle souffle alors. Lou lui caresse les cheveux. Elle s?abandonne. Ca y?est, Lou lui plote les lolos et elle se laisse faire. Il passe ses mains entre le tissu du maillot et le sein. Puis il tate.

-me h?ga me el amor ! fais moi l?amour !

Elle enlève son haut et se laisser alors tripoter les lolos par tous le monde. Moi, trop chaud , je laisse faire, rien à foutre et puis moi aussi, je vais me la taper.Tant pis si c’est ma mère. Ca s?enfonce entre les nibs. Ils lui enlèvent son string. La voilà cul nu et seins nus en train de se faire tripoter de partout. Elle se fait embrasser aussi. Lou se met entre les jambes et lèche la mouille de sa chatte. Elle écarte à fond ses jambes et pose la main sur la tête de Lou. Moi, je m?approche et lui roule une pelle pendant que je masse ses lolos. Je suis en train de faire un inceste. Mais c?est trop chaud , trop et là, c?est les corps qui parlent et pas la tête. Elle gémit, se laisse faire et me rend mon baiser. Elle me lèche.

-Mi hijo ! hmmm

Je plote toujours les nibs et les autres la veulent aussi. Un collègue, c?est nico, lui prend le bras et lui lèche les doigts. Il fait chaud et on sue tous. La, Lou se dresse défait sa braguette. Il espère que maman va le sucer comme dans un film de cul mais à mon avis, il se trompe. Elle a jamais fait ça, elle a jamais fait...

-Slurrrrrpppp !

Elle a gobé le pénis. Mais elle fait ça si bien ; C?est pas croyable. Non, c?est pas Olivia, ma maman, c?est pas elle. Les autres sortent leur pénis aussi. Et ça y va.

-me gusta tener una polla en la boca ! j?aime avoir une bite dans ma bouche !

elle se tourne vers moi et me défait ma braguette.

-non ! tu vas me sucer, moi ton fils !

-Ne fait pas le prude ! donne moi là ! c?est moi qui l?ai faites après tout !

Je suis choqué par les propos incestueux et horrible mais elle me sort le pénis et le met dans sa bouche. Je ne peux pas résister.

-slurrppp ! slurrpp !

-Arrète maman, tu es folle, tu es folle

Elle carre alors ma bite entre ses deux nib

-movimiento entra mis tétas ! branle toi !

Incroyable que ces mots aussi crus sorte de sa bouche. Je sens les deux masses de chairs englober ma bite.

    -tu connais ça, hein ! voy a hacerles una especialidad de mi pa?s

-Oh, une branlette espagnole !Oui !

Elle prend ses lolos et les resserre. Elle les fait tourner autour de mon pénis. C’est génial et jamais j’avais eu droit à une branlette espagnole.

Lou lui remet la bite dans la bouche et elle resuce. J?en peux plus, c?est trop hard ! je vais juter sur ses nibs. La pression des deux lolos presse sur mon gland. Splach ! partout sur les lolos. Lou jute en même temps en pleine face d?Olivia. Je savais pas qu?il pouvait juter autant. Non, elle est trop pute là. C?est pas possible. Le sperme reste un moment dans sa bouche et elle l?avale. Ses seins bronzés sont devenus blancs de mon jus et poisseux. Les autres font pareils et ça jute sec. Elle en a plein partout.

-Alors, los jovenes, déjà vidé ?

Elle dit ça en se plâtrant de partout . elle se badigeonne comme dans une douche mais là, c?est pas du savon, mais du sperme. Elle se caresse les cuisses, mollets et se badigeonne le ventre. Elle se l?étale de partout. Visage, son cou comme si elle se mettait de la crème solaire. Elle se tourne vers nous, montre son cul et étale sur chaque fesse. Sa peau mat devient claire a cause du sperme. Puis elle se masse elle-même les seins. Dieu qu’ils sont gros. Elle en fait le tour. Elle a soif maintenant.

-donnez moi encore a boire !

On se précipite pour donner à boire à Olivia comme des chiens à sa maîtresse. Elle sirote son verre sur le divan. Elle reste sans se laver, le sperme sèche. Pire que tout, la voilà qui sort un film de cul.

-Histoire de vous redonner du jus.

Au bout d?une demi heure, on est partant à nouveau.

-On va se taper un bain de soirée

-oui, retournons a la plage !

Comme des cons,on prend les deux voitures bourrés . On est tous en maillot, maman à poil assise à l?arrière de la voiture en train de rire.

-maman, met ton maillot ! Si on se fait arrêter gare.

-Pas besoin de maillot pour moi ! desnuda para el mar ! de toute façon, je l?ai oublié...

Et ça rigole dur.

-de toute façon, si il y?a la police, les hago el amor !

Lou rigole avec et l?embrasse.

-on est arrivé ! un coin de plage ! y?a personne !

On fait un feu. Maman court se mettre à l?eau. A nouveau les lolos qui bougent.

-bbrr ! elle est froide !

On la rejoint. Lou plonge la tête sous l?eau et bouffe la chatte d?olivia qui laisse échapper un cri. Moi par derrière, je lui embrasse le cou en lui tatant les nib. On voit un peu car , c?est la pleine lune. On fait les cons puis on retourne prés du feu. On vide quelques bières. Olivia est bourrée et elle commence à dire des obscénités en Espagnol du style

-me t?me me como una puta !

-tu veux qu?on te prenne comme une pute eh bien on y va !

Elle s?allonge sur le sable, Lou sur elle. Il la baise devant nous, devant le feu.

-Aahhh, Aaahhh ! me toma me, va ! prenez moi, va, va !

Lou la bourre. Elle écarte bien. On regarde faire. Dire que c?est ma mère qui se fait baiser ici. Si papa savait et mon frêre et mes soeurs, putain . S?ils savaient qu?elle se comporte comme une pute . Mais tant pis, c?est fait là. Nico a pris le relais. C?est répétitifs . A moi, a mon tour.

-Mi hijo, mi hijo !

Je la bourre. Ses seins sur ma poitrine. Ses doigts s?enfoncent dans mon dos. Pendant que je la baise, Lou lui met sa bite dans la bouche. Il lui reste du jus on dirait. Pendant qu?on baise, on a pas vu d?autres gars qui glandaient sur la plage pas loin de nous. Le feu les a attiré et surtout la baise. Ils sont trois. J?ai juté mais a la vue de ces gars, j?ai débandé.

-Cool les gars !

-Vous foutez quoi ici ?

-On glandé sur la plage mais c?est qui la bonne femme là !

-Elle, c?est Olivia ! une Espagnole

-Je croyais que c?était une pute que vous avez payé !

-non, ça va pas, c?est sa mère à lui !

-Quoi ? sa mère mais il la baise ce taré

-Ben il a raison remarque ! regarde comme elle est bonita !

-Oui, elle a une sacré paire de néné ! C?est une Espagnole tu dis !

-Oui

-Cool, on peut la baiser aussi !

-Demande a Olivia

Elle sourit , pattes écartées.

-plus on est de fous, plus on rit !

-tu suces aussi ?

-si !

-Et on pourra t?enculer aussi ?

-hmm ! si, si

Elle se met à quatre patte et nous montre son cul en souriant.

-mais, c?est une vraie chienne ta mère !

-oui, je la savais pas comme ça ! ca calme

-Oui, moi a ta place je serai furieux

-bof, je m?en fous

-remarque, c cool pour la baise

-ouais

-ton père il sait

-ben non

-au moins, il doit s?éclater au pieu avec elle.

Elle remue son cul

-Ton cul par contre faudra perdre un peu mais ça va !

Il tâte les fesses un peu enveloppée. Puis il masse les deux fesses.

-tes nichons, fais voir !

Elle se met a genoux et montre le matos.

-C?est vrai que t?as de beaux lolos !

-Parfait pour la branlette Espagnole n?est ce pas ?

-si, du naturel en plus demandez à Luiso !

-C?est pas drole ça , maman

Il tâte du nichon. Les deux autres pareils devant mes collègues et moi. Il plote dur.

-montre ta chatte !

-Petits cochons, va !

Elle écarte les cuisses.

-belle chatte touffue !

Ils regardent bien, l?examine.

-Oui, bon, allez , on la baise !

-Ok, mais elle va nous sucer avant.

-allez, los jovenes, baissez vos pantalons que je m?occupe de vous !

La ils sortent leur bite et Olivia les suce.

-Elle connaît son metier !

-Tu fais quoi dans la vie ?

-Slurrppp ! mère au foyer ! slurrrpppp

-Quoi ? Tu es folle de baiser comme ça, c?est degueu pour ta famille !

-Slurrpp ! c?est la première fois , vous savez !

-On dirais pas , ma salope, tu suces divinement bien !

Une fois bien excité, les trois se retirent de la bouche d?Olivia.

-On va t?enculer maintenant !

L?un des gars se met derrière elle, écarte le trou et crache. Puis avec son pénis gonflé par la suce, il lui met son sexe dans le cul.

-Voilà, je vais te le déchirer , ton gros cul !

-Eehh oooh, parle pas à ma mère comme ça toi !

-Laisse le , Silvio mi hijo, laisse le m?insulter de pute !

-mais ...quoi ? t?aimes ça qu?on te traite comme ça ?

-Oui, hijo et d?ailleurs, je veux que vous me traitiez comme une moins que rien ! comme une chienne

-ca va pas ? t?es folle ?

-hechas m? el amor como si era una perra !

-Si elle aime ça, t?as rien à dire et d?ailleurs, je vais l?enculer, regarde !

Il y va, la ramone. Ca rentre facilement et pourtant , le sexe est gros. On regarde avec les collègues. Un film de cul en direct. Il jute à fond et ça ressort par le trou. Le trou dilatée, Olivia est prête a recevoir d?autres bites. Le deuxième prend la place et à nouveau, sodomie. Le troisième regarde les gros nénés pendre et bouger pendant l?enculade.

-Pendant que tu l?encules, je vais me branler entre ses nibs !

Il se met à genoux et fourre son pénis entre les lolos d?Olivia. Elle est à 4 pattes. Il soulève et presse les lolos sur sa bite. C?est bon. On regarde et on a le feu. A la fois enculée et se faisant ploter les nib, il lui reste sa bouche. Je met mon sexe dedans qu?elle suce. On est à Trois sur elle. Trois sur ce corps d?1m58 aux formes généreuses. Ce corps bronzé de cette brune Espagnole. On possède son cul, ses gros seins, sa bouche. Elle est soumise à nos désirs. Ramonée par derrière, elle est projetée vers l?avant et donc ma bite s?enfonce à fond dans sa bouche. L?autre jouit entre les nibs généreux. On reste dans notre baise pendant Dix bonnes minutes, chacun se retenant de juter pour faire durer le plaisir. Moi, ma bite dans sa bouche qu?elle suce, un autre sur ses lolos qui se branle et le dernier qui l?encule. Je lui jute dans la bouche, l?autre dans le cul. Ses nib aussi sont remplis de sperme . On jute presque tous en même temps. Ca dégouline de partout, ça tombe sur le sable. On se retire et on laisse place aux autres . Au final, après avoir bien baiser, les trois s?en vont :

-Ta mère, une vraie salope, un jour tu vas la trouver violée ou sur le tapin si tu fais pas gaffe.

Pour le reste, on s?endort tous. On est en maillot ou à poil. Olivia se met à ronfler, elle s?endort nue sur la plage. Pendant qu?elle dormait, Lou s?est branlé entre ses seins plusieurs fois. Le lendemain, on se réveille. Y?a des gens qui nous ont vu. Faut partir sinon ça va faire du scandale. Maman a la gueule de bois et ne dit rien. En arrivant, je salue mes collègues qui rentrent chez eux. Olivia et moi on discute en vitesse de ce qui s?est passé. Elle me dit de surtout rien dire sur cette nuit de folie. C?est normal et je vais pas aller le raconter partout ça. Raconter que ma mère est une vraie salope. Je rentre chez moi. Demain, le boulot. Suite à ça, j?ai eu l?occasion d?apprendre pourquoi elle était si salope. C?est que comme elle se faisait chier pendant que papa bossait la semaine, une copine à elle, l?a entraîné un jour chez un réalisateur de porno amateur. Spectatrice, elle a vite été actrice et a tournée quelques films de cul nul à chier où elle se faisait tringler par des jeunes de mon age. par silviohard@.com

Diffuse en direct !
Regarder son live