Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 31 182 fois
  • 68 J'aime
  • 1 Commentaire

CABINE ESSAYAGE

Chapitre 1

Inceste

Je m’appelle Sabine, j’ai 35 ans, avec de jolies formes, une poitrine voluptueuse et un corps élancé que j’entretiens régulièrement, un peu de sport, sans oublier l’esthéticienne 2 fois par mois. Je m’occupe d’un magasin de lingerie féminine exclusivement. Je suis d’une nature libertine et ma vie sexuelle est très épanouie, riche en rencontres de tout genre car je suis bi, j’aime vraiment tout dans le sexe, alors pourquoi s’en priver, n’est-ce pas ?

Je vais vous raconter une aventure qui s’est passée dans le magasin. J’ai vu beaucoup de choses se passer ici, des moments très chauds, très érotiques entre femmes. Les cabines sont spacieuses et plusieurs personnes peuvent y entrer en même temps, pratiques quand on est en couple hétéro ou pas. Donc une cliente entre dans la boutique, une très belle femme dans mes âges accompagnée d’une ado d’environ 15 ans, ce qui m’a été confirmé plus tard.

Mesdames, bonjour, je vous laisse regarder et n’hésitez pas à me consulter pour les tailles, les nouveaux modèles sont sur votre droite.

Bonjour, je cherche de la lingerie pour ma fille, quelque chose de sexy me dit-elle en rosissant un peu. Je vous accompagne, ces modèles sont plus loin dans le magasin, les voici en face de vous. Je reviens tout de suite, je vous laisse regarder. Nous avons choisi ce modèle, est-ce que ma fille peut le passer. Oui, bien sûr, allez dans cette cabine vous y serez bien. L’ensemble était un ensemble blanc, composé d’un string ficelle blanc avec un tout petit triangle de tissu qui ne cache pas grand-chose du sexe de la personne qui le porte. La petite se déshabille très vite et passe les dessous, sa mère l’aide à fixer le soutien-gorge et elle peut regarder son corps transformé ainsi dans la glace de la cabine. Tu es très belle ma chérie, cela te va à ravir, dit sa mère et j’entends le bruit d’un baiser qui la remerciait pour le cadeau. Excusez-moi, auriez-vous d’autres modèles un peu plus hots, j’ai honte de vous demander ça mais je ne veux pas aller dans un sex-shop pour ce genre d’emplettes. Oui, bien sûr, nous avons une pièce spéciale à l’arrière de la boutique. Excusez-moi un instant, je ferme le magasin et je suis à vous. Voilà qui est fait, suivez-moi mesdames. J’ouvre avec mon passe la porte dérobée pour pénétrer dans cette pièce vouée à l’érotisme. Que cherchez-vous ? Quelque de précis ? Oui, je cherche un string perle de couleur blanc. J’ai ce qu’il faut, déshabillez-vous je vous l’apporte de suite. La mère a un corps sublime tout en finesse et avec beaucoup d’atouts, elle m’attendait complètement nue devant sa fille, elles étaient enlacées quand je suis revenue. Excusez-moi de nouveau, voici notre modèle le plus hot. Je fis le geste de fermer le rideau mais une main m’arrêta, non laissez, vous pouvez regarder si vous voulez, j’aurai besoin aussi de votre avis en plus de celui de Léa ma fille. La rangée de perles bien mise au milieu de ses lèvres intimes Michèle la mère était très sexe et donnait envie de lui manger la chatte les perles avec. Michèle tournait et retournait son corps devant la glace, Léa lui dit, maman tu es splendide, très sexy et j’ai envie de t’embrasser, ce qu’elle fit et leurs deux bouches se prirent avec passion, ce fut très chaud. Pardon pour cet écart, mais vous pouvez le constater nous sommes amantes ma fille et moi, j’espère que cela ne vous offusque pas. Non, tout va bien répondis-je avec une voix pleine d’émotion. Je le prends aussi, tu as raison maman comme je pourrai aussi te l’emprunter, oui, ma chérie, tout ce que tu veux et elles s’embrassèrent de nouveau. Les mains de Léa caressèrent les seins de sa mère pendant ce baiser et Michèle fouillait l’intimité de sa fille de deux doigts. Elles gémirent ensemble tant les caresses étaient voluptueuses, je ne pouvais rester insensible devant un tel spectacle et je passais ma main sous le tissu de mon string pour me caresser la vulve pour essayer d’éteindre l’incendie qui ravageait l’intérieur de ma chatte. Les deux femmes me firent signe de les rejoindre dans leurs étreintes et ce fut un baiser pour commencer à 3 langues. Accepteriez-vous que ma fille vous lèche la chatte, c’est sa spécialité, elle est très douce et vous fera jouir très bien. La petite me fit assoir sur le banc, m’écarta les cuisses et enfouit son visage dans ma toison et me fit un cuni d’experte. Sa mère se titillait la pointe des seins et me présenta sa chatte, mes deux doigts la pénétrèrent facilement tant elle mouillait, nous formions un trio de chiennes lubriques. Je baisais avec la mère et la fille, c’était inouïe mais si délicieux. Sous les coups de langue de la petite je ne tardais pas à jouir et un flot de cyprine aspergea sa bouche et son visage, elle s’empressa d’avaler et de tout lécher. Ouah ! Quel bonheur de vous rencontrer, il y a longtemps que je n’ai pas joui comme ça, votre fille malgré son jeune âge est bien une belle cochonne de lesbienne vicieuse. Oh, ce n’est rien, ce n’est qu’un aperçu, elle est vraiment lubrique pour notre plus grand plaisir à toutes les deux. Elle regarda sa mère qui lui fit un signe de tête de connivence, accepteriez-vous de faire partie de notre trio de chiennes lubriques. Avec le plus grand bonheur, je suis émue, et je suis à mouiller de plus belle.

Il faut que tu saches quelque chose, on se tutoie après ce qu’il vient de se passer n’est-ce pas ?

Donc il faut que tu saches que je suis complètement soumise à ma fille. Qu’en entends-tu par-là ? Par là je veux dire qu’en matière sexuelle c’est elle qui dirige tout selon ses envies et ses fantasmes et que mon obéissance doit être totale. J’avais connu un homme à qui j’étais soumise totalement corps et âme et je me souviens que j’adorais ça. Je ne connais pas la soumission avec une femme, encore moins avec une ado aussi lubrique soit-elle. Tous ces souvenirs me donnent des frissons de plaisir et ma chatte se lubrifie plus que d’habitude.

Il n’y a pas de violence, ce n’est pas crash, c’est une forme de soumission soft, juste du plaisir selon le lieu et le moment, de l’exhibe et du voyeurisme mais c’est délicieusement érotique. Léa est plutôt une guide pour ses fantasmes qu’une maitresse, si tu vois ce que nous aimons faire. Je leur laissais mes coordonnées pour un prochain contact. Quel couple, cette mère et la fille, cette ado à l’âge qu’elle a, qui en connait autant sur le sexe et ses délires, j’en mouille mon string.

Diffuse en direct !
Regarder son live