Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • 20 J'aime
  • 0 Commentaire

Cadeau

Chapitre 1

Inceste

Cette histoire sur une idée lancée sur un forum, merci pour l’idée et bonne lecture!


Pierre 42 ans mariée à Lise 38 ans, ils ont un fils unique Yoan 18 ans, ils vivent une vie heureuse, Pierre est représentant de commerce et gagne biens sa vie dans la vente de produit de beauté en grande surface, Lise est secrétaire comptable dans une boite de grande distribution, Yoan va au lycée.

Cette famille est heureuse et tout va pour le mieux, pas d’ombre au tableau si ce n’est que pierre surprend un jour Yoan en train d’espionner sa mère, quand je dis espionner c’est un bien grand mot.

Lise est dans la salle de bain, pensant être seule elle laisse la porte ouverte et Pierre surprend Yoan en train de regarder sa mère prendre une douche.

Rien de bien dramatique la dedans me direz vous et je suis de votre avis!

Quel est le garçon qui n’a pas eu un jour envie de voir sa maman nue?

Pierre fait un peu plus attention et voit que son fils a tendance à chercher des moments d’intimité avec sa mère ou à la voir en petite tenue.

Rien d’inquiétant et Pierre en sourit, il se dit que c’est de son âge et que son fils part à la découverte du corps de l’autre.

Il en parle à Lise et celle ci en rit et regarde, elle aussi son fils qui cherche à la découvrir et en est flattée! Oui pourquoi pas après tout?

Yoan est un grand garçon, elle est une belle jeune femme et il ne fait aucun mal à regarder une femme à demi-nue.

Les mois passent et Lise reçoit un coup de téléphone de la gendarmerie, Pierre vient d’avoir un grave accident de la route, il est à l’hôpital entre la vie et la mort.

Ils sont tous les deux là, Yoan et Lise, dans cette salle impersonnelle ou on leurs a demandé d’attendre la venue du professeur qui vient d’opérer Pierre.

Ils n’osent pas se regarder, ils ont peur, elle pleure, il la console.

Oui une famille unie dans le malheur, ils sont seuls et Pierre est cloué sur son lit d’hôpital.

La porte s’ouvre sur le professeur, il vient à eux la mine triste et parle.

— Bonjour je suis le chirurgien qui vient d’opérer votre mari madame, l’opération s’est bien déroulée mais il reste un grave traumatisme que nous ne pourrons effacer, votre mari restera impuissant à vie et en cela nous ne pouvons rien faire!

— Comment cela docteur c’est impossible vous dites que tout c’est bien passé?

— Oui mais nous ne pouvons pas réparer ce qu’il manque, il remarchera, il pourra avoir une vie normale, sauf au niveau sexuel ou la lésion traumatique ne permet pas de réparation chirurgicale!

— Je comprends docteur vous voulez dire qu’il est eunuque?

— Oui madame, nous avons réparé les traumatismes du bassin et des jambes mais ne pouvons faire plus!

— Merci docteur, quand pourrons nous le voir!

— D’ici quelques heures, le temps qu’il sorte de réa et qu’il soit en état de parler, je vous conseille de prendre du repos et de rentrer chez vous, mon service vous préviendra quand il pourra vous voir!

Pierre a repris sont travail et sa vie de famille, bien sur sa vie amoureuse avec sa belle épouse n’est plus qu’un triste souvenir, son travail marche bien, il court toujours les routes même si après son accident il aurait pu ne pas reprendre son travail et rester chez lui.

Il ne peut pas, dormir dans le même lit que Lise et être incapable de lui faire l’amour est au-dessus de ses forces, alors il part la semaine et le week-end quand il est chez lui il dort dans la chambre d’amis.

Lise est triste et dépérit, Yoan qui adore sa mère la voit, de semaine en semaine devenir renfermée, Pierre ne sait que faire, il germe alors une idée dans sa tête, Yoan a presque 19 ans il aime sa mère et depuis quelques temps se rapproche d’elle, Lise adore son fils et n’est pas insensible à sa jeunesse et aux regards qu’il porte sur elle.

Alors il décide une chose, Yoan doit le remplacer dans le lit de Lise, si elle doit avoir un amant il préfère que ce soit lui, plutôt qu’un inconnu qui les séparera peut être définitivement.

Mais voilà entre l’idée et la réalisation il y a un monde et comment faire pour que Lise accepte cette chose qui il est sur ne la pas vraiment effleurée, même si elle aime bien quand son fils qui essaye de la voir nue ou en petite tenue et qu’elle apprécie quand il la prend dans ses bras pour jouer ou lui faire un câlin innocent.

Alors il décide d’en parler à sa femme, ils sont tous les deux dans le salon, Yoan est chez des amis et ne rentrera que le soir, ils sont seuls et c’est le moment de parler.

— Lise! Tu ne peux rester comme cela, je vois bien que tu as des besoins sexuels que moi je ne peux assouvir, tu dois prendre un amant!

— Tu es devenu fou, jamais je ne te tromperais, tu es mon mari!

— Je sais qu’un jour tu me tromperas même si tu ne le désires pas, tu vas trouver quelqu’un qui te plaira, tu vas craquer et tu referas ta vie avec, ce qui est normal mais j’ai une solution qui pourrait nous rendre heureux à tous et ne pas détruire notre famille!

— Ha oui! Et là quelle?

— C’est assez délicat à dire comme cela mais je vais t’expliquer mon point de vue, si tu veux bien m’écouter et ne pas juger ce que je vais te dire!

— Il n’est pas question que j’ai un amant!

— Écoute voilà ce que je te propose, tu vois bien que Yoan cherche à te voir de plus en plus nue ou quand tu es en petite tenue et je sais que cela te plaît et que tu ne fais rien pour te cacher, alors pourquoi ne laisses tu pas faire la nature et laisser ton fils t’aimer comme une femme et non comme sa mère!

— Tu voudrais que je couche avec mon fils ? Figure-toi que j’y ai pensé et que cette idée depuis que tu ne me fais plus l’amour m’a plus d’une fois traversée l’esprit, tu voudrais que je sois son amante et qu’il te remplace dans mon lit c’est ça?

— Oui, je ne suis pas là de la semaine et rien ne vous gênera le week-end, je dors dans la chambre d’amis, il peut dormir dans ton lit toutes les nuits, je ne vous demanderais qu’une chose c’est qu’en public vous restiez mère et fils!

— Je suis d’accord: oui bien sur et plutôt deux fois qu’une, avoir un beau jeune homme dans mon lit et pouvoir te garder aussi c’est mon rêve mais comment faire, je ne suis pas sur que lui cherche cela, même s’il aime bien me voir à poil!

— Si tu veux, je lui en parle ou tu fais tout pour te faire violer par lui, si tu insiste il craquera!

— Me faire violer non car je serais consentante mais le provoquer ça je peux ou alors tu lui en parle mais je préfère que cela vienne de lui!

— Tu as mon accord et tu sais que si tu as besoin de moi je serais là pour tout, je te laisse faire!



Les jours passent, Lise provoque de plus en plus son fils, elle se promène en penty seins nus, de sa chambre à la salle de bain, en string et petit soutien gorge en dentelle, bien provoquant mais Yoan n’ose toujours pas aller plus loin que de la regarder avec envie, son anniversaire approche, il va avoir dix neuf ans, il ne sait toujours pas quel sera son cadeau, l’année dernière il a eu sa voiture un cadeau énorme pour un gamin de dix huit ans, ses parents ont l’habitude de ne pas dire ce qu’ils lui offrent car ils aiment lui faire la surprise.

Il est troublé par lise, qui de plus en plus le provoque mais lui se demande si ce n’est pas le fait de l’état de santé de son père et le manque d’homme, alors il n’ose pas la prendre dans ses bras et l’embrasser sur la bouche, il sait que si elle acceptait ça, elle irait plus loin mais il ne veut pas provoquer une dispute.

Le jour de l’anniversaire, ils font en principe un repas à midi avec la famille et le soir ils restent seul tous les trois, tout se passe pour le mieux le midi, il a ses cadeaux, son père lui a offert une très belle chaîne stéréo et un écrin qu’il lui a demandé de ne l’ouvrir que le soir pendant le repas.

En fin d’après midi, son père reçoit un coup de téléphone, il doit se rendre absolument chez un gros client, il ne sera donc pas la ce soir, alors il demande à Yoan pour compenser la chose d’accompagner sa mère dans un des plus grand restaurant de la ville.

Lise se prépare dans sa chambre, elle à pris un bain parfumé et passe une petite culotte en dentelle noire, un soutien gorge assorti, le porte jarretelle de l’ensemble, une paire de bas couleur chair, elle passe une jupe noire mi cuisse qui la moule parfaitement, un chemisier blanc en dentelle transparente qui laisse voir son soutien gorge, une veste blanche en coupe croisée, qui laisse ouvert un décolleté qui dévoile le haut du soutien gorge.

Elle laisse ses longs cheveux noirs tomber en cascade sur ses épaules et pose une touche de maquillage sur ses paupières pour faire ressortir ses yeux noisettes, une touche de rouge à lèvre, elle chausse des escarpins et la voilà prête pour la soirée avec son fils.

Le reflet de la glace lui renvois la vision d’une femme magnifique, elle prend son petit réticule et va rejoindre son fils au salon qui l’attend habillé en costume de soirée. Il est beau, on dirait le frère ou la sœur ou un jeune homme qui à la chance d’avoir à son bras une des plus belles femmes de la ville!

Tout a été arrangé par pierre il a organisé la soirée pour son fils et son épouse, une limousine les attend pour les conduire au restaurant, où ils sont accueillis par un maître d’hôtel qui les installe à une table à l’écart.

Yoan est fier de sa mère, tous les regards d’homme se tournent vers eux et il voit de l’envie dans certain.

Il boive une coupe de champagne et sa mère demande à Yoan.

— Tu n’ouvre pas ton cadeau?

— Oui, excuse-moi, tu es belle maman!

— Appelle-moi Lise ce soir mon chéri, ça me fera plaisir, on est entre nous!

— Oui lise!

Yoan ouvre son cadeau, dans le petit écrin il y a un mot écris de la main de son père.


— Mon cher fils, tu as aujourd’hui dix neuf ans, je tiens à te faire le plus beau cadeau de la terre, celui auquel je tiens le plus et qui sera pour toi et pour nous un grand bonheur et la conclusion de notre amour à tous.

— Tu sais que depuis mon accident, j’ai des problèmes de santé, cela affecte lise et toi aussi, alors mon fils la femme que tu as en face de toi doit devenir ta femme, prend la pour toi et donne lui le plus de bonheur possible, elle le mérite et toi aussi.

— Tu sais cela nous permettra à tous de continuer à vivre ensemble et d’être heureux comme avant, tu seras avec elle tous les jours et moi je continuerais comme avant mais au moins la famille ne sera pas disloquée.

— Dans la boite, il y a une clé, elle ouvre la suite 14 au Hilton, passe la nuit avec elle, emmène la dans la chambre prend la dans tes bras et dis lui Lise, je t’aime et fait lui l’amour. Elle n’est pas au courant fait lui la surprise elle sera heureuse.

— Sur la table de nuit il y a deux billets d’avion, ils vous conduiront à Tahiti pour passer quelques jours ensemble et faire connaissance avec Lise.

— Je t’aime mon fils prend soin d’elle et de toi à bientôt

— Pierre.


Yoan est interloqué de lire ce mot, il n’en croit pas ses yeux, son père lui demande de faire l’amour à sa mère e de devenir son amant, il réfléchit un moment et comprend l’idée de son père.

Si Lise reste seule la nuit encore longtemps, elle va prendre un amant, elle se lassera de la maison et partira, alors la solution qu’il a sous les yeux est la meilleure bien sur, si lui est son amant tous les jours, elle n’ira pas voir ailleurs et la famille est sauvé et l’honneur est sauf aussi, dans un sens.

Alors il range le bout de papier dans l’écrin et le glisse dans la poche de sa veste, il regarde sa mère lui souri et lui prend la main pour y déposer un baiser dans la paume, sa mère le regarde un peu surprise.

— Mon chéri, c’est pour me remercier du cadeau mais tu sais, je n’y suis pour rien, pierre ne m’a rien dit à ce sujet!

— Je sais maman! Le baiser c’est parce que tu es très belle et que je t’aime.

A la fin du repas ils reprennent la Limousine, qui les conduit tout droit au Hilton, Lise est étonnée et le dit à son fils.

— Mais ou va-t-on mon chéri ce n’est pas le chemin de la maison?

— C’est une surprise Lise, une très belle surprise de papa pour tous les deux, le plus beau cadeau du monde, pour moi!

— C’est quoi mon chéri!

— Si je te le dis ce n’est plus une surprise!

— Alors ok mon amour fait comme tu veux!

La limousine les dépose devant le Hilton, Yoan prend sa mère par la main traverse le hall et va à l’ascenseur ou un groom lui demande le n° de suite.

Lise est de plus en plus étonnée, un garçon d’étage les conduit à la suite ouvre la porte avec la clé que lui donne Yoan et se retire discrètement.

Lise reste ébahi devant tant de luxe, elle regarde autour d’elle est comprend qu’elle est dans une suite de prestige.

Elle s’avance vers Yoan

— Mais enfin c’est quoi, pourquoi on vient ici, où est la surprise?

Sans un mot, Yoan prend sa mère dans ses bras plaque sa bouche sur la sienne et enfonce sa langue dans sa bouche, il commence à défaire les boutons de la veste, celle ci glisse à terre, il s’attaque au bouton du chemisier.

Sa bouche toujours plaquée sur celle de Lise, il dégrafe la jupe qui glisse au sol et fait glisser le chemisier.

Elle est en dessous devant lui, la beauté faite femme, sa main a déjà dégrafé le soutien gorge qui rejoint le chemisier.

Elle ne dit rien ne bouge pas, elle à compris la surprise et le cadeau de son mari, elle est heureuse, elle va faire l’amour avec Yoan, depuis des mois qu’elle n’a pas eu un homme dans son lit, son ventre lui en fait mal.

Il la caresse, là debout au milieu de cette chambre, à demi nue, elle déboutonne la veste de Yoan, déboutonne la chemise, parcourant de la bouche le torse viril, elle est à genoux et dégrafe le pantalon, il glisse au sol, elle descend le boxer, prend la virilité dans sa main et la caresse de ses lèvres.

Sa bouche est douce sur la virilité de Yoan, elle le parcourt de la langue, caresse ses testicules du bout des doigts et enfonce le pieu entre ses lèvres carmin.

Il gémit de plaisir, elle masturbe l’énorme sexe suçant le gland et la hampe, l’enfonçant jusqu’à sa gorge.

Yoan la soulève, la prend dans ses bras et la porte jusqu’au lit, il la couche sur le dos et descend la culotte, qui dévoile, une fine toison juste au-dessus des lèvres rasées, elles sont charnues, l’humidité les a ouvertes et coule déjà vers l’anus.

Elle ne porte plus que son porte jarretelle, ses bas et ses escarpins, il se penche vers son ventre et le couvre de baiser, la parcourant du bout de la langue, il fait le tour du pubis et vient ouvrir les lèvres, à la recherche de son bouton.

Pour elle c’est l’extase, son amant lui fait connaître le bonheur qu’elle ne connaissait plus depuis si longtemps, il la fouille, la caresse, titille ses seins, lui caresse l’anus du bout des doigts, la faisant trembler de plaisir.

La langue recueille la cyprine dans l’antre chaude et veloutée, il caresse l’anus de la pointe, ses mains lui écartent ses lèvres, deux doigts viennent, se glisser dans son ventre, déclenchant une vague de plaisir intense.

Il remonte sur elle sa bouche parcourant son corps, ses doigts la fouillant au plus loin, elle sans le gland se poser sur ses lèvres entrouvertes et pousse un soupir de bonheur quand il la pénètre, elle jouit déjà, sentir son jeune amant en elle, la volupté du plaisir, de sentir ce sceptre de chair lui envahi le ventre, elle crie son bonheur, quand il va en elle en de lent vas et viens.

Sa tête n’est plus à elle, elle divague des mots d’amour, des mots de jouissance, il a accéléré le mouvement, elle sent qu’il grossit encore dans sa corolle d’amour et de bonheur, elle monte dans les nuages, elle sait qu’il va venir en elle, elle explose sa jouissance, c’est la première fois de sa vie qu’elle jouit aussi intensément, elle perd la notion du temps quand elle sent les jets puissants lui envahir le ventre et percuter son utérus, le vit est au plus profond d’elle, son amant jouit encore, elle sent son sexe palpiter.

Il reste en elle, approche sa bouche de son oreille.

— Tu aime ta nuit de noce mon amour?

Elle ne peut répondre, elle pleure de bonheur, sachant que tous les jours elle aura ce merveilleux amant dans son lit.



Merci de me lire


barbebleue

Diffuse en direct !
Regarder son live